La chanson du lundi : Rien ne nous arrêtera / Aqme

19 Fév

Le plus célèbre groupe de Métal français a sorti un nouvel album portant rien de moins que leur nom, Aqme, tout un symbole !

Encore une preuve comme s’il en fallait une qu’ Aqme a survécu aux départs du chanteur historique puis à celui du guitariste. Une réussite due certainement au fait qu’ils n’ont pas cherché à renier le passé du groupe mais d’en proposer une interprétation actualisée tout en s’imprégnant de l’air du temps. La recette est toujours la même, alternance de chant crié par Vincent et gros mur de guitares par Julien avec pour le rythme la basse de Charlotte et le toucher exceptionnel d’Etienne à la batterie.

Autre preuve qu’ qme est plus que jamais fréquentable, cette collaboration sur ce titre avec l’autre figure du Métal français, Reuno du groupe Lofofora.

Vous pouvez retrouver les albums d’ Aqme à l’espace Image et Son ainsi que sur 1Dtouch en vous connectant sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Publicités

Ma sélec… sons 1D touch de Février 2018

16 Fév

De nouvelles propositions sur 1D touch, écoutées pour vous. Des valeurs sûres, selon les goûts de chacun… ou de tout le monde, si vous nous faites le plaisir de vous ouvrir à d’autres styles.

Premier album éponyme du groupe pop cænnais Makeshift qui tourne bien en France et en Europe.

Brontide par Sébastien Forrester : de la musique électro pas monotone qui raconte une histoire…

Enlevées et dansantes, ces oeuvres classiques interprétées par Philippe Herreweghe ont été écrites par Schubert à seulement 17 et 19 ans.

Révélation jazz 2014 de Jazz Magazine,  le violoniste Théo Ceccaldi et son groupe Freaks signe un album fort avec Amanda Dakota.

Duo  classique ténor-traverso constitué de Reinout Van Mechelen et Anna Besson, dans le plus pur et mélodieux goût français de Clérambault.

La grande maîtrise d’Henri Texier, le classique du jazz, dans Sand Woman.

Très jolie vidéo du groupe Nevermind sur Youtube et belle musique aussi ! De Telemann avec Jean Rondeau au clavecin.

Premier album alternatif de Vox Low à la musique répétitive, lancinante… et  sympa.

Amour chien fou, le nouvel album d’Arthur H, est sur 1D touch.

Tout le folk de Morissey et Marshall est dans 2 voix et 2 guitares sur We rise again… acoustically.

Trio de jazz belge, Aka Moon fête ses 25 ans de musique ensemble passés par des scènes, des festivals et des radios prestigieuses et sortant leur nouvel album Now.

Après l’album consacré à Marin Marais plébiscité par la critique, voilà Orlando Gibbons en consort de violes par François Joubert-Caillet.

Millésime est un papy’s rock n’roll band, et Regarde devant est du rock à texte.

L’album délicieux du pianiste cubano Ruben Gonzalez, sorti en 1997.

Rappelez-vous qu’il faut vous connecter sur le site de La Médiathèque de Levallois pour accéder à toute l’offre en ligne.

La playlist des lauréats des Victoires de la Musique 2018

12 Fév

Cette année, le rap français s’est invité comme locomotive des Victoires de la Musique avec cinq récompenses dont trois pour Orelsan !

Les Victoires de la Musique ont réussi leur évolution. Les artistes de genres musicaux longtemps considérés comme secondaires sont aujourd’hui traités à égalité et les chanteurs qui en sont issus décrochent les récompenses tant convoitées.

orelsan

C’est la consécration pour Orelsan , rappeur souvent taxé de misogynie, qui décroche les trois catégories dans lesquelles il était nominé, à savoir celle de l’artiste masculin, l’album de musiques urbaines et celui du clip pour la chanson Basique (nouvelle fenêtre).

Retour gagnant pour McSolaar qui remporte la catégorie album de chansons avec Géopoétique et le duo Bigflo et Oli décroche la plus belle catégorie, celle du vote du public, avec leur chanson Dommage. Pour rappel, ces deux artistes faisaient déjà partie de la sélection des bibliothécaires 2017 (nouvelle fenêtre).

L’artiste féminine a été décernée à Charlotte Gainsbourg qui avait précédemment échoué au pied du podium, ce qui ne l’avait pas étonnée puisqu’elle se considère plus comme une actrice qu’une chanteuse. Son album intitulé Rest faisant l’unanimité, elle était la favorite dans les médias. Pour l’anecdote, elle rejoint les autres femmes de sa famille, Jane Birkin et Lou Doillon, elles aussi couronnées par une Victoire de la Musique les précédentes années. Deux autres artistes féminines se sont vues récompensées, Juliette Armanet est album révélation avec Petite amie et Camille reçoit le trophée du meilleur spectacle.

