Archive | Coup de coeur RSS feed for this section

Une envie de concert…Agnes Obel sur La Philharmonie de Paris

26 Juin

Cette artiste Danoise fait l’unanimité depuis 2010 date de sortie de son premier album Philharmonics. D’abord très attachée à l’accompagnement d’instruments acoustiques, piano, violon et violoncelle, elle a, au fil des années ajouté des instruments atypiques comme le Celesta (nouvelle page) dérivé du piano et le luthéal (nouvelle page), qui lui transforme les sonorités de l’instrument.

Elle a également introduit le Mellotron (nouvelle page), ainsi que le trantonium (clavier) et l’épinette (petit clavecin). Sur son dernier album, elle continue de jouer avec sa voix en la tranformant et utilisant les sons instrumentaux pour les fusionner à sa voix.

Une artiste dans un registre mélancolique et poétique qui nous transporte au fil des sons nouveaux et des instruments dont les accords prennent leur envol de façon surprenante.

Vous pourrez vous plonger dans l’univers d’Agnès Obel, en regardant et en écoutant ce concert sur le site de la Philharmonie (nouvelle fenêtre), en vous connectant sur votre compte de La Médiathèque de Levallois.

Vous pourrez également découvrir son dernier album Myopia sur la plateforme MusicMe.

 

 

Les chansons confinement / déconfinement des bibliothécaires

19 Juin

Les bibliothécaires de Levallois partagent avec vous les titres qui les ont accompagnés pendant cette période de confinement ainsi que les chansons qui incarnent le retour à une vie plus normale.

On va commencer avec la sélection de nos titres confinés :

Show Must Go On / Queen

L’album Polymer de Plaid dont voici l’extrait Dancers

Dance Monkey de Tones And I

Laissez-moi danser / Dalida

Confinement-parodie par Lisa Pariente

Take Yourself Home / Troye Sivan

Help is on the Way / Rise Against

Don’t Worry Be Happy / Bobby McFerrin

Can’t Wait Here Too Long / Bai Kamara Jr

Mad World de Tears for Fears interprété par Gary Jules

Texas Midlands / Nick Cave

Zadok the Priest / Handel

Ave Verum Corpus K.618 / Accentus, Orchestre National de France, Laurence Equilbey

Alleluia / Buxthehude

 

Comme vous pouvez le constater, différents styles de musiques ont accompagné les bibliothécaires pendant cette période, et il en est de même pour le déconfinement.

Turn The Page / Metallica

Pius in Tacet, Conference of Trees / Pantha du Prince

Comme un bateau / Indila

(G)rave / Vladimir Cauchemar

Running Up that Hill / Kate Bush

Smile / Nat King Cole

Born to Be Alive / Patrick Hernandez

Déconfinement Song-Parodie par Lisa Pariente

Vedro con mio dileto / Vivaldi, chanté par Jakub Jozef Orlinski

Badinerie / Swingle Singers

 

Et bien évidement, on ne pouvait pas se quitter sans…

 

Retrouvez ces artistes sur La Philharmonie de Paris et musicMe en vous connectant sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Mes coups de coeur musicMe de juin 2020

12 Juin

La sélection des nouveautés du mois de juin est arrivée! N’oubliez pas de vous connecter avec  vos codes d’inscription à La Médiathèque pour profiter de l’écoute en ligne (nouvelle fenêtre).

Christophe Etc (nouvelle fenêtre)

En 50 ans de carrière, le chanteur Christophe décédé le 16 avril dernier, a su se réinventer, gravant dans les mémoires des titres mythiques et devenus des incontournables comme Les mots bleusAline et Paradis perdus. En 2019, il continuait son cheminement artistique en proposant un album de duos Christophe etc. avec des vieux copains comme Eddy Mitchell, Arno, Alan Vega, des frères de son comme Etienne Daho, Raphaël, Sébastien Tellier, des muses telles Laetitia Casta et Chrysta Bell, et des héritiers nommés Julien Doré, Camille ou Jeanne Added. Ayant pris le parti de laisser presque carte blanche aux artistes (toutes générations et mondes musicaux confondus), de réinventer ses titres, c’est un album qui surprend. Un mélange de genres où on redécouvre ces titres, maintes fois écoutés, sous d’autres angles, avec des lumières différentes.

