Tag Archives: musique de film

La chanson du lundi : Itsumo Nando Demo / Pomme

31 Jan

Une chanson du soleil levant interprétée à merveille par la délicieuse Pomme…

Claire Pommet se fait appeler Pomme lorsqu’elle chante. Cette jeune femme de 25 ans remporte la victoire de la Musique artiste féminine en 2021 après avoir été révélée lors de la même cérémonie l’année précédente. Après deux albums intitulés A peu près en 2017, puis Les failles en 2019, elle enregistre cette splendide chanson tirée de l’animé japonais Le voyage de Chihiro (nouvelle fenêtre).

Après un voyage au Japon en 2018 elle revient fascinée par ce pays. A son retour elle prend des cours de japonais, persévère et travaille la mémorisation de cette chanson. Plaisir de chanter dans cette langue et hommage à Hayao Miyazaki auteur de ce film qu’elle aime par dessus tout.

A l’origine, la chanteuse Yumi Kimura (nouvelle fenêtre) interprète la chanson du film sorti en 2001.

Ce magnifique film est disponible sur la plateforme ARTE VOD Univers ciné sur le site de La Médiathèque de Levallois :

Billie Holiday, icône du jazz vocal

11 Juin

Un film de Lee Daniels sur une partie de la vie de la chanteuse est récemment sorti dans les salles de cinéma : Billie Holiday, une affaire d’état.

C’est l’occasion de redécouvrir l’importance de ses chansons dans la mémoire du Jazz et de l’Amérique des années 1940-1960.

Considérée comme l’une des plus grandes chanteuses de l’histoire du Jazz, Billie Holiday (nouvelle fenêtre) s’est démarquée de l’approche vocale de ses contemporaines en apportant à ses interprétations une expressivité délicate et une sensibilité émotionnelle qui la rendent à bien des égards bouleversante. Particulièrement attentive à restituer la charge sentimentale des paroles, elle développe un style très personnel qui tient à la fois à ses inflexions et à la manière dont elle s’approprie les textes des standards, ces chansons populaires issues de l’univers de la comédie musicale ou du cinéma qui servent de base à l’improvisation des jazzmen et dont elle transforme parfois les mélodies à leur manière. Inspirée dès son plus jeune âge, notamment, par l’exemple de Louis Armstrong, très respectée des musiciens, Billie Holiday a collaboré dès ses premiers enregistrements avec certains des plus illustres représentants du Jazz. Elle fut particulièrement proche du saxophoniste Lester Young (nouvelle fenêtre), qui lui donna son surnom de « Lady Day ». Philharmonie de Paris (nouvelle fenêtre) sur le site de La Médiathèque.

Billie Holiday a côtoyé de grands noms du jazz de cette époque tel que Jo Jones (nouvelle fenêtre), Charles Mingus (nouvelle fenêtre), Tony Bennett(nouvelle fenêtre),ou encore Count Basie (nouvelle fenêtre).

Une de ses chanson les plus connues et également reprise pour sa poésie engagée est : Strange Fruit. Le texte qui dénonce la ségrégation est d’ Abel Meeropol et cette chanson est présente dans la BO du film (nouvelle fenêtre) que vous pouvez emprunter à l’espace Image et son de La Médiathèque de Levallois.

Une cérémonie des Oscars 2021 musicale

30 Avr

La musique a été mise plusieurs fois à l’honneur lors de la cérémonie des Oscars 2021 et il y a un Français parmi les lauréats.

Soyons donc pour une fois chauvins et commençons avec l’Oscar du meilleur son attribué au Français Nicolas Becker pour le film Sound of Metal. Il retrace l’histoire vraie d’un batteur de rock qui devient sourd. Nicolas Becker est ingénieur du son et il a réussi par un travail titanesque, à reproduire l’effet de la perte d’audition du musicien. Cela crée un environnement sonore très déconcertant pour le spectateur qui passe par différentes phases, d’un rock violent à des sons sourds et ouatés jusqu’au monde du silence, peut-être le plus assourdissant. Pour capter les sons, il a utilisé une dizaine de micros différents, dont un venant de l’industrie pétrolière et un autre étanche pour enregistrer des sons émis par l’acteur pendant qu’il immergeait sa tête sous l’eau. Des logiciels informatiques ont reproduit certains sons dont celui de l’implant défectueux dont est affublé l’acteur. Cette récompense vient couronner un véritable travail de recherches sonores et d’utilisations d’équipements qui permettent aux spectateurs de vivre une véritable expérience sensorielle. Nicolas Becker est également le co-compositeur de la bande originale du film.

