Archive by Author

L’Indie Pop : une musique de bibliothèque ?

19 Mai

Que tous les fans de la pop à guitares britannique des années 80 et 90 se réjouissent, un livre consacré à l’Indie Pop les invitent à réviser leurs classiques.

Depuis 20 ans, l’éditeur Le Mot et le reste développe l’un des catalogues d’ouvrages musicaux les plus dynamiques et éclectiques de l’hexagone, proposant une collection aussi exigeante qu’accessible. Parmi ses dernières publications, le bien nommé Indie Pop 1979-1997, de Jean-Marie Pottier, tente de mieux saisir les contours et les spécificités d’un genre parfois flou mais qui a marqué à jamais le paysage musical britannique.

Dans un essai introductif succinct et une sélection de 100 albums commentés (marquants ou méconnus), Pottier conte une histoire personnelle de l’Indie Pop en prenant le terme au sens large, dans sa définition la plus fourre-tout : celle de toute la pop à guitares qui a émergé avec l’éclosion des labels indépendants, celle qui s’oppose au mainstream et aux majors, celle qui s’est déclinée en différentes teintes, des saillies post-punk aux brouillards bruitistes de la vague shoegaze, de l’insouciance de la jangle pop aux prémices de la Britpop. C’est cette pop défendue par des labels mythiques (Factory, Rough Trade, 4AD, Creation, Sarah Records…), celle qui a établi une nouvelle carte géographique (les 4 points cardinaux Londres, Manchester, Liverpool et Glasgow), qui a donné à la culture des fanzines et aux fans métamorphosés en collectionneurs obsessionnels de nouveaux héros, toujours cultes, toujours célébrés : The Wedding Present, The Smiths, My Bloody Valentine, The Stones Roses, The Jesus & Mary Chain, Echo & the Bunnymen, New Order, The Field Mice, Cocteau Twins… La liste est longue.

 

thesmithsL’un des groupes emblématiques du genre restera toujours The Smiths, par l’intermédiaire desquels Pottier propose une définition volontairement caricaturale de l’Indie pop : « une pop mélodieuse, carillonnante, lettrée et intimiste, pratiquée par des garçons (et parfois des filles) vêtus d’anoraks et ressemblant à des bibliothécaires. »
Est-ce à dire qu’il existe une pop de bibliothécaire, faites par eux ou pour eux ? Si ces derniers ne portent pas tous des anoraks, il est vrai que pendant toute sa carrière, que ça soit en solo ou avec les Smiths, Morrissey a toujours cultivé une pop sensible et référencée, apte à plaire aux passionnés de littérature : Shakespeare, Virginia Woolf, Keats, Yeats, Wilde… Morrissey ira même jusqu’à écrire ces dernières années une autobiographie puis un 1er roman, List of the Lost, parus chez le prestigieux éditeur anglais Penguin Books.

 

Belleandsebastian1Un autre groupe cité dans l’ouvrage, plus proche de nous et toujours actif, semble répondre à toutes les caractéristiques d’une possible « pop de bibliothécaire » : les Écossais de Belle and Sebastian. Profils de libraire ou physiques d’éternel étudiant, frange du bon côté et veste en velours (à la place des anoraks ?), ils enchaînent aussi les références littéraires adéquates : son patronyme en hommage à l’œuvre de Cécile Aubry, Dostoïevski, Twain, « Marx & Engels », Sylvia Plath et surtout Le Procès de Kafka, placé bien en vue sur la pochette de l’album If You’re Feeling Sinister. Mais une pop lettrée ne se limite pas à enchaîner les références et l’attachement des fans à Belle and Sebastian passe aussi par sa sensibilité, sa mélancolie, sa délicatesse mélodique et la finesse d’écriture de Stuart Murdoch, qui s’est imposé en 20 ans comme un parolier d’exception.

 

De toute façon, le name-dropping littéraire n’est pas un concours. Mais s’il y avait une compétition, nul doute que l’on connaitrait déjà le vainqueur : l’anachronique Neil Hannon, alias The Divine Comedy, qui signa en 1994 le définitif The Booklovers. Mais à ce niveau d’exhaustivité, on quitte la pop de bibliothécaire pour s’approcher d’une symphonie d’un authentique conservateur du patrimoine.

 

Nous vous proposons d’écouter un panorama complet de la 1ère partie de la discographie de Belle and Sebastian en vous rendant sur la plate-forme de streaming 1D Touch (se connecter d’abord sur le site de La Médiathèque de Levallois).

Le livre Indie Pop 1979-1997 est disponible en prêt à La Médiathèque de Levallois, ainsi que d’autres ouvrages musicaux publiés par Le Mot et le Reste ainsi que de nombreux albums des artistes cités ci-dessus.

Merci à Anthony O. pour la rédaction de cet article.

