Archive | Dans les bacs RSS feed for this section

Fréhel et Thelonious Monk se rencontrent à La Médiathèque de Levallois

12 Avr

Ce n’est pas à l’espace Image et Son que cette rencontre a eu lieu mais dans le rayon des bandes dessinées.

Honneur aux dames, le dessinateur Johann G. Louis rend un magnifique hommage à la chanteuse Fréhel, icône de la Belle Époque et des Années Folles. Avec ce roman graphique, on suit ce qui s’est révélé un parcours semé d’embûches depuis sa naissance le 13 juillet 1991 à sa mort survenue le 3 février 1951 dans ce Paname où elle a toujours voulu revenir. Et plus particulièrement dans le quartier Pigalle où elle se fera remarquer en chantant devant les terrasses des cafés dont elle deviendra quelques années plus tard la reine des caf’ conc’ et autres bals musette.

Suite à des problèmes d’emplois et d’argent, ses parents ont trouvé refuge à Levallois où Fréhel va passer une partie de son enfance à essayer de gagner quelques sous dans la rue en chantant. C’est ainsi qu’elle embrasse une destinée artistique qui la mènera jusqu’à la scène de l’Olympia et à jouer dans des films avec un jeune acteur, Jean Gabin.

frehel

Mais les mauvaises rencontres, l’alcool, la drogue et la solitude vont faire basculer le destin de cette femme qui aura toujours couru après le bonheur alors qu’elle était très populaire avec ses chansons dont la célèbre Java Bleue qu’elle interprétait d’une voix si singulière.

C’est un destin comparable à celui de Fréhel que le génialissime pianiste de Jazz Thelonious Monk a été confronté. Véritable dieu de l’improvisation qui s’est autoproclamé Prêtre du Bop, il va être confronté tout au long de sa vie à la ségrégation raciale, la maladie en raison de sa bipolarité, à l’accoutumance de drogues et de médicaments ainsi qu’une relative pauvreté. Heureusement pour lui, sa musique lui assura l’amitié et le soutien financier de la baronne Pannonica de Kœnigswater. Dans ce roman graphique, on suit les débuts de Monk dans les bars de New-York au milieu des années 50 jusqu’à sa mort en 1982.

L’auteur Youssef Daoudi est un passionné de New-York et il a déclaré que le Jazz lui avait sauvé la vie. On ressent cette admiration en plongeant dans cette bande dessinée toute en nuances or, noir et blanc. Et l’on a vraiment l’impression de ressentir la musique de Thelonious Monk, que le blog Déclic Musique vous propose d’écouter dès maintenant.

Retrouvez Fréhel et Thelonious Monk au rayon bande dessinée ainsi qu’à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois ( nouvelle fenêtre).

Publicités

La chanson du lundi : Apache / Les Innocents

8 Avr

Un deuxième album pour la version 2.0 du désormais duo Les Innocents.

J.P. Nataf et J.C. Urbain reviennent avec un album baptisé six et demi peut-être en clin d’œil au fait qu’il s’agisse du sixième album studio du groupe et qu’ils ne sont plus que deux. Aux mélodies ciselées se mêlent des textes subtils et délicats, comme d’habitude tout simplement. Un disque sur lequel les deux musiciens occupent tous les postes, jouent de tous les instruments à tour de rôle. Le blog Déclic Musique vous présente le premier extrait intitulé Apache de cet album qui fait voyager et voir la vie en couleurs.

Retrouvez Les Innocents à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

 

 

La chanson du lundi : Immortel / Alain Bashung

11 Mar

Il y aura 10 ans le 14 mars prochain disparaissait Alain Bashung !

Sa voix et ses chansons sont depuis toujours restées gravées dans nos mémoires. Et la mort n’a pas effacé l’immense travail de composition qu’il avait en réserve pour d’autres albums.

en amont bashung

C’est à partir de ses textes et notes retrouvées par sa veuve Chloé Mons que la musicienne Edith Fambuena a décidé de rentrer en studio pour enregistrer les onze chansons qui composent l’album posthume intitulé En Amont, dont le magnifique Immortel est le premier extrait.

