Tag Archives: Musique du monde

La chanteuse japonaise Hatsune Miku s’est mariée

19 Nov

Véritable star adulée au Japon, le mariage de Hatsune Miku aurait pu rester une information people dans son pays. Sauf que la chanteuse est mondialement connue mais surtout… virtuelle !

hatsune-miku-wedding-dress-freeing-1

Le Japon étonnera toujours, et sa musique n’échappe pas à cette règle. Hatsune Miku est un avatar créé le 31 août 2007 par le logiciel Vocaloid qui permet de synthétiser du chant en entrant des paroles et de la musique. La véritable voix de cette humanoïde appartient à l’actrice Saki Fujita. Elle interprète des chansons de style J-Pop, musique dansante très populaire au Japon à l’instar de la K-Pop coréenne (nouvelle fenêtre). La principale particularité est que les musiciens du monde entier ont accès au logiciel et peuvent utiliser l’avatar pour interpréter leurs compositions. Son hologramme donne régulièrement des concerts, projeté devant des écrans géants.

Devenue un véritable phénomène de société au Japon, le concept doit son succès plus à l’exploitation faite par ses concepteurs que par son côté proprement musical. Avec son look et sa virtualité, elle s’est imposée dans différents supports comme les jeux vidéos, le Manga et bien évidemment une montagne de produits dérivés. Elle est un des déguisement cosplay préféré des jeunes filles qui pratiquent cette discipline, avec sa longue chevelure turquoise et son look rétro-futuriste inspiré de la tenue des écolières japonaises.

hatsune miku cosplay

La star virtuelle, par l’intermédiaire d’une peluche à son effigie, s’est mariée à Akihito Kondo, un fonctionnaire japonais qui aura déboursé la somme de 15 000 Euros pour la cérémonie. En présence d’une quarantaine d’invités, à défaut de sa mère qui a refusé de participer à ce qu’elle considère comme une mascarade, il lui a été remis un certificat de mariage dans une autre dimension qui n’a bien sûr aucune valeur légale.

mariage hatsune miku

Ce qui pourrait paraître comme une fantaisie pose quand même deux questions :

La première sur les rapports humains au Japon et ceux entre l’homme et la machine. À l’époque où le débat sur le remplacement des hommes par des robots attise de nombreux fantasmes, ce mariage ne marque-t-il pas une étape supplémentaire dans l’isolement que connaissent de nombreux Japonais par rapport à leur société ?

La deuxième question est relative à l’âge de Hatsune Miku, qui est censée avoir 16 ans. Apparemment, cela ne gêne pas les concepteurs de la mariée.

Publicités

La chanson du lundi : Ya Rayah / Rachid Taha

17 Sep

Le chanteur Rachid Taha est décédé dans la nuit du 11 au 12 septembre 2018 d’une crise cardiaque à l’âge de 59 ans alors qu’il était atteint d’une maladie grave. 

Il était le chantre du métissage musical. En raison de ses origines et de son parcours de vie, il ne pouvait guère en être autrement. Né en 1958 près d’Oran en Algérie, il arrive à l’âge de 10 ans en Alsace.

En 1981, il crée à Lyon avec quatre amis le groupe Carte de Séjour dont le titre le plus célèbre sera la reprise de la chanson Douce France de Charles Trenet. Il faut bien sur avoir une lecture ironique de cette interprétation dont le but était de dénoncer les conditions de vie des immigrés dans notre pays. Le chanteur avoua plus tard littéralement vomir cette chanson et son compositeur.

Mais le titre phare de sa carrière est également une reprise. Ya Rayah est la chanson emblématique du genre musical Chaâbi, dont le maître incontesté est le compositeur Dahmane El-Harrachi. Rachid Taha en fait l’hymne de la Génération Black Blanc Beur en 1998, lors de la sortie de l’album 1,2,3 soleils enregistré en concert avec les deux autres princes du Raï que sont Khaled et Faudel.

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter les deux versions.

En 2016, Rachid Taha (nouvelle fenêtre) avait reçu une Victoire de la Musique d’honneur pour l’ensemble de sa carrière, qu’il conjuguait également avec quelques rôles au cinéma. Symbole de la lutte contre le racisme, l’artiste qui métissait sa musique de sons traditionnels avec des guitares ou de l’électro, n’assistera pas à la sortie prochaine de son nouvel album. Il reposera dans un cimetière à Alger, sa terre natale, autre cher pays de son enfance.