3 actus pour le week-end

4 Déc
  • Quel est l’artiste le plus écouté sur Spotify en 2015?

Le service d’écoute de musique en ligne Spotify a livré ses chiffres d’écoute pour l’année 2015.

En France c’est le rappeur Nekfeu qui remporte la palme, devant Jul et Maitre Gims. Et si son album n’est sorti qu’au mois de juin, il comptabilise pourtant déjà 41 millions d’écoutes.

Au niveau mondial c’est Drake qui tient le haut du pavé avec 1,8 milliard d’écoutes cumulées.

Enfin, c’est le Lean On de Major Lazor qui a été le titre le plus écouté en cette année 2015

 

  • Rihanna dévoile un premier teaser pour son nouvel album

Anti

Opération promotionnelle menée avec la marque Samsung, avec laquelle la chanteuse sort son album en partenariat. En effet, la star annonce le lancement du site Antidiary en collaboration avec la marque coréenne, qui contribue à hauteur de 25 millions de dollars….

La date de sortie de l’album n’est pas encore annoncée, en revanche les tickets pour ces prochains concerts sont en vente depuis le 3 décembre.

 

  • Coldplay et …. Beyoncé

En attendant la sortie du nouvel album du groupe anglais Coldplay prévu ce 4 décembre, le groupe a mis en ligne mardi une vidéo de leur collaboration avec la super star de la musique Beyoncé.

Le tire s’intitule Hymn for the Weekend. Beyoncé participera également à un autre titre de l’album, Up and Up. Chris Martin, chanteur du groupe, ne tarit pas d’éloge sur sa partenaire qu’il qualifie de « plus grande artiste du monde ».

Outre Beyoncé, on retrouvera sur l’album d’autres collaborations, notamment avec Noël Gallagher ou même Barack Obama.

Nath N.

 

 

 

2 actus pour le week-end

30 Oct

Déclic musique a fait un tour d’horizon dans la presse et sur le net pour vous faire partager quelques unes des actus de la semaine.

  • Ce week-end est celui du Pitchfork Festival qui a lieu les 29, 30 et 31 octobre à Paris, à la Grande Halle de la Villette.

Ricard-Live-Music-Pitchfork-foule

Une programmation pointue et passionnante qui confirme cette année ce festival comme l’un des plus attendus de la saison : au rendez-vous Beach House, Laurent Garnier, Battles, ou encore Deerhunter.

Il reste encore des pass « un jour » pour assister aux concerts.

Vous ne pouvez pas vous rendre au festival? Qu’à cela ne tienne, vous pourrez profiter des concerts en live et en direct sur le site Culturebox.

  • Traiter la dyslexie par la pratique musicale

Enfants percussions

Pratiquer la musique pourrait aider son enfant à venir à bout de la dyslexie, c’est ce que montre une étude parue dans Plos One.

En effet, les troubles dyslexiques qui se manifestent par des difficultés de lecture, seraient dûs à un problème d’encodage de sons. Les enfants auraient, par exemple, des difficultés à différencier le son BA du PA et seraient donc incapables de restituer ces sons à la lecture.

Pour vérifier l’impact de l’apprentissage de la musique sur les problèmes de dyslexie, les chercheurs ont procédé à des tests en séparant des enfants de 8 à 11 ans présentant les mêmes troubles en deux groupes. Le premier groupe a suivi des cours de musique, le second des cours d’arts plastiques, à raison de deux par semaine pendant six mois. Ils ont pu constater que 60% des enfants du groupe « musique » s’étaient améliorés en lecture au point de sortir des critères de diagnostic de la dyslexie, contre seulement 28% de ceux du groupe « arts plastiques ».

Les résultats sont tellement impressionnants que les chercheurs concluent au bienfait de la mise en place de ce type de séances en complément de l’orthophonie, qui reste le pivot de la prise en charge.

Pour en savoir plus sur La Dépêche.fr

Nath N

La chanson du lundi : Restless, New Order

26 Oct

Après dix ans passés hors des studios, les six Mancuniens sont de retour avec ce neuvième album (dixième si l’on compte Lost sirens paru en 2013), mélangeant les codes de la dance music à ceux de la new-wave. Les membres du groupe ont toujours été friands de participations à de nombreux « side project » et carburent aux collaborations. Pas étonnant donc de retrouver ici divers artistes ayant croisé leur route au cours des dernières années. Iggy Pop, Elly Jackson (La Roux) et Brandon Flowers (The Killers) ont prêté leur voix à différents titres alors que Tom Rowlands (Chemical Brothers) en a réalisé deux. Malgré les changements – nouveaux collaborateurs, nouveaux membres, nouveaux anciens membres -, il y a également une certaine continuité. Peter Saville, l’artiste en résidence de Factory Records et l’homme responsable de l’identité visuelle avantgardiste du groupe au cours des trente-cinq dernières années s’est une fois de plus chargé de la pochette de l’album.