Retrouvez les disques, partitions, dvd et livres sur Alain Bashung à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Le palmarès des Victoires de la Musique 2019

11 Fév

Cérémonie surprenante vendredi dernier qui n’a pas été en demi-teinte puisque certains artistes ont tout raflé au nez et à la barbe d’autres qui pourtant faisait figure de favoris.

Un point commun aux gagnants et gagnantes, ils l’ont été dans différentes catégories ne laissant rien à la concurrence dépitée.

Artistes masculins de l’année et album de musiques urbaines, le duo Bigflo et Oli (nouvelle fenêtre) qui pour l’anecdote envoient leurs parents récupérer leur première Victoire. Concernant leur pendant Artistes féminines, c’est Jeanne Added avec son album Radiate (nouvelle fenêtre) ainsi que dans la catégorie rock. L’autre artiste féminine doublement couronnée est la jeune Angèle avec son album Brol (nouvel fenêtre) et prix de la création audiovisuelle.

L’album rap est Lithopédion du belge Damso, Orelsan décrochant lui la Victoire du concert tandis que la révélation scène est féminine avec Clara Luciani (nouvelle fenêtre).

L’album de musiques électroniques est Dancehall de The Blaze , celui de musiques du monde est Lost de Camelia Jordana et la Victoire de la chanson originale est décernée à Je me dis que toi aussi de Boulevard des airs.

Enfin un hommage à été rendu à l’album posthume d’Alain Bashung intitulé En amont avec la Victoire de l’album de chansons. Autre hommage celui à Charles Aznavour avec le titre Formi formidable interprété par le trio des artistes féminines couronnées. La musique de Michel Legrand (nouvelle fenêtre) a servie d’ouverture à la Cérémonie, une vidéo retraçant la carrière de Maurane a été projetée et Rachid Taha (nouvelle fenêtre) a juste eu droit à son nom mentionné alors qu’Izïa et Arthur H ont rendu un hommage en chanson à leur père  Jacques Higelin (nouvelle fenêtre).

Outre l’absence de la sélection de l’album Mon pays c’est l’amour de Johnny Hallyday justifiée par les organisateurs avant la cérémonie, ceux-ci vont devoir faire face à la polémique qui gonfle au sein des fans d’Eddy de Pretto (nouvelle fenêtre) qui n’a reçu aucune Victoire ainsi que l’androgyne Chris dont le concept n’a pas porté chance à Christine and the Queens (nouvelle fenêtre).

Terminons sur le moment de douceur offert par Vanessa Paradis avec sa chanson Kiev.

Les albums préférés des bibliothécaires en 2018

18 Jan

Les bibliothécaires de l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois vous ont encore gâté en 2018 en commandant les disques de vos artistes préférés, mais aussi avec des albums peu médiatisés. Voici nos coup de cœur.

Une fois n’est pas coutume, on va commencer par une bande annonce de film, celle de A Star is Born avec la surprenante Lady Gaga et le sexy (si, si d’après mes collègues) Bradley Cooper qui interprètent le titre Shallow.

Enchaînons avec une autre sublime voix féminine, celle de la jeune Jorja Smith qui du haut de ses 21 ans nous subjugue avec son album Lost and Found.

Revenons à plus de douceur avec Cat Power et son album Wanderer.

Restons en charmante compagnie avec Hollie Cook et son album Reggae intitulé Vessel of Love. Tout un programme.

Quelle meilleure transition pouvait-on trouver que l’album de Christine and the Queens devenue Chris. On vous propose La Marcheuse mais n’y voyez aucune connotation politique de notre part.

Continuons avec la chanson française mais masculine cette fois-ci avec le gros nounours (si, si d’après mes collègues) Alexis HK. Même lui le chante !

Il aurait été étonnant qu’un album enregistré en concert ne fasse pas partie des coups de cœur et c’est Thomas Dutronc qui décroche la nomination Live is Love. Petit jeu, laquelle est sa silhouette ?

En parlant de concert, cela me rappelle celui de MC Solaar (nouvelle fenêtre) et son tant attendu nouvel album Géopoétique.

Vous allez me dire que le dernier album de Julien Clerc baptisé À nos amours est sorti en 2017. D’accord mais comme une des bibliothécaire l’a pratiquement écouté en boucle pendant toute l’année 2018 on s’est dit que l’on ne pouvait que l’incorporer dans ce classement. Et puis c’est Julien Clair à la fin.

S’il y a bien un chanteur qui a monopolisé le débat en 2018, c’est Johnny Hallyday ! Lui aussi, on pouvait difficilement ne pas le mettre dans cette sélection, surtout après avoir écouté son album Mon pays c’est l’amour et visiter l’exposition qui lui a été consacrée (nouvelle fenêtre).

Un duo français fait partie des albums préférés et il est aussi enregistré dans les conditions du live. Je parle bien sûr du Woman Worldwide de Justice.

On ne peut pas qualifier T.21 de groupe électro mais leur influence ces trente dernières années en a fait l’un des groupes qui a inspiré ce genre musical. Ils sont toujours aussi dandys avec leur Elegance Never Die.

Revenons à une musique plus joyeuse avec Sting et Shaggy en duo sur leur album commun 44/876. À nouveau un petit jeu, à quoi correspondent ces chiffres ?

Voyageons encore plus loin avec le groupe afro-zulu de Soweto BCUC et leur album Emakhosini.

Notre tour du monde fait étape aux États-Unis avec la Raise Vibration de Lenny Kravitz et son hommage à Johnny Cash.

Comme c’est immense les States on a le temps d’écouter le Rap God alias Eminem dont l’album Kamikaze a été encore une fois à l’origine de nombreuses controverses, qu’il s’agisse de sa pochette hommage aux Beastie Boys ou encore du clash sur le titre Kill Shot avec le rappeur Machine Gun Kelly autoproclamé Rap Devil.

Faisons maintenant escale sur la planète jazz avec le compositeur français et multi-instrumentalistes Henri Texier et son album Sand Woman.

Notre voyage musical à travers les choix des bibliothécaires se terminera via la plateforme de notre partenaire Di Music (nouvelle fenêtre) sur laquelle vous pourrez écouter l’œuvre de Monteverdi baptisé Les Vêpres à la Vierge dirigé par Philippe Herreweghe avec le Collegium Vocale Gent et dont le blog Déclic Musique vous propose un extrait.

ainsi que l’album Backroad Carnival à l’univers métissé du musicien franco-américain Cory Seznec.

Vous pouvez retrouver les albums de ces artistes à l’espace Image et Son, les écouter ou les réserver sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Les chansons du lundi spécial été 2018

9 Juil

Le blog Déclic Musique va partir en vacances mais avant on vous propose une petite sélection tirée des nouveaux albums achetés par vos bibliothécaires préférés !

Commençons avec les français et une reformation que l’on attendait plus, celle des frères Lomprez avec leur groupe culte Trisomie 21. Les lillois précurseurs de la cold wave à la française reviennent avec un magnifique album qui ne déroutera pas les fans de la première heure. Baptisé Elegance Never Dies, ce bijou ne fera pas sauter sur la piste de danse mais pourra tout à fait convenir à une introspection pour évacuer le stress pendant vos vacances.

Un autre groupe français mais de rock cette fois-ci avec No One Is Innocent pour se défouler si vous êtes allergiques à la techno où que vous écumez les routes des festivals de l’été. La bande à Kemar a toujours autant d’énergie à revendre et de combats à mener d’où le titre Frankenstein. A écouter pour ne pas totalement perdre le cours de la réalité entre deux parties de beach volley ou de capoiera sur la plage.

Beaucoup plus calme, Julien Doré revient avec une réorchestration acoustique de ses titres phares. Beau et sensuel avec une mention spéciale pour la reprise du titre Africa de Rose Laurens interprétée avec Monsieur Dick Rivers (nouvelle fenêtre).

Le groupe de l’année alias Feu Chatterton ! qui nous replonge dans les grandes heures de la variété française remise au goût du jour.

Un autre grand nom de la chanson française, Alain Chamfort de retour avec Le désordre des choses. Un album ciselé tout en finesse et émotions.

Passons de l’autre côté de la Manche avec le retour des Simple Minds. Le groupe mené par Jim Kerr nous livre comme à son habitude un album empli d’humanité. Idéal pour l’avion qui vous emmènera à l’autre bout du monde.

Continuons avec l’électro pop des MGMT. Une musique à écouter en conduisant une décapotable sur le chemin du Macumba local. Si avec ça vous pécho pas la fille, ou le garçon, de vos rêves…

Enfin, une fois installé dans le saint des saints, la discothèque du camping, vous saurez vite si votre DJ est à la page, chébran ou totally looser s’il ne passe pas les titres des compilations French Touch vol. 01 et 02 dont fait parti notre chouchou Yuksek (nouvelle fenêtre).

Le blog Déclic Musique et l’équipe de l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois vous souhaite un bel et musical été. Et comme on est très sympa, pendant la fermeture du site Albert Camus, on vous a envoyé une sélection de disques disponible à Gustave Eiffel.

 

La chanson du lundi : Romain Humeau / Mousquetaire #1 et #2

25 Juin

Le leader du groupe Eiffel revient sur le devant de la scène avec deux albums et c’est tellement bien que l’on en aimerait un troisième !

Alors que les groupes de rock français peinent à s’imposer car peu médiatisés, celui ou celle qui tient le micro connait en général un beau succès en solo. C’est le cas de Manu, ex Dolly, Mathias Malzieu le chanteur de Dionysos, Bertrant Cantat dans une toute autre mesure, et celui qui est apparu comme son héritier, l’écorché vif Romain Humeau.

Si son premier album studio baptisé L’éternité de l’instant sonnait comme ceux de son groupe Eiffel, l’artiste montre qu’il est capable d’élargir sa palette musicale en proposant des titres plus calmes mais tout aussi travaillés. Comme à son habitude, le chanteur oscille entre poésie et revendication, une musique engagée et militante mais résolument touchante et profondément humaine. Le volume deux de Mousquetaire sonne toutefois bien plus rock, on ne chasse pas le naturel. Après avoir travaillé sur deux albums pour Bernard Lavilliers et réalisé une création pour France Culture autour de l’œuvre de Michel Tournier Vendredi ou les limbes du Pacifique, Romain Humeau démontre doublement qu’il est devenu un compositeur incontournable de la chanson française et que son succès ne va que croître au fur et à mesure de ses albums.

Venez emprunter les disques de Romain Humeau à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

La chanson du lundi : Rien ne nous arrêtera / Aqme

19 Fév

Le plus célèbre groupe de Métal français a sorti un nouvel album portant rien de moins que leur nom, Aqme, tout un symbole !

Encore une preuve comme s’il en fallait une qu’ Aqme a survécu aux départs du chanteur historique puis à celui du guitariste. Une réussite due certainement au fait qu’ils n’ont pas cherché à renier le passé du groupe mais d’en proposer une interprétation actualisée tout en s’imprégnant de l’air du temps. La recette est toujours la même, alternance de chant crié par Vincent et gros mur de guitares par Julien avec pour le rythme la basse de Charlotte et le toucher exceptionnel d’Etienne à la batterie.

Autre preuve qu’ Aqme est plus que jamais fréquentable, cette collaboration sur ce titre avec l’autre figure du Métal français, Reuno du groupe Lofofora.

Vous pouvez retrouver les albums d’ Aqme à l’espace Image et Son ainsi que sur 1Dtouch en vous connectant sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Les actus musicales du week-end

20 Jan

Des actualités sur le thème de l’Amérique avec l’arrivée en France du festival Lollapalooza et le show-business qui entre en résistance face à Donald Trump.

affiche-lollapalooza-paris-2017

Après le Download Festival anglais en 2016, c’est au tour du plus grand festival américain le Lollapalooza de proposer une édition française cette année. Il aura lieu les 22 et 23 juillet 2017 sur l’hippodrome de Longchamps situé dans le Bois de Boulogne à Paris (nouvelle fenêtre). Là même où eut lieu le Download qui s’est exilé cette année sur la base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge (nouvelle fenêtre) en raison d’un besoin de place plus important suite au succès rencontré l’année dernière. Mais revenons à Lollapalooza et sa programmation éclectique, comme nous y a habitués son parent américain. Les Red Hot Chili Peppers, Lana Del Rey ou encore les Pixies seront les têtes d’affiches de ces deux jours de concerts. Les musiciens français seront bien représentés avec, entre autres, le grand retour du groupe de rap IAM, le phénomène La Femme ou encore DJ Snake, le local de l’étape. Concernant IAM, ils ont déjà donné un concert sur cet hippodrome dans le cadre du festival Solidays mais les Marseillais avaient été victimes d’une énorme panne technique et avaient dû assurer le show dans le noir, juste avec quelques instruments et leurs voix. Les concerts termineront vers 23h30 pour laisser le temps aux festivaliers de rentrer avec les navettes mises à disposition pour rejoindre les transports en commun mais les organisateurs assurent des surprises musicales pour ceux qui resteront camper sur place. De nombreux espaces dont un pour les enfants, d’autres à thèmes comme Chef pour la cuisine, ainsi que pour les associations seront présents sur le site. Et les billets sont tout chauds à la vente, il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde.

On peut dire que l’actualité musicale américaine n’a jamais été aussi liée à la situation politique du pays. Après les multiples manifestations et initiatives de groupes pendant la campagne des présidentielles, le Président sortant et son successeur ont bien compris le capital sympathie qu’ils pouvaient tirer d’être entourés par les stars de la chanson. Pour Barack Obama, on peut même dire que ça se bouscule au portillon de la Maison-Blanche puisque pour ce que les médias ont baptisés pot de départ, de nombreux chanteurs et chanteuses ont fait le déplacement. Rien de moins que Sir Paul McCartney, Beyoncé et Bruce Springsteen fraîchement décoré de la Médaille Présidentielle de la Liberté. Le Boss a offert un concert privé le 10 janvier dernier devant 200 invités durant lequel il a interprété une quinzaine de chansons. Beyoncé, elle aussi soutien de l’ancien Président et de la candidate Hillary Clinton, a participé à la Women’s March de Washington pour dénoncer le comportement du futur locataire de la Maison Blanche envers les femmes. Outre Atlantique, le groupe virtuel Gorillaz du chanteur Damon Albarn publie en ce jour de l’investiture de Donald Trump une chanson inédite et bien évidemment contestataire. Ce dernier a bien eu du mal à trouver des artistes pour sa cérémonie d’investiture, subissant un véritable boycott du show-biz. Mais quelques artistes, le plus souvent peu connus en dehors des États-Unis, vont s’y produire comme la jeune chanteuse de 16 ans Jackie Evancho, le chanteur de musique country Toby Keith ou encore Lee Greenwood qui se déclare être un chanteur patriote. La troupe de danseuses The Radio City Rockettes sera l’atout charme de cette investiture. Certains invités ont même décidé de revenir sur leur participation comme la chanteuse afro-américaine Jennifer Holliday qui a cédé sous la pression de ses fans. Quid de Kanye West, Kid Rock et Ted Nugent qui avaient soutenu le candidat pendant toute sa campagne. Une chose est certaine, Donald Trump a du revoir son plan communication devant ces camouflets, qui semblent n’être que les premiers de ces quatre prochaines années.

La chanson du lundi : Ovulation / Brûlure

9 Jan

Le blog Déclic Musique vous propose cette semaine un disque 100 % indépendant, une autoproduction faite à la maison, comme une bonne recette de cuisine.

brulure-deuxieme-degre

Brûlure est né de la rencontre via Facebook de la Lilloise Rita Zaraï, on vous laisse deviner de quelle grande chanteuse s’inspire ce pseudonyme, et de Matthieu Malon qui vit à Orléans. Ils ont décidé d’exprimer en musique, et avec des textes très crus, l’absurdité du monde. Cela a donné naissance à trois courts albums qu’ils ont intitulés en toute logique pour les grands brûlés musicaux qu’ils sont, premier degré, deuxième degré et troisième degré. La Médiathèque de Levallois peut s’enorgueillir de posséder l’un des 25 exemplaires du cd de leurs œuvres complètes paru fin 2016. Sinon vous pouvez aussi vous brûler en vous rendant sur leur site. On tenait à vous faire découvrir ce concept étrange et pénétrant d’un disque créé à distance grâce à la magie du web. Des bisous à NN pour nous avoir fait découvrir ces joyaux.

%d blogueurs aiment cette page :