Tag Archives: Playlist

Le palmarès des Victoires de la Musique 2019

11 Fév

Cérémonie surprenante vendredi dernier qui n’a pas été en demi-teinte puisque certains artistes ont tout raflé au nez et à la barbe d’autres qui pourtant faisait figure de favoris.

Un point commun aux gagnants et gagnantes, ils l’ont été dans différentes catégories ne laissant rien à la concurrence dépitée.

Artistes masculins de l’année et album de musiques urbaines, le duo Bigflo et Oli (nouvelle fenêtre) qui pour l’anecdote envoient leurs parents récupérer leur première Victoire. Concernant leur pendant Artistes féminines, c’est Jeanne Added avec son album Radiate (nouvelle fenêtre) ainsi que dans la catégorie rock. L’autre artiste féminine doublement couronnée est la jeune Angèle avec son album Brol (nouvel fenêtre) et prix de la création audiovisuelle.

L’album rap est Lithopédion du belge Damso, Orelsan décrochant lui la Victoire du concert tandis que la révélation scène est féminine avec Clara Luciani (nouvelle fenêtre).

L’album de musiques électroniques est Dancehall de The Blaze , celui de musiques du monde est Lost de Camelia Jordana et la Victoire de la chanson originale est décernée à Je me dis que toi aussi de Boulevard des airs.

Enfin un hommage à été rendu à l’album posthume d’Alain Bashung intitulé En amont avec la Victoire de l’album de chansons. Autre hommage celui à Charles Aznavour avec le titre Formi formidable interprété par le trio des artistes féminines couronnées. La musique de Michel Legrand (nouvelle fenêtre) a servie d’ouverture à la Cérémonie, une vidéo retraçant la carrière de Maurane a été projetée et Rachid Taha (nouvelle fenêtre) a juste eu droit à son nom mentionné alors qu’Izïa et Arthur H ont rendu un hommage en chanson à leur père  Jacques Higelin (nouvelle fenêtre).

Outre l’absence de la sélection de l’album Mon pays c’est l’amour de Johnny Hallyday justifiée par les organisateurs avant la cérémonie, ceux-ci vont devoir faire face à la polémique qui gonfle au sein des fans d’Eddy de Pretto (nouvelle fenêtre) qui n’a reçu aucune Victoire ainsi que l’androgyne Chris dont le concept n’a pas porté chance à Christine and the Queens (nouvelle fenêtre).

Terminons sur le moment de douceur offert par Vanessa Paradis avec sa chanson Kiev.

Publicités

Ma sélec… sons diMusic de janvier 2019

30 Jan

Une nouvelle année a commencé mais restons encore dans l’esprit festif. Pour garder l’ambiance et la bonne humeur nous vous proposons des nouveautés aux rythmes et aux tempos ensorcelants et groovy.

Pour accéder à cette sélection, connectez-vous à votre compte.

Nos offres en ligne sont en accès libre, réservées aux inscrits à La Médiathèque de Levallois après authentification sur leur compte La Médiathèque-en-ligne

 

Ya Lookin’ Tight / Soopasoul

Daniel Richard Ringham Bennett est un DJ et producteur anglais. Ces derniers titres ont une sonorité Funk et mettent en valeur les percussions et les cuivres.

 

 

 

The First EP Series / Cotonete

Cela fait plus de 10 ans que le groupe existe, son pianiste Florian Pellissier participe à divers projets par exemple avec Arthur H. Mais surtout il aime s’inspirer des musiques du monde et en particulier de la musique Brésilienne. L’ensemble donne un son groove et vintage. En bonus à la fin de l’album ; deux titres en collaboration avec le DJ Dimitri from Paris.

 

 

 

Don’t Stop / SpaceArk

SpaceArk est un groupe de 1975 qui a enregistré dans les célèbres studios Sunset Sound à Los Angeles. Voici une réedition d’un morceau soul et funk.

 

 

 

La boulangerie / La fine équipe

La Fine Equipe fait son grand retour avec  le titre « What Eva »accompagné par le rappeur  Mr. J. Medeiros et  seront en tourné au printemps. Le groupe mélange Hip-Hop et scratch et donne un son très années 90 qui peut faire penser aux beastie boys.

 

 

E Numbers / Nonames

Originaire de Londres, l’artiste Nonames aime travailler avec des artistes de différents styles. L’album a des influences électro et ragga.

 

 

 

 

Santa Cruz Gold / Herman Dune

Herman Düne est un groupe de folk rock français qui existe depuis près de 20 ans. Ils se produisent dans le monde entier et nous offre ici 18 chansons pour redécouvrir leur univers musical.