Menina Solta (nouvelle fenêtre)

Giulia Be, seulement 20 ans et déjà des millions d’auditeurs sur les plateformes de streaming et des milliers de followers sur les réseaux sociaux. Avec quatre singles sortis, la chanteuse brésilienne s’est fait connaître principalement avec son premier single, Too bad, qui faisait partie de la bande originale du feuilleton O Sétimo Guardião (Oh septième gardien) avec un clip vidéo à l’ambiance très «pop américaine». Mais la chanson qui se démarque le plus sur les charts jusqu’à aujourd’hui est Menina Solta, qui suit la ligne de la vague actuelle d’artistes «bonnes vibes» et aussi une version espagnole, la Chiquita Suelta.

 

Mr/Mme (nouvelle fenêtre)

Avec Mr/Mme extrait de son album Sillygomania, sa première chanson interprétée en français dans laquelle Loïc Nottet s’expose comme rarement et nous livre un vibrant plaidoyer pour la différence. Le morceau est simplement accompagné d’un piano.

Were you watching (nouvelle fenêtre)

Norah Jones s’inspire de la poésie pour sa dernière chanson Were You Watching? de son septième album studio Pick Me Up Off the Floor , sorti le 12 juin dernier via Blue Note Records. Le morceau est une collaboration entre la chanteuse, le bassiste Christopher Thomas, le batteur Brian Blade et le violoniste Mazz Swift, qui chante également des chants de fond avec Ruby Amanfu et Sam Ashworth. Elle a co-écrit la chanson avec la poète Emily Fiskio, qui a contribué à l’inspirer à écrire sa propre poésie non musicale pour la première fois.

 

Together (nouvelle fenêtre)

Together de Sia est l’hymne de son premier film musical intitulé Music qui sera à l’affiche au mois de septembre prochain. Le clip est résolument joyeux et léger, aux couleurs arc-en-ciel et à la mélodie pop et aérienne. Pour ce projet elle a mis notamment en scène Kate Hudson et sa protégée Maddie Ziegler. Un titre qui fait du bien tout simplement…

Bedroom EP (nouvelle fenêtre)

Cinq ans après son dernier album la chanteuse Selah Sue est de retour avec 5 nouvelles chansons très intimistes :  Bedroom EP , co-produit par l’anglais Kwes (Damon Albarn, Solange, Loyle Carner, …). Conçu dans sa chambre au lendemain de la naissance de son premier enfant, cet EP « new soul » est à la fois lumineux et introspectif.

 

After Hours (Deluxe) (nouvelle fenêtre)

Un retour réussi sur le devant de la scène pour The Weeknd Porté par les titres Blinding Lights, Heartless le nouvel album d’Abel Makkonen Tesfaye de son vrai nom, est une petite pépite musicale aux sonorités des années 80. L’opus qui s’est classé numéro 1 des charts dès sa sortie le 20 mars dernier, oscille entre ombre et lumière à l’image de ses clips comme sur l’épilogue Until I bleed out.

 

Immersion (nouvelle fenêtre)

Pour réaliser Immersion, Youn Sun Nah a confié ses chansons et ses reprises à un réalisateur et arrangeur chevronné du monde de la pop, Clément Ducol, qui a travaillé notamment avec Camille, Melody Gardot ou Christophe. Elle a écrit les musiques de six des treize morceaux de son nouvel album. Pour les paroles, elle a utilisé des textes du poète persan Rûmi mais aussi de trois chanteuses et parolières : Morley, BirdPaula et Rosita Kèss. Immersion est donc aussi une affaire de femmes. Pour la petite anecdote, le disque est sorti le 8 mars, Journée internationale des Femmes, sans que cela ait été prémédité.

Le mythe Marc Bolan du goupe T. Rex

29 Mai

En septembre 2020 paraîtra Angel-headed Hipster : The Songs Of Marc Bolan and T-Rex (nouvelle fenêtre), un double album constitué de reprises ou de réinterprétations de leurs chansons.

mac bolan

Voici un premier titre Cosmic Dancer interprété par Nick Cave (nouvelle fenêtre) :

D’autres prestigieux chanteurs ou groupes sont présent sur cet album comme : Elton John, U2, Peaches, Joan Jett, Devendra Banhart, Beth Orton, Elysian Fields ou encore Sean Lennon.

Pour patienter et en attendant cet événement, je vous propose de redécouvrir ce groupe anglais des années 70, qualifié de glam rock (nouvelle fenêtre).

