Tag Archives: victoires de la musique

Les lauréats des Victoires de la Musique 2022

18 Fév

La 37ème cérémonie des Victoires de la Musique s’est tenue le 11 février dernier à la Seine Musicale et les lauréats étaient bien ceux que l’on attendait.

Contrairement aux Brit Awards qui ont supprimé le genre dans leurs catégories, il n’y a pas d’évolution de ce type en France. On y constate quand même une volonté de parité, sauf pour le Concert de l’année pour lequel seulement 3 artistes masculins sont nommés. C’est également l’une des 3 catégories soumise au vote du public avec la Chanson originale et la Création audiovisuelle.

Comme chaque année, un chanteur se voit récompensé pour l’ensemble de sa carrière et c’est Jacques Dutronc qui a reçu des mains de son fils Thomas la Victoire d’honneur de la Musique.

Les Victoires étant une cérémonie francophone, la belgique a été représentée avec Stromae dans le rôle de Président et la chanteuse Angèle qui n’était pas nominée et qui a livré une interprétation scénique très critiquée sur les réseaux sociaux.

L’artiste masculin est Orelsan et ce n’est qu’un début pour le rappeur normand !

L’artiste féminine est Clara Luciani pour la deuxième fois de sa jeune carrière.

Révélation féminine, Barbara Pravi qui fait vibrer le public depuis l’Eurovision.

Révélation masculine pour les deux frères stéphanois Théo et Raphaël avec leur duo Terrenoire.

Album de l’année pour l’artiste féminine de l’année Clara Luciani et son album Cœur. Elle a tenu à rendre hommage à Patrick Juvet en interprétant Où sont les femmes.

Chanson originale, de deux pour Orelsan avec l’incontournable L’odeur de l’essence.

Concert, Victoire bien méritée pour Ben Mazué que nous avons eu le plaisir de recevoir à Levallois (nouvelle fenêtre).

Création audiovisuelle, un deux trois Victoires pour Orelsan avec sa série documentaire Ne montre jamais ça à personne réalisée avec son frère.

De nombreux artistes tels que Hubert-Félix Thiéfaine, Feu ! Chatterton, Hoshi, L’impératrice, Julien Doré ou encore le rappeur SCH ont animé cette cérémonie en interprétant leurs tubes du moment.

Retrouvez-les à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois via musicMe (nouvelle fenêtre).

Les victoires de la musique 2021

12 Fév

Ce soir a lieu la cérémonie des Victoires de la Musique, avec une catégorie en moins, celle du concert de l’année. Mais il y a une autre catégorie qui fait polémique cette année.

Et l’on va crever l’abcès dés le début de ce billet en parlant de la catégorie Album de l’année. Il y a 5 artistes nominés mais aucune femme. Il y a le Grand Prix de Benjamin Biolay, Gaël Faye et son Lundi méchant, Ben Mazué qui nous propose sa version du Paradis et les seules touches de féminité de cette sélection avec le Mesdames de Grand Corps Malade et le bien nommé Aimée de Julien Doré. Pas sûr que cela plaise à Camelia Jordana qui n’est en plus que nommée dans une seule catégorie, même pas artiste féminine mais pour la chanson originale de l’année.

Elle y est en concurrence avec son titre Facile face à Benjamin Biolay qui semble avoir eu raison de se poser la question de Comment est ta peine, en écho au Corps de la chanteuse Yseult qui y retrouve Michel Jonasz  dans La maison de retraite pour finir par un Mais je t’aime entre Grand Corps Malade et Camille Lellouche.

Les artistes féminines en lice sont donc Aya Nakamura, Pomme et Suzanne et la révélation féminine départagera Clou, Lous and the Yakuza et Yseult.

Les 3 artistes masculins à se disputer la Victoire sont Benjamin Biolay, Gaël Faye et Vianney alors que la révélation masculine propulsera soit Hatik, Hervé ou Noé Preszow.

Le scopitone du XXIe siècle, pardon création audiovisuelle, départagera le Goliath de Woodkid, La vita nuova de Christine and the Queens et le Nous de Julien Doré.

Enfin la Victoire du titre le plus streamé est forcément déjà connu puisqu’il ne peut y en avoir qu’un seul, le Ne reviens pas de Gradur featuring Heuss l’Enfoiré.

À vous de faire votre choix (nouvelle fenêtre) et vous pouvez retrouver les albums de ces artistes à l’espace Image et Son ou sur le site de La Médiathèque de Levallois via notre partenaire musicMe (nouvelle fenêtre).