 

 

 

Look Up / Me and my friends

Ce groupe anglais de Bristol nous réchauffe avec ses influences d’Afrique et des Caraïbes.

 

 

 

 

Closing Time / The Slammers & Chris Youlden

Chris Youlden est un chanteur de blues britannique connu depuis près de 40 ans. Il reprend dans cet album, avec son groupe The Slammers, des morceaux blues teintés parfois de rockabilly.

 

 

 

High King Falls / Eoin Glackin

Eoin Glackin est un compositeur et chanteur Irlandais de Dublin.

 

 

 

 

 

Ben There, Done That / Ben Sidran

Ben Sidran est un musicien,compositeur de jazz américain mais aussi producteur de radio et de télévision. Il accompagné en concerts les Rolling Stone, Eri Clapton et Charlie Watts.

 

 

 

Me and You Against the World / The eternal youth

The eternal youth est un groupe originaire de Caen. Leur premier album à découvrir absolument est indie rock et pop-punk.

 

 

 

 

Comment t’oublier / Bazbaz

Cela fait plus de quinze ans que Camille Bazbaz nous envoute avec sa voix. Voici une chanson aux rhythmes reggae. Son prochain album sortira en mars 2019. Bazbaz sera ensuite en concert en Avril à Paris.

 

 

 

 

Ikaruga / Raito

Ce français propose une rave house. Il et a collaboré avec Carl Cox connu dans le monde de la techno.

 

 

Cette sélection est signée Valérie N.

Les albums préférés des bibliothécaires en 2018

18 Jan

Les bibliothécaires de l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois vous ont encore gâté en 2018 en commandant les disques de vos artistes préférés, mais aussi avec des albums peu médiatisés. Voici nos coup de cœur.

Une fois n’est pas coutume, on va commencer par une bande annonce de film, celle de A Star is Born avec la surprenante Lady Gaga et le sexy (si, si d’après mes collègues) Bradley Cooper qui interprètent le titre Shallow.

Enchaînons avec une autre sublime voix féminine, celle de la jeune Jorja Smith qui du haut de ses 21 ans nous subjugue avec son album Lost and Found.

Revenons à plus de douceur avec Cat Power et son album Wanderer.

Restons en charmante compagnie avec Hollie Cook et son album Reggae intitulé Vessel of Love. Tout un programme.

Quelle meilleure transition pouvait-on trouver que l’album de Christine and the Queens devenue Chris. On vous propose La Marcheuse mais n’y voyez aucune connotation politique de notre part.

Continuons avec la chanson française mais masculine cette fois-ci avec le gros nounours (si, si d’après mes collègues) Alexis HK. Même lui le chante !

Il aurait été étonnant qu’un album enregistré en concert ne fasse pas partie des coups de cœur et c’est Thomas Dutronc qui décroche la nomination Live is Love. Petit jeu, laquelle est sa silhouette ?

En parlant de concert, cela me rappelle celui de MC Solaar (nouvelle fenêtre) et son tant attendu nouvel album Géopoétique.

Vous allez me dire que le dernier album de Julien Clerc baptisé À nos amours est sorti en 2017. D’accord mais comme une des bibliothécaire l’a pratiquement écouté en boucle pendant toute l’année 2018 on s’est dit que l’on ne pouvait que l’incorporer dans ce classement. Et puis c’est Julien Clair à la fin.

S’il y a bien un chanteur qui a monopolisé le débat en 2018, c’est Johnny Hallyday ! Lui aussi, on pouvait difficilement ne pas le mettre dans cette sélection, surtout après avoir écouté son album Mon pays c’est l’amour et visiter l’exposition qui lui a été consacrée (nouvelle fenêtre).

Un duo français fait partie des albums préférés et il est aussi enregistré dans les conditions du live. Je parle bien sûr du Woman Worldwide de Justice.

On ne peut pas qualifier T.21 de groupe électro mais leur influence ces trente dernières années en a fait l’un des groupes qui a inspiré ce genre musical. Ils sont toujours aussi dandys avec leur Elegance Never Die.

Revenons à une musique plus joyeuse avec Sting et Shaggy en duo sur leur album commun 44/876. À nouveau un petit jeu, à quoi correspondent ces chiffres ?

Voyageons encore plus loin avec le groupe afro-zulu de Soweto BCUC et leur album Emakhosini.

Notre tour du monde fait étape aux États-Unis avec la Raise Vibration de Lenny Kravitz et son hommage à Johnny Cash.