Et puisque l’on parle de BO, c’est celle du film d’animation Soul qui a remporté l’Oscar de la catégorie. Elle a été composée par le duo Trent Reznor et Atticus Ross, membres du groupe Nine Inch Nails. Ils démontrent qu’ils sont aussi à l’aise dans l’univers Jazz de ce film que dans leur groupe de Metal–Indus. À noter que les deux compères étaient également en compétition pour la bande-originale du film Mank. Le film Soul met en scène un professeur de musique new-yorkais qui souhaite jouer avec les plus grands musiciens de Jazz. D’après son coréalisateur, Pete Docter, ce film a commencé « comme une lettre d’amour au Jazz mais nous n’avions aucune idée de ce que le Jazz nous apprendrait de la vie. Un musicien de Jazz peut transformer tout ce qui nous arrive en quelque chose de valeur et de beau ».

Terminons avec l’Oscar de La meilleure chanson originale et c’est la chanteuse H.E.R. qui le décroche avec son titre Fight for You, chanson extraite du film Judas and the Black Messiah. À la surprise générale, elle a devancé Laura Pausini qui avait déjà gagné un Golden Globes avec son titre Lo Si (Seen). C’est la consécration pour H.E.R. après son Grammy Award pour la chanson I Can’t Breathe.

Hommage à Sean Connery

6 Nov

On ne le savait pas forcement, mais Sean Connery a poussé la chansonnette dans plusieurs films et il avait un joli brin de voix.

Avant d’incarner le légendaire agent secret 007, l’acteur écossais à jouer dans un film pour enfants produit en 1960 par Disney, Darby O’Gill et les farfadets. Il y interprète la chanson Ma petite irlandaise. C’est une chanson originale spécialement créée pour le personnage de Sean Connery qui est amoureux d’une jeune femme interprétée par l’actrice Janet Munro, future égérie de Walt Disney et que l’on retrouvera dans plusieurs de ses films. C’est en tout cas ce film en partie chanté qui a permis à deux producteurs de repérer le potentiel de l’acteur et de lui offrir la carrière que l’on sait.

On a pu à nouveau entendre chanter Sean Connery sur la bande originale du film L’homme qui voulut être roi, composée par Maurice Jarre.

On termine cet hommage avec une musique liée à jamais à cet acteur exceptionnel qu’était Sean Connery.

Quelques livres sur la musique

17 Jan

L’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois propose également des livres sur la musique. Le blog Déclic Musique vous invite à découvrir quelques nouvelles acquisitions.

Honneur aux dames avec le livre Girls Rock. On colle toujours au rock une image de chevelus habillés d’une veste en jean tapissée de patchs qui viennent écouter des gars faire le plus de bruit possible. Mais l’Histoire du rock démontre que très tôt des femmes, en solo ou en groupes, ont contribué au succès de ce genre musical et ont permis aux femmes de s’identifier à cette musique en se l’appropriant. Les chanteuses ont non seulement influencé la musique et les thèmes abordés dans les paroles mais elles ont également été des icônes de mode.

livre girls rock

L’auteure Sophie Rosemont dresse le portrait de 340 femmes devenues des figures mythiques du Rock. De Marianne Faithfull à Beth Ditto en passant par Corine Marienneau, on suit le parcours de ces musiciennes qui se sont souvent battues contre les clichés et ont fait, grâce à la musique, avancer la cause des femmes dans nos sociétés.

