Archive | Actualités RSS feed for this section

Hommage à Corbier

4 Juil

Avec la disparition de François Corbier, c’est une page de notre enfance qui s’efface et l’on repense avec nostalgie à tous ces goûters dévorés devant Récré A2.

Pratiquement tombé dans l’oubli ces dernières années, Alain Roux de son vrai nom était un artiste aux multiples talents. A la fois chansonnier, comédien, animateur télé , acteur et journaliste, il a été vénéré par des millions d’enfants de la fin des années 70 au début des années 90,  grâce à sa bonne humeur et ses chansons rigolotes. Fidèle compagnon de Dorothée qu’il suivra de Récré A2 au Club Dorothée, acteur avec Les Musclés dans la sitcom Pas de pitié pour les croissants, avec Ariane, Jacky et Patrick il nous a fait découvrir l’humour, la chanson et les dessins animés japonais.

club dorothée

A l’heure où l’on fête les 40 ans de la première diffusion de Goldorak en France, on aurait rêvé de retrouver la bande du Club Dorothée pour une émission exceptionnelle. Ces dernières années, il avait sorti plusieurs albums de chansons dont le dernier intitulé Vieux Lion date de 2015 et participait régulièrement à des romans photos dans le magazine Fluide Glacial.

 

Publicités

La playlist du Hellfest 2018

18 Juin

Pour ceux qui n’auront pas la chance de m’accompagner à Clisson du 22 au 24 juin 2018, je vous propose un lot de consolation avec la playlist de mes groupes coup de cœur.

Le plus grand festival de musique extrême de France va rouvrir les portes de sa cathédrale gothique et pas seulement au sens architectural du terme. Près de 150 000 festivaliers sont attendus pour écouter les 140 groupes à l’affiche cette année. Les poids lourds que sont Iron Maiden seront encore et toujours de la partie, à se demander si un Hellfest sans eux est envisageable. Tout comme Judas Priest, Megadeth ou mes deux groupes chouchous que sont Europe et les Backyard Babies ainsi qu’Avenged Sevenfold dont nous vous parlions il y a quelques mois (nouvelle fenêtre).

On aura le plaisir de retrouver le charismatique Ice-T avec ses Bodycount, Mister Johnny Depp avec ses Hollywood Vampires que sont Joe Perry et Alice Cooper, l’Antéchrist Marilyn Manson ou encore les punks dandys de Bad Religion et les jeunes vieux skateurs de Limp Bizkit et ceux de Deftones dont on avait chroniqué le dernier concert parisien (nouvelle fenêtre).

Heureusement il y aura du renouveau dont le français Geoffroy Laporte alias Jessica 93, fils musical naturel de Ian Curtis et Robert Smith. Dommage pour l’ambiance qu’il passe en début d’après-midi et non pas tard dans la nuit mais la direction du festival veut surement éviter un suicide collectif.

jessica93

Les filles seront bien représentées avec le retour de Joan Jett et son cultissime I Love Rock’n’Roll, le grunge des L7 ou le métal atmosphérique de Nightwish et d’Arch Enemy.

Un festival qui encore une fois va être une grande cuvée musicale à déguster sans modération, mais avec des bouchons d’oreilles. Pas la peine de les mettre pour écouter la playlist mais prévenez vos voisins, c’est du gros son !

N’hésitez pas à venir vous consolez à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois où vous pourrez emprunter les derniers albums de ces satanés artistes.

Hommage à Yvette Horner

13 Juin

Yvette Horner ne guinchera plus, elle est décédée le 11 juin 2018 à 95 ans.

La presse est unanime, Diva de l’accordéon, Reine du bal, Icône de la France, Yvette Horner (nouvelle fenêtre) incarnait à elle seule la tradition française du bal-musette. Indissociable de son accordéon, elle était également pianiste et compositrice. 70 ans de carrière, 150 disques, plus de 30 millions d’exemplaires vendus, celle qui était surnommée Vévette devient l’une des portes drapeaux de la musique et de la culture française à l’étranger. Elle est propulsée au rang d’Icône nationale en jouant attachée debout sur le toit d’une Citroën Traction pendant les étapes du Tour de France cycliste, est habillée en 1985 par Jean-Paul Gaultier d’une robe Tour Eiffel ou encore joue place de La Bastille pour le bicentenaire de la Révolution Française. Elle s’enorgueillit d’avoir toujours jouer debout en portant son instrument.

