Le palmarès des Victoires de la Musique Classique 2019

15 Fév

La Seine Musicale a accueillie la déjà 26ème édition de ce grand rendez-vous annuel de la musique classique.

C’est le chef Julien Leroy et son orchestre national d’Ile-de-France qui ont assuré l’orchestration  de la soirée. Après une introduction surprenante puisque Le Boléro de Ravel a été joué en deux minutes contre dix pour la version originale, la soirée s’est placé sous la musique de Berlioz dont on commémore cette année les 150 ans de sa mort. D’abord avec le sacre du baryton Stéphane Degout (nouvelle fenêtre) qui a enchaîné déjà 4 rôles cette saison dont celui de l’opéra Les Troyens de Berlioz et se prépare à interpréter l’Iphigénie en Tauride au printemps prochain.

L’opéra Les Troyens (nouvelle fenêtre) reçoit également la Victoire de l’enregistrement de l’année avec un casting à faire pâlir n’importe quel producteur hollywoodien puisque sous la direction de John Nelson on retrouve entre autres Joyce Di Donato, Marianne Crebassa, Michael Spyres ou encore Nicolas Courjal et Marie-Nicole Lemieux.

La révélation de l’année vient de Corse avec la mezzo Élèonore Pancrazi et la Victoire de la révélation instrumentale revient au guitariste toulousin Thibaut Garcia.

Celle très attendu du soliste de l’année échappe aux musiciens français et est attribuée au pianiste américain Nicholas Angelich (nouvelle fenêtre), connu pour ses interprétations de Liszt ou Beethoven.

La Victoire de la composition de l’année revient au local de l’étape puisqu’elle est attribuée à Guillaume Connesson (nouvelle fenêtre) du Conservatoire de Boulogne-Billancourt avec son œuvre intitulée Horizons perdus, un concerto pour violons commandé par Renaud Capuçon.

Enfin, une victoire d’honneur à été remise au pianiste chinois Lang Lang (nouvelle fenêtre) pour l’ensemble de sa carrière.

Publicités

Le palmarès des Victoires de la Musique 2019

11 Fév

Cérémonie surprenante vendredi dernier qui n’a pas été en demi-teinte puisque certains artistes ont tout raflé au nez et à la barbe d’autres qui pourtant faisait figure de favoris.

Un point commun aux gagnants et gagnantes, ils l’ont été dans différentes catégories ne laissant rien à la concurrence dépitée.

Artistes masculins de l’année et album de musiques urbaines, le duo Bigflo et Oli (nouvelle fenêtre) qui pour l’anecdote envoient leurs parents récupérer leur première Victoire. Concernant leur pendant Artistes féminines, c’est Jeanne Added avec son album Radiate (nouvelle fenêtre) ainsi que dans la catégorie rock. L’autre artiste féminine doublement couronnée est la jeune Angèle avec son album Brol (nouvel fenêtre) et prix de la création audiovisuelle.

L’album rap est Lithopédion du belge Damso, Orelsan décrochant lui la Victoire du concert tandis que la révélation scène est féminine avec Clara Luciani (nouvelle fenêtre).

L’album de musiques électroniques est Dancehall de The Blaze , celui de musiques du monde est Lost de Camelia Jordana et la Victoire de la chanson originale est décernée à Je me dis que toi aussi de Boulevard des airs.

Enfin un hommage à été rendu à l’album posthume d’Alain Bashung intitulé En amont avec la Victoire de l’album de chansons. Autre hommage celui à Charles Aznavour avec le titre Formi formidable interprété par le trio des artistes féminines couronnées. La musique de Michel Legrand (nouvelle fenêtre) a servie d’ouverture à la Cérémonie, une vidéo retraçant la carrière de Maurane a été projetée et Rachid Taha (nouvelle fenêtre) a juste eu droit à son nom mentionné alors qu’Izïa et Arthur H ont rendu un hommage en chanson à leur père  Jacques Higelin (nouvelle fenêtre).

Outre l’absence de la sélection de l’album Mon pays c’est l’amour de Johnny Hallyday justifiée par les organisateurs avant la cérémonie, ceux-ci vont devoir faire face à la polémique qui gonfle au sein des fans d’Eddy de Pretto (nouvelle fenêtre) qui n’a reçu aucune Victoire ainsi que l’androgyne Chris dont le concept n’a pas porté chance à Christine and the Queens (nouvelle fenêtre).