Avec le livre de Jean-Charles Desgroux, Stoner Blues For The Red Sun, on part pour un tour du monde d’un genre né en Californie qui mêle musique Hard-Rock à un style de vie lié aux différentes addictions, tout en représentant un éventail très large de musique. Des satanistes Black Sabbath au rock psychédélique, ce livre est une véritable pépite recelant des trésors oubliés.

livre stoner

Pour rester dans le même univers musical, le livre intitulé Hellfest est une véritable bible pour les fans du plus grand festival de musiques extrêmes en France.  Grâce aux photographies de Ronan Thenaday, le lecteur est plongé dans l’ambiance inimitable qui a fait le succès du Hellfest. Il y a en effet des photos des artistes emblématiques mais surtout celles de festivaliers car le spectacle est autant dans le public que sur scène. Et que dire des décors du festival, de véritables œuvres d’art.

livre Hellfest

Un très beau livre qui rend hommage aussi bien aux équipes qui ont créé le Hellfest, qu’aux artistes qui s’y produisent et surtout aux festivaliers qui rendent ce festival unique.

livre ennio morricone

Changeons radicalement de style mais on reste toujours avec un monstre de la musique de film avec Monsieur Ennio Morricone. Cette autobiographie intitulée Ma musique, ma vie est composée à partir d’entretiens avec Alessandro De Rosa. Il a travaillé avec les plus grands réalisateurs, ses musiques sont connues dans le monde entier et Ennio Morricone est l’un des compositeurs les plus récompensés par des prix prestigieux. Un livre très détaillé qui permet de se plonger dans cinquante années de musiques de films.

 

Hommage à Michel Legrand

1 Fév

Le plus célèbre des compositeurs français est décédé le 26 janvier 2019 à l’âge de 86 ans.

Dés 1957, l’immense Miles Davis avait donné le surnom prémonitoire de Big Mike à Michel Legrand. Il suffit de se rendre sur sa page Wikipédia (nouvelle fenêtre) pour se rendre compte du nombre presque effrayant de musiques de films, compositions de morceaux de jazz et de chansons dans des genres divers et variés qu’il a composé tout au long de sa carrière, qui n’a jamais connu de pause puisqu’en 2017, il signait la musique du film Les Gardiennes de Xavier Beauvois d’après un roman d’Ernest Pérochon et donné une série de concerts avec la soprano Nathalie Dessay en 2018 (nouvelle fenêtre). D’autres dates de concerts de Michel Legrand étaient déjà prévues en 2019. Deux de ces concerts seront maintenus afin de lui rendre hommage les 17 et 18 avril prochain au Grand Rex à Paris (nouvelle fenêtre).

Véritable star internationale, il avait reçu 3 Oscars et joué avec les plus grands musiciens. En France, sa musique avait été popularisée grâce aux films de Jacques Demy alors qu’aucun producteur ne croyait dans la réussite de films musicaux. Michel Legrand a été toute sa vie un précurseur capable de s’adapter à toutes les modes et tous les styles notamment de réalisateurs.

Le blog Déclic Musique vous invite à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois pour retrouver les disques, partitions, films et autres documents sur la musique de Michel Legrand (nouvelle fenêtre).

Un hommage lui sera rendu ce soir au Théâtre Marigny pendant la représentation du spectacle Peau d’âne inspiré du film de Jacques Demy (nouvelle fenêtre).

La chanson du lundi spéciale L’étrange Noël de Monsieur Jack

24 Déc

Il y a tout juste 25 ans, un complot ourdi contre le Père Noël par Tim Burton a bien failli transformer Noël en un remake d’Halloween !

Souvenez-vous ! Jack Skellington, roi des citrouilles et de la fête d’Halloween, découvre par hasard le royaume de Noël et décide, après avoir voulu kidnapper le Père Noël, d’organiser cette fête à sa façon.

Le film réalisé par Henry Selick d’après un scénario de Tim Burton est devenu une référence dans le domaine de l’animation avec sa technique dite en volume. Les personnages sont assez effrayants et on peut affirmer que toute une génération d’enfants a connu ses premières terreurs cinématographiques avec ce film. Comme tout film pour enfants qui se respecte, il est composé de onze chansons pleines d’humour avec des mélodies facile à retenir, mais pas si évidentes à chanter.

Le blog Déclic Musique vous propose de retourner dans l’enfer de l’enfance avec ces deux extraits du film qui sont directement en rapport avec Noël, Que vois-je ? dans laquelle Jack découvre le pays de Noël et La fête approche avec les habitants d’Halloween.

Vous pouvez retrouver Jack Skellington en section jeunesse et à l’espace Image et son de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

 

La chanson du lundi : The Shape of Water / Alexandre Desplat

5 Mar

Le compositeur français Alexandre Desplat vient de décrocher son deuxième Oscar pour la musique du film La forme de l’eau du réalisateur Guillermo Del Torro .

Après un premier sacre en 2015 pour le film The Grand Budapest Hotel du réalisateur Wes Anderson , Alexandre Desplat  ajoute une nouvelle récompense à sa déjà longue collection , dont dernièrement un Golden Globe pour La forme de l’eau. Primé à plusieurs reprises notamment pour Le discours d’un Roi, De battre mon cœur s’est arrêté ou De rouille et d’os, il rejoint le cercle des grands compositeurs de musique de film que sont Maurice Jarre et Michel Legrand. Le compositeur se dit éclectique dans ses choix musicaux puisqu’il aime aussi bien le Jazz que les musiques orientales ou la Bossa Nova.

Le blog Déclic Musique vous invite à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois pour retrouver les musiques et les films récompensés (nouvelle fenêtre).

Les actualités musicales du week-end

2 Juin

50 ans, Boris Vian, Bowie, Philharmonie dans les actus ce week-end !

pochette sergent pepper sC’est un plaisir de souhaiter un anniversaire surtout quand cela nous permet de retrouver les Beatles. Il y a 50 ans déjà paraissait l’album Sergent Pepper’s Lonely Hearts Club Band (nouvelle fenêtre). Une révolution musicale à lui tout seul puisque non seulement il permet au groupe de se réinventer mais il annonce ce que sera le nouveau genre qui va en découler, le rock progressif. Après une tournée de 1400 concerts qui se termine en 1966, ils s’enferment en 1967 dans leur studio de prédilection Abbey Road. En résulte un album concept aux sonorités psychédéliques, inspiré aussi bien de la musique classique que des musiques du monde. Les paroles accèdent à une autre dimension avec l’introduction de philosophie ou de sagesse hindouiste. Ce disque s’accompagne d’une des plus célèbres pochettes de l’histoire du rock crée par le précurseur du pop art Peter Blake. Il sera malheureusement le huitième et dernier album des Beatles. On s’écoute Lucy in the Sky with Diamonds introduite par John Lennon en personne.

Parlons maintenant d’un chanteur qui aurait aimé fêter ses 50 ans, Boris Vian.

boris vian

L’écrivain-chanteur et surtout touche à tout, était un passionné de Jazz et la troupe de La Comédie Française a décidé de monter un spectacle musical autour de ses chansons. Ses textes souvent cyniques n’en sont pas moins des bijoux de poésie empreints d’une profonde sensibilité. Cette représentation exceptionnelle a eu lieu dans le cadre de la Fête du Théâtre le 30 mai et s’est jouée au Musée de la Porte Dorée. Un film a été tourné de cette performance réalisée par les sociétaires plus habitués aux rôles du répertoire classique. Si vous n’avez pas eu la chance de voir la retransmission de ce tour de chant, le site de France Télévision vous propose de vous replonger dans le formidable univers de Boris Vian (nouvelle fenêtre).

logo_0

Notre partenaire La Philharmonie de Paris vient d’ouvrir les réservations pour la saison prochaine (nouvelle fenêtre). Une opportunité à ne pas rater pour assister à des concerts qui vous permettront d’écouter des œuvres intemporelles interprétées par les plus grands artistes contemporains. Le 10 juin, ce sera au tour des inscriptions aux activités et des animations d’être ouvertes en ligne ou par téléphone avec une nouveauté cette année, l’obligation de se rendre à La Philharmonie pour les ateliers enfants afin de vérifier que celui sélectionné correspond bien au niveau de votre enfant. Inutile de préciser qu’il n’y en aura pas pour tous le monde, surtout après l’annonce que les ateliers ne seront plus proposés hors les murs à notre plus grand regret car nous avons toujours été enchantés de les recevoir à La Médiathèque de Levallois dans le cadre de Déclic Musique.

mediatheque gustave eiffel levallois

Malgré cela, nous continuerons à vous proposer des rencontres musicales dont la prochaine aura lieu le samedi 10 juin à 16h dans l’auditorium de la médiathèque Gustave Eiffel (nouvelle fenêtre) pour une projection du concert de David Bowie intitulé Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. Et comme on aime vous faire plaisir, c’est bien évidemment gratuit !

Les actualités musicales du week-end

28 Avr

Trois bonnes nouvelles cette semaine dans les actus du blog Déclic Musique avec l’ouverture des réservations pour une animation à La Médiathèque*, la réouverture de l’Opéra Comique à Paris et la sortie du film Django !

Comme on n’est jamais si bien servi que par soi-même, on vous rappelle que La Médiathèque de Levallois, en partenariat avec La Philharmonie de Paris, organise deux ateliers de pratique musicale sur les instruments du quatuor à cordes le samedi 13 mai 2017 à 13h30 ainsi qu’ à 16h (nouvelle fenêtre). Animation gratuite tout public à partir de huit ans. Mais on y reviendra plus longuement dans un prochain billet.

Dirigeons nous maintenant vers le Théâtre National de l’Opéra Comique qui a enfin terminé sa longue rénovation au cours des derniers 24 mois, ce qui n’est rien comparé aux onze années de travaux pour sa réouverture en 1898 après l’incendie du 25 mai 1887 qui a fait 80 morts en raison d’un système d’éclairage au gaz défectueux. Un immense chantier quand on sait que ce théâtre a été le premier à être entièrement électrifié lors de sa reconstruction et que la sublime salle Favart a été à nouveau drapée avec ce rouge si particulier qu’il a fallu le recréer en laboratoire et qui porte son nom. Une transformation dite transparente puisque le public aura l’impression de retrouver la même salle qui sera pourtant désormais accessible aux personnes à mobilité réduite et bénéficiera des dernières technologies pour offrir des spectacles de qualité. La programmation, qui sera désormais annuelle, a débuté avec l’opéra baroque Alcione de Marin Marais dirigé par Jordi Savall et interprété par Lea Desandre (nouvelle fenêtre). On vous propose ici une précédente version dirigée par le Maître de musique qui connait parfaitement l’œuvre du compositeur pour l’avoir interprétée dans le merveilleux film d’Alain Corneau Tous les matins du monde.

Continuons de parler cinéma avec la sortie en salle du film inspiré de la vie de Django Reinhardt sobrement intitulé Django ! L’acteur Reda Kateb interprète le mythique guitariste de jazz manouche dans un film que le réalisateur Etienne Comar a délibérément choisi de situer pendant les dernières années de l’occupation allemande de 1943 à 1945. Les deux raisons principales sont d’une part le message de liberté transcendé par la musique manouche et la prise de conscience par le musicien des atrocités vécues par sa communauté. Il ne s’agit donc pas d’un biopic retraçant la carrière du guitariste. Par contre une véritable performance d’acteur pour Reda Kateb qui, malgré ses études de solfège au Conservatoire ainsi que sa pratique du saxophone et du djembé, a travaillé sans relâche pendant un an la guitare afin d’être le plus crédible possible. Cela consiste à seulement utiliser trois des doigts de la main gauche et faire la pompe de la main droite, nom donné à la technique rythmique du jazz manouche. Il s’est imposé cela alors qu’il savait depuis le début qu’il serait doublé par le virtuose Stochelo Rosenberg. La bande annonce devrait à elle seule vous convaincre d’aller voir ce film.

Vous pouvez retrouver disques et partitions de ces musiciens à l’espace Image et Son ainsi que notre partenaire La Philharmonie sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

* L’animation aura lieu à la médiathèque Gustave-Eiffel : inscription en ligne sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) ou au 01 47 15 76 43

%d blogueurs aiment cette page :