C’est Mathieu Chédid alias M avec son album et projet artistique africain Lamomali qui a ouvert le bal des récompenses pour l’album de musiques du monde, puis l’écrivain-chanteur Gaël Faye récompensé en tant que révélation scène, Shaka Ponk est l’album rock de l’année avec The Evol’ et pour finir le virage électro de Dominique Dalcan a été plutôt bien négocié puisque son Tempérance est élu album de musiques électroniques de l’année.

Après tous ces lauréats, il y a forcément les déçus, une pensée pour Bernard Lavilliers et Soprano qui auraient amplement mérité une victoire.

Les contributeurs du blog Déclic Musique vous attendent à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois où vous pourrez emprunter les albums de ces lauréats, et de ceux qui n’ont pas eu la chance de l’être.

Bon anniversaire Monsieur Serge Lama

9 Fév

Le chanteur Serge Lama fête ses 75 ans et s’offre l’Olympia du 09 février jusqu’au 14 pour souffler ses bougies.

Avec ses 54 années de carrière, ce boulimique de la scène qui a parfois fait 307 dates en une année, continue inlassablement à chercher le contact avec son public. Malgré les accidents de la vie, les maladies et des choix de carrière surprenant, le bordelais Serge Chauvier dit Lama n’a jamais cessé de plaire au public et a vendu une douzaine de millions de ses 22 albums studio auxquels on peut ajouter une dizaine d’enregistrements en concert. Il reconnait avoir un public principalement féminin même s’il affirme chercher à plaire aux hommes en écrivant des chansons aux thèmes plus masculin. Il déclare composer des chansons pour la France populaire car c’est à elle qu’il est attaché même si elle ne comprend pas toujours le coté mystique qu’il insuffle à ses chansons. Ami de Brassens et de Dalida , souvent invité à la grande période des shows de Maritie et Gilbert Carpentier, aujourd’hui il aime Bernard Lavilliers ainsi que Julien Doré et se dit impressionné par Depardieu chantant Barbara (nouvelle fenêtre).

On vous laisse regarder sur le site de l’Olympia (nouvelle fenêtre) pour savoir s’il reste des places pour lui souhaiter un joyeux anniversaire et en attendant on vous propose de retrouver certains de ses plus grands succès avec cet album disponible à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre)

La chanson du lundi : Mercy / Madame Monsieur

5 Fév

Les téléspectateurs et internautes français ont tranché, c’est la chanson Mercy du duo Madame Monsieur qui représentera la France à l’Eurovision cette année.

Un grand show télévisuel a été organisé pour départager les candidats qui souhaitaient que leur chanson représente la France à l’Eurovision et les téléspectateurs étaient invité à voter. C’est le duo composé par Emilie Satt et Jean-Karl Lucas qui est sorti vainqueur de cette sélection. Ils proposent une pop mélangeant musiques urbaines et électro.

Le titre baptisé Mercy fait référence à une petite fille née dans un bateau au milieu d’autres migrants en Mer Méditerranée après avoir été secouru par une ONG.

Après l’annonce de la chanson retenue, une polémique s’est tout de suite invitée dans la danse puisque des détracteurs trouvent cette chanson trop politiquement engagée, ce qui va à l’encontre du règlement du concours de l’Eurovision. Bien évidemment le duo français rejette cette étiquette de chanson politisée même si le sujet des migrants est devenu un enjeux politique dans notre société. Pour ne rien arrangé à l’affaire, le groupe va participer début mars à un concert caritatif pour cette ONG SOS Méditerranée.

Mais cette polémique ne devrait pas handicaper le duo dans une Eurovision qui a vu défiler ces dernières années beaucoup de candidats  avec des revendications plus ou moins cachées. Du candidat transgenre autrichien Conchita Wurst à l’ukrainienne Jamala qui chantait la déportation en Crimée en passant par le portugais Salvator Sobral qui portait déjà un T-shirt indiquant Sos Refugees (nouvelle fenêtre) , on pourrait presque penser que l’introduction d’une revendication aide à séduire le cœur du public et donc les voix qui permettent de gagner la compétition.

Souhaitons à Madame Monsieur de connaître le même glorieux résultat et que cette chanson aide ceux pour qui elle a été composée.