Terminons sur le moment de douceur offert par Vanessa Paradis avec sa chanson Kiev.

Eric Clapton Life in 12 Bars, le film

8 Fév

Un documentaire sur la vie du guitariste Eric Clapton est sorti au cinéma en France le mercredi 23 janvier 2019.

La vie du plus célèbre des guitaristes n’a pas été un long fleuve tranquille. Eric Clapton, aujourd’hui âgé de 73 ans, a connu dès son enfance des traumatismes puisqu’il sera rejeté par sa mère. Devenu un dieu de la guitare grâce à sa passion du Blues, les murs de Londres verront fleurir l’inscription Clapton is God, tant son influence va rejaillir sur les groupes phares de l’époque dont il est l’un des guitaristes, à savoir les Yardbirbs avec les légendaires Jeff Beck puis Jimmy Page et Cream avec son rock psychédélique. Il devient très ami avec George Harrison le guitariste des Beatles et surtout de son épouse dont cet amour inspira sa plus célèbre chanson Layla.

Mais au début des années 70, Clapton est en proie à ces démons que sont les drogues et l’ alcoolisme, qui le rongeront pendant plus de trois ans, l’empêchant d’enregistrer et de composer. Remis en scène lors d’un concert de charité avec The Who, il commence alors sa carrière solo. Même s’il doit suivre régulièrement des cures de désintoxication au cours des années 80, sa carrière s’envole et tous les chanteurs et musiciens veulent collaborer avec lui. Sa vie personnelle déjà chaotique est frappée deux fois par la mort. Celle en 1990 de son ami guitariste Stevie Ray Vaughan à qui Clapton laisse sa place dans l’hélicoptère qui va s’écraser et celle  de son fils de quatre ans l’année suivante.

Encore une fois, Clapton va conjurer le sort grâce à la musique en composant l’émouvant Tears in Heaven. Le musicien a voulu ce film pour ne rien cacher des tourments qui ont jalonné sa vie, pour ne pas laisser une fausse image de Guitar Hero alors qu’il est le seul musicien à avoir été nominé trois fois au panthéon musical Rock and Roll Hall of Fame ! En 2016, il sort son vingt-troisième album intitulé I Still Do alors qu’il a annoncé être atteint d’une lésion du système nerveux qui l’handicape dans son jeu de guitare.

Le blog Déclic Musique vous incite à voir la version française de ce documentaire sorti en 2017 et disponible dans sa version originale sur les plateformes légales de téléchargements.

Retrouvez les disques, partitions et livres sur Eric Clapton à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

La chanson du lundi : Roi / Bilal Hassani

4 Fév

Les pronostics le donnaient gagnant et il a reçu le soutien du public, Bilal Hassani a logiquement remporté le concours Destination Eurovision.

Pourtant c’est un chemin semé d’embûches qu’a affronté le jeune homme de 19 ans. Pour commencer, les autres artistes de la compétition étaient toutes et tous d’un niveau exceptionnel, qu’ils soient déjà professionnels ou débutants. Ensuite le jeune Bilal a dû affronter la haine des réseaux sociaux sur ce qu’il revendique et appelle sa différence notamment avec son look androgyne. Puis une polémique sur ses origines et sa nationalité alors qu’il est né en France de parents marocains.

Mais sa plus belle victoire est d’avoir gagné le vote du public alors qu’aucun des jurés internationaux ne lui a attribué la note maximale de 12 points. Rendez-vous du 14 au 18 mai 2019, soir de la grande finale de l’Eurovision en espérant assister au sacre du roi Bilal Hassani.

Hommage à Michel Legrand

1 Fév

Le plus célèbre des compositeurs français est décédé le 26 janvier 2019 à l’âge de 86 ans.

Dés 1957, l’immense Miles Davis avait donné le surnom prémonitoire de Big Mike à Michel Legrand. Il suffit de se rendre sur sa page Wikipédia (nouvelle fenêtre) pour se rendre compte du nombre presque effrayant de musiques de films, compositions de morceaux de jazz et de chansons dans des genres divers et variés qu’il a composé tout au long de sa carrière, qui n’a jamais connu de pause puisqu’en 2017, il signait la musique du film Les Gardiennes de Xavier Beauvois d’après un roman d’Ernest Pérochon et donné une série de concerts avec la soprano Nathalie Dessay en 2018 (nouvelle fenêtre). D’autres dates de concerts de Michel Legrand étaient déjà prévues en 2019. Deux de ces concerts seront maintenus afin de lui rendre hommage les 17 et 18 avril prochain au Grand Rex à Paris (nouvelle fenêtre).

