Tag Archives: Décès

La chanson du lundi : Ya Rayah / Rachid Taha

17 Sep

Le chanteur Rachid Taha est décédé dans la nuit du 11 au 12 septembre 2018 d’une crise cardiaque à l’âge de 59 ans alors qu’il était atteint d’une maladie grave. 

Il était le chantre du métissage musical. En raison de ses origines et de son parcours de vie, il ne pouvait guère en être autrement. Né en 1958 près d’Oran en Algérie, il arrive à l’âge de 10 ans en Alsace.

En 1981, il crée à Lyon avec quatre amis le groupe Carte de Séjour dont le titre le plus célèbre sera la reprise de la chanson Douce France de Charles Trenet. Il faut bien sur avoir une lecture ironique de cette interprétation dont le but était de dénoncer les conditions de vie des immigrés dans notre pays. Le chanteur avoua plus tard littéralement vomir cette chanson et son compositeur.

Mais le titre phare de sa carrière est également une reprise. Ya Rayah est la chanson emblématique du genre musical Chaâbi, dont le maître incontesté est le compositeur Dahmane El-Harrachi. Rachid Taha en fait l’hymne de la Génération Black Blanc Beur en 1998, lors de la sortie de l’album 1,2,3 soleils enregistré en concert avec les deux autres princes du Raï que sont Khaled et Faudel.

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter les deux versions.

En 2016, Rachid Taha (nouvelle fenêtre) avait reçu une Victoire de la Musique d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, qu’il conjuguait également avec quelques rôles au cinéma. Symbole de la lutte contre le racisme, l’artiste qui métissait sa musique de sons traditionnels avec des guitares ou de l’électro, n’assistera pas à la sortie prochaine de son nouvel album. Il reposera dans un cimetière à Alger, sa terre natale, autre cher pays de son enfance.

Publicités

Hommage à Aretha Franklin

5 Sep

Parmi toute l’actualité musicale de cet été, l’information la plus marquante a été le décès d’Aretha Franklin (nouvelle fenêtre).

La Queen of Soul comme l’avait baptisée les Américains étaient bien plus qu’une chanteuse avec une longue carrière, de 1956 à 2017, date de son dernier concert pour les 25 ans de la Elton John Aids Foundation. Elle était devenue un des symboles mais surtout la voix des Afro-Américains. Elle est la première femme noire à avoir eu les honneurs de la couverture du Times en 1968.

aretha franklin times

La reprise de la chanson Respect d’Otis Redding l’année précédente a été une véritable révolution dans les esprits. La Lady Soul, autre surnom de la chanteuse, a transformé les paroles pour en faire une chanson féministe réclamant le respect des droits des femmes avec en sous-entendu l’égalité entre les blancs et les noirs.

Son palmarès est à la hauteur de sa légende, Aretha Franklin est la chanteuse aux 42 albums studios, 75 millions de disques, celle qui a vendu le plus de vinyles et qui a reçu 18 Grammy Awards. Elle est la détentrice du record avec 11 victoires de la Meilleure Prestation Vocale Féminine R&B dont 8 d’affilée. En 1987, elle est la première femme à intégrer le panthéon musical du Rock and Roll Hall of Fame, elle interprète plusieurs titres pendant l’investiture du Président Obama en 2009 et sera classée meilleure chanteuse de tous les temps en 2010 par le magazine Rolling Stone.

Elle a toujours répondu présente pour les grandes causes caritatives, pour venir en soutien à ses compatriotes victimes de catastrophes naturelles comme à la Nouvelle-Orléans ou encore pour les manifestations sportives comme le Super Bowl durant lequel elle interpréta l’hymne américain.

Elle a également fait plusieurs incursions dans l’univers du cinéma notamment sur des bandes originales mais surtout avec la scène culte du film les Blues Brothers dans lequel elle interprète le titre Think.