Comme c’est immense les States on a le temps d’écouter le Rap God alias Eminem dont l’album Kamikaze a été encore une fois à l’origine de nombreuses controverses, qu’il s’agisse de sa pochette hommage aux Beastie Boys ou encore du clash sur le titre Kill Shot avec le rappeur Machine Gun Kelly autoproclamé Rap Devil.

Faisons maintenant escale sur la planète jazz avec le compositeur français et multi-instrumentalistes Henri Texier et son album Sand Woman.

Notre voyage musical à travers les choix des bibliothécaires se terminera via la plateforme de notre partenaire Di Music (nouvelle fenêtre) sur laquelle vous pourrez écouter l’œuvre de Monteverdi baptisé Les Vêpres à la Vierge dirigé par Philippe Herreweghe avec le Collegium Vocale Gent et dont le blog Déclic Musique vous propose un extrait.

ainsi que l’album Backroad Carnival à l’univers métissé du musicien franco-américain Cory Seznec.

Vous pouvez retrouver les albums de ces artistes à l’espace Image et Son, les écouter ou les réserver sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

De nouveaux albums de chansons françaises à La Médiathèque de Levallois

7 Jan

Janvier 2019 débute sous de bons auspices musicaux avec une sélection de nouveaux albums d’artistes français qui vous attendent à l’espace Image et Son de La Médiathèque.

Eddy Mitchell est en grande forme puisqu’il revient avec un double album de ses plus grands succès interprétés en duo avec un des plus beaux panels de la chanson française jamais réuni. Pas moins de 30 chansons qui ont forgé la légende de Mr Eddy.

La chouchoute du showbiz acte son retour en France par un mariage et un nouvel album. Vanessa Paradis présente Les sources, que l’on pourrait qualifier avec les mots inspiration, retour, jeunesse éternelle. Nostalgie également avec ce clip qui rappelle une célèbre publicité qu’elle avait magnifiée.

Un autre album de reprises avec le crooner français Dany Brillant qui se rêve en Elvis Presley avec des titres Rock and Swing. Cerise sur la guitare, le deuxième cd est un enregistrement en concert avec des titres bonus.

Pas de reprises pour Zaz mais un Effet miroir avec ses 15 chansons originales que l’on pourra entendre lors de sa prochaine tournée qui débutera en février 2019.

Après avoir interprété les classiques de la chanson française et repris Barbara, Patrick Bruel revient à la composition originale avec les 15 chansons de Ce soir on sort. Un éternel besoin de se réinventer tout en restant fidèle à ses émotions, à déclarer le chanteur.

Fidèle à la publication d’un album par an, Jean-Louis Murat revient comme l’automne avec un album poétique et inspiré baptisé Il Francese.

L’autre ovni de la chanson française qui a bâti sa carrière loin des lumières des projecteurs du succès et de l’audimat, en l’occurrence Monsieur Gérard Manset, navigue cette fois-ci À bord du Blossom dont les textes tanguent entre poésie et littérature.

Pour continuer hors des sentiers battus et la littérature, on ne peut que vous conseiller d’écouter le premier album du pianiste solo Guillaume Poncelet. Il y joue principalement seul et l’une des seules chansons est interprétée par l’auteur Gaël Faye. Petit jeu, à quoi correspond le titre Quatre-vingt huit ? Allez je vous aide,  Guillaume Poncelet ne cesse de les pianoter.

On termine avec Doudou Swing (nouvelle fenêtre) et son Sauve-qui-peut soldats courageux. C’est l’adaptation en spectacle musical jazz des carnets d’un fusilier-marin de la Grande Guerre qui écrivait des chansons à bord du cuirassé sur lequel il naviguait. Une ambiance latino festive intemporelle.

À bientôt dans l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Les nouveautés CD à l’espace image et son

10 Déc

Le Père Noël est en avance et il a déjà déposé les nouveautés au pied du sapin.

L’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois et son blog Déclic Musique aiment bien vous présenter des sélections de disques, de façon régulière comme avec celle de DiMusic (nouvelle fenêtre) disponible sur notre site ou de façon ponctuelle en rapport avec nos animations. Parce que tous les mois nous recevons de nouveaux disques, on va prendre la bonne résolution avant l’heure de vous en présenter quelques uns.

Comment ne pas commencer avec le disque le plus attendu de l’année, celui de Johnny Hallyday dont le titre Mon pays c’est l’amour a fait couler beaucoup d’encre.

On peut presque qualifier Mylène Farmer de pendant féminin à l’idole des jeunes tant elle a été classée au rang d’icône. Avec Désobéissance elle entretient bien sa légende.