En écoute sur musicMe (avec vos codes de La Médiathèque)

Un album de 1965 The collection (nouvelle fenêtre) :

the collection

Un album de 1974, The beginning of Doves (nouvelle fenêtre)

the beginning of doves

Un album hommage de 2007, A tribute to Marc Bolan (nouvelle fenêtre)

john a

Bonne écoute et retrouvez-nous sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Tyler the creator

22 Mai

« Peut-être que si j’arrête d’être drôle sur Internet, les gens vont se focaliser sur mon talent. » 

Tyler The Creator Interview’s wall street journal

Un compositeur précoce

Fils d’un père Nigérian et d’un mère afro-américaine «Tyler the creator» de son vrai nom Tyler Gregory Okonma voit le jour le 3 mars 1991 dans les quartiers de Ladera Height au Sud -Ouest du comté de Los Angeles. Très tôt le jeune Tyler semble attiré par la musique et le monde de la scène. Dès l’âge de 7 ans, il prend les albums de sa mère pour découper les pochettes et créer ses propres jaquettes avec ses propres tracks, tout ça bien avant de faire de la musique .

L’école ne l’intéresse pas et il apprend le piano  en autodidacte vers l’âge de 14 ans. Curieux,  il écoute toute sorte de musique, du punk comme du jazz en passant par le Hip-hop.  Certain à l’école l’appellent « weird-boy  » ou encore « whiteboy  » car ce dernier arrive en classe avec des tee-shirts de Slipknot, ce qui visiblement semble plutôt décalé pour un jeune Afro-Américain. Il se montre très critique envers son père qu’il n’ a jamais connu ( il l’insulte même dans bon nombre de ses chansons) mais Tyler choisit ses pères : ses influences musicales sont MF DOOM (nouvelle fenêtre) , Eminem (nouvelle fenêtre) ou encore Pharell William (nouvelle fenêtre)  avec ses groupes N.E.R.D et  Neptunes qu’il considère comme ses principales sources d’inspiration pour la création de son personnage qui est souvent décrit comme un « troll du rap » ( comme Eminem avec son alter ego Slim Shady).

Ses début avec OFWGKA et premiers albums solo

En 2007 Tyler the Creator se fait connaître au sein du collectif de Hip-hop Odd Future ( le nom complet est ODD FUTURE WOLF GANG KILL DEM ALL  ) dont il est le principal leader avec le rappeur Earl Sweatshirt .

 

En 2009, il sort son première EP intitulé  Bastard dans lequel il commence à définir son propre style de composition entre trap et ballade comme dans le morceau Seven qui est pour moi le meilleur morceau .

Il sort en 2011 de l’album  Goblin qui le fera connaître au grand public notamment grâce à la chanson Yonkers ( à ce jour son plus gros succès) qu’il détestera à posteriori. Il revient sur ce morceau qu’il qualifie de « blague » destinée à se moquer des rappeurs new-yorkais

« J’essayais de faire une instru bien pourrie dans le style East Coast. Puis on s’est mis rapper dessus comme des débiles. » (Interview Golf Radio)

 

Tyler the Creator est un ovni dans le milieu du hip-hop à commencer par son timbre de voix grave, sale et rocailleuse. Se compositions sont soit douces et claires avec des notes de synthétiseur chargées de delay comme dans IFHY ( lien ci dessous)

 

soit graves et agressives avec beaucoup de basses saturées comme dans Domo 23, deux morceaux extraits de l’album WOLF sorti en 2013 ( lien ci dessous)

Artiste et Business man

En plus d’être compositeur de génie et un véritable artiste ( je vous invite à regarder ses clips qu’ils réalise pour la plus part) le natif de Ladera Height se révèle un véritable business-man.

En effet, entre son Label Red Distribution, sa mini série humoristique Loiter squad qu’il diffuse sur la chaîne Adult Swim et ses média comme GOLF Radio via lesquels il diffuse sa marque de vêtement GOLF, Tyler the creator crée un véritable univers de produits pour son cœur de cibles. L’artiste organise même son propre festival chaque année en Californie,  le Camp Flog Gnaw Carnival .

camp flog gnaw 2019

IGOR ou la consécration

tyler the creator igor

Le 17 mai 2019 sortait son 5ème album studio IGOR sous le label Columbia Records. Composé de 12 tracks, cet album à été entièrement composé, écrit, enregistré et mixé par l’artiste, preuve une nouvelle fois de son talent indéniable. Avant le lancement de cet album, le rappeur postait un message sur Instagram à l intention de ses fans :

C’est IGOR. Ne vous jetez pas dedans avec l’espoir d’écouter un album de rap. Ne vous jetez pas dedans avec l’espoir d’écouter n’importe quel album. Juste allez-y, jetez-vous dedans !

