Archive | Les critiques RSS feed for this section

Ma sélection musicMe de juin 2022

24 Juin

Ma sélection des nouveautés du mois de juin est arrivée ! À écouter sur le site en renseignant vos identifiants de La Médiathèque de Levallois ou sur l’appli musicMe (nouvelle fenêtre).

Melody Gardot et Philippe PowellEntre eux deux (nouvelle fenêtre)

Dans ce nouvel album Entre eux deux,  composé et enregistré par Melody Gardot au chant et Philippe Powell au piano, se mêlent chansons d’amour et standards brésiliens. La star américaine du jazz célèbre Paris et l’amour. Elle écrit pour la première fois en français, des chansons intimes, élégantes et d’une poésie profonde. Les compositions aux ambiances tant mélancoliques qu’apaisantes du franco-brésilien offrent un écrin fabuleux à la pureté de la voix de la crooneuse.

RenaudMétèque (nouvelle fenêtre)

Bientôt cinquante ans que Renaud « le chanteur énervant » mais aussi l’un des chanteurs Français les plus populaires marque la chanson française. Avec Métèque, il rend hommage à ses maîtres Moustaki (dans une version rock), Brassens, Bourvil, Reggiani, Montand, ou encore Ferrat, des artistes qui l’ont inspiré et construit. Sa voix est encore fatiguée, brisée mais elle a gagné en tessiture et en fluidité. Côté musique, celle-ci évolue entre orchestre à cordes, guitare country, mandoline, piano, accordéon ou banjo et les arrangements soignés sont signés Michel Coeuriot.

Kendrick LamarMr. Morale & The Big Steppers (nouvelle fenêtre)

Kendrick Lamar, connu pour être le seul rappeur lauréat d’un prix Pulitzer, décroché pour son album précédent, DAMN. en 2017, sort son cinquième album en format double. Avec Mr. Morale & The Big Steppers, il évoque des thèmes sociaux qui lui sont chers comme le racisme et la pauvreté mais aussi la lutte contre l’homophobie et la transphobie, la masculinité, la misogynie, les abus sexuels, la parentalité et affronte toutes ses contradictions en tant qu’homme afro-américain. Épaulé dans la narration par sa femme Whitney Alford et l’écrivain allemand Eckhart Tolle, Kendrick Lamar livre un album vertigineux très personnel et à la fois très altruiste.

The JazztronautsOut Of The Night (nouvelle fenêtre)

The Jazztronauts est un groupe de fusion jazz-funk constitué du trompettiste Joshua Glaze et du batteur AJ Pantaleo. Le duo se rencontre lors d’une jam-session en 2018 et commence des projets musicaux ensemble. Ensuite ils invitent d’autres musiciens tournant pour chacun de leur concert et s’amusent à improviser de bons morceaux à la rencontre du jazz et du hip-hop classique.

GroundationOne Rock (nouvelle fenêtre)

Harrison Stafford dit  « Professor », membre fondateur, chanteur et guitariste du groupe californien Groundation ramène le reggae à ses origines. Passionné par la Jamaïque et ses coutumes, il estime que le reggae est plus qu’une simple musique. Celle-ci pouvant avoir une influence sur la lutte pour l’égalité des droits et la justice. Avec ce nouvel album, il témoigne de la folie de la société humaine et chante des constats amers sur notre monde, fait des références à la Bible, comme si l’histoire se répétait. Côté musique se mêlent cuivres puissants, avec une soul et un groove enivrants. À noter la participation d’Israel Vibration et des Abyssinians dans le morceau Iron. Un album qui plaira sans nul doute aux reggae lovers.

Restez à l’écoute sur Declic Music !

DALIDA, une artiste qui a marquée la chanson française.

20 Mai

Un coffret est paru fin avril pour célébrer les 35 ans de sa disparition.

De ses débuts à Paris en 1954, à 21 ans, à sa mort en 1987, la chanteuse Dalida (nouvelle fenêtre) continue de toucher un public. L’émission Hôtel du temps lui a d’ailleurs consacré récemment son premier épisode.

Dalida a chanté près de 700 chansons, dans différentes langues, en plus de 30 ans de carrière.

Plusieurs de ses albums sont en écoute sur musicMe (nouvelle fenêtre).

Dalida émeut car elle interprète comme aucune autre, les romances tragiques, la mélancolie ou les passions amoureuses.

Parmi ses titres les plus touchants voici mes préférés : Eux, et la vie continuera, pour en arriver là, à ma manière, si c’était à refaire, fini la comédie et ciao amore ciao.

Représentée comme une chanteuse populaire chez Edgar Morin, Dalida (nouvelle fenêtre) a inspiré les écrivains et les réalisateurs :

A écouter : la compilation : Dalida chante les grands auteurs (nouvelle fenêtre), où sa voix se mêle aux textes de Jacques Brel ou de Georges Moustaki.

Ma sélection musicMe d’avril 2022

22 Avr

Voici les découvertes de ce printemps. Des artistes à écouter sur le site de La Médiathèque de Levallois ou avec l’appli musicMe.

Pour commencer, dans la catégorie Soul : le groupe Mamas Gun (nouvelle fenêtre).

Cure The Jones est le cinquième album de ce groupe londonien qui nous offre une soul funky et rétro. Le nom de leur groupe est une référence à un titre de la chanteuse d’Erykah Badu (nouvelle fenêtre).

En catégorie pop française : le groupe Park (nouvelle fenêtre) et l’album Ghost.

Le groupe est une formation composée de membres de François et The atlas mountain (nouvelle fenêtre) et Lysistrata (nouvelle fenêtre) et il propose ici un son Indie Rock.

En musique du monde, la chanteuse Rokia Koné (nouvelle fenêtre) et l’album Bamanan

La chanteuse malienne a travaillé sur cet album avec le producteur Jacknife Lee, connu pour avoir participé aux albums de : U2, REM ou encore Taylor Swift. Le producteur a apporté des synthés aux sons et percussions traditionnels et à une très belle voix.

Pour la catégorie Reggae, Naâman (nouvelle fenêtre) et l’album Temple Road.

Un album aux influences variées pour ce représentant du reggae français et toujours en compagnie de son beatmaker Fatbabs (nouvelles fenêtre). Une belle surprise avec la participation de Marcus Gad (nouvelle fenêtre) sur la chanson Soul plan.

En chanson française, Emma Peters (nouvelle fenêtre) et l’album Dimanche

La chanteuse auteure, compositrice a une écriture influencé par le rap mais sa musique se caractérise aussi par un univers emprunt de guitare et de bossa nova.

En pop, rock, Tahiti 80 (nouvelle fenêtre)

le groupe rouannais nous transporte encore dans des mélodies pop mais aussi plus funky et soul. Un album très dansant.

Une nouveauté chez musiMe, Marisa Monte (nouvelle fenêtre)

La chanteuse brésilienne est accompagnée sur ce titre de Seu Jorge (nouvelle fenêtre) et Flor.

un opus avec des paroles optimistes et joyeuses :

« Voici venir le soleil

Pour faire fondre les nuages ​​sombres

Pour éclairer le bout du tunnel »

Bonne écoute.

Sélections de titres pour une sieste musicale

4 Mar

Le blog Déclic Musique vous propose un moment de détente autour de quelques morceaux calmes à écouter installé confortablement.

La Bande original du film Flag Day et la douce voix de Cat Power (nouvelle fenêtre) est en écoute via MusicMe (nouvelle fenêtre) et l’album Wanderer est à emprunter à La Médiathèque de Levallois.

Autre atmosphère musicale : L’album White chalk de PJ Harvey(nouvelle fenêtre)

Un album électro : Secret of elements / chronos (nouvelle fenêtre)

Léonard Cohen (nouvelle fenêtre)

A écouter sur Philharmonie à la demande (nouvelle fenêtre) un concert hommage au chanteur.

Un autre concert de divers artistes dans la célèbre salle de spectacle de Toronto à écouter via MusicMe : Live At Massey Hall 

Un album de Jazz : Nina Simone (nouvelle fenêtre)

Un album musique du monde : Piers Faccini (nouvelle fenêtre)/Shapes o the Fall

Une folk apaisante : Joni Mitchell (nouvelle fenêtre)

Les plus petits aussi ont droit de se relaxer en écoutant : Temps Calme / Musique douce pour enfants et bébés (nouvelle fenêtre)

Bonne écoute

Ma sélection musicMe de février 2022

28 Fév

La sélection des nouveautés du mois de février est arrivée ! À écouter sur le site en renseignant vos identifiants de La Médiathèque de Levallois ou sur l’appli musicMe (nouvelle fenêtre).

Terrenoire Les Forces Contraires: La Mort et La Lumière (nouvelle fenêtre)

Terrenoire est un duo, créé en 2017, composé de deux frères : Raphaël et Théo Herrerias. Ils choisissent leur nom de scène en référence au quartier ouvrier de Saint-Étienne dans lequel ils ont grandi, une manière de s’ancrer dans leurs racines. Leur premier album, Les Forces contraires, est sorti en septembre 2020. Leur second album est une suite sous-titrée “La mort et la lumière”.  On y découvre 7 nouveaux titres bouleversants mêlant histoires d’amour et de mort (inspiré par la mort de leur père). Leur musique est un mélange d’émotions et d’énergie, de violons et de machines, de chanson française et d’électro. Un album aussi cathartique que poétique qui leur permet de remporter la révélation masculine des Victoires de la Musique 2022.

Vald V (nouvelle fenêtre)

Vald, pseudonyme de Valentin Le Du, découvre le rap tardivement, à l’âge de 15 ans notamment à travers Kery James, et commence à rapper deux ans plus tard, avant d’exploser les charts. Salué par la critique et le public pour ses précédents projets, il sort le 4 février 2022 son quatrième album solo. Long de seize titres, le disque truffé d’éléments biographiques, séduit par la variété de ses flows et propose des featurings avec Hamza, Orelsan et Suikon Blaz AD, le tout pour près de cinquante minutes de musique essentiellement composées par son fidèle beatmaker Seezy. Bien qu’il reste dans sa zone de confort on a plaisir à écouter ses textes d’une grande acuité mélangeant humour, provocation, ego-trip et regard désabusé sur la société. Trois jours après sa sortie, V est certifié disque d’or par la SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique).

Fela Domínguez Con Todo Y Caos (nouvelle fenêtre)

Fela Domínguez, chanteuse et actrice mexicaine, s’est fait connaître pour ses rôles de Nala dans Le Roi Lion et de Whitney Houston dans The Bodyguard, la comédie musicale. Bien occupée depuis 2014, ce n’est qu’avec le confinement lié à la pandémie qu’elle commence à écrire, l’occasion de cristalliser un rêve. Son premier album Con Todo y Caos sort le 4 février. On y découvre des textes très personnels à la fois douloureux et réconfortants, chantés d’une voix prodigieuse.

Triosence Giulia (nouvelle fenêtre)

Triosence est un groupe de jazz germano-cubain fondé en 1999 réunissant Bernhard Schüler (piano), Omar Rodriguez Calvo (basse) et Tobias Schulte (batterie). Au commencement, l’égalité et l’équilibre entre les instruments étaient l’essence du trio. Depuis ils ont développé un style bien à eux qu’ils qualifient eux-même de « songjazz » : mélodies lyriques et poétiques inspirées par le jazz, la musique du monde, le folk ou encore la pop. Avec Giulia, leur dernier album, les connaisseurs de jazz, mais aussi ceux qui ont que peu d’affinités avec le genre pourraient être touchés par les onze morceaux, hauts en couleur et optimistes. Le trompettiste Paolo Fresu contribue à la diversité sonore de l’album en tant qu’invité spécial pour trois morceaux.

Liam Gallagher Everything’s Electric (nouvelle fenêtre)

Liam Gallagher, figure de proue du mouvement Britpop dans les années 1990 et ex-membre d’Oasis, dévoile le premier extrait de son troisième album solo C’mon You Know (sortie prévue pour le 27 mai 2022). Il s’est bien entouré pour l’écriture de ce titre en faisant appel à Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters) qui en assure aussi toute la partie batterie. Un morceau brut, aux riffs Zeppelin-esque « combinant la dynamique tonitruante de Sabotage des Beastie Boys avec la tension et le danger de Gimme Shelter des Rolling Stones » selon un communiqué de presse.

Joe Sgro A Guitar and You: An After Hours Mood (nouvelle fenêtre)

Joe Sgro, guitariste de jazz et pédagogue légendaire de Philadelphie a joué pour certains des plus grands chefs d’orchestre et personnalités du monde du spectacle. Au début de sa carrière, il se dit grandement inspiré par le pianiste Art Tatum. Génie musical, il a développé une toute nouvelle approche de l’utilisation du médiator, appelée le « Système JS de Slur-Alternate Picking ». Cette nouvelle technique apporte plus d’efficacité, de flexibilité et un son plus fluide. A Guitar and You: An After Hours Mood est sorti initialement en 1959. Un très bon album de musique douce et romantique.

Bling Dawg Elev8 (nouvelle fenêtre)

Marlon Ricardo Williams alias Bling Dawg et anciennement appelé Ricky Rudie, est un DJ jamaïcain de reggae et de dancehall. Il se dit influencé par Bob Marley, Chubb Rock, Slick Rick, Special Ed, Biggie Smalls, Eminem, Lauryn Hill, Louie Culture, Round Head, et plus récemment Damian « Junior Gong » Marley. Bien qu’il soit dans le monde de la musique depuis plus de vingt ans, il sort seulement maintenant son premier album intitulé Elev8. On y retrouve de nombreux noms de la scène jamaïcaine comme Bounty Killer, Christopher Martin, Popcaan, Morgan Heritage, Romain Virgo, Tanya Stephens, et Busy Signal.

Restez à l’écoute sur Déclic musique !

La chanson du lundi : « Everything matters » de Aurora

14 Fév

Dans le monde enchanté d’Aurora, il y a un peu de Narnia, un peu de folklore scandinave, un peu de hygge (nouvelle fenêtre), beaucoup de plaisir d’écrire, plaisir de la musique, beaucoup d’hypersensibilité, beaucoup de monstres et beaucoup d’étoiles dans le yeux.

stuckershocked

Cette norvégienne de 25 ans est dans le métier depuis 10 ans déjà, depuis qu’elle a chanté sur la scène de son lycée une chanson parmi toutes celles qu’elle écrivait depuis plusieurs années déjà. En effet elle raconte (nouvelle fenêtre) que l’apprentissage de l’écriture l’a soulagée de tout un tas de tensions et pensées compliquées en les extériorisant. Des poèmes sont nés, à 6 ans!, mis en musique plus tard, quand elle a déniché au grenier un petit piano électrique sur lequel elle s’est amusée à créer.

Son nouvel album tout juste sorti The gods we can touch dont le titre Everything matters est tiré, est un peu plus sage que son premier, All my demons greeting me as a friend. Partager et faire miroir de ses émotions aux auditeurs afin de les repérer et les apprivoiser et se sentir moins seul est son objectif. Autant il y a 5 ans les démons à exorciser étaient intérieurs, autant les thématiques de ses nouvelles chansons reflètent le combat d’idées reçues de la société, et l’appui sur les beautés du monde pour supporter la tristesse.

pinimg.com

Aurora raconte (nouvelle fenêtre) être inspirée par les couleurs, les parfums, les sons et la beauté des fjords au bord desquels elle vit. Et aussi les gens, l’art, le septième en l’occurrence dans cet album. Elle veut rendre cette beauté dans ses chansons et clips dont elle est aussi productrice. Il n’y a que ses tenues vestimentaires qui ne sont pas créées par elle, mais par sa soeur Viktoria.

Voilà une chanson pour extérioriser ses émotions. Ce qui se fait en pleurant, ou souriant, ou dansant.

Et parce qu’on veut un autre tour de manège, la même chanson version studio avec ses quelques phrases chantées en français avec Pomme. Mise en image par un fan.

Sa tournée aux Etats-Unis et en Europe 2022 (nouvelle fenêtre) passe par Paris !

Retrouvez Aurora sur La Médiathèque en ligne (nouvelle fenêtre).

Ma sélection Philharmonie-à-la-demande janvier 2022

28 Jan

De très belles choses à voir et entendre sur le site de la Philharmonie (nouvelle fenêtre) notre partenaire. Voyez seulement :

Sebastião Salgado, les musiques de mes photographies

Le photographe Sebastião Salgado nous parle de son Brésil d’avant, quand avec son père éleveur il traversait des centaines de kilomètres avec ses bêtes pour aller les vendre à l’abattoir. Jusqu’à ses études dans la grande ville de Victoria, et le mariage avec sa femme Lelia, l’exil… et de toutes les musiques et instruments qui ont accompagné sa jeunesse, musiques populaires des différentes régions brésiliennes, musique classique. Il chante même, avec sa voix pas mal du tout, bien au contraire!

Concert Bach Händel par Raphaël Pichon et Sabine Devielhe

Raphaël Pichon est l’un des meilleurs chefs interprètes de Bach du moment. Il faut dire qu’il l’a chanté petit, il l’a dans la peau! Avec sa partenaire en musique et son épouse dans la vie, Sabine Devieilhe, ils ont choisi les pièces qui les émeuvent le plus pour un album dont ils chantent ici le programme.

Pregardien Père et fils

Les touchants Pregardien père et fils, Christoph et Julian, tous deux ténors, chantent des pièces dont le fil conducteur est justement la paternité. Le roi des aulnes, Le père et son enfant, de Schubert ou Beethoven par exemple.

Gilberto Gil e tribu

Lors de leur tournée en Europe plusieurs fois reportée, le vénérable ex-ministre de la culture Gilberto Gil avec ses fils et sa petite fille ont honoré la grande salle Boulez d’un concert habité, chaleureux et participatif!

Gaetano Veloso

Gaetano Veloso pour son dernier album O meu coco chante dans l’énorme salle Boulez en solo et en acoustique, une performance, le public ne voit pas le temps passer.

Bachar Mar-Khalifé & Bojan Z

Bachar Mar-Khalifé et Bojan Z, lors du Jazz à La Villette, donnent un concert de jazz en duo de pianos combinant les modes orientaux et occidentaux, modulé du chant de Lynn Adib, de l’accordéon de Vincent Peirani ou du saxophone de Emile Parisien, réjouissant.

Conférence de Jordi Savall sur l’utilité de la musique

La musique est dans l’humanité depuis la nuit des temps. Les trompettes de Jericho ont fait tomber les murs de la Ville dans les temps bibliques. Le don musical est là au tout début de notre vie physique. Déjà dans notre vie intra utérine. A la naissance, comme la natation pour les bébés nageurs, le réflexe très éphémère existe d’être capable d’appréhender tous les modes musicaux. Une fois le réflexe perdu il faut apprendre. Chaque groupe humain différent apprend une musique différente. Ce qui fait société. Car ce que nous avons d’humain nous vient de l’éducation de nos parents, de l’école. En effet nous ne saurions pas que nous sommes humains si on ne nous le disait pas. Passionnantes réflexions et études de cet humaniste de la musique qu’est le chef et violiste de gambe Jordi Savall, à écouter comme un conte.

Regardez et écoutez toutes les vidéos de notre sélection Philharmonie-à-la-demande de Janvier 2022 (nouvelle fenêtre)

Ma sélection musicMe de janvier 2022

14 Jan

Pour ouvrir le bal de cette nouvelle année, je vous propose une sélection musicale hétéroclite et inédite à découvrir via le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre), elle devrait vous faire voyager et vous évader vers d’autres horizons… Bonne écoute!

Mystère (bande-originale du film) (nouvelle fenêtre)

Armand Amar fait la rencontre de Denis Imbert sur cette comédie d’aventure avec une partition mêlant flûtes, alto & violoncelle, piano, guitare, cor anglais, qui illustre la nature et la relation entre la petite fille et le loup. On y entend « Toccata and Fugue in D Minor, BWV 565 » de Johann Sebastian BachAnne-Sophie Versnaeyen y participe aussi par le biais de musiques additionnelles. 

Eros Ramazotti Calma apparente (nouvelle fenêtre)

Ah la voix d’Eros Ramazzotti et les souvenirs d’adolescence qui vont avec… L’album Calma apparente, sorti en 2005, est son dixième album. Il est composé de 13 titres, dont un duo I belong to you avec la chanteuse Anastacia, au travers desquels le chanteur aborde les thèmes du temps, de la vie, de la solitude et de l’amour (on parle d’Eros Ramazzotti ;)). Un vrai plaisir à l’écouter ou le réécouter.

Nick Mulvey Rather Be Free Than Right (Part 1) (nouvelle fenêtre)

Auteur-compositeur londonien, Nick Mulvey a été découvert au sein du groupe londonien Portico Quartet. A propos du court métrage réalisé en 2020 pour son EP Begin Again, le chanteur confiait : « Je vois le chaos mais je vois aussi l’opportunité d’un nouveau monde, et d’un monde plus beau ». Le morceau aborde l’idée d’un nouveau départ suite au coronavirus, ainsi que des sujets tels que la nature, la durabilité et la famille. Le son de sa guitare et sa voix chaleureuse en font un artiste tout à fait singulier.  

Orosz Zoltan Mozaik (nouvelle fenêtre)

Zoltán Orosz est un des maîtres incontestés de l’accordéon. Il s’est employé à créer tout l’arrangement musical de l’album. A l’image de ce dernier qui s’intitule Mozaik, on retrouve un mélange de genres allant du tango argentin au jazz fusion en passant par la musique folklorique hongroise. Une interprétation passionnée qui enchante le public.

Madeleine Collins (bande-originale du film) (fenêtre)

Romain Trouillet fait la rencontre d’Antoine Barraud avec une partition qui entretient l’aspect policier du film. La dimension hitchcockienne est nourrie par l’association d’un motif répétitif comme base rythmique et des violons amples. Le piano et le quatuor à cordes insufflent une tension et un mystère. 

Under Cover (nouvelle fenêtre)

Un album composé uniquement de reprises de musique pop et de jazz avec des morceaux célèbres comme A girl like you, It’s too late ou encore Wonderwall. Un moment d’écoute plaisant.

Aurélie Saada C’est toi que j’attendais (nouvelle fenêtre)

C’est toi que j’attendais est le titre du documentaire de Stéphanie Pillonca sur le thème de l’adoption. Elle a collaboré avec Aurélie Saada (membre du groupe Brigitte) pour les chansons de la bande originale qui ont été inspirées par chacun des protagonistes (« Je veux un enfant, je me sens bien seul… »). Un moment de poésie et de tendresse.

Dirk Maassen The Wind and the Sand (Binaural Remastered Version) (nouvelle fenêtre)

Dirk Maassen est un compositeur et pianiste allemand. Au cours des années 90, le musicien a tourné avec son groupe « In Contact » et a sorti 2 albums avec ce celui-ci, et son projet parallèle « Unknown Vision ». Il est revenu avec son piano solo en 2011, qui est selon lui l’instrument le plus immédiat pour matérialiser des idées et des sentiments en quelque chose qui peut résonner avec le public.

Les musiques écoutées par les bibliothécaires en 2021

10 Jan

Les bibliothécaires de Levallois aiment partager avec vous leurs coups de cœur musicaux de l’année passée sur le blog Déclic Musique.

Le premier à avoir été cité concerne Juliette Armanet avec son album Brûler le feu qui contient le tube Le dernier jour du disco.

Autre voix féminine qui a envoûté les bibliothécaires, celle de Dominique Fils-Aimé avec son album Three Little Words. Et c’est encore meilleur en live.

Un des tubes de l’été nous fait toujours danser, le Moonlight de Phantoms interprété par Sarah Close.

Premier chanteur de cette sélection, Céphaz avec On a mangé le soleil.

Il est suivi de près par Bénabar avec son album On lâche pas l’affaire dont voici le clip de la chanson éponyme.

Le grand retour de Stromae n’a pas laissé de marbre les bibliothécaires, normal c’est bon pour leur Santé !

Un groupe français a eu aussi leurs faveurs, Feu! Chatterton qui espère Un monde nouveau.

Pas un groupe mais un duo, celui de Julien Doré avec Eddy de Pretto, à eux deux ils sont Larme fatale.

Puis changement radical de style avec Sabaton et leur Métal historique pour Defense of Moscow.

Toujours dans ce style musical, est plébiscité l’un des groupes les plus mythiques, ACDC avec l’album Power Up et l’un de ses nombreux tubes dont Witch’s Spell.

Autre sorcière envoûtante, la chanteuse Cristina Scabbia du groupe Italien Lacuna Coil et sa chanson introspective Save Me.

Une bande originale de film aura elle aussi séduit les bibliothécaires, celle du dernier James Bond dont la chanson No Time To Die est interprétée par Billie Eilish, et qui prend tout son sens une fois le film visionné.

Puis direction la Mongolie : un voyage en chevauchant dans les steppes avec l’album Jangar du groupe Khusugtun.

Un détour par les États-Unis avec le guitariste de Jazz Pat Metheny sur la Road To The Sun.

Et arrivée à destination en écoutant le Jazz métissé de Julian Daïan avec cette mosaïque musicale inspirée de son album Cut Up.

Cette sélection s’achève en pureté avec la voix de cristal de Jakub Jozef Orlinski interprétant Fiat Pax de Zelenka, extrait de l’album Anima Aeterna.

Retrouvez les disques de ces artistes à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Ma sélection musicMe de décembre 2021

10 Déc

Voici une sélection à découvrir via le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre) ou l’appli musicMe. Comme les fêtes de noël approchent, un petit cadeau en fin de sélection vous attend !

Commençons par un album de musique classique :

György Cziffra (nouvelle fenêtre) plays Chopin

Il est considéré comme un des meilleurs pianistes du XX e siècle et cette année marque le centenaire de sa naissance (1921-1994).

En pop, rock :

La chanteuse Annie Lalalove (nouvelle fenêtre) , The Boom Boom Schack

« J’aime quand la musique fait du bien » Annie Lalalove. La chanteuse propose des chansons aux tonalités folk et épurées. Elle possède un timbre délicat et chante des mélodies qui redonne le sourire.

Sting (nouvelle fenêtre), The Bridge

Album aux sonorités jazz, rock ou folk qui a été enregistré à distance avec ses musiciens à cause de la pandémie.

Dans la catégorie rap :

Absollem et Fatbabs (nouvelle fenêtre), Playground

Deux talents pour un morceau du producteur Fatbabs et du chanteur Absollem.

Pour la rubrique chanson française :

Juliette Armanet (nouvelle fenêtre) et son album Brûler le feu

C’est le deuxième album de la chanteuse, pianiste et compositrice. Elle y évoque la passion et la rupture amoureuse avec des chansons disco comme Sauver l’amour ou encore un slow J’te le donne. Des morceaux influencés par Michel Berger ou Véronique Sanson

Et enfin pour votre bande-son du réveillon :

Jamie Cullum (nouvelle fenêtre), The Pianoman at Christmas

Des titres aux arrangements de swing et de jazz comprenant onze reprises de grands classiques de Noël et deux chansons originales.

Ibrahim Maalouf (nouvelle fenêtre), first Noël

C’est un album simple, humble, instrumental au sens premier, c’est à dire sans paroles et où la mélodie revient au centre de l’écoute. Des musiques apaisantes, qui nous font rêver, qui nous unissent tous, peu importe notre langue maternelle, notre âge ou notre culture, et surtout, peu importe notre religion. Ibrahim Maalouf.

Bonne écoute.

%d blogueurs aiment cette page :