Mes chansons du lundi spécial : ma sélec… sons diMusic pour une rentrée 2018 sous de bons auspices

10 Sep

Parce qu’après l’été qu’on a eu, on ne peut que reprendre avec bonne humeur, je vous conseille, pour réussir totalement cette entreprise, de vous concentrer sur tout ce qui est bon, et de repousser loin de vous tout ce qui est mauvais. Alors voilà une petite sélection de bonnes choses, parmi les musiques classiques et du monde, parmi les musiques en ligne et Divercities, parmi les offres de La Médiathèque et des médiathèques, parmi la création artistique, notre société, notre monde, la planète, l’univers, la vie… Bon. On revient sur terre : bonne écoute et bonne rentrée! Pensez à vous connecter sur le site pour accéder aux albums (nouvelle fenêtre).

Chavela Vargas est une chanteuse d’origine costaricienne naturalisée mexicaine, née le 17 avril 1919 au Costa Rica et morte le 5 août 2012. « Quand je suis née, j’ai chanté au lieu de pleurer », disait-elle. Chanteuse de rue à 17 ans, elle devient une star à 30. Elle est l’amie de Diego et Frida Kahlo, d’Elizabeth Taylor et d’Ava Gardner.

Représentante de la chanson « ranchera », chanson populaire du Mexique en général pratiquée par des hommes, elle la rend célèbre mondialement. Elle a été la muse de Pedro Almodovar.

punjabi weddings

Chants pour les mariages au Penjab : Un petit tour dans la rue du Faubourg Saint-Denis… ou sur diMusic.

Edmony Krater : Le gwoka est pratiqué par toute la société guadeloupéenne. Il combine chant en créole, rythmes joués aux tambours ka et la danse. Edmony Krater, 61 ans, est le digne représentant de l’évolution du genre vers une expression contemporaine très convaincante.

walter gavitt ferguson

Walter Gavitt Ferguson : du calypso pur jus, gravé pour la première fois en 2018. Le musicien, 99 ans aujourd’hui, s’est enregistré sur des cassettes pendant des décennies, et le voilà enfin reconnu !

saor patrol

Saor Patrol : Ils se définissent eux-mêmes groupe de rock médiéval écossais : « Scotland’s leading medieval rock band ». Ils ont à cœur la promotion de la culture écossaise.

kriolinak

Troisième album du trio Kriolinak, qui nous chante des ballades basques

anda union

Anda Union : le titre de l’album signifie cheval de vent. Chanté par le groupe de renommée internationale venu de Hohhot, capitale de de la région autonome de Mongolie-Intérieure de la République populaire de Chine, avec ce qu’il faut de voix rocailleuses et de chant diphonique, toujours aussi surprenant.

luis perez

Dans le nombril de la lune : Luis Perez Ixoneztli est musicien compositeur, grand spécialiste et collectionneur d’instruments anciens de de l’Amérique pré-colombienne.

toure kunda

Toure Kunda : cet album du groupe phare de la musique africaine a été vendu à 200 000 exemplaires en 1984

libeer gatto

Julien Libeer, Lorenzo Gatto : après un diapason d’or en 2016, l’aventure beethovienne continue pour le duo belge.

bach pontecorvo

Sonate pour traverso et clavecin : originaire d’Avignon, Buffardin est né en 1689. Il apprend la « flûte allemande » (traversière, nouvellement inventée) à Paris, avant de partir à Constantinople comme musicien de Charles de Ferriol, ambassadeur de Louis XIV. Il y fait connaissance de Johann Jakob Bach, frère aîné de Johann Sebastian, et lui fait découvrir sa nouvelle flûte. Buffardin suit Johann Jakob à Dresde, où il rencontre le grand Johann Sebastian Bach, et lie avec lui une amitié qui donnera naissance à l’écriture par Bach de ces 2 sonates. Lesquelles sont ici jouées sur une copie de la flûte de Buffardin retrouvée en 2015.

caldara maddalena

Oratorio d’Antonio Caldara : Damien Guillon est un des plus grands noms de la musique baroque aujourd’hui, comme contre-ténor et chef d’orchestre du Banquet céleste.

chouchane siranossian

Concerto pour violon et octette de Mendelsson : Anima Eterna est l’orchestre fondé par Jos van Immerseel. Chouchanne Siranossian et Jakob Lehmann sont ceux qu’il appelle lui-même la « Next Generation Anima Eterna »

arcadelt

Madrigaux, chansons et motets de Jacques Arcadelt : du vivant de Claudio Monteverdi, c’est le Belge Arcadelt qui était mondialement célèbre.

couperin fortin

L’art du toucher de François Couperin par Olivier Fortin : un clavecin d’une grande expressivité par un fameux claveciniste!

stravinski urbanski

Le sacre du printemps d’Igor Stravinski dirigé par Krzysztof Urbanski : œuvre jouée pour l’inauguration de la Philharmonie de Hambourg en 2017.

amadeus quartet

Schubert, Haydn, Mozart par le Quatuor Amadeus : les indispensables Diapason reprennent des enregistrements historiques qui n’ont pas été réédités par les maisons de disques respectives.

beata vergine monteverdi

Les Vêpres de la Sainte Vierge de Monteverdi dirigées par Philippe Herreweghe : l’enregistrement de 1987 était flamboyant, celui de 2018 est extrèmement fin.

Et il y a encore bien d’autres albums et musiciens de tous les genres musicaux à découvrir sur diMusic , ainsi que des concerts enregistrés sur la ressource PAD « Philharmonie en ligne ».

dimusiclogo philharmonie à la demande

Mexique : la musique Maya

28 Déc

Rien de mieux que nos voyages pour découvrir les instruments du monde entier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Mexique des Mayas n’échappe pas à la règle. Que l’on assiste à un spectacle de rue ou que l’on se rende au cœur de la forêt tropicale dans un village, c’est toujours une agréable surprise de découvrir de « nouveaux » instruments, surtout s’ils sont utilisés depuis des générations pour perpétuer les traditions. Le gringo que je suis va être reçu par un dialogue de percussions, souvent interprété par des enfants. Ils jouent avec une sorte de hochet, des calebasses ou maracas auxquelles sont fixés des morceaux de bois qui viennent frapper la terre cuite, des tambours droits magnifiquement sculptés et d’autres, les fentes ou teponaztli, allongées sur le sol telles des bûches décorées et frappées par des baguettes. L’adulte qui sert de chef d’orchestre et qui prononce les incantations aux différents dieux utilise une petite flute ou une sorte de sifflet.

maya1maya2

Rien à voir donc avec l’image traditionnelle des Mariachis qui contrairement à l’idée reçue, n’utilisent pas toujours les cuivres mais seulement des guitares plus ou moins imposantes, la petite vihuela et la grosse guittaron pour les basses ainsi qu’un accordéon.

maya3

Concert Déclic Musique samedi 07 Janvier 2017 : DoUdOu sWiNg, chansons swing et manouches

8 Déc

 « Tous les hommes naissent nus. Au hasard du destin »  Proverbe tsigane. 

Dans le cadre de Déclic Musique, Doudou Swing, composé de Philippe « Doudou » Cuillerier, Victorine Martin et Antonio Licusati, tous musiciens de haut niveau, partagent avec vous ce répertoire joyeux et virtuose le 07 Janvier 2017 à 16h00 à La Médiathèque.

concert-abondant-2-vic-25-11-2012-_19 doudou antonio

Le swing manouche, créé il y a un siècle, nommé aussi à l’étranger « jazz à la française », a ses racines et développements dans le milieu manouche mais  aussi beaucoup d’adeptes en dehors, parmi les « gadjé ».

Des noms comme Thomas Dutronc, Sanseverino, sont reconnus du public français, et parmi les manouches de souche, les noms de Stochelo Rosenberg, Bireli Lagrène, Angelo Debarre, Tchavolo Schmitt et autre Romane drainent avec eux de scène en scène un public de fidèles enthousiastes.

Le swing manouche est un jazz à la fois accessible, populaire et vivant. Comme l’explique Doudou, aujourd’hui très populaire de par le monde, le jazz manouche a été inventé par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli qui marièrent le jazz, la chanson et la musique tsigane. Depuis lors, la chanson française garde toujours un espace réservé à son p’tit air d’accordéon swinguant, sa mélodie de violon un peu tzigane, ses guitares acoustiques « À la Django » !

doudou-swing-trio

Les inscriptions sont ouvertes sur la MEL (Médiathèque En Ligne) et à la Médiathèque au 01 47 15 76 40 ou 43!

La chanson du lundi: « Any story », Hindi Zahra

2 Mai

Lors du festival Chorus des Hauts-de-Seine, j’ai eu le plaisir de découvrir la chanteuse Hindi Zahra sur la scène du théâtre d’Asnières-sur-Seine. Une soirée qui restera gravée dans les mémoires d’un public pour le moins hétéroclite!

Imaginez de jeunes amateurs de rock au déhanché frétillant et de paisibles sexagénaires curieux s’animer de la même ferveur face à cette artiste envoûtante.

C’est un concert qui fait voyager, mélange de mélodies aux accents blues & folk, accords énergiques et très rock, airs nostalgiques des montagnes berbères… C’est un concert qui fait danser, le devant de la salle se remplit peu à peu de personnes qui ne résistent pas à l’appel, se lèvent et ondulent en rythme. A la fin du concert, toute la salle est debout et danse. Quel plaisir et quelle émotion! Hindi Zahra en perd même ses mots!

Découvrez « Any Story », un morceau suave et langoureux extrait du dernier album d’Hindi Zahra: Homeland, disponible à La Médiathèque.

Homeland, Hindi ZahraCliquez sur la pochette pour vérifier la disponibilité de l’album.

Marie L.

Un dimanche matin avec Jean-François Zygel

30 Mar

Faire le tour du monde en 80 minutes avec trois musiciens exceptionnels, ça vaut le coup de se lever tôt un dimanche !

Le lieu de ce rendez-vous musical est superbe, une petite chapelle en bord de Seine, qui plus est récemment restaurée, et avec le soleil qui illumine les vitraux en guise de projecteurs. Il a fallu jouer des coudes tellement il y a de monde pour ce concert gratuit mais j’y suis arrivé. Non seulement je suis le dernier à avoir eu une place, mais l’on m’a installé à l’étage, devant le grand orgue et juste à coté de l’espace qui sert de loges. Les trois musiciens sont juste à côté de moi et ils descendent le sourire aux lèvres, déjà touchés par l’engouement qu’ils suscitent. Jean-François Zygel s’installe au piano, Joël Grare derrière ses percussions et Didier Malherbe saisit le premier de ses nombreux instruments à vent. Le voyage musical commence, de Paris à Pékin en passant par la Suisse ou l’Afrique. Au fil des morceaux, les instruments se succèdent, des cloches de vaches aux percussions africaines et des flûtes diverses et variées telle que le doudouk arménien, la bansouri indienne mais également à un instrument à vent asiatique qui est l’ancêtre de notre accordéon, une sonorité incroyablement bluffante.

Mais citer les artistes n’est pas les présenter. Jean-François Zygel est un compositeur et un pianiste dit improvisateur. Professeur au Conservatoire de Paris, il a reçu une Victoire de la Musique en 2006. Mais il est surtout connu pour ses émissions télé et radio de vulgarisation de la musique classique. Il renouvelle le genre en y associant le jazz et les musiques du monde.  Quand on sait que Joël Grare est un batteur percussionniste autodidacte, on ne peut qu’être fasciné par sa prestation à la fois très technique et pleine de dérision. De la poterie au tuyau en PVC, tout ce qui peut être tapé devient instrument. De la musique de film au concert de Johnny Halliday à sa série de miniatures musicales intitulée la cloche et le papillon, ce touche-à-tout se passionne pour les cultures qui jalonnent la Route de la Soie. Un autre point commun avec le saxophoniste flûtiste Didier Malherbe connu depuis les années 70 pour son groupe de rock progressif Gong. Ce multi-instrumentiste est devenu une véritable référence dans le monde du jazz et des musiques improvisées. Il obtient lui aussi une Victoire de la Musique en 2006.

C’est donc en savourant chacune des notes et des explications de Jean-François Zygel que j’ai voyagé à la fois de façon ludique et éducative aux sons des instruments sur des mélodies empreintes de l’imaginaire de ces contrées éloignées. Je partage avec vous quelques photos de voyage…

A la découverte du charango

25 Fév

Connaissez-vous le charango, cette petite guitare originaire des Andes ?

J’ai découvert cet instrument grâce à la Noche de Charanguistas, une manifestation née en Argentine de la volonté de joueurs professionnels qui souhaitaient faire connaître toute la richesse de cet instrument grâce à un cycle de concerts à travers le pays. Fort de son succès, cet événement a désormais pris une dimension internationale.

Patricio Sullivan et Juan Gau, tous deux de Buenos Aires, compositeurs et initiateurs du cycle Noche de Charanguistas  forment le duo « Cuerdas Itinerantes » dont le répertoire s’inspire notamment des paysages andins où le charango trouve ses racines.

Les charanguistas jouent essentiellement la musique folklorique des pays andins mais renouvellent aussi le répertoire traditionnel par des compositions originales ouvertes sur d’autres genres.

Vous pouvez découvrir la culture du charango lors des Rencontres Internationales de Charango à la Maison de M.A.I à Paris et écouter des morceaux de charango sur 1DTouch en vous connectant sur le site de La Médiathèque.

 Julio Benavente Diaz

La chanson du lundi : Ya sidi, Orange Blossom

27 Avr

Orange Blossom est un groupe nantais mixant habilement world musique et électro. Neuf ans séparent Under the Shade of violets, de leur précédent album Everything must change.  Après avoir été repérés par Robert Plant qui leur a proposé d’assurer la première partie de ses concerts, le groupe a souhaité prendre tout le temps dont il avait besoin pour accoucher d’une suite. Neuf années pendant lesquelles le groupe a donc pris le temps, et pendant lesquelles, PJ Chabot et Carlos Robles Arenas, seuls rescapés de la formation initiale, partent en voyage. L’histoire raconte que  Under the Shade of Violets voit le jour dans un hôtel en Jordanie. Les deux hommes partent ensuite en Egypte où ils rencontreront leur nouvelle chanteuse Hend Ahmed. Ils ne parlent pas la même langue, Hend Ahmed ne parle ni le français ni l’anglais, mais leur langage commun est celui de la musique.

Le mélange de ces sonorités orientales, électroniques, de cordes… et puis la voix de Hend Ahmed…. cette voix profonde, vibrante, chargée en émotion rendent cet album précieux, unique, merveilleux… magique.

A lire si vous voulez en savoir plus, l’interview donnée par le groupe pour le site Rue89 à l’occasion de la sortie de leur dernier album. Et dans cet extrait vidéo, le groupe parle de la genèse de cet album :

Dans ce monde frénétique, Orange Blossom fait partie de ces groupes précieux, rares. Indispensables.

Pour emprunter ou réserver, cliquez sur la pochette pour vérifier la disponibilité.

Nath N.

Orange Blossom

Zoom sur… la musique Klezmer

22 Avr

On peut vivre Pâques de différentes façons, soit en chassant le lapin ou les cloches (en chocolat bien sûr), soit en s’intéressant aux pratiques musicales et religieuses des différentes communautés. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de la musique Klezmer. Véritable tradition musicale des juifs originaires d’Europe de l’Est, le Klezmer s’invite à toutes les étapes de la vie. Cette musique, qui peut être chantée, puise ses racines dans les chansons Yiddish et les musiques du Moyen-Orient mais également dans celles d’Europe centrale avec les Tziganes.

Musique à la fois lyrique et nostalgique, elle se distingue également par l’utilisation d’instruments éclectiques. Contrairement à certaines musiques d’Europe de l’Est, le violon ne prédomine pas même s’il est régulièrement utilisé. Des instruments rares comme le cymbalum et la guitare basse à cinq cordes ou encore différents types de clarinettes mêlent leurs sonorités à l’accordéon et aux percussions qui sont souvent frappées avec des balais plutôt qu’avec des baguettes. Mais c’est bien le cymbalum, instrument tzigane hongrois de la famille des cithares sur table à cordes frappées, qui donne son âme à la musique Klezmer. Son nombre important de cordes, jusqu’à 123, lui offre un spectre très large, avec une sonorité oscillant entre le piano et la harpe.

Le répertoire Klezmer s’étend de la chanson yiddish à la danse traditionnelle roumaine. Nostalgique quand elle traite de l’exode comme avec la chanson « Belz », elle se fait dansante pour les fêtes ou devient ritournelle populaire comme dans la célèbre chanson « Tumbalalaïka », ode à l’instrument balalaïka. La musique Klezmer s’est toujours nourrie de nouvelles influences, notamment lors de l’arrivée d’immigrés juifs aux Etats-Unis qui ont fusionnés le Klezmer avec les musiques afro-américaines.

A l’instar de la musique classique, le Klezmer n’est pas une musique du passé et des groupes participent au renouveau et à la perpétuation de cette tradition. A l’image du Paris Klezmer Band qui présente ses propres compositions enrichies de rythmes ou sonorités plus actuelles comme le jazz ou le reggae, avec des musiciens venant de différents univers, dans la tradition multiculturelle du Klezmer.

Vous pouvez retrouver à l’espace musique de la médiathèque Gabriel-Péri une sélection de disques Klezmer et nul doute que vous serez séduit par l’âme de cette musique, profonde et festive à l’image des musiciens qui la jouent.

 

%d blogueurs aiment cette page :