À sa sortie, l’album reçoit une accueil unanime de la part des critiques et termine numéro 1 du part du classement hebdomadaire Billboard avec 165 000 équivalences ventes (physiques, streaming et téléchargements mélangés)

Adrien M

Une envie de concert…Avishai Cohen sur La Philharmonie de Paris

8 Mai

La Philharmonie de Paris propose une multitude de concerts filmés, que vous pouvez visionner. Et il y en a pour tous les goûts, classique ancien, contemporain, musique du Monde, jazz…

Aujourd’hui nous vous invitons à regarder l’extraordinaire Avishai Cohen et sa contrebasse, avec son sympathique trio. Ce concert, Gently Disturbed, a été enregistré le 31 août 2018 à La Philharmonie, avec Shai Maestro, au piano et Mark Guiliana à la batterie.

Musicien israélien, il grandit près de Jérusalem, et pratique le piano, puis la basse. À 22 ans il part pour New York et joue dans de nombreux petits clubs, lorsqu’il est remarqué par Chick Corea (nouvelle fenêtre). Il signe son premier album à 28 ans, Adama et crée le Avishai Cohen Trio par la suite, dont la composition change à plusieurs reprises.

Un artiste complet, doué et plus que l’écouter, le regarder gratter, pincer sa contrebasse est un réel plaisir pour les yeux et les oreilles.

Rendez-vous sur le site de La Médiathèque de Levallois pour profiter de ce concert, en vous connectant, puis en basculant sur la plateforme de notre partenaire, La Philharmonie de Paris, nouvelle fenêtre).

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter un extrait et vous souhaite un bon concert !

Vous pouvez également retrouver tous les albums d’Avishai Cohen à écouter, sur la plateforme MusicMe (Toujours dans la rubrique musique en ligne)  du site de La Médiathèque de Levallois, une fois connecté (nouvelle fenêtre).

 

Focus sur la revue Kr Home-Studio

6 Mai

La Médiathèque de Levallois propose plusieurs abonnements de périodiques musicaux et l’un d’eux est levalloisien.

Kr Home-Studio est une revue musicale bimestrielle. Elle se présente comme le magazine des musiciens, de la création et de la production musicales. Son principal atout est de s’adresser aussi bien aux professionnels qu’aux musiciens amateurs. Le lecteur y trouve des essais d’instruments classiques ou électroniques, des articles sur les nouvelles technologies présentes dans les studios d’enregistrements, des interviews de musiciens et des chroniques sur les concerts.

pochette kr home studio

La revue Kr Home-Studio existe également en version numérique (nouvelle fenêtre) et propose des hors-série dont le dernier en date s’intitule Le guide ultime du matos. Ce magazine est une véritable référence dans le monde de la musique grâce à l’expérience et aux connaissances de l’équipe et de son rédacteur en chef Thierry Demougin, lui aussi Levalloisien.

concours kr home studio

Pendant le confinement, le site propose La quotidienne KR avec un focus sur de nouveaux talents mais aussi des playlists et des tutoriels. On peut également participer à des concours, jusqu’au 30 septembre 2020 vous pouvez envoyer vos créations musicales originales. Les titres retenus apparaîtront sur une compilation numérique et les lauréats auront un article dans la revue (nouvelle fenêtre).

Vous pourrez retrouver Kr Home-Studio à la médiathèque Gustave Eiffel mais en attendant, restez chez vous et consultez également le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

 

Ma sélection musicMe d’avril 2020 confiné

24 Avr

Voici une petite sélection chanson, baroque et monde, choisie parmi les nombreuses nouveautés de musicMe pour nos usagers confinés sensibles, des jolies choses… Pour profiter de la musique en ligne, pensez bien à vous connecter à l’aide de votre numéro de carte et de votre mot de passe sur le site La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre) .

Barricades de Couperin De Visée Forqueray avec Jean Rondeau Thomas Dunford (nouvelle fenêtre)

Ce nouvel album va sortir en mai. La musique française baroque est interprétée, improvisée avec toute la rondeur et la force des sons tirés de leurs instruments d’époque. La star claveciniste aux 2 millions de vues sur youtube, Jean Rondeau, et le luthiste Thomas Dunford jouent en duo, ou accompagnés de Léa Desandre et Marc Mauillon au chant et Myriam Rignol à la viole de gambe.

Α remarquer, la pochette spéciale distanciation sociale :

Nightsongs de Yael Naïm (nouvelle fenêtre)

Son nouvel album est une étape dans sa vie, cherchant une nouvelle écriture et une nouvelle façon d’aborder la vie. Les textes qui glissent de l’anglais au français ont une musicalité en tant que telle. Une grande artiste.