Titre tiré de l’album Music Complete, disponible à La Médiathèque. Pour vérifier la disponibilité ou réserver : cliquez sur la pochette!

new-order-music-complete-470x470

21 octobre 2015

21 Oct

C’est la date du jour…. mais pas seulement.

Si vous n’êtes pas assez Geek, le 21 octobre 2015 ne vous évoque probablement rien de particulier. Mais si vous faites partie de la communauté des adorateurs du film « Retour vers le futur », vous savez exactement ce que cette date symbolise.

predictions-2015-retour-vers-le-futur-2

Dans cette trilogie de Robert Zemeckis, le héros Marty McFly voyage dans le temps dans une DeLorean en compagnie d’un savant fou surnommé Doc. Dans le second volet, nos héros se voient propulsés dans le futur… le 21 octobre 2015.

Alors pour célébrer ce jour dignement, et en musique, nous vous proposons une playlist des incontournables tubes de l’année 1985.

Tears for Fears, Killing Joke, Daniel Balavoine ou Jean-Jacques Goldman aura caracolé en tête des charts cette année là…

A partir de demain, le futur de Marty McFly fera définitivement partie du passé.

La trilogie « Retour vers le futur » est bien évidemment disponible en DVD à La Médiathèque.

Nath N

 

Vidéo

La chanson du lundi : What we went down, Foals

12 Oct

Les cinq comparses d’Oxford qui se sont fait connaître en 2006 en jouant dans des fêtes, se sont mués en quelques années en rock stars et têtes d’affiche des plus importants festivals de la planète, avec trois albums encensés par la critique et le public : Antidote (2007), Total life forever (2010) et Holy fire (2013). Pour ce très attendu quatrième long format, Foals a collaboré avec le producteur James Ford (Arctic Monkeys, Florence & The Machine, Jessie Ware, Mumford & Sons) et s’est retiré dans le sud de la France pour enregistrer dans un vieux moulin du XIXe siècle. A l’image du féroce premier extrait, What went down, le résultat est un disque primitif, intense et parfois même douloureux. L’opus caresse les profondeurs de la folie tout en exhibant aussi quelques-unes des plus belles chansons pop que le groupe ait jamais écrites. Philippakis traite de thèmes qui font référence aussi bien à l’identité culturelle, l’anxiété générationnelle, le cynisme, le pessimisme ou encore les peines de cour.

Titre extrait de l’album What we went down, disponible à la médiathèque Albert-Camus

What we went down - Foals

3 actus pour le week-end

9 Oct

Entre nouveautés et mash-up étonnant, Déclic Musique vous fait découvrir quelques news qui ont marqué l’actualité musicale cette semaine

  • Nouvel album pour Tortoise après 6 ans d’absence…

Les vétérans du post-rock de Chicago, Tortoise, viennent d’annoncer la parution d’un nouvel album. Annoncé pour le 22 janvier 2016, l’album sera intitulé The Catastrophist. Un premier extrait, Gesceap, est à découvrir juste ici :

Titre assez étonnant, qui laisse présager un album aux sonorités électroniques assez présentes.

Le groupe a annoncé une tournée mondiale, qui ne passera malheureusement pas (pour l’instant) par la France.

  • Et pour Beach House après seulement trois mois!

Superbe nouvelle pour les fans : à peine trois mois après leur 5ème opus Depression Cherry, le groupe de dream-pop atmosphérique de Baltimore, crée la surprise en sortant un nouvel album! Il ne s’agit ni d’une suite de l’album précédent, ni d’un assemblage de faces B, mais d’un album à part entière.

beachhouse_thankyourluckystars_900px

Thank Your Lucky Stars sortira donc le 16 octobre.

En attendant, vous pouvez patienter en découvrant les autres albums du groupe dans votre Médiathèque

 

  • Mash up Kanye West/Weezer

A l’initiative d’un musicien de l’Ohio Chuckie Nugget , «Yeezer» rassemble, dans des remixes étonnants, le hip-hop du rappeur mégalo Kanye West et la power pop 90’s du groupe californien Weezer.

Le groupe Weezer en fait même la promotion depuis Twitter.

La pratique du Mash up (mélange de deux, voire plusieurs titres en une seule piste) est tolérée par la plupart des groupes, bien qu’étant illégale, pour des questions de réapropriation des remixes.

Chuckie Nugget déclare d’ailleurs : «Cet album est une blague que j’ai faite sur mon portable pendant mon temps libre, j’aimerais que les gens arrêtent de le juger comme si c’était une proposition artistique sérieuse.» Il précise aussi : «Toutes les musiques appartiennent à Kanye West et Weezer, je ne suis que le disciple.» . Toute cela pour l’amour de l’art donc…

L’album était téléchargeable gratuitement sur Audiomack jusqu’à sa récente suppression… liée à la plainte de qui? Mystère…

 

Nath N.