Véritable star internationale, il avait reçu 3 Oscars et joué avec les plus grands musiciens. En France, sa musique avait été popularisée grâce aux films de Jacques Demy alors qu’aucun producteur ne croyait dans la réussite de films musicaux. Michel Legrand a été toute sa vie un précurseur capable de s’adapter à toutes les modes et tous les styles notamment de réalisateurs.

Le blog Déclic Musique vous invite à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois pour retrouver les disques, partitions, films et autres documents sur la musique de Michel Legrand (nouvelle fenêtre).

Un hommage lui sera rendu ce soir au Théâtre Marigny pendant la représentation du spectacle Peau d’âne inspiré du film de Jacques Demy (nouvelle fenêtre).

Ma sélec… sons diMusic de janvier 2019

30 Jan

Une nouvelle année a commencé mais restons encore dans l’esprit festif. Pour garder l’ambiance et la bonne humeur nous vous proposons des nouveautés aux rythmes et aux tempos ensorcelants et groovy.

Pour accéder à cette sélection, connectez-vous à votre compte.

Nos offres en ligne sont en accès libre, réservées aux inscrits à La Médiathèque de Levallois après authentification sur leur compte La Médiathèque-en-ligne

 

Ya Lookin’ Tight / Soopasoul

Daniel Richard Ringham Bennett est un DJ et producteur anglais. Ces derniers titres ont une sonorité Funk et mettent en valeur les percussions et les cuivres.

 

 

 

The First EP Series / Cotonete

Cela fait plus de 10 ans que le groupe existe, son pianiste Florian Pellissier participe à divers projets par exemple avec Arthur H. Mais surtout il aime s’inspirer des musiques du monde et en particulier de la musique Brésilienne. L’ensemble donne un son groove et vintage. En bonus à la fin de l’album ; deux titres en collaboration avec le DJ Dimitri from Paris.

 

 

 

Don’t Stop / SpaceArk

SpaceArk est un groupe de 1975 qui a enregistré dans les célèbres studios Sunset Sound à Los Angeles. Voici une réedition d’un morceau soul et funk.

 

 

 

La boulangerie / La fine équipe

La Fine Equipe fait son grand retour avec  le titre « What Eva »accompagné par le rappeur  Mr. J. Medeiros et  seront en tourné au printemps. Le groupe mélange Hip-Hop et scratch et donne un son très années 90 qui peut faire penser aux beastie boys.

 

 

E Numbers / Nonames

Originaire de Londres, l’artiste Nonames aime travailler avec des artistes de différents styles. L’album a des influences électro et ragga.

 

 

 

 

Santa Cruz Gold / Herman Dune

Herman Düne est un groupe de folk rock français qui existe depuis près de 20 ans. Ils se produisent dans le monde entier et nous offre ici 18 chansons pour redécouvrir leur univers musical.

 

 

 

Look Up / Me and my friends

Ce groupe anglais de Bristol nous réchauffe avec ses influences d’Afrique et des Caraïbes.

 

 

 

 

Closing Time / The Slammers & Chris Youlden

Chris Youlden est un chanteur de blues britannique connu depuis près de 40 ans. Il reprend dans cet album, avec son groupe The Slammers, des morceaux blues teintés parfois de rockabilly.

 

 

 

High King Falls / Eoin Glackin

Eoin Glackin est un compositeur et chanteur Irlandais de Dublin.

 

 

 

 

 

Ben There, Done That / Ben Sidran

Ben Sidran est un musicien,compositeur de jazz américain mais aussi producteur de radio et de télévision. Il accompagné en concerts les Rolling Stone, Eri Clapton et Charlie Watts.

 

 

 

Me and You Against the World / The eternal youth

The eternal youth est un groupe originaire de Caen. Leur premier album à découvrir absolument est indie rock et pop-punk.

 

 

 

 

Comment t’oublier / Bazbaz

Cela fait plus de quinze ans que Camille Bazbaz nous envoute avec sa voix. Voici une chanson aux rhythmes reggae. Son prochain album sortira en mars 2019. Bazbaz sera ensuite en concert en Avril à Paris.