À remarquer, chanter la nuit favorise aussi le respect de la distanciation sociale !

Écrire le temps de Grigny Lebègue avec Nicolas Bucher Ensemble Binchois (nouvelle fenêtre)

Organiste de l’église Saint-Merry et à la Chapelle Royale, Nicolas-Antoine Lebègue est aussi le professeur de Nicolas de Grigny, à la fin des années 1600. L’album alterne  les versets de l’unique partition de Grigny et les chants, ajoutant au discours autour de la notion du temps, dont Grigny par son écriture a cherché à lever la contrainte.

À remarquer, le sujet est utile à méditer à l’heure du confinement.

Nomadic spirit de La caravane passe (nouvelle fenêtre)

Le groupe balkano-arabo-franco-humoristique prépare la sortie de ce nouvel album reporté de quelques semaines. Musique festive sur des sujets qui ne le sont pas forcément, mais comme le dit si bien le groupe : le chien aboie… Ouverture d’esprit et bonne humeur sont de mise. Au fait, comment les nomades sont-ils confinés déjà?

À remarquer, leur label At(h)ome est le label de la situation…

Trattado de glosas de Ortiz avec Les basses réunies (nouvelle fenêtre)

Retour au milieu des années 1500 maintenant, Diego Ortiz a écrit ce traité sur l’improvisation sur une basse continue. Les variations et recherches autour d’un même air se jouent en solo ou en dialogue à plusieurs instruments. Il s’agit d’un jonglage sonore virtuose. L’ensemble Les basses réunies formé de violes, violoncelles et autre contrebasse donne un son doux, grave, et enlevé tout à fait agréable à écouter sans fin.

À remarquer, musique idéale pour soutenir la concentration en télétravail !

Toutes les filles s’appellent Jeanne de Lina Bellard (nouvelle fenêtre)

La rencontre entre Lina Bellard et la harpe remonte à l’époque où elle est revenue d’Inde après l’enfance. En revanche, elle a dû rejoindre avec son instrument la région de France où les instruments traditionnels ne semblaient pas dépassés, la Bretagne. Elle y a adopté les contes de farfelus et farfadets et les mélodies bretonnes. Mais la harpe qu’elle joue a des sonorités absolument personnelles, intemporelles et étonnantes, d’autant qu’elle a suivi un enseignement avec le guitariste oudiste Thierry « Titi » Robin. Une grande poète à découvrir.

À remarquer le pack confinement sur sa page Facebook (nouvelle fenêtre) complète la poésie sonore avec de la poésie visuelle.

Ma sélection musicMe de mars

20 Mar

Une jolie sélection qui fleure bon le printemps… N’oubliez pas de vous connecter avec vos codes d’inscription à La Médiathèque pour profiter de l’écoute en ligne (nouvelle fenêtre).

 

Les failles cachées / Pomme (nouvelle fenêtre)

Les failles cachées est le nom du deuxième album studio de Pomme, jeune chanteuse prometteuse. Il a été réalisé et arrangé par elle-même et Albin de la Simone. Des titres qui font référence à des moments de vie, à une frustration ou à ses failles. Dans cet album, l’artiste se livre totalement et nous emporte avec sa voix si singulière.

Citadelle / Izia (nouvelle fenêtre)

Izia, tout comme la chanteuse Pomme, nous livre un quatrième album intimiste. Enregistré et écrit à Calvi sa ville de cœur, il est marqué à la fois par sa grossesse et par la disparition de son père Jacques Higelin. De très beaux titres comme Dragon de métal ou Calvi avec des sonorités plus pop-électo.

Myopia /Agnès Obel (nouvelle fenêtre)

Je vous propose de plonger en immersion dans le dernier album d’Agnès Obel. L’artiste danoise avec Myopia nous entraîne dans un monde onirique, musical et visuel. Un trio instrumental piano, violon et violoncelle qui donnent des compositions douces et mélancoliques. Tout en y a ajoutant des instruments plus singuliers tels le célesta et le luthéal, dérivés du piano.

Larmes glacées / Maxence Cyrin (nouvelle fenêtre)

Larmes glacées est un des extraits du nouvel album de Maxence Cyrin, Aurora. 16 compositions jouées sur différents pianos, enrichies sur certains titres d’un trio à cordes et de tonalités électroniques. Un nouveau départ pour ce musicien qui confie « J’ai voulu aller au-delà du piano solo de mes débuts et puiser à la fois dans le minimalisme, la musique de film et la pop. » Un album enchanteur.