 

Trois actus pour le week-end

2 Oct

Déclic musique a fait un tour d’horizon dans la presse et sur le net pour vous faire partager quelques unes des dernières actus. Au programme cette semaine : un site de musique collaborative, la musicothérapie pour les vignes et le Pape François se met au rock progressif!

Depuis la fin du mois d’août, ce site propose aux internautes de participer à la création d’un morceau de musique. Chaque note est représentée par un rond de couleur et est soumis au vote des internautes.

Crowndsound

Plus de 12 000 personnes ont déjà participé à l’expérience. L’étape suivante sera celle de l’écriture des paroles de la chanson, qui se fera elle aussi de manière collaborative.

Le site Rue89 explique l’expérience en détails dans cet article.

 

  • Vous avez déjà probablement entendu parler de la musicothérapie, cette pratique consistant à soigner différents maux par la musique.

musique-vigne

Mais connaissiez vous la musicothérapie pour soigner les vignes? L’idée semble parfaitement farfelue et pourtant, en Champagne, des vignerons expérimentent cette méthode mise au point par le physicien Joël Sternheimer.

Le principe est le suivant : de la musique est diffusée au lever et au coucher du soleil pendant 10 minutes tous les jours. Les résultats sont, parait-il, spectaculaires.

France 3 a consacré un reportage à la musicothérapie des vignes que vous pourrez visionner ici.

 

  • Le Pape François se lance dans la musique!  En effet, le Vatican a approuvé le projet d’album du souverain pontife, intitulé « Wake up! », qui sortira en novembre 2015.

Pape François - Wake UpCela peut paraître étonnant, mais les papes précédents, Jean-Paul II et Benoit XVI s’étaient déjà essayés à l’exercice.

Le premier « single » est déjà en écoute sur soundcloud, et les intéressés peuvent précommander dès maintenant l’album à paraître. Le musique, aux tonalités rock-prog ne pourra que vous surprendre!

Une partie des profits de la vente de cet album sera versée à « un fonds de soutien pour réfugiés ».

Nath N.

 

 

 

 

La chanson du lundi : Far, The Soft Moon

28 Sep

Après un premier album acclamé par la critique en 2010, puis un EP et un second long format sorti peu de temps après, Luis Vasquez aka The Soft Moon revient avec l’opus le plus introspectif de sa carrière. Durant le processus d’écriture, il décide d’explorer la réalité et le cauchemar de vivre avec soi-même dans un environnement totalement étranger. Il se retire donc dans les studios Hate de Venise, isolés dans les montagnes non loin du village natal de Giorgio Moroder, où il travaille près d’un an avec le producteur Maurizio Baggio qui, tout en gardant la formule qui définit le son de The Soft Moon – cette basse lourde, ces rythmiques mécaniques, ce synthé plaintif et ces étranges lignes de guitares – affine l’imagerie gothique de l’album, laissant Vasquez se concentrer sur l’écriture et la composition.

Pour emprunter ou réserver, cliquez sur la pochette pour vérifier la disponibilité :

deeper-soft-moon

 

[Déclic Musique] Wladimir Anselme en spectacle à la Médiathèque le 3 octobre 2015

26 Sep

Un vaisseau erre dans l’espace inconnu. À son bord, le Capitaine et son équipage de robots :
Robot-Factotum, Robot-Pistolero, Robot Coupde-pied-aux-fesses, Robot Oui-et-non, le Comostraducteur Cosmo-universel… Soudain, les voici encerclés par des centaines d’étranges créatures venues des quatre coins de l’espace.

La Médiathèque vous propose d’assister à une lecture musicale de ce  space-opéra, adapté du livre-disque Les Cromosaures de l’Espace illustré par Brecht Evens et composé par Wladimir Anselme. Ce dernier restitue, à mains nues et avec sa vieille guitare de western, cette aventure cosmosidérante, poétique, humoristique et décalée.

Wladimir Anselme est auteur-compositeur-interprète,mais aussi dessinateur, vidéaste et feuilletoniste. Son dernier album Les Heures courtes a obtenu le Coup de coeur de l’Académie Charles Cros. Récemment, il a signé de nombreuses fictions sonores : Oui pour Arte radio, Le Signal (avec Judith Chemla et Jean-Quentin Châtelain) et Le Smash de la Mort pour France Culture, Des Décalcomanies pour France Inter.
Samedi 3 octobre 2015 à 16h

Médiathèque Gustave-Eiffel

111 rue Jean Jaurès

92300 LEVALLOIS
Entrée libre, sur inscription au 01 47 15 76 43

Nath N.

%d blogueurs aiment cette page :