Le palmarès des Victoires de la Musique Classique 2019

15 Fév

La Seine Musicale a accueillie la déjà 26ème édition de ce grand rendez-vous annuel de la musique classique.

C’est le chef Julien Leroy et son orchestre national d’Ile-de-France qui ont assuré l’orchestration  de la soirée. Après une introduction surprenante puisque Le Boléro de Ravel a été joué en deux minutes contre dix pour la version originale, la soirée s’est placé sous la musique de Berlioz dont on commémore cette année les 150 ans de sa mort. D’abord avec le sacre du baryton Stéphane Degout (nouvelle fenêtre) qui a enchaîné déjà 4 rôles cette saison dont celui de l’opéra Les Troyens de Berlioz et se prépare à interpréter l’Iphigénie en Tauride au printemps prochain.

L’opéra Les Troyens (nouvelle fenêtre) reçoit également la Victoire de l’enregistrement de l’année avec un casting à faire pâlir n’importe quel producteur hollywoodien puisque sous la direction de John Nelson on retrouve entre autres Joyce Di Donato, Marianne Crebassa, Michael Spyres ou encore Nicolas Courjal et Marie-Nicole Lemieux.

La révélation de l’année vient de Corse avec la mezzo Élèonore Pancrazi et la Victoire de la révélation instrumentale revient au guitariste toulousin Thibaut Garcia.

Celle très attendu du soliste de l’année échappe aux musiciens français et est attribuée au pianiste américain Nicholas Angelich (nouvelle fenêtre), connu pour ses interprétations de Liszt ou Beethoven.

La Victoire de la composition de l’année revient au local de l’étape puisqu’elle est attribuée à Guillaume Connesson (nouvelle fenêtre) du Conservatoire de Boulogne-Billancourt avec son œuvre intitulée Horizons perdus, un concerto pour violons commandé par Renaud Capuçon.

Enfin, une victoire d’honneur à été remise au pianiste chinois Lang Lang (nouvelle fenêtre) pour l’ensemble de sa carrière.

Le palmarès des Victoires de la Musique 2019

11 Fév

Cérémonie surprenante vendredi dernier qui n’a pas été en demi-teinte puisque certains artistes ont tout raflé au nez et à la barbe d’autres qui pourtant faisait figure de favoris.

Un point commun aux gagnants et gagnantes, ils l’ont été dans différentes catégories ne laissant rien à la concurrence dépitée.

Artistes masculins de l’année et album de musiques urbaines, le duo Bigflo et Oli (nouvelle fenêtre) qui pour l’anecdote envoient leurs parents récupérer leur première Victoire. Concernant leur pendant Artistes féminines, c’est Jeanne Added avec son album Radiate (nouvelle fenêtre) ainsi que dans la catégorie rock. L’autre artiste féminine doublement couronnée est la jeune Angèle avec son album Brol (nouvel fenêtre) et prix de la création audiovisuelle.

L’album rap est Lithopédion du belge Damso, Orelsan décrochant lui la Victoire du concert tandis que la révélation scène est féminine avec Clara Luciani (nouvelle fenêtre).

L’album de musiques électroniques est Dancehall de The Blaze , celui de musiques du monde est Lost de Camelia Jordana et la Victoire de la chanson originale est décernée à Je me dis que toi aussi de Boulevard des airs.

Enfin un hommage à été rendu à l’album posthume d’Alain Bashung intitulé En amont avec la Victoire de l’album de chansons. Autre hommage celui à Charles Aznavour avec le titre Formi formidable interprété par le trio des artistes féminines couronnées. La musique de Michel Legrand (nouvelle fenêtre) a servie d’ouverture à la Cérémonie, une vidéo retraçant la carrière de Maurane a été projetée et Rachid Taha (nouvelle fenêtre) a juste eu droit à son nom mentionné alors qu’Izïa et Arthur H ont rendu un hommage en chanson à leur père  Jacques Higelin (nouvelle fenêtre).

Outre l’absence de la sélection de l’album Mon pays c’est l’amour de Johnny Hallyday justifiée par les organisateurs avant la cérémonie, ceux-ci vont devoir faire face à la polémique qui gonfle au sein des fans d’Eddy de Pretto (nouvelle fenêtre) qui n’a reçu aucune Victoire ainsi que l’androgyne Chris dont le concept n’a pas porté chance à Christine and the Queens (nouvelle fenêtre).

Terminons sur le moment de douceur offert par Vanessa Paradis avec sa chanson Kiev.

Les lauréats des Victoires de la Musique Classique 2018

26 Fév

La grande messe française du classique à encore une fois récompensé des artistes au talent exceptionnel. Le blog Déclic Musique vous détaille le palmarès de cette 25 ème édition et vous offre la possibilité d’écouter cette quintessence de la musique.