Antologia / Madredeus (nouvelle fenêtre)

Avec cette « anthologie » partez à la (re)découverte de Madredeus, groupe phare de la scène portugaise, qui s’est fait connaître à l’internationale avec la bande-son du film Lisbon Story de Wim Wenders. Teresa Salgueiro et ses quatre musiciens nous enchantent avec leurs morceaux aux sons du fado et de musiques brésiliennes.

The Letdown / Sally Seltmann (nouvelle fenêtre)

Sally Seltmann fait partie de la scène musicale indépendante australienne depuis les années 90. Avec son mari Darren ils ont composé la bande originale de la série télévisée The Letdown. Un des titres Dancing in the darkness a d’ailleurs remporté le prix de la meilleure chanson originale composée pour l’écran aux Screen Music Awards 2016.

Trois nouveaux livres sur la chanson française à l’espace Image et Son

6 Mar

La musique ne fait pas que s’écouter, elle se lit aussi, notamment avec trois magnifiques ouvrages sur trois noms emblématiques de la chanson française contemporaine.

Elle est sans conteste la plus grande star de la chanson française. En trente ans de carrière, Mylène Farmer n’a donné que 7 séries de concerts mais encore plus que ses disques, elles ont créé la légende et forgé l’imaginaire autour de cette chanteuse qui cultive le mystère.

mylene farmer de scene en scene

Le livre Mylène Farmer de scène en scène par Julien Autier et Sophie Khairallah (nouvelle fenêtre) retrace chronologiquement, avec une multitude de détails et de magnifiques photos, l’histoire de ces concerts, tournée après tournée. On y découvre le travail titanesque en amont de chacune des prestations scéniques qu’ offrent ces shows à la démesure de l’engouement du public pour la chanteuse. Enchaînant les thématiques en fonction des époques, Mylène Farmer a toujours offert à ses fans des spectacles (nouvelle fenêtre) mêlant technologie dernier cri à des chorégraphies dynamiques et des costumes signés par les plus grands couturiers dont Jean-Paul Gaultier. Chacun de ses concerts s’apparente à un rêve et, que l’on soit fan ou pas, la voir en concert est une expérience inoubliable.

Le blog Déclic Musique vous propose de regarder le final de sa dernière tournée avec le titre L’horloge dont le texte est tiré d’un poème de Charles Baudelaire. Ce choix fait écho à l’introduction de ses premiers concerts en 1989, durant lesquels elle entrait sur scène en traversant la grille d’un cimetière en interprétant cette chanson.

Autre égérie de la chanson française depuis la fin des années 70, Catherine Ringer est une véritable artiste atypique et touche à tout.

couverture catherine ringer

Dans ce premier livre qui lui est consacré (nouvelle fenêtre), son auteur le journaliste Stan Cuesta revient sur les 10 temps forts qui ont transformé la jeune artiste en icône de la culture pop française. De sa rencontre avec Fred Chichin, qui donnera naissance au groupe Les Rita Mitsouko, lui permettant d’accéder au succès à sa carrière solo en passant par le cinéma, on plonge dans une vie romanesque faite de rencontres avec les plus grands artistes contemporains comme Jean-Luc Godard ou Jean-Paul Gaultier. Ce livre est illustré de nombreuses photos et contient une interview exclusive de Catherine Ringer.

Cette vidéo montre parfaitement sa présence charismatique et sa voix si particulière qui font de Catherine Ringer la Diva de la chanson française.

Changeons d’univers et après ces deux stars féminines, retrouvons le duo emblématique du rap français, Joey Starr et Kool Shen de Suprême NTM.

couverture ntm that's my people

De leur vrai nom, Didier Morville et Bruno Lopes sont devenu le fer de lance du hip-hop à la française, leurs textes, un cri de rage des banlieues, et leurs prestations live ont enflammé les plus grandes scènes. C’est ce parcours que retrace le livre NTM That’s My People écrit par Joey Starr et la photographe Gaëlle Ghesquière. Une sorte de biographie officielle sous la forme de documentaire. On retrouve dans ce livre tout l’univers de NTM (nouvelle fenêtre), avec des témoignages de leurs proches et des photos inédites. En activité depuis 1990, le groupe se dissout en 1998, pour se reformer tous les 10 ans en donnant une série de concerts, dont la dernière tournée date de 2018.

Retrouvez ces artistes à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois.

%d blogueurs aiment cette page :