La dernière chute de Mark E. Smith du groupe The Fall

29 Jan

Une nouvelle icône vient de disparaître en la personne de Mark E. Smith, chanteur et créateur d’un des groupes les plus emblématiques de la scène post punk de Manchester.

Chanteur iconoclaste et insaisissable, il décide de faire de la musique après avoir assisté à un concert des Buzzcocks puis il essaye d’intégrer des groupes de Heavy Metal mais finira par créer son propre groupe, The Fall (nouvelle fenêtre). Très vite les musiciens, 66 au total qui vont se succéder tout au long de l’histoire du groupe, vont s’orienter vers une musique expérimentale parfois à la limite de la cacophonie. Avec 30 albums studio et des enregistrement live encore plus nombreux, The Fall est un des groupes les plus prolifiques de la scène punk-rock anglaise. Capable d’enregistrer un disque en trois jours comme avec Dragnet en 1979, il avait composé la bande son d’un ballet en 1988, et publié son autobiographie déjantée en 2008. Plébiscité depuis leurs début par les professionnels et soutenu par la BBC dont le célèbre animateur John Peel, ils ont été repris par de nombreux groupes comme Sonic Youth ou les Pixies qui reconnaissent avoir été influencés par leur travail. Toujours en activité, ils avaient sorti en 2017 un album baptisé New Facts Emerge.

Grand amateur de l’écrivain Céline, ce qui lui importait était ce que les gens ont écrit ou composé, pas ce qu’ils étaient dans la vie. Il définissait son groupe dont il a été le seul membre permanent par cette phrase : si c’est moi qui chante et ta grand-mère qui joue des bongos, alors c’est The Fall !

 

La playlist des bibliothécaires de Levallois

26 Jan

Les bibliothécaires vous renseignent et vous prêtent des disques ou encore vous proposent des sélections sur le site de La Médiathèque via nos partenaires 1Dtouch et La Philharmonie de Paris. Mais quelles musiques avons nous écoutées en 2017 ? Voici nos coups de cœur aussi éclectiques que surprenants !

Commençons par le classique avec The Händel Album interprété par Philippe Jaroussky , Bach Small Gift par Andreas Scholl puis Le Quattro Stagioni de Vivaldi et le Concerti Per Molti Stromenti du compositeur Telemann.

La chanson française est fièrement représentée avec Sonotone pour le retour de MC Solaar , seul artiste nommé par deux bibliothécaires, Laisse venir pour la sortie du Live au Studio Ferber d’Axel Bauer , A ta merci de Fishbach déjà plébiscité sur le blog Déclic Musique, Je m’en vais de Vianney suivi de Dommage par Big Flo et Oli puis L’espoir de Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal sans oublier l’électro Live Alone de Yuksek qui nous a fait rêver sur des images de l’astronaute Thomas Pesquet .

Musiques Rock et anglo-saxones sont également bien présentes avec le dernier opus Heaven Upside Down de l’Antéchrist Marilyn Manson qui se retrouve tête d’affiche de plusieurs festivals cette année, les métalleux américains de Papa Roach qui nous donnent leur vision de l’American Dream , notre chouchoute Pink toujours aussi espiègle avec son album Beautiful Trauma  , le rock binaire de Royal Blood avec How Did We Get So Dark , l’électro australienne de Flume avec leur second album multi récompensé Skin et le Trip Hop de Tricky avec Ununiform puis le tube d’Imany intitulé Don’t Be So Shy mais revisité par les deux DJ russes Filatov et Karas.

La musique du monde n’est pas oubliée avec le reggae de Mo Khalamity sur son titre Cima Vento , la musique Yiddish de Yom retraçant son escapade américaine avec Songs For The Old Man puis le jazz fusion de Snarky Puppy avec Culcha Vulcha et Nahko , le chanteur apache natif de l’Oregon avec son album métissé baptisé Hoka.

Pour finir cette sélection, deux bandes originales de film, celle de la nouvelle série Twin Peaks et… Lalaland , what else !

En attendant de vous retrouver à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois pour emprunter les disques de ces artistes, on vous offre les playlists à écouter sans modération. 

La chanson du lundi : You and Me / The Cranberries

22 Jan

Décidément, la chanson du lundi rend bien des hommages ces derniers temps. Aujourd’hui, le monde du rock est en deuil : la chanteuse du groupe irlandais The Cranberries, Dolores O’Riordan, est décédée subitement à l’âge de 46 ans le 15 janvier 2018.

 

Le groupe s’est fait connaître au début des années 90 avec la chanson Linger, écrite par Dolores O’Riordan lorsqu’elle a intégré le groupe, et qui deviendra l’un de leur plus grand succès. Leur premier album, Everybody Else Is Doing It, So Why Can’t We ? sorti en 1993, s’est vendu à 7,2 millions d’exemplaires. Suivront six autres albums avec des titres forts tel que Zombie (1994) qui dénonce les désastres de la guerre civile en Irlande du Nord.

©songfacts

La chanteuse a été au cœur de plusieurs polémiques concernant ses convictions personnelles sur des sujets sociétaux assez forts. Malgré tout, elle restera sans doute l’une des chanteuses irlandaises les plus appréciées pour ses qualités artistiques.

Retrouvez le titre You and Me sur l’album Bury the Hatchet à l’Espace Image et son de La Médiathèque, ainsi que d’autres titres du groupe.

Le boogaloo

19 Jan

Parmi les dernières nouveautés de La Médiathèque à l’Espace image et son, nous vous proposons l’album : Disque la Rayé (nouvelle fenêtre). Cet  album peut aussi s’écouter  en ligne via 1Dtouch sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre).

Cette compilation de boogaloo créole est représentative des échanges musicaux entre l’Afrique, les États-Unis, la France et les Antilles françaises au milieu des années 60.

Découvrons ensemble ce style musical

Le Boogaloo a été créé au début des années 60 par la communauté portoricaine et cubaine de New York. C’est une rencontre entre les rythmes latinos comme le mambo, le pachanga et le cha-cha-cha écoutées par les jeunes du spanish Harlem et le RnB et la soul de Harlem. Le boogaloo est donc un mélange de soul, de funk, de rhythm’n’blues mais aussi de jazz et de rock sixties. Ce style musical apparaît comme une musique moderne pour les adolescents de l’époque. Il séduit rapidement à Cuba, Porto Rico, en Dominique, et aussi aux Antilles françaises.  À l’époque de l’indépendance de certains pays d’Afrique comme le Mali ou le Congo, de nombreux orchestres, comme ceux présentés dans cette compil Africa spécial (musique en ligne-nouvelle fenêtre), s’inspirent des musiques latinos.

Des photos de ces soirées sixties sous l’œil de Malick Sidibé sont exposées à la Fondation Cartier à Paris jusqu’au 25 février 2018 (nouvelle fenêtre).

Cette musique pouvait être chantée en espagnol, en anglais ou en créole. Elle laissera peu à peu place à un nouveau son : la salsa.

Voici quelques documents disponibles à La Médiathèque de Levallois et n’oubliez pas de vous connecter à votre compte pour écouter les morceaux en ligne

Mud in your ear de Muddy Waters (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre)

Big Boogaloo d' Eric Legnini trio (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre)

Generaciones de Pete Rodriguez (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre)

Descarca Criolla de Ray Barretto (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre)

 Early latin and boogaloo recordings by the drum master d'Henri Guedon (musique en ligne -nouvelle fenêtre)

Ikebe Shakedown (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre)

La chanson du lundi : Poupée de cire, poupée de son / France Gall

15 Jan

Isabelle Gall, dite France Gall, nous a quittés ce dimanche 7 janvier 2018. Elle s’est fait connaître au début des années 60 notamment avec le titre Poupée de cire, poupée de son. La chanson, écrite par Serge Gainsbourg, a permis à la jeune femme, qui représentait le Luxembourg, de remporter le Grand Prix de l’Eurovision en 1965.

Cette chanson plutôt entraînante, est connue de toutes les générations. À l’époque, l’inexpérience de la jeune chanteuse l’empêche d’appréhender clairement le double sens des paroles, ce qui l’affectera et plus encore après l’interprétation de la chanson Les sucettes.

©AFP

Heureusement, elle réussira à marquer les esprits avec des textes plus intimes, certains rendant hommage à des personnalités, grâce aux chansons que Michel Berger lui a composées : Il jouait du piano debout (1980) fait référence à Jerry Lee Lewis, Diego libre dans sa tête (1981) dénonce les dictatures d’Amérique latine, Cézanne peint (1985) rend hommage au célèbre peintre, Babacar (1987) est écrit à la suite d’un voyage humanitaire en Afrique, Ella, elle l’a (1987) illustre l’admiration portée à Ella Fitzgerald…

Retrouvez le titre Poupée de cire, poupée de son (et bien d’autres de l’artiste) en ligne sur 1DTouch via le site de La Médiathèque ou à l’espace Image et son.

%d blogueurs aiment cette page :