Autre star française devenu l’un des DJ les plus célèbres au monde, David Guetta nous offre un double album pour son opus 7 dont le deuxième cd est un concept baptisé Jack Back Project.

Un petit live pour finir avec les Français, celui du groupe de punk-rock Tagada Jones enregistré en juin 2017 au Hellfest dont ce clip qui vous montrera l’ambiance incroyable qui règne durant ce festival.

Restons avec le rock, mais anglo-saxon cette fois, pour le nouvel album d’un groupe qui ne cesse de révolutionner la musique, à savoir Muse et sa Simulation Theory.

Traversons l’Atlantique pour retrouver Lenny Kravitz qui nous offre comme à son habitude un excellent Raise Vibration oscillant entre rock et jolies ballades.

Et les New-Yorkais d’Interpol, tels des Marauder nous font replonger dans leur musique sombre et envoûtante.

Rien de mieux qu’un English Man in New-York pour enchaîner. Sting et Shaggy se sont associés pour livrer un album 44/876 qui fait frémir l’épiderme féminin et leur sensualité musicale respective semble particulièrement efficace.

Il y a bien évidemment des nouveautés en musique classique comme Perpetual Night de la mezzo-soprano Lucile Richardot, du jazz avec Andy Emler Megaoctet et son Obsession 3 ainsi que de la musique du monde avec la Colombienne aux 50 ans de carrière Toto la Momposina qui nous chante Oye Manita et le Sud-Africain Johnny Clegg qui a baptisé son album King of Time, peut-être pour conjurer le sort en raison du combat désespéré qu’il mène contre le cancer.

Vous pouvez accéder à la liste complète des nouveautés musique en vous connectant sur le site de La Médiathèque de Levallois dans l’onglet violet Actualité puis Nouveautés où vous pourrez ensuite chercher par genre (nouvelle fenêtre).

La playlist des robots

28 Nov

Dans le cadre des Rencontres de Liseur (nouvelle fenêtre), ce samedi 1er décembre 2018 à 16h, La Médiathèque de Levallois reçoit Rodolphe Gelin pour dialoguer sur le thème Faut-il avoir peur des robots (nouvelle fenêtre)!

Le blog Déclic Musique s’associe à cette rencontre en vous proposant une playlist car il y a bien longtemps que les robots ont intégré l’univers de la musique et des compositeurs. Des précurseurs comme Pierre Henry (nouvelle fenêtre) ou Kraftwerk (nouvelle fenêtre) en passant par la harpe laser de Jean-Michel Jarre et les synthétiseurs de Depeche Mode à la nouvelle génération incarnée notamment par la French Touch de Daft Punk, Justice, Arnaud Rebotini ou Yuksek (nouvelle fenêtre), cela fait presque un demi-siècle que les sons produits par des machines ou ordinateurs nous font vibrer et danser. De nos jours, des robots et autres hologrammes (nouvelle fenêtre) remplacent même de vrais artistes sur scène et ont conquis un nouveau public. Je vous invite à visionner particulièrement le clip de Nigel Standford qui joue avec des robots en guise de musiciens ainsi que l’avant dernière vidéo dans laquelle un groupe de robots baptisé Compressorhead interprète en concert Ace of Spades de Motorhead. La dernière concerne le Koto Show, un concert d’hologrammes et robots danseurs.

Le futur est déjà là !

Rendez-vous à la médiathèque Gustave Eiffel 111 rue Jean Jaurès 92300 Levallois à 16h samedi 1er décembre. 0147157643.

Les chansons du lundi spécial été 2018

9 Juil

Le blog Déclic Musique va partir en vacances mais avant on vous propose une petite sélection tirée des nouveaux albums achetés par vos bibliothécaires préférés !

Commençons avec les français et une reformation que l’on attendait plus, celle des frères Lomprez avec leur groupe culte Trisomie 21. Les lillois précurseurs de la cold wave à la française reviennent avec un magnifique album qui ne déroutera pas les fans de la première heure. Baptisé Elegance Never Dies, ce bijou ne fera pas sauter sur la piste de danse mais pourra tout à fait convenir à une introspection pour évacuer le stress pendant vos vacances.

Un autre groupe français mais de rock cette fois-ci avec No One Is Innocent pour se défouler si vous êtes allergiques à la techno où que vous écumez les routes des festivals de l’été. La bande à Kemar a toujours autant d’énergie à revendre et de combats à mener d’où le titre Frankenstein. A écouter pour ne pas totalement perdre le cours de la réalité entre deux parties de beach volley ou de capoiera sur la plage.

