Tag Archives: rap français

J’y étais : MC Solaar en concert à Paris

26 Nov

L’homme qui capte le Mic et dont le nom possède le double A retrouvait la scène parisienne après une décennie d’absence.

solaar 2

Après la sortie en 2017 de son album Géopoétique (nouvelle fenêtre), le public attendait de retrouver MC Solaar sur scène. L’attente a été longue mais ce concert restera gravé longtemps dans les mémoires. Tout en sobriété, devant 5 écrans où sont projetés ses clips et des effets visuels, le chanteur est accompagné d’un DJ, d’un batteur, deux deux choristes et de deux danseurs. Mais également par Bambi Cruz, compagnon de toujours et rappeur du Posse 501 qui va lui donner la réplique sur de nombreuses chansons tout en jouant au chauffeur de salle. En survêtement noir et blanc, il apparaît et tout de suite on est rassuré, il a gardé sa voix et surtout son flow, cette diction si particulière et rapide qui a contribué avec la qualité de ses textes à son succès.

La part belle de la setlist est faite au dernier album avec une quinzaine de titres sur les trente interprétés durant les deux heures de concert. Mais ce qu’attendait le plus les fans étaient d’entendre les chansons qui ont fait le succès de MC Solaar. L’Intronisation du show, titre éponyme de la première chanson du dernier album surfe sur cette espoir puisque le texte est composé des titres de ses tubes ou des phrases marquantes de ses chansons. Non seulement il va les interpréter, mais cela va lui servir de prétexte pour inviter deux artistes sur scène.

Le rappeur Youssoupha interprétera avec lui Qui sème le vent récolte le tempo et la surprise Pascal Obispo se fera la voix et les chœurs de la cultissime Caroline. Des nouvelles chansons comme L’attrape-nigaud ou Eksassaute montrent tout leur potentiel à être jouée en live.

solaar moine

La classique Impact avec le diable permet une mise en scène avec l’arrivée de figurants habillés en moine qui vont adouber Claude M’Barali en chevalier contre les forces du mal. C’est un des thèmes récurrent de l’imaginaire de MC Solaar que l’on retrouvera durant le concert avec les titres Mephisto Iblis, Solaar pleure et le très rock’n roll Da Vinci Claude.

solaar g 2

Après avoir rendu un hommage à Serge Gainsbourg en enchaînant son tube Nouveau western dont la musique est un remix de Bonnie and Clide avec la nouveauté Super Gainbarre, il va rendre hommage à l’album de ses débuts en interprétant le titre Bouge de là avec lequel tout a commencé et Victime de la mode sur lequel il exhorte le public à être toujours honnête avec soi même.

solaar jazz

Plus tard, les musiciens s’avancent sur le devant de la scène pour un moment Jazz introduit par la choriste Maureen Angot, connue pour avoir participé à plusieurs télé-crochet alors que MC Solaar s’assoit au plus prêt du public. Pour en offrir toujours plus à son public dans le temps impartit, le rappeur proposera un medley composé des titres Les temps changent, Le bien le mal, Paradisiaque et All N My Girl. Le concert se termine avec les chansons Merci et la joyeuse Aiwa idéale pour une dernière danse.

Un grand retour parisien réussi pour MC Solaar qui a plusieurs reprises a du interrompre quelques instants le déroulement de son concert en raison des acclamations et applaudissements prolongés du public qui lui a même offert une illumination totale de l’Arène avec la lumière des smartphones. Un bel hommage pour le rappeur préféré des français. Comme il existe peu de vidéo en concert du rappeur, le blog Déclic Musique vous propose cette captation pour vous donner envie d’aller assister à un de ses concerts.

 

Publicités

Lomepal : le rap, le skate, et les filles

4 Juin

Antoine Valentinelli, alias Lomepal (vous l’aurez compris : « l’homme pâle »). Un surnom qui lui vient de son enfance, du temps où son entourage lui demandait régulièrement s’il se portait bien car son teint maladif pouvait le laisser croire. Si vous ne le connaissez pas encore, ce billet sera pour vous l’occasion de vous rattraper.

Un peu de rap, un peu de variété, on secoue le tout et cela donne un artiste à part. Pas de rap à l’ancienne, non, mais un rap sensuel avec des sonorités techno, un talent certain pour la mélodie, et des paroles percutantes parfois crues. Un peu tête à claque, mais un petit défaut qu’on lui pardonne volontiers vu son immense talent.
Ses thèmes de prédilection sont les filles avec le titre Malaise ; le skate, sa première passion, avec le morceau Bryan Herman et l’attirance pour la célébrité avec le titre Palpal, entre autres.
Artiste déjanté, multifacette, Lomepal n’a pas fini de nous surprendre.

Son album Flip cartonne et est déjà certifié disque de platine et déjà disponible sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Vidéo

La chanson du lundi : Basique / Orelsan

16 Oct

Orelsan , de son vrai nom Aurélien Cotentin , est un acteur, réalisateur, et rappeur français qui s’est d’abord fait connaître sur le Net avec son titre Saint-Valentin, puis avec son premier album Perdu d’avance (nouvelle fenêtre) sorti en 2009, mais surtout avec son deuxième album Le Chant des sirènes (nouvelle fenêtre) en 2011 où l’on y retrouve des titres tels que Suicide social, Mauvaise idée, RaelSan

Orelsan est aussi connu pour le duo qu’il forme avec son acolyte Gringe ; ensemble ils ont monté le groupe Les Casseurs Flowters. En 2015, ils sortent le film Comment c’est loin (nouvelle fenêtre) et participent la même année au programme court Bloqués diffusé dans Le Petit Journal.

Orelsan revient en solo avec un nouvel album La Fête est finie qui sortira le 20 octobre 2017, et qu’il annonce de manière originale dans le clip de la chanson intitulée Basique

La chanson du lundi : Mama Lova / Oxmo Puccino

7 Nov

Vendredi 07 octobre dernier, le rappeur d’origine malienne, Oxmo Puccino, confessait être « le rappeur de l’amour » devant le public réuni à l’Espace Carpeaux de Courbevoie. Loin des clichés véhiculés par certains rappeurs américains, Oxmo, de son vrai nom Abdoulaye Diarra, professe la place de la poésie dans le rap français. Adepte de paroles simples mais chocs, expert en métaphores contemporaines, il s’adresse à son public avec une spontanéité déroutante. En témoigne ce bel hommage à toutes les mères du monde:

Vous pouvez retrouver les albums d’Oxmo Puccino à La Médiathèque de Levallois.

Marie L.

%d blogueurs aiment cette page :