Championne du Monde d’accordéon en 1948, lauréate du Prix du disque de l’Académie Charles Cros en 1950, elle a joué avec les plus grands musiciens et donné plus de 2000 concerts dont le dernier en 2011. Elle a notamment collaboré à de nombreuses reprises avec le chorégraphe Maurice Béjart qui la définissait comme étant une musicienne entre le savant et le populaire.

C’est ce côté populaire qui restera dans la mémoire collective de celle qui a fait écouter la musette dans le monde entier, une magnifique réussite pour cette native de Tarbes qui a vécu toute une partie de sa vie près des guinguettes à Nogent -sur-Marne.

Ma sélec’sons 1Dtouch – non, diMusic – du mois

1 Juin

En mai fais ce qu’il te plait, et tandis que 1Dtouch devient diMusic en juin et passe du orange au rouge, il nous plaît toujours de vous offrir de la musique équitable et de réjouir vos oreilles avec la sélection d’Anthony O.

Our hearts / Concrete knives
Un deuxième album entêtant pour le groupe caennais Concrete Knives, qui propose une pop indé sautillante et tribale, aux sonorités métissées.

Les garçons sauvages, bande originale du film de Bertrand Mandico / Pierre Desprats
Véritable objet filmique non identifié, le chef d’œuvre surréaliste de Bertrand Mandico bénéficie d’une bande originale à son image : mystérieuse, hybride, inclassable, envoûtante.

The machine that made us / Flotation Toy Warning
13 ans après un 1er album devenu culte, les Anglais de Flotation Toy Warning reviennent enfin avec un nouveau disque de pop céleste, baroque et majestueuse.

 

Sweet thursday / Herman Dune

Installé à San Pedro depuis quelques années, le Français David Ivar Herman Düne y a enregistré ce nouvel album folk plus américain que jamais, inspiré par John Steinbeck et la Californie.

Play girl dai makyou / Kinoco Hotel

Le quartet féminin japonais Kinoco Hotel virevolte sur un nouvel album de pop psychédélique, rétro et exubérante.

Kabuki femme fatale / Kumisolo

Chantant tantôt en français, tantôt en japonais, la parisienne d’adoption Kumisolo livre un album bilingue de pop acidulée, entre accents yéyé désuets et arrangements modernes.

Carré 35, bande originale du film de Eric Caravaca / Florent Marchet

Auteur-compositeur de talent, Florent Marchet signe aussi des musiques de film, comme ici celle du documentaire autobiographique d’Eric Caravaca, nommé aux César 2018, oscillant entre piano mélancolique et plages atmosphériques plus troubles.

Communion / Park Jiha

Pour son 1er album solo, la Coréenne Park Jiha se sert d’instruments traditionnels pour composer une musique d’avant-garde bien contemporaine, aux textures vaporeuses, lancinantes et mystiques.

New age sewage / Robedoor

Poisseux, caverneux, rampant, le rock de Robedoor cultive des ambiances terrifiantes, échos sismiques issus d’une dimension parallèle.

La chanson du lundi : Live It Up / Nicky Jam feat. Will Smith et Era Istrefi

28 Mai

C’est la chanson la plus attendue de l’année, l’hymne officiel de la Coupe du Monde de football qui a lieu du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie !

Cette chanson surprise signe le grand retour au micro du comédien Will Smith. Il a été invité par le compositeur américain d’origine portoricaine Nicky Jam. Dans le plus pur style de ses compositions, il a choisi une musique dansante aux rythmes latino et reggae accompagnés de cuivres mucho caliente. Les deux compères seront accompagnés par la voix de la chanteuse albanaise Era Istrefi qui confirme sa percée internationale avec cette sélection, si vous me permettez ces expressions footballistiques. Will Smith avait vendu la mèche dès la semaine dernière en publiant une photo avec Nicky Jam tenant le ballon officiel de la compétition. Comme d’habitude, le refrain est truffé de ohohoh que les supporters pourront entonner à chaque match.

Trêve de commentaires, mon petit Jean-mimi, écoutons ce nouvel hymne à la gloire du ballon rond et que nos petits gars en bleu vivent la même réussite que leurs aînés de 1998 !

Ulrich Forman à la Salle Ravel du Conservatoire de Levallois

18 Mai

Le levalloisien Ulrich Forman est l’invité ce vendredi soir du Pôle Musiques Actuelles !

Tombé dans la musique dès 1999, cet artiste complet est auteur-compositeur-interprète et bien sûr produit ses musiques. Issu du monde du Jazz qui lui offrira le Premier Prix du Jeune Talent au Festival Jazz de La Défense, il se diversifie en suivant la formation du Musician Institute Technology de Los Angeles. Repéré par le monde du cinéma, il compose plusieurs musiques de films et ses compositions sont utilisées pour sonoriser des publicités. Arrangeur pour Yann Tiersen ou Alain Souchon, il est nommé aux Victoires de la Musique en 2009 pour le titre Le sapin interprété par la chanteuse Charlie.

Depuis 2011 Ulrich Forman a intégré les studios du Pôle Musiques Actuelles du Conservatoire de Levallois et il vient dans ce cadre présenter en avant-première son dernier album baptisé Chapter III a perfect storm qui fait suite à See My Love et Chapter II.

Le blog Déclic Musique vous propose de découvrir le titre All I Want, premier extrait de son nouvel album et vous donne rendez-vous ce soir à 20h30, Salle Ravel située au 33 rue Gabriel Péri à Levallois.

Dans ce dernier titre, reconnaîtrez-vous les lieux de Levallois où sont tournés des séquences de ce clip ?

La polémique autour de Bertrand Cantat

4 Mai

Après l’annulation de ses concerts prévus dans différents festivals l’été prochain, Bertrand Cantat se voit refuser la scène de l’Olympia, par crainte de troubles à l’ordre public car de nombreuses activistes ont acheté des billets pour pouvoir manifester directement dans la salle. 

Amor_Fati

Certes, Bertrand Cantat a commis l’irréparable. Après la condamnation et l’emprisonnement, le chanteur fait la douloureuse expérience de la réinsertion. En tant qu’auteur-compositeur-interprète, il lui semble naturel de pouvoir exercer son talent dans la musique. Ce qui semble poser une question de société, à savoir si un condamné est libre de choisir sa vie après avoir purgé sa peine. Le fait que le chanteur et sa victime Marie Trintignant soient des personnages publics semble influer sur le débat au point que l’on risque d’inverser les rôles en faisant de lui une victime de la censure. L’histoire regorge d’artistes, d’écrivains hantés par leurs démons. Après une dispute, Verlaine a tiré avec une arme à feu sur Rimbaud. Louis-Ferdinand Céline a produit de nombreux écrits antisémites qui vont être à nouveau édités, Paul Claudel a laissé mourir sa sœur Camille dans un asile… Leurs œuvres sont pourtant toujours disponibles car nous devons toujours différencier la personne de ce qu’elle a créé. Sinon, où se situe la limite, devons nous retirer les disques de Renaud en raison de son alcoolisme ou ceux de Motörhead parce que le chanteur Lemmy Kilmister se droguait et qu’il en faisait état dans ses chansons ?

Seul le public doit décider s’il veut continuer d’applaudir Bertrand Cantat, c’est pour cette raison que nous vous proposons à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois son dernier disque Amor Fati (nouvelle fenêtre), qui signifie en latin accepter son destin, comme son précédent disque avec le groupe Détroit (nouvelle fenêtre) et bien sûr ceux de Noir Désir (nouvelle fenêtre).

CANTAT-OLYMPIA

L’avenir dira si ces annulations sonnent le glas pour cet artiste au talent non contesté. Une décision surprenante à plus d’un titre sachant que l’Olympia appartient au même groupe que celui de sa maison de disques et que la deuxième date venait d’être rajoutée en raison de l’importante demande de billets.

La chanson du lundi : Wake Me Up / Avicii

23 Avr

Le DJ suédois Avicii est mort subitement le 20 avril 2018 à seulement 28 ans (nouvelle fenêtre).

A croire qu’il a été maudit de choisir comme pseudonyme le mot qui désigne l’enfer chez les bouddhiste. Avicii est certainement le DJ qui a connu l’ascension la plus fulgurante. Le rythme effréné de ses sets, jusqu’à 300 en 2011 a fait de lui la plus grande star suédoise de la musique actuelle et il pouvait gagné jusqu’à 28 millions de dollars en une année. Reconnaissance ultime dans son pays, il avait organisé la soirée du mariage du couple princier en 2015. Il avait collaboré avec les plus grandes stars comme Madonna ou le français David Guetta. Auteur d’une cinquantaine de tubes, il avait décidé en 2016 de ne se consacrer désormais qu’à la production artistique. Tim Bergling de son vrai nom souffrait depuis des années d’une pancréatite, peut-être a-t-elle fini par vaincre celui qui avait donner tant de joie au peuple suédois et aux fêtards du monde entier.

 

Chansons pour faire la grève

13 Avr

Entre la grève des cheminots, le blocus dans les universités et les affrontements à Notre-Dame-des-Landes, la France commémore en avance les événements de Mai 68.

Suite à la publication sur Internet de la chanson Ma chère SNCF composée par une touriste américaine bloquée en gare de Toulouse, ça nous a fait penser à d’autres titres sur le thème de la grève ou sur celui des conflits sociaux et on vous propose une petite playlist de chansons contestataires, qui n’engage évidemment que leurs auteurs et non le blog Déclic Musique. Après tout, il n’y a pas une grève ou manifestation sans musique qui sert de fond sonore aux slogans.

En vrac, il y a Petit cheminot de La chanson du dimanche, Le combat ordinaire par Les Fatals Picards, Société tu m’auras pas de Renaud, Antisocial par Trust, Révolution.com des No One is Innocent, Vive le feu des Bérurier Noir, La complainte des ouvriers du groupe Molodoï, La complainte de l’ouvrier du rappeur Koleos, la chanson Premier Mai de Damien Saez ou encore Un jour en France de Noir Désir.

Cette liste est non exhaustive mais c’était pour changer de l’ incontournable Internationale dont les paroles d’Eugène Pottier datent de 1871 avec une musique de Pierre Degeyter rajoutée en 1888.

Vous pouvez retrouver ces camarades musiciens dans les bacs à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Hommage à Jacques Higelin

9 Avr

Le chanteur poète saltimbanque Jacques Higelin est monté au ciel à l’âge de 77 ans le matin du vendredi 6 avril 2018.

Né le 19 octobre 1940 en Seine et Marne, ce fils de cheminot et d’une mère au foyer a rapidement quitté l’école pour tenter sa chance dans les cabarets. Il lui faudra attendre plusieurs années et sa majorité pour rentrer dans ce milieu, d’abord en tant qu’acteur, avant de s’autoriser à vivre sa véritable passion, la chanson. Véritable saltimbanque, il vit en communauté avec d’autres artistes dans les années 70-80. Jacques Higelin a produit dix-huit albums studio dont le dernier baptisé Higelin 75 en rapport à son âge, sonnait sombrement comme un testament musical. Déjà très affaibli, il n’en avait fait quasiment aucune promotion. La dernière apparition du chanteur date de 2016 à La Philharmonie de Paris pour le concert événement intitulé Champagne.

Deux de ses trois enfants, Arthur H et Izïa ont repris le flambeau alors que Kên Higelin a trouvé sa voie dans la réalisation.

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter sa toute première chanson, de circonstance, enregistrée et dont le titre est Je suis mort, qui, qui dit mieux.

Ainsi que le titre Paris New-York interprété avec sa fille Izïa en mars 2012 à La Maroquinerie à Paris.

Vous pouvez retrouver les albums de Jacques Higelin à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

%d blogueurs aiment cette page :