Un hommage au violoncelliste russe Mstislav Rostropovitch fait commencer cette remise de prix sous les meilleurs auspices.

Déjà primée à deux reprises par le passé, la soprano Sabine Devieilhe réussit le doublé en étant désignée Artiste lyrique de l’année et Meilleur enregistrement.

Une autre jeune femme accumule les récompenses, la mezzo soprano Eva Zaïcik , couronnée au concours Voix nouvelles, qui devient lauréate de la Révélation artiste lyrique.

Le compositeur Karol Beffa devient lui aussi un abonné des récompenses puisque après celle de 2013, il décroche à nouveau l’or pour son Bateau Ivre .

Deux hommes jeunes mais au talent immense sont couronnés dans la catégorie Soliste instrumental, Victor Julien-Lafferrière et Bruno Philippe en Révélation.

Un hommage a également été rendu à la soprano roumaine Angela Gheorghiu en sa présence pour l’ensemble de sa carrière et elle a interprété à cette occasion un air de Madame Butterfly de Puccini.

Il y a aussi plusieurs invités lors de cette cérémonie avec la soprano et cheffe d’orchestre canadienne Barbara Hannigan, le pianiste argentin Nelson Goerner et le contre-ténor polonais Jakub Jozef Orlinski. L’aura des Victoires de la Musique Classique est international car de nombreux lauréats sont devenus de véritables stars et donnent des récitals à travers le monde.

Vous pouvez retrouver ces musiciens à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

 

La playlist des lauréats des Victoires de la Musique 2018

12 Fév

Cette année, le rap français s’est invité comme locomotive des Victoires de la Musique avec cinq récompenses dont trois pour Orelsan !

Les Victoires de la Musique ont réussi leur évolution. Les artistes de genres musicaux longtemps considérés comme secondaires sont aujourd’hui traités à égalité et les chanteurs qui en sont issus décrochent les récompenses tant convoitées.

orelsan

C’est la consécration pour Orelsan , rappeur souvent taxé de misogynie, qui décroche les trois catégories dans lesquelles il était nominé, à savoir celle de l’artiste masculin, l’album de musiques urbaines et celui du clip pour la chanson Basique (nouvelle fenêtre).

Retour gagnant pour McSolaar qui remporte la catégorie album de chansons avec Géopoétique et le duo Bigflo et Oli décroche la plus belle catégorie, celle du vote du public, avec leur chanson Dommage. Pour rappel, ces deux artistes faisaient déjà partie de la sélection des bibliothécaires 2017 (nouvelle fenêtre).

L’artiste féminine a été décernée à Charlotte Gainsbourg qui avait précédemment échoué au pied du podium, ce qui ne l’avait pas étonnée puisqu’elle se considère plus comme une actrice qu’une chanteuse. Son album intitulé Rest faisant l’unanimité, elle était la favorite dans les médias. Pour l’anecdote, elle rejoint les autres femmes de sa famille, Jane Birkin et Lou Doillon, elles aussi couronnées par une Victoire de la Musique les précédentes années. Deux autres artistes féminines se sont vues récompensées, Juliette Armanet est album révélation avec Petite amie et Camille reçoit le trophée du meilleur spectacle.

C’est Mathieu Chédid alias M avec son album et projet artistique africain Lamomali qui a ouvert le bal des récompenses pour l’album de musiques du monde, puis l’écrivain-chanteur Gaël Faye récompensé en tant que révélation scène, Shaka Ponk est l’album rock de l’année avec The Evol’ et pour finir le virage électro de Dominique Dalcan a été plutôt bien négocié puisque son Tempérance est élu album de musiques électroniques de l’année.

Après tous ces lauréats, il y a forcément les déçus, une pensée pour Bernard Lavilliers et Soprano qui auraient amplement mérité une victoire.

Les contributeurs du blog Déclic Musique vous attendent à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois où vous pourrez emprunter les albums de ces lauréats, et de ceux qui n’ont pas eu la chance de l’être.

La chanson du lundi

15 Fév

Ce lundi , ce n’est pas une mais deux chansons qui seront à l’honneur !

Les Victoires de la Musique 2016 ont rendu leur verdict, et comme ce qui nous intéresse dans cette rubrique de déclic musique est de vous faire découvrir une chanson et son clip, nous allons nous concentrer sur les prix de la chanson originale de l’année remise à Maître Gims pour sapés comme jamais et celui du vidéo-clip du titre Christine de Christine and the Queens.

 

%d blogueurs aiment cette page :