Tag Archives: Musique électronique

La playlist des robots

28 Nov

Dans le cadre des Rencontres de Liseur (nouvelle fenêtre), ce samedi 1er décembre 2018 à 16h, La Médiathèque de Levallois reçoit Rodolphe Gelin pour dialoguer sur le thème Faut-il avoir peur des robots (nouvelle fenêtre)!

Le blog Déclic Musique s’associe à cette rencontre en vous proposant une playlist car il y a bien longtemps que les robots ont intégré l’univers de la musique et des compositeurs. Des précurseurs comme Pierre Henry (nouvelle fenêtre) ou Kraftwerk (nouvelle fenêtre) en passant par la harpe laser de Jean-Michel Jarre et les synthétiseurs de Depeche Mode à la nouvelle génération incarnée notamment par la French Touch de Daft Punk, Justice, Arnaud Rebotini ou Yuksek (nouvelle fenêtre), cela fait presque un demi-siècle que les sons produits par des machines ou ordinateurs nous font vibrer et danser. De nos jours, des robots et autres hologrammes (nouvelle fenêtre) remplacent même de vrais artistes sur scène et ont conquis un nouveau public. Je vous invite à visionner particulièrement le clip de Nigel Standford qui joue avec des robots en guise de musiciens ainsi que l’avant dernière vidéo dans laquelle un groupe de robots baptisé Compressorhead interprète en concert Ace of Spades de Motorhead. La dernière concerne le Koto Show, un concert d’hologrammes et robots danseurs.

Le futur est déjà là !

Rendez-vous à la médiathèque Gustave Eiffel 111 rue Jean Jaurès 92300 Levallois à 16h samedi 1er décembre. 0147157643.

Publicités

La chanteuse japonaise Hatsune Miku s’est mariée

19 Nov

Véritable star adulée au Japon, le mariage de Hatsune Miku aurait pu rester une information people dans son pays. Sauf que la chanteuse est mondialement connue mais surtout… virtuelle !

hatsune-miku-wedding-dress-freeing-1

Le Japon étonnera toujours, et sa musique n’échappe pas à cette règle. Hatsune Miku est un avatar créé le 31 août 2007 par le logiciel Vocaloid qui permet de synthétiser du chant en entrant des paroles et de la musique. La véritable voix de cette humanoïde appartient à l’actrice Saki Fujita. Elle interprète des chansons de style J-Pop, musique dansante très populaire au Japon à l’instar de la K-Pop coréenne (nouvelle fenêtre). La principale particularité est que les musiciens du monde entier ont accès au logiciel et peuvent utiliser l’avatar pour interpréter leurs compositions. Son hologramme donne régulièrement des concerts, projeté devant des écrans géants.

Devenue un véritable phénomène de société au Japon, le concept doit son succès plus à l’exploitation faite par ses concepteurs que par son côté proprement musical. Avec son look et sa virtualité, elle s’est imposée dans différents supports comme les jeux vidéos, le Manga et bien évidemment une montagne de produits dérivés. Elle est un des déguisement cosplay préféré des jeunes filles qui pratiquent cette discipline, avec sa longue chevelure turquoise et son look rétro-futuriste inspiré de la tenue des écolières japonaises.

hatsune miku cosplay

La star virtuelle, par l’intermédiaire d’une peluche à son effigie, s’est mariée à Akihito Kondo, un fonctionnaire japonais qui aura déboursé la somme de 15 000 Euros pour la cérémonie. En présence d’une quarantaine d’invités, à défaut de sa mère qui a refusé de participer à ce qu’elle considère comme une mascarade, il lui a été remis un certificat de mariage dans une autre dimension qui n’a bien sûr aucune valeur légale.

mariage hatsune miku

Ce qui pourrait paraître comme une fantaisie pose quand même deux questions :

La première sur les rapports humains au Japon et ceux entre l’homme et la machine. À l’époque où le débat sur le remplacement des hommes par des robots attise de nombreux fantasmes, ce mariage ne marque-t-il pas une étape supplémentaire dans l’isolement que connaissent de nombreux Japonais par rapport à leur société ?

La deuxième question est relative à l’âge de Hatsune Miku, qui est censée avoir 16 ans. Apparemment, cela ne gêne pas les concepteurs de la mariée.

La maison des sons de Pierre Henry

5 Nov

Malgré une pétition et une mobilisation auprès de la Mairie de Paris et du Ministère de la Culture, la maison du compositeur Pierre Henry décédé en 2017 va être détruite pour faire place à un programme immobilier.

Elle n’était pas située à la Chaussée d’Antin comme dans la chanson de Jacques Dutronc mais plus proche de celle de Michel Polnareff dans Qui a tué Grand-Maman, car des bulldozers vont bien raser cette maison qui a assisté à la naissance de la musique électroacoustique. Le compositeur y donnait régulièrement des concerts en petit comité et ses fans souhaitaient conserver et transformer ce lieu en musée pour continuer à écouter la musique dites concrète de Pierre Henry (nouvelle fenêtre).

Pierre Henry

Heureusement ses archives, instruments et créations artistiques ont été transférées dans un local Passage Hennel dans le XIIème arrondissement de Paris qui sera ouvert au public. Les 14000 bandes magnétiques de ses enregistrements sont envoyées à la Bibliothèque Nationale de France (BNF) pour y être numérisées.

Un concert à été donné à La Gaieté Lyrique mercredi dernier proposant cinq des œuvres du marathon musical de 26 heures qu’il avait composé il y a 50 ans.

Pierre Henry est considéré comme un des pères de la musique électro moderne et son travail a influencé plusieurs générations de musiciens. Il est donc primordial que son œuvre et ses instruments soient préservés et que le public puisse avoir accès à cette institution de la musique contemporaine.

La chanson du lundi : Wake Me Up / Avicii

23 Avr

Le DJ suédois Avicii est mort subitement le 20 avril 2018 à seulement 28 ans (nouvelle fenêtre).

A croire qu’il a été maudit de choisir comme pseudonyme le mot qui désigne l’enfer chez les bouddhiste. Avicii est certainement le DJ qui a connu l’ascension la plus fulgurante. Le rythme effréné de ses sets, jusqu’à 300 en 2011 a fait de lui la plus grande star suédoise de la musique actuelle et il pouvait gagné jusqu’à 28 millions de dollars en une année. Reconnaissance ultime dans son pays, il avait organisé la soirée du mariage du couple princier en 2015. Il avait collaboré avec les plus grandes stars comme Madonna ou le français David Guetta. Auteur d’une cinquantaine de tubes, il avait décidé en 2016 de ne se consacrer désormais qu’à la production artistique. Tim Bergling de son vrai nom souffrait depuis des années d’une pancréatite, peut-être a-t-elle fini par vaincre celui qui avait donner tant de joie au peuple suédois et aux fêtards du monde entier.

 

Vidéo

La chanson du lundi : Bye Bye Macadam / Rone

30 Oct

Rone, de son vrai nom Erwan Castex, est un musicien français de musique électronique. Il sort son premier album Spanish Breakfast en 2009 pour lequel il obtient de nombreuses critiques élogieuses de la presse spécialisée. En 2011, il part s’installer à Berlin, capitale de l’électro, et sort son deuxième album Tohu Bohu, sur lequel figure le titre Bye Bye Macadam qui lui permet d’acquérir la notoriété qu’on lui connaît ; certains critiques allant même jusqu’à qualifier le disque de meilleure sortie électro de l’année. Son troisième album Creatures sort en 2015, pour lequel plusieurs artistes tels que Etienne Daho ou encore Bachar Mar-Khalifé  ont collaboré.

 

Retrouvez ce titre sur l’album Tohu Bohu disponible sur 1DTouch mais aussi sur la Philharmonie de Paris. (vous pouvez visionner l’intégralité du concert baptisé Weekend maintenant enregistré le 14 janvier 2017 dans la grande salle Pierre Boulez en vous authentifiant sur le site de La Médiathèque de Levallois).

Ma sélec… sons électro de la rentrée 2017 sur 1D Touch

13 Oct

Parmi les nouveautés de la rentrée 2017 un petite sélection de sons électro à écouter d’urgence avec de jolies découvertes comme Anna Kova, Drab Majesty ou encore Nu:Logic… Et bien d’autres artistes à découvrir sur notre offre en ligne!(nouvelle fenêtre)

 

 

              

             

              

 

Vidéo

La chanson du lundi : Children / Robert Miles

15 Mai

Le blog Déclic Musique via sa rubrique La chanson du lundi souhaite rendre hommage à Robert Miles qui s’est éteint mardi dernier à l’âge de 47 ans. Ce DJ italien, de son vrai nom Roberto Concina, s’est largement fait connaître en 1995 grâce à son tube Children, qui l’a propulsé tout en haut des charts dans douze pays. Le single s’est vendu à plus de cinq millions d’exemplaires et c’est devenu LE titre fondateur du style musical dream trance (également appelé dream ou dream music). Inventé pour calmer les esprits des fêtards en fin de soirée, ce style a la particularité d’utiliser une mélodie de synthétiseur avec un son de piano, qui lui donne une dimension véritablement planante.
Vingt ans après sa sortie, ce titre continue d’inspirer de nombreux artistes.

Retrouvez ce titre sur l’album Dreamland en ligne sur 1D Touch via le site de La Médiathèque de Levallois.

La chanson du lundi : DJ DAX J

10 Avr

Le 31 mars dernier pendant l’Orbit Festival à Nabeul en Tunisie, le DJ anglais Dax J a mixé l’appel à la prière ou Addhan sur des rythmes techno. La réaction d’une partie du public a été instantanée, amplifiée par la diffusion en temps réel sur les réseaux sociaux. Depuis, la boîte de nuit El Guitoune où se déroulait le set a été fermée par les autorités et son propriétaire vient d’être libéré de prison contre l’avis du Procureur d’Hammamet qui compte bien le poursuivre à nouveau. Ce jeudi Dax J a été condamné par contumace a un an de prison pour outrage public à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique. Heureusement pour lui, il avait auparavant réussi à prendre un avion pour se rendre dans un autre festival en Espagne. Malgré des excuses rapidement publiées, le co-fondateur d’EarToGround Records continue d’être menacé de mort et a dû fermer ses comptes sur les réseaux sociaux.

dax j excuses

Pourtant d’autres artistes musulmans dont le syrien Sabeh Fakhri ont intégré dans leurs chansons cet appel à la prière sans être inquiétés. À Déclic Musique, on s’interroge sur cette interprétation autoritaire dans un pays qui a été l’un des fers de lance des Révolutions du Printemps Arabe où la musique tout comme la religion se doivent être des vecteurs de paix, de fraternité et de tolérance. À noter que ce DJ a souvent baptisé ses mix de titres évoquant la religion comme Closer To God, Protect The Prophecy ou encore Zion. En France, des groupes de rock tels que Silmarils avec le titre Victimes de la croix ou Aqme avec Enfants de Dieu s’en sortent plutôt bien, car ils ont évité la condamnation à perpétuité. Quant à Daniel Darc et son interprétation du Psaume 21 (nouvelle fenêtre), c’est direct la damnation éternelle. Plus sérieusement, il existe dans les pays chrétiens des Christothèques, concept originaire du Brésil, sorte de boîtes de nuit où des DJ mixent des chants et des louanges destinés à Dieu. On vous laisse juge avec cette playlist des artistes mentionnés.

Vidéo

La chanson du lundi : La Ritournelle / Sébastien Tellier

27 Fév

Sébastien Tellier, qui a fêté ses 42 ans le 22 février dernier, est un artiste de musique électronique qui s’est fait connaître en 2004 grâce à son titre La Ritournelle. Depuis, ce personnage tout à fait  fascinant, déconcerte ses auditeurs à chaque nouvel album puisque son univers diffère totalement. Mais c’est un réel plaisir de découvrir ses nouvelles créations ou de réécouter ses titres devenus cultes tels que celui-ci :

 

Retrouvez ce titre sur l’album Politics disponible à l’espace Image et son de La Médiathèque de Levallois ou en ligne sur 1D Touch via le site .

Chinese Man : Shikantaza 2017

22 Fév

Après une absence de deux ans dans les bacs, le crew des Bouches du Rhône, Chinese Man, est de retour avec un nouvel album intitulé Shikantaza empreint d’une teinte orientale qui ne va pas vous laisser indifférents !

chineseman_photo30_md

Découvert en 2004 avec leur tube  I’ve Got that Tune, notamment utilisé pour le spot publicitaire de la marque Mercedes, les trois dj qui composent Chinese Man ignorent encore qu’ils feront partie de la fine fleur de la scène électro française comme leurs compatriotes et collègues : Birdy Nam Nam , C2C , Le Peuple de L’herbe ou encore Wax Tailor.

Durant la fin des années 2000, le groupe composé de 3 dj : Zé Mateo, High Ku et SLY qui est également le producteur du groupe n’en finit plus de sortir des d’EP divers et variés.

chinese-man-solidays-2014-tafmag-musique

Zé Mateo, High Ku et Sly : les membres de Chinese Man

La première chose qui frappe quand on écoute les albums de Chinese Man c’est cette richesse de composition proposée par le trio français : Hip Hop expérimental, électro, dub, folk et également  l’influence omniprésente des musiquee traditionnelles africaine et asiatique, ce qui fait l’identité musicale du groupe.

En 2008, après de multiples concerts dans de nombreux festivals à travers la France comme le Printemps de Bourges, Le Solidays , le Jardin du Michel ou  encore le Festival du Chien à Plumes,  Chinese Man acquiert une notoriété conséquente et sort son premier album   Grooving Session Vol 1.

300x300

« Grooving Session Vol 01  » sorti en 2008

L’effet est immédiat et la sortie de morceaux comme Washington Square (VIDEO- nouvelle fenêtre ou encore Bunny Groove (VIDEO-nouvelle fenêtre), qui sera également utilisé pour de nombreux spots publicitaires, provoque l’effet d’une bombe chez les jeunes auditeurs dont je faisais moi-même partie au lycée. Après le succès de leurs premier opus, le groupe sort un an plus tard le deuxième volume du Grooving Session en 2009. On retient encore une fois l’influence orientale et ethnique des morceaux présents dans l’album comme la piste  Ayoyoyo (VIDEO-nouvelle fenêtre) qui est clairement influencé par des chants africains ou encore 7th Street (VIDEO-nouvelle fenêtre) qui est un morceau dans le style Electro- Trip Hop.

chinese-man-the-groove-sessions-vol_-2

« Grooving Session Vol II » sorti en 2009

Suivent ensuite d’autres sorties d’albums qui sont de plus en plus aboutis et travaillés : comme Racing With the Sun en 2011 dont le titre Miss Chang (VIDEO-nouvelle fenêtre)  sera même diffusée sur les ondes radios durant plusieurs semaines. On trouve également dans les morceaux  de l’album des samples qui contiennes des extraits de L’invitation au voyage de Charles Baudelaire  ou bien encore des paroles du mythique groupe de hip hop Public Enemy, dans le morceau Stand ! (VIDEO-nouvelle fenêtre).

chineseman_racingwiththesun

« Racing With The Sun »est le troisième album  sorti en  2011

Et voilà que pour la rentrée 2017, mais aussi pour le bien de nos oreilles, Chinese Man nous offre son nouvel opus : Shikantaza

cmr040-chinese_man-shikantaza-web_1440-copier-1024x1024

Shikantaza est le huitième album de  Chinese Man sorti en février 2017.

L’album est composé de seize titres avec de nombreuses collaborations d’artistes, l’influence ambiante de l’album est clairement indienne et japonaise lorsque l’on écoute par exemple le titre Maalad  avec comme toujours cette fâcheuse habitude à y ajouter un soupçon de Hip Hop comme pour le titre The New Crown.

Shikantaza est un terme utilisé dans l’école du Bouddhisme Zen Soto au Japon qui signifie  » S’assoir et ne rien faire « ; terme que l’on pourrait aisément traduire par Chilling en Anglais :  voilà donc dans quel état d’esprit je vous invite à écouter ce nouvel album de Chinese Man !

40350694-om-signe-symbole-aum-avec-d-corative-mandala-ornement-indien-isol-sur-fond-blanc-banque-dimages

%d blogueurs aiment cette page :