Tag Archives: Musique électronique

La chanson du lundi : Ovulation / Brûlure

9 Jan brulure

Le blog Déclic Musique vous propose cette semaine un disque 100 % indépendant, une autoproduction faite à la maison, comme une bonne recette de cuisine.

brulure-deuxieme-degre

Brûlure est né de la rencontre via Facebook de la Lilloise Rita Zaraï, on vous laisse deviner de quelle grande chanteuse s’inspire ce pseudonyme, et de Matthieu Malon qui vit à Orléans. Ils ont décidé d’exprimer en musique, et avec des textes très crus, l’absurdité du monde. Cela a donné naissance à trois courts albums qu’ils ont intitulés en toute logique pour les grands brûlés musicaux qu’ils sont, premier degré, deuxième degré et troisième degré. La Médiathèque de Levallois peut s’enorgueillir de posséder l’un des 25 exemplaires du cd de leurs œuvres complètes paru fin 2016. Sinon vous pouvez aussi vous brûler en vous rendant sur leur site. On tenait à vous faire découvrir ce concept étrange et pénétrant d’un disque créé à distance grâce à la magie du web. Des bisous à NN pour nous avoir fait découvrir ces joyaux.

La chanson du lundi : Fire / Justice

12 Déc justice-fire

Le groupe français d’électro Justice sort un nouvel album intitulé Woman.

Et avec le clip de Fire, les Frenchies ont su s’entourer d’une icône féminine en la personne de Susan Sarandon. Un clin d’œil au film Thelma et Louise, qui fête déjà son quart de siècle, dans lequel déjà les femmes menaient la danse. Pour le son, rien de nouveau, c’est du Justice pur jus. À noter le clip de l’autre extrait de l’album, Alakazam, qui est tourné à partir des smartphones du public pendant un de leur concert. Surprenant et déroutant mais beaucoup moins sexy que Susan au volant de sa décapotable.

 

La chanson du lundi : Wish you where here / Bliss

21 Nov bliss-sleep-will-come-l-1.jpg

Comme son nom ne l’indique pas, ce groupe ou plutôt duo est d’origine nordique. Du Danemark et de Suède, la structure principale est composée de Steffen Aaskoven, de Marc-George Anderson et des vocalistes Tchando et Alexandra Hamnede.

bliss

Wish you where here est extrait de leur premier album Quiet Letters qui date de 2003. Bliss, c’est d’abord un niveau de production hors norme, une qualité de sons rarissime. C’est une inspiration extraordinaire et une originalité tout aussi incroyable. Ce sont aussi des ambiances hallucinantes, des mélodies d’une beauté pure. Pour cela, le groupe utilise percussions, claviers et énormement d’effets studio en mettant les voix en avant et quelles voix ! Les influences africaines sont évidentes, celles du jazz et de la musique classique également. Wish you where here fait partie de leur premier album Quiet Letters qui date de 2003. En France, ils s’étaient fait connaître grâce à des compilations de musiques électroniques comme les Buddha Bar. Á  l’étranger, ce sont des séries TV utilisant leurs chansons qui les ont rendus populaires.

Petit détail amusant pour un floydien : l’album comprend deux titres qui ont le même nom que des morceaux de Pink Floyd : Breathe et Wish You Were Here… Comme il n’existe pas de clip officiel, on vous renvoie vers le site Youtube pour voir ceux que les internautes ont créés.

Les actus du week-end

28 Oct 7679938240_96436482b6_b

Allez ! On va danser à La Villette, on regarde des vidéos rigolotes avec des chanteuses américaines et on inscrit nos enfants au tour de chant de Steve Waring samedi prochain.

pitchforf-festival-paris

Ce week-end a lieu le Pitchfork Music Festival dans la grande halle de La Villette à Paris. Mais qu’est-ce donc, me direz-vous ? Et bien tout simplement l’un des plus grands rassemblements de musique électronique de France. Importé depuis 2011 dans notre beau pays, ce festival est né en 2005 à Chicago (Etats-Unis). Trois jours du 27 au 29 octobre 2016 qui verront défiler des artistes tels que DJ Shadow, Bat For Lashes ou encore Tale of Us et M.I.A. Mais l’autre particularité est la présence d’un disquaire qui proposera une sélection de 500 vinyles plébiscités comme les plus importants de ce courant musical. Cette animation initiée par les musiciens et autres professionnels invitera le public à faire lui aussi sa propre sélection de rêve en choisissant dix des perles présentées. Un moyen ludique pour participer à cette grande fête et faire découvrir des trésors ayant contribué à l’histoire de la musique électronique.

james-corden

Calez-vous dans votre fauteuil, on part aux Etats-Unis. L’animateur télé James Corden connu pour son émission The Late Late Show diffusé sur CBS réussi à faire délirer les stars sur leur propre carrière. Il utilise pour cela deux concepts. Le premier est de faire rejouer les scènes cultes des acteurs  devant la projection d’une image du film en fond d’écran et en les déguisant. C’est surtout le deuxième qui va nous intéresser ici, le Carpool Karaoké. Cela consiste à filmer les chanteurs et chanteuses dans une voiture pendant que l’animateur conduit tout en les faisant interpréter leurs tubes entre deux confidences. Et bien sûr James Corden va les parodier, souvent en se déguisant, en fonction de la chanson interprétée. Adèle, Jennifer Lopez, Justin Bieber, Britney Spears et dernièrement Lady Gaga, pour la sortie de son nouvel album intitulé Joanne, se sont prêté au jeu avec beaucoup d’humour. L’animateur se déguise en utilisant les mêmes tenues que ses invités, mention spéciale pour la robe en viande, pas sur qu’elle soit approuvée par la Sécurité Routière. A voir aussi le gros délire avec les Red Hot Chili Peppers et pour vous Mesdames, avec Gwen Stefani qui a invité George Clooney et Julia Roberts sur la banquette arrière. Il a également reçu la First Lady, Michelle Obama qui rap accompagnée de Missy Elliott. A Déclic Musique, on adore quand la musique nous fait rire et vous retrouverez les disques et films de ces artistes à l’espace image et son de La Médiathèque.

On vous rappelle que Déclic Musique recevra Steve Waring le samedi 05 novembre 2016 à 16h dans l’auditorium de la médiathèque Gustave Eiffel. Un récital de chansons pour enfants et grands à partir de 4 ans. Spectacle gratuit et sur inscription au 0147157643 ou sur le site de La Médiathèque.

%d blogueurs aiment cette page :