 

 

 

 

Ikaruga / Raito

Ce français propose une rave house. Il et a collaboré avec Carl Cox connu dans le monde de la techno.

 

 

Cette sélection est signée Valérie N.

Chauffe, Marcel Azzola, chauffe !

28 Jan

Marcel Azzola, l’un des plus célèbre accordéoniste vient de mourir à l’âge de 91 ans.

Véritable titi parisien, il fait ses gammes dés l’âge de 12 ans avec deux maîtres italiens du piano à bretelles ou encore paradoxalement appelé instrument du pauvre. Même au début de sa carrière, il joue sur des instruments de fortune, souvent des bandonéons, car il n’a pas les moyens de se payer de vrais instruments polyphoniques,  qu’ils soient chromatiques ou diatoniques. Mais en 1948 il termine 4ème de la coupe du monde d’accordéonistes remportée par notre Yvette Horner nationale (nouvelle fenêtre).

marcel azzola et jacques brel

S’enchaînent alors les enregistrements et les concerts avec les plus grands musiciens, du jazz à la chanson française au bal musette, de Barbara à Piaf ou Montand en passant par les Sex Pistols (nouvelle fenêtre). Mais c’est surtout Jacques Brel qui  fera de lui une star en lançant en pleine interprétation de la version 1967 de la chanson Vesoul le célèbre Chauffe Marcel, chauffe ! Le musicien a totalement improvisé sa partition pour accompagner le chanteur et Brel, littéralement emporté par la musique de l’instrument, en fait le son principal de cette chanson. Une amitié auquel il sera resté fidèle toute sa vie puisque sa dernière apparition publique en février 2018 était pour commémorer les 40 ans de la disparition de Brel (nouvelle fenêtre), lors d’un spectacle baptisé de cette célèbre phrase, également utilisé comme titre de ses mémoires.

Le blog Déclic Musique vous propose de visionner une vidéo précieuse, celle de l’enregistrement en studio de la chanson Vesoul puis un enregistrement lors d’une émission télévisée.

Retrouvez Marcel Azzola à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Les rencontres de Déclic Musique : Bobby Few, piano jazz en concert le 2 février 2019

25 Jan

À 83 ans, Bobby Few (nouvelle fenêtre) est une figure du jazz.

Résultat de recherche d'images pour "albert ayler bobby few"

Né dans la grande métropole industrielle de Cleveland dans l’Ohio  en 1935, il apprend le piano dès l’âge de 7 ans. À 16 ans il joue dans les cabarets en ville, jusqu’à ce que son ami d’enfance Albert Ayler, saxophoniste avant-gardiste du free-jazz, lui conseille de le rejoindre à New-York, où la scène du jazz est plus réceptive à cette modernité. Dans l’immeuble où il vit habitent d’autres musiciens. C’est ainsi que l’un d’eux frappe un jour à sa porte et lui demande s’il accepterait d’enregistrer un album avec lui, pour le célèbre label Blue-note.

New grass . Music is the healing force of the universe / Albert Ayler | Ayler, Albert (1936-1970). Musicien. Saxo. & chantMusic is the healing force of the universe / Albert Ayler

Un autre concours de circonstances heureux a lieu en 1969, à son arrivée à Paris avec ses acolytes Frank Wright au saxophone, Muhammad Ali à la batterie et Alan Silva à la contrebasse. Ils se trouvent pris dans un face-à-face entre étudiants et police, et s’engouffrent alors dans le café devant eux, qui n’est autre que le célèbre club de jazz le Caveau de la Huchette. À ce moment y répète leur compatriote saxophoniste Dexter Gordon. Il les invite à faire un bœuf, c’est à dire à jouer un morceau ensemble de façon improviste, et voilà que le patron les engage pour la semaine…

 

Résultat de recherche d'images pour "bobby few frank wright"

 

Bobby Few explique dans un documentaire que lui a consacré Nicolas Barachin que ses professeurs qualifiaient son jeu de non conventionnel, dans le sens où il ne jouait pas ce qu’on attendait de lui. On l’a appelé « hurricane », l’ouragan, car le vent dévie toujours l’air dans un sens qu’on n’attend pas, ce qui rend les mélodies qu’il joue inattendues. Son répertoire couvre les standards de jazz et des compositions personnelles qu’il dit écrire pour apporter de la nouveauté et de la surprise à son public, en d’autres termes pour apporter du bonheur et aussi une ouverture d’esprit aux gens et par là réduire la pression subie dans le contexte social de l’époque.

C’est ainsi qu’il a suivi le mouvement free jazz, qui avait la prétention d’être libérateur. Le groupe était en connexion intellectuelle avec le mouvement  des Black panthers aux USA . La liberté d’expression en musique devait induire la libération des chaînes du système.

Bobby Few appréciait le free jazz en ce qu’il exprimait des émotions très contrastées, alternant des moments très calmes puis très forts, et qu’il trouvait cela beaucoup plus vivant et réjouissant que le calme général qui caractérise le jazz d’aujourd’hui.

Bobby Few a une grande sensibilité à la nature et à la spiritualité : le vent, les arbres, le soleil… l’inspirent et lui font faire un parallèle avec l’essence de la musique.

Le quartet de Frank Wright a joué ensemble jusqu’à la mort de ce dernier. Ensuite c’est avec Steve Lacy, autre saxophoniste phare du free jazz en France, que Bobby Few a joué pendant une décennie.

Aujourd’hui il joue en trio avec Harry Swift à la contrebasse et Ichiro Onoe à la batterie.

En tant que levalloisien, La Médiathèque l’accueille en solo, Harry Swift à la contrebasse nous faisant l’honneur d’être son invité.

Rendez-vous le samedi 02 février 2019 à 16h, dans le salon de lecture de la médiathèque Gustave-Eiffel située au 111 rue Jean Jaurès à Levallois, entrée libre dans la limite des places disponibles.

Philharmonia : la nouvelle série musicale française

23 Jan

La chaîne du service public France 2 propose ce mercredi soir dès 21 h la diffusion du premier épisode de la série inédite Philharmonia (nouvelle fenêtre).

La musique est une nouvelle fois l’invitée d’honneur dans une série télé. Après Vinyl créée par Martin Scorsese et Mick Jagger sur la musique américaine des années 70 (nouvelle fenêtre), c’est au tour de la musique classique d’être mise en avant sur le petit écran.

L’intrigue nous plonge au cœur d’un orchestre symphonique. Elle débute avec l’ arrivée d’une nouvelle cheffe-d’orchestre, suite au décès dans des conditions obscures de son prédécesseur. Ancienne grande musicienne, son objectif est de rajeunir et démocratiser cette musique pour élargir son public. Elle va pour cela remplacer le 1er violon par une jeune musicienne de 20 ans. Mais bien évidemment ces changements ne sont pas du goût de tout le monde.

L’actrice principale Marie-Sophie Ferdane est plus que convaincante dans ce rôle car elle est diplômée en violon au Conservatoire de Grenoble et ancienne sociétaire de la Comédie Française. La jeune actrice premier violon se nomme Lina El Arabi. Elle intègre son premier conservatoire à l’âge de 6 ans puis suit une formation théâtrale dès l’âge de 10 ans. Elle participe au casting de plusieurs films depuis 2014 et chante en 2017  avec Julie Zenatti et le rappeur Slimane.

Le blog Déclic Musique ne peut que vous conseiller de regarder cette série inédite tournée à la magnifique Philharmonie de Paris et vous en propose l’originale bande annonce en musique.

La chanson du lundi : All Over Now / The Cranberries

21 Jan

Un an après le mort par noyade de Dolores O’Riordan, le groupe irlandais a décidé de publier le nouvel album qu’ils avaient commencer d’enregistrer avec leur chanteuse.

L’idée d’un nouvel album avait germé pendant leur précédente tournée et le groupe était motivé à l’idée qu’un nouveau disque leur permettrait de retourner sur les routes au contact de leurs fans. Avant ce terrible accident dû à une trop forte consommation d’alcool, la chanteuse avait eu le temps d’enregistrer toutes les démos voix des 10 chansons que contient l’album baptisé In The End qui sortira en avril 2019.

Les trois autres membres du groupe ont décidé d’achever la composition et l’enregistrement pour rendre un dernier hommage à celle qui a été leur voix depuis 1990 et leur avait permi de connaître le succès planétaire en 1994 avec le titre Zombie traitant du conflit Nord-Irlandais. Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter la publication audio officielle faite par le groupe.

Vous pouvez retrouver les albums de The Cranberries à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

%d blogueurs aiment cette page :