Beaucoup plus calme, Julien Doré revient avec une réorchestration acoustique de ses titres phares. Beau et sensuel avec une mention spéciale pour la reprise du titre Africa de Rose Laurens interprétée avec Monsieur Dick Rivers (nouvelle fenêtre).

Le groupe de l’année alias Feu Chatterton ! qui nous replonge dans les grandes heures de la variété française remise au goût du jour.

Un autre grand nom de la chanson française, Alain Chamfort de retour avec Le désordre des choses. Un album ciselé tout en finesse et émotions.

Passons de l’autre côté de la Manche avec le retour des Simple Minds. Le groupe mené par Jim Kerr nous livre comme à son habitude un album empli d’humanité. Idéal pour l’avion qui vous emmènera à l’autre bout du monde.

Continuons avec l’électro pop des MGMT. Une musique à écouter en conduisant une décapotable sur le chemin du Macumba local. Si avec ça vous pécho pas la fille, ou le garçon, de vos rêves…

Enfin, une fois installé dans le saint des saints, la discothèque du camping, vous saurez vite si votre DJ est à la page, chébran ou totally looser s’il ne passe pas les titres des compilations French Touch vol. 01 et 02 dont fait parti notre chouchou Yuksek (nouvelle fenêtre).

Le blog Déclic Musique et l’équipe de l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois vous souhaite un bel et musical été. Et comme on est très sympa, pendant la fermeture du site Albert Camus, on vous a envoyé une sélection de disques disponible à Gustave Eiffel.

 

Hommage à Didier Lockwood

21 Fév

La grande famille du Jazz vient de perdre le plus charismatique de ses membres, Didier Lockwood est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 62 ans.

Musicien de jazz adulé, véritable orfèvre de l’improvisation, Didier Lockwood était aussi apprécié pour son ouverture aux autres musiques. Premier prix du Conservatoire de Calais, c’est pourtant à travers le jazz qu’il  exprimera son talent. Son violon qu’il comparait à la palette d’un peintre a séduit les plus grands noms du genre, de Stéphane Grappelli à Richard Galliano en passant par Miles Davis. Mais c’est en intégrant le groupe de rock progressif français Magma (nouvelle fenêtre) que sa carrière à réellement débuté dans les années 70. Vouant sa vie à la musique et à son apprentissage, il crée une méthode d’improvisation qu’il enseigne dans son Centre des Musiques de Dammarie-les-Lys où il crée également un festival de violon. Il revenait parfois à ses premières amours classiques avec son épouse la soprano Patricia Petibon (nouvelle fenêtre) avec laquelle il avait partagé l’affiche dans un spectacle qui avait enthousiasmé une de nos collègues. Il a reçu de nombreux prix tout au long de sa carrière, dont une Victoire de la Musique, et a été fait Chevalier de la Légion d’honneur. Des salles de spectacle portent son nom et ce de son vivant, témoignage de l’importance qu’il avait dans la culture musicale française. Le blog Déclic Musique souhaitait lui rendre hommage à travers cet article et en vous proposant une petite sélection musicale retraçant sa carrière.

Vous pouvez retrouver les disques de Didier Lockwood à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

La playlist des bibliothécaires de Levallois

26 Jan

Les bibliothécaires vous renseignent et vous prêtent des disques ou encore vous proposent des sélections sur le site de La Médiathèque via nos partenaires 1Dtouch et La Philharmonie de Paris. Mais quelles musiques avons nous écoutées en 2017 ? Voici nos coups de cœur aussi éclectiques que surprenants !

Commençons par le classique avec The Händel Album interprété par Philippe Jaroussky , Bach Small Gift par Andreas Scholl puis Le Quattro Stagioni de Vivaldi et le Concerti Per Molti Stromenti du compositeur Telemann.

La chanson française est fièrement représentée avec Sonotone pour le retour de MC Solaar , seul artiste nommé par deux bibliothécaires, Laisse venir pour la sortie du Live au Studio Ferber d’Axel Bauer , A ta merci de Fishbach déjà plébiscité sur le blog Déclic Musique, Je m’en vais de Vianney suivi de Dommage par Big Flo et Oli puis L’espoir de Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal sans oublier l’électro Live Alone de Yuksek qui nous a fait rêver sur des images de l’astronaute Thomas Pesquet .

Musiques Rock et anglo-saxones sont également bien présentes avec le dernier opus Heaven Upside Down de l’Antéchrist Marilyn Manson qui se retrouve tête d’affiche de plusieurs festivals cette année, les métalleux américains de Papa Roach qui nous donnent leur vision de l’American Dream , notre chouchoute Pink toujours aussi espiègle avec son album Beautiful Trauma  , le rock binaire de Royal Blