Tag Archives: Livres

Fréhel et Thelonious Monk se rencontrent à La Médiathèque de Levallois

12 Avr

Ce n’est pas à l’espace Image et Son que cette rencontre a eu lieu mais dans le rayon des bandes dessinées.

Honneur aux dames, le dessinateur Johann G. Louis rend un magnifique hommage à la chanteuse Fréhel, icône de la Belle Époque et des Années Folles. Avec ce roman graphique, on suit ce qui s’est révélé un parcours semé d’embûches depuis sa naissance le 13 juillet 1991 à sa mort survenue le 3 février 1951 dans ce Paname où elle a toujours voulu revenir. Et plus particulièrement dans le quartier Pigalle où elle se fera remarquer en chantant devant les terrasses des cafés dont elle deviendra quelques années plus tard la reine des caf’ conc’ et autres bals musette.

Suite à des problèmes d’emplois et d’argent, ses parents ont trouvé refuge à Levallois où Fréhel va passer une partie de son enfance à essayer de gagner quelques sous dans la rue en chantant. C’est ainsi qu’elle embrasse une destinée artistique qui la mènera jusqu’à la scène de l’Olympia et à jouer dans des films avec un jeune acteur, Jean Gabin.

frehel

Mais les mauvaises rencontres, l’alcool, la drogue et la solitude vont faire basculer le destin de cette femme qui aura toujours couru après le bonheur alors qu’elle était très populaire avec ses chansons dont la célèbre Java Bleue qu’elle interprétait d’une voix si singulière.

C’est un destin comparable à celui de Fréhel que le génialissime pianiste de Jazz Thelonious Monk a été confronté. Véritable dieu de l’improvisation qui s’est autoproclamé Prêtre du Bop, il va être confronté tout au long de sa vie à la ségrégation raciale, la maladie en raison de sa bipolarité, à l’accoutumance de drogues et de médicaments ainsi qu’une relative pauvreté. Heureusement pour lui, sa musique lui assura l’amitié et le soutien financier de la baronne Pannonica de Kœnigswater. Dans ce roman graphique, on suit les débuts de Monk dans les bars de New-York au milieu des années 50 jusqu’à sa mort en 1982.

L’auteur Youssef Daoudi est un passionné de New-York et il a déclaré que le Jazz lui avait sauvé la vie. On ressent cette admiration en plongeant dans cette bande dessinée toute en nuances or, noir et blanc. Et l’on a vraiment l’impression de ressentir la musique de Thelonious Monk, que le blog Déclic Musique vous propose d’écouter dès maintenant.

Retrouvez Fréhel et Thelonious Monk au rayon bande dessinée ainsi qu’à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois ( nouvelle fenêtre).

Publicités

Metal Cooking, un livre à écouter la bouche pleine !

12 Oct

Nan ! Les metalleux ne font pas que boire de la bière, ils mangent aussi !

metal-cooking

Et pas seulement des chips et de la pizza. Ils sont aussi très gourmands de sucré. Un blog britannique baptisé Bake in Black en hommage à la chanson Back in Black du groupe AC/DC a été créé par Eve et David O’Sullivan. Le livre Metal Cooking part d’une idée simple, associer la chanson d’un groupe de Hard Rock avec une pâtisserie création maison, cherchant à représenter par le goût les sensations déclenchées par l’écoute de la musique. Mais comme ils ont beaucoup d’humour, noir bien évidemment, le gâteau doit être aussi accompagné d’un visuel en accord avec le sujet. Le nom donné aux pâtisseries vaut aussi souvent le détour, jeux de mots entre le titre original et les ingrédients utilisés dans la recette. Mention spéciale à Smoke on the Rosewater inspiré de Deep Purple, Bake ’em All de Metallica et Choc, Sex, Sugar, Magik Puddings des Red Hot Chili Peppers. De la tarte aux gros gâteaux en passant par les cookies et autres beignets, 58 recettes toutes plus délicieuses les unes que les autres pour entretenir vos caries et autres chicots dont certaines vous demanderont un temps de préparation correspondant au temps d’écoute de l’album du groupe. Du grand art ! Mais attention, ne pas pratiquer le head banging la bouche pleine pour ne pas mourir étouffé comme les regrettés Bon Scott et John Bonham.

Vous pouvez emprunter une grande partie des disques mentionnés dans cet ouvrage à l’espace Images et sons de La Médiathèque et cet article est dédié à Goth’Anaïs qui a régalé pendant plusieurs années l’équipe des bibliothécaires avec ses succulentes pâtisseries maison.

Le monde en musique

12 Fév

Comment lier musique et biodiversité en évitant les chants des baleines ou le bruit des bâtons de pluie ?

C’est là qu’interviennent les spécialistes, au demeurant la spécialiste Musique de la Médiathèque, sortant des rayons non pas un disque mais un livre, consacré au field recording.

Field recording, l’usage sonore du monde en 100 albums d’Alexandre Galand est un ouvrage éminemment précis, pointu, illustré.

Plutôt qu’un résumé qui ne lui rendrait pas hommage, laissons parler l’auteur :

Empruntez Field recording d'A. Galand à la Médiathèque de Levallois« Le chant de l’oiseau-lyre d’Australie, les vents de Patagonie, les flûtes sacrées Aré’ aré des Îles Salomon, les vibrations des bâtiments de nos villes ou les louanges exaltées des pêcheurs de perles de Bahreïn ne sont que quelques exemples des innombrables sons et musiques abordés dans cet ouvrage consacré à la pratique du field recording, de l’enregistrement de terrain. Tout au long du 20ème siècle, des hommes ont parcouru le monde afin de capter des curiosités sonores pour des raisons scientifiques, patrimoniales et esthétiques. Ce sont des audio-naturalistes, des collecteurs de musique traditionnelle, mais aussi des compositeurs avides de découvrir un nouveau matériau musical. Les microphones sont leurs outils, voire leurs instruments, l’écoute est leur méthode d’approche. En sortant du studio, ils prennent le risque de se confronter à l’imprévisible, à l’incontrôlable, au fragile parfois. Ils se nomment Alan Lomax, Chris Watson ou encore Luc Ferrari. Cent disques rendent ici compte de leur quête, toujours en cours, du « chant du monde ». Une riche introduction et trois interviews de figures majeures du field recording (Jean C. Roché, Bernard Lortat-Jacob et Peter Cusack) complètent cette anthologie. »

Cet ouvrage est bien évidemment disponible à l’espace musique de la médiathèque Gabriel Péri.

L’ émission de France Culture, L’Atelier du son, a mis à l’honneur le field recording et vous permettra d’entendre Alexandre Galand expliquer sa démarche et son projet au cours d’une Balade dans des champs sonores.

Et le monde en musique, ça peut par exemple donner ça : (cliquez sur l’icone pour écouter la playlist)

gooveshark

Christelle LP

%d blogueurs aiment cette page :