De Memphis où elle est née le 26 mars 1942 à Détroit en ce funeste 16 août 2018, Aretha Franklin sera devenue en 76 années l’une des femmes les plus importantes du 20ème siècle. Une personne venue se recueillir devant son cercueil a déclaré que même si elle n’est plus là, il reste sa voix…

Hommage à Corbier

4 Juil

Avec la disparition de François Corbier, c’est une page de notre enfance qui s’efface et l’on repense avec nostalgie à tous ces goûters dévorés devant Récré A2.

Pratiquement tombé dans l’oubli ces dernières années, Alain Roux de son vrai nom était un artiste aux multiples talents. A la fois chansonnier, comédien, animateur télé , acteur et journaliste, il a été vénéré par des millions d’enfants de la fin des années 70 au début des années 90,  grâce à sa bonne humeur et ses chansons rigolotes. Fidèle compagnon de Dorothée qu’il suivra de Récré A2 au Club Dorothée, acteur avec Les Musclés dans la sitcom Pas de pitié pour les croissants, avec Ariane, Jacky et Patrick il nous a fait découvrir l’humour, la chanson et les dessins animés japonais.

club dorothée

A l’heure où l’on fête les 40 ans de la première diffusion de Goldorak en France, on aurait rêvé de retrouver la bande du Club Dorothée pour une émission exceptionnelle. Ces dernières années, il avait sorti plusieurs albums de chansons dont le dernier intitulé Vieux Lion date de 2015 et participait régulièrement à des romans photos dans le magazine Fluide Glacial.

 

Hommage à Yvette Horner

13 Juin

Yvette Horner ne guinchera plus, elle est décédée le 11 juin 2018 à 95 ans.

La presse est unanime, Diva de l’accordéon, Reine du bal, Icône de la France, Yvette Horner (nouvelle fenêtre) incarnait à elle seule la tradition française du bal-musette. Indissociable de son accordéon, elle était également pianiste et compositrice. 70 ans de carrière, 150 disques, plus de 30 millions d’exemplaires vendus, celle qui était surnommée Vévette devient l’une des portes drapeaux de la musique et de la culture française à l’étranger. Elle est propulsée au rang d’Icône nationale en jouant attachée debout sur le toit d’une Citroën Traction pendant les étapes du Tour de France cycliste, est habillée en 1985 par Jean-Paul Gaultier d’une robe Tour Eiffel ou encore joue place de La Bastille pour le bicentenaire de la Révolution Française. Elle s’enorgueillit d’avoir toujours jouer debout en portant son instrument.

Championne du Monde d’accordéon en 1948, lauréate du Prix du disque de l’Académie Charles Cros en 1950, elle a joué avec les plus grands musiciens et donné plus de 2000 concerts dont le dernier en 2011. Elle a notamment collaboré à de nombreuses reprises avec le chorégraphe Maurice Béjart qui la définissait comme étant une musicienne entre le savant et le populaire.

C’est ce côté populaire qui restera dans la mémoire collective de celle qui a fait écouter la musette dans le monde entier, une magnifique réussite pour cette native de Tarbes qui a vécu toute une partie de sa vie près des guinguettes à Nogent -sur-Marne.

La chanson du lundi : Wake Me Up / Avicii

23 Avr

Le DJ suédois Avicii est mort subitement le 20 avril 2018 à seulement 28 ans (nouvelle fenêtre).

A croire qu’il a été maudit de choisir comme pseudonyme le mot qui désigne l’enfer chez les bouddhiste. Avicii est certainement le DJ qui a connu l’ascension la plus fulgurante. Le rythme effréné de ses sets, jusqu’à 300 en 2011 a fait de lui la plus grande star suédoise de la musique actuelle et il pouvait gagné jusqu’à 28 millions de dollars en une année. Reconnaissance ultime dans son pays, il avait organisé la soirée du mariage du couple princier en 2015. Il avait collaboré avec les plus grandes stars comme Madonna ou le français David Guetta. Auteur d’une cinquantaine de tubes, il avait décidé en 2016 de ne se consacrer désormais qu’à la production artistique. Tim Bergling de son vrai nom souffrait depuis des années d’une pancréatite, peut-être a-t-elle fini par vaincre celui qui avait donner tant de joie au peuple suédois et aux fêtards du monde entier.

 

Hommage à Jacques Higelin

9 Avr

Le chanteur poète saltimbanque Jacques Higelin est monté au ciel à l’âge de 77 ans le matin du vendredi 6 avril 2018.

Né le 19 octobre 1940 en Seine et Marne, ce fils de cheminot et d’une mère au foyer a rapidement quitté l’école pour tenter sa chance dans les cabarets. Il lui faudra attendre plusieurs années et sa majorité pour rentrer dans ce milieu, d’abord en tant qu’acteur, avant de s’autoriser à vivre sa véritable passion, la chanson. Véritable saltimbanque, il vit en communauté avec d’autres artistes dans les années 70-80. Jacques Higelin a produit dix-huit albums studio dont le dernier baptisé Higelin 75 en rapport à son âge, sonnait sombrement comme un testament musical. Déjà très affaibli, il n’en avait fait quasiment aucune promotion. La dernière apparition du chanteur date de 2016 à La Philharmonie de Paris pour le concert événement intitulé Champagne.

Deux de ses trois enfants, Arthur H et Izïa ont repris le flambeau alors que Kên Higelin a trouvé sa voie dans la réalisation.

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter sa toute première chanson, de circonstance, enregistrée et dont le titre est Je suis mort, qui, qui dit mieux.

Ainsi que le titre Paris New-York interprété avec sa fille Izïa en mars 2012 à La Maroquinerie à Paris.

Vous pouvez retrouver les albums de Jacques Higelin à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Hommage à Didier Lockwood

21 Fév

La grande famille du Jazz vient de perdre le plus charismatique de ses membres, Didier Lockwood est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 62 ans.

Musicien de jazz adulé, véritable orfèvre de l’improvisation, Didier Lockwood était aussi apprécié pour son ouverture aux autres musiques. Premier prix du Conservatoire de Calais, c’est pourtant à travers le jazz qu’il  exprimera son talent. Son violon qu’il comparait à la palette d’un peintre a séduit les plus grands noms du genre, de Stéphane Grappelli à Richard Galliano en passant par Miles Davis. Mais c’est en intégrant le groupe de rock progressif français Magma (nouvelle fenêtre) que sa carrière à réellement débuté dans les années 70. Vouant sa vie à la musique et à son apprentissage, il crée une méthode d’improvisation qu’il enseigne dans son Centre des Musiques de Dammarie-les-Lys où il crée également un festival de violon. Il revenait parfois à ses premières amours classiques avec son épouse la soprano Patricia Petibon (nouvelle fenêtre) avec laquelle il avait partagé l’affiche dans un spectacle qui avait enthousiasmé une de nos collègues. Il a reçu de nombreux prix tout au long de sa carrière, dont une Victoire de la Musique, et a été fait Chevalier de la Légion d’honneur. Des salles de spectacle portent son nom et ce de son vivant, témoignage de l’importance qu’il avait dans la culture musicale française. Le blog Déclic Musique souhaitait lui rendre hommage à travers cet article et en vous proposant une petite sélection musicale retraçant sa carrière.

Vous pouvez retrouver les disques de Didier Lockwood à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

La dernière chute de Mark E. Smith du groupe The Fall

29 Jan

Une nouvelle icône vient de disparaître en la personne de Mark E. Smith, chanteur et créateur d’un des groupes les plus emblématiques de la scène post punk de Manchester.

