Tag Archives: musique de film

Les actualités musicales du week-end

2 Juin

50 ans, Boris Vian, Bowie, Philharmonie dans les actus ce week-end !

pochette sergent pepper sC’est un plaisir de souhaiter un anniversaire surtout quand cela nous permet de retrouver les Beatles. Il y a 50 ans déjà paraissait l’album Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band (nouvelle fenêtre). Une révolution musicale à lui tout seul puisque non seulement il permet au groupe de se réinventer mais il annonce ce que sera le nouveau genre qui va en découler, le rock progressif. Après une tournée de 1400 concerts qui se termine en 1966, ils s’enferment en 1967 dans leur studio de prédilection Abbey Road. En résulte un album concept aux sonorités psychédéliques, inspiré aussi bien de la musique classique que des musiques du monde. Les paroles accèdent à une autre dimension avec l’introduction de philosophie ou de sagesse hindouiste. Ce disque s’accompagne d’une des plus célèbres pochettes de l’histoire du rock crée par le précurseur du pop art Peter Blake. Il sera malheureusement le huitième et dernier album des Beatles. On s’écoute Lucy in the Sky with Diamonds introduite par John Lennon en personne.

Parlons maintenant d’un chanteur qui aurait aimé fêter ses 50 ans, Boris Vian.

boris vian

L’écrivain-chanteur et surtout touche à tout, était un passionné de Jazz et la troupe de La Comédie Française a décidé de monter un spectacle musical autour de ses chansons. Ses textes souvent cyniques n’en sont pas moins des bijoux de poésie empreints d’une profonde sensibilité. Cette représentation exceptionnelle a eu lieu dans le cadre de la Fête du Théâtre le 30 mai et s’est jouée au Musée de la Porte Dorée. Un film a été tourné de cette performance réalisée par les sociétaires plus habitués aux rôles du répertoire classique. Si vous n’avez pas eu la chance de voir la retransmission de ce tour de chant, le site de France Télévision vous propose de vous replonger dans le formidable univers de Boris Vian (nouvelle fenêtre).

logo_0

Notre partenaire La Philharmonie de Paris vient d’ouvrir les réservations pour la saison prochaine (nouvelle fenêtre). Une opportunité à ne pas rater pour assister à des concerts qui vous permettront d’écouter des œuvres intemporelles interprétées par les plus grands artistes contemporains. Le 10 juin, ce sera au tour des inscriptions aux activités et des animations d’être ouvertes en ligne ou par téléphone avec une nouveauté cette année, l’obligation de se rendre à La Philharmonie pour les ateliers enfants afin de vérifier que celui sélectionné correspond bien au niveau de votre enfant. Inutile de préciser qu’il n’y en aura pas pour tous le monde, surtout après l’annonce que les ateliers ne seront plus proposés hors les murs à notre plus grand regret car nous avons toujours été enchantés de les recevoir à La Médiathèque de Levallois dans le cadre de Déclic Musique.

mediatheque gustave eiffel levallois

Malgré cela, nous continuerons à vous proposer des rencontres musicales dont la prochaine aura lieu le samedi 10 juin à 16h dans l’auditorium de la médiathèque Gustave Eiffel (nouvelle fenêtre) pour une projection du concert de David Bowie intitulé Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. Et comme on aime vous faire plaisir, c’est bien évidemment gratuit !

Publicités

Les actualités musicales du week-end

28 Avr

Trois bonnes nouvelles cette semaine dans les actus du blog Déclic Musique avec l’ouverture des réservations pour une animation à La Médiathèque*, la réouverture de l’Opéra Comique à Paris et la sortie du film Django !

Comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même, on vous rappelle que La Médiathèque de Levallois, en partenariat avec La Philharmonie de Paris, organise deux ateliers de pratique musicale sur les instruments du quatuor à cordes le samedi 13 mai 2017 à 13h30 ainsi qu’ à 16h (nouvelle fenêtre). Animation gratuite tout public à partir de huit ans. Mais on y reviendra plus longuement dans un prochain billet.

Dirigeons nous maintenant vers le Théâtre National de l’Opéra Comique qui a enfin terminé sa longue rénovation au cours des derniers 24 mois, ce qui n’est rien comparé aux onze années de travaux pour sa réouverture en 1898 après l’incendie du 25 mai 1887 qui a fait 80 morts en raison d’un système d’éclairage au gaz défectueux. Un immense chantier quand on sait que ce théâtre a été le premier à être entièrement électrifié lors de sa reconstruction et que la sublime salle Favart a été à nouveau drapée avec ce rouge si particulier qu’il a fallu le recréer en laboratoire et qui porte son nom. Une transformation dite transparente puisque le public aura l’impression de retrouver la même salle qui sera pourtant désormais accessible aux personnes à mobilité réduite et bénéficiera des dernières technologies pour offrir des spectacles de qualité. La programmation, qui sera désormais annuelle, a débuté avec l’opéra baroque Alcione de Marin Marais dirigé par Jordi Savall et interprété par Lea Desandre (nouvelle fenêtre). On vous propose ici une précédente version dirigée par le Maître de musique qui connait parfaitement l’œuvre du compositeur pour l’avoir interprétée dans le merveilleux film d’Alain Corneau Tous les matins du monde.

Continuons de parler cinéma avec la sortie en salle du film inspiré de la vie de Django Reinhardt sobrement intitulé Django ! L’acteur Reda Kateb interprète le mythique guitariste de jazz manouche dans un film que le réalisateur Etienne Comar a délibérément choisi de situer pendant les dernières années de l’occupation allemande de 1943 à 1945. Les deux raisons principales sont d’une part le message de liberté transcendé par la musique manouche et la prise de conscience par le musicien des atrocités vécues par sa communauté. Il ne s’agit donc pas d’un biopic retraçant la carrière du guitariste. Par contre une véritable performance d’acteur pour Reda Kateb qui, malgré ses études de solfège au Conservatoire ainsi que sa pratique du saxophone et du djembé, a travaillé sans relâche pendant un an la guitare afin d’être le plus crédible possible. Cela consiste à seulement utiliser trois des doigts de la main gauche et faire la pompe de la main droite, nom donné à la technique rythmique du jazz manouche. Il s’est imposé cela alors qu’il savait depuis le début qu’il serait doublé par le virtuose Stochelo Rosenberg. La bande annonce devrait à elle seule vous convaincre d’aller voir ce film.

Vous pouvez retrouver disques et partitions de ces musiciens à l’espace Image et Son ainsi que notre partenaire La Philharmonie sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

* L’animation aura lieu à la médiathèque Gustave-Eiffel : inscription en ligne sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) ou au 01 47 15 76 43

La chanson du lundi : Tomorrow / Frederika Stahl

10 Oct

En introduction à la projection du film Demain ce dimanche 16 octobre 2016 à 15 h dans l’auditorium de La Médiathèque, Déclic Musique vous présente un extrait de la bande originale du film.

demain-frederika-stahl

Les auteurs de ce long métrage ont eu la bonne idée de proposer à la compositrice Frederika Stahl d’illustrer musicalement leur film. Cette jeune femme suédoise et francophone née en 1984 n’est pas une débutante, elle a déjà 4 albums de jazz teinté de pop à son actif. Laissez-vous envoûter par cette douce mélodie aérienne mise en image par de sublimes superpositions d’images des splendeurs de notre planète et de la ravissante Frederika Stahl. Une ambassadrice de charme qui va vous convaincre de venir assister à la projection de ce qui est bien plus qu’un documentaire, un véritable manifeste pour l’Humanité.

Le film sera suivi d’un débat, en présence du réalisateur Cyril Dion.

Rendez-vous à 15 heures à la médiathèque Gustave-Eiffel, 111 rue Jean Jaurès. Levallois.

Pour en savoir plus : l’article Demain, le film à La Médiathèque sur le blog Cin’Eiffel ainsi que l’article Demain un nouveau monde en marche, un livre pour imaginer l’impossible sur le blog Liseur.

Rendez vousEnregistrer

Dans les coulisses du métier… de compositeur de musique de film

3 Mar

Après l’Oscar remis à Ennio Morricone il y a quelques jours le 28 février 2016, retour sur le métier de compositeur de musique de film, grâce à cet article publié sur Cin’Eiffel, le blog cinéma de La Médiathèque.

Cin'Eiffel

1- Le photographe de plateau

2- Le projectionniste

3- L’agent artistique

4- L’affichiste

5- Le compositeur de musique de film

Du cinéma muet au film parlant, la musique a toujours accompagné les films.
Contrairement au théâtre, à l’opéra, à la danse, où la musique était déjà omniprésente et accompagnait les différentes séquences, la musique au cinéma, au début du vingtième siècle, était jouée à l’extérieur afin d’attirer le spectateur dans une salle obscure.

« On essaya de remplir le vide acoustique des cinémas par une “illustration musicale” qui tâcha de s’adapter aux sentiments suggérés par les événements qui se déroulaient sur l’écran ».
Guido Bagier, « Deux industries – un seul but », dans Machines parlantes et Radio, Phono-Ciné, n° 146, janvier 1932.

Les musiques n’étaient pas encore originales au sens où on l’entend aujourd’hui. C’étaient pour la plupart des improvisations à partir de thèmes classiques comme Beethoven ou Mozart par exemple. Petit à…

View original post 875 mots de plus

%d blogueurs aiment cette page :