Chanteur iconoclaste et insaisissable, il décide de faire de la musique après avoir assisté à un concert des Buzzcocks puis il essaye d’intégrer des groupes de Heavy Metal mais finira par créer son propre groupe, The Fall (nouvelle fenêtre). Très vite les musiciens, 66 au total qui vont se succéder tout au long de l’histoire du groupe, vont s’orienter vers une musique expérimentale parfois à la limite de la cacophonie. Avec 30 albums studio et des enregistrement live encore plus nombreux, The Fall est un des groupes les plus prolifiques de la scène punk-rock anglaise. Capable d’enregistrer un disque en trois jours comme avec Dragnet en 1979, il avait composé la bande son d’un ballet en 1988, et publié son autobiographie déjantée en 2008. Plébiscité depuis leurs début par les professionnels et soutenu par la BBC dont le célèbre animateur John Peel, ils ont été repris par de nombreux groupes comme Sonic Youth ou les Pixies qui reconnaissent avoir été influencés par leur travail. Toujours en activité, ils avaient sorti en 2017 un album baptisé New Facts Emerge.

Grand amateur de l’écrivain Céline, ce qui lui importait était ce que les gens ont écrit ou composé, pas ce qu’ils étaient dans la vie. Il définissait son groupe dont il a été le seul membre permanent par cette phrase : si c’est moi qui chante et ta grand-mère qui joue des bongos, alors c’est The Fall !

 

La chanson du lundi : You and Me / The Cranberries

22 Jan

Décidément, la chanson du lundi rend bien des hommages ces derniers temps. Aujourd’hui, le monde du rock est en deuil : la chanteuse du groupe irlandais The Cranberries, Dolores O’Riordan, est décédée subitement à l’âge de 46 ans le 15 janvier 2018.

 

Le groupe s’est fait connaître au début des années 90 avec la chanson Linger, écrite par Dolores O’Riordan lorsqu’elle a intégré le groupe, et qui deviendra l’un de leur plus grand succès. Leur premier album, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We ? sorti en 1993, s’est vendu à 7,2 millions d’exemplaires. Suivront six autres albums avec des titres forts tel que Zombie (1994) qui dénonce les désastres de la guerre civile en Irlande du Nord.

©songfacts

La chanteuse a été au cœur de plusieurs polémiques concernant ses convictions personnelles sur des sujets sociétaux assez forts. Malgré tout, elle restera sans doute l’une des chanteuses irlandaises les plus appréciées pour ses qualités artistiques.

Retrouvez le titre You and Me sur l’album Bury the Hatchet à l’Espace Image et son de La Médiathèque, ainsi que d’autres titres du groupe.

La chanson du lundi : Poupée de cire, poupée de son / France Gall

15 Jan

Isabelle Gall, dite France Gall, nous a quittés ce dimanche 7 janvier 2018. Elle s’est fait connaître au début des années 60 notamment avec le titre Poupée de cire, poupée de son. La chanson, écrite par Serge Gainsbourg, a permis à la jeune femme, qui représentait le Luxembourg, de remporter le Grand Prix de l’Eurovision en 1965.

Cette chanson plutôt entraînante, est connue de toutes les générations. À l’époque, l’inexpérience de la jeune chanteuse l’empêche d’appréhender clairement le double sens des paroles, ce qui l’affectera et plus encore après l’interprétation de la chanson Les sucettes.

©AFP

Heureusement, elle réussira à marquer les esprits avec des textes plus intimes, certains rendant hommage à des personnalités, grâce aux chansons que Michel Berger lui a composées : Il jouait du piano debout (1980) fait référence à Jerry Lee Lewis, Diego libre dans sa tête (1981) dénonce les dictatures d’Amérique latine, Cézanne peint (1985) rend hommage au célèbre peintre, Babacar (1987) est écrit à la suite d’un voyage humanitaire en Afrique, Ella, elle l’a (1987) illustre l’admiration portée à Ella Fitzgerald…

Retrouvez le titre Poupée de cire, poupée de son (et bien d’autres de l’artiste) en ligne sur 1DTouch via le site de La Médiathèque ou à l’espace Image et son.

%d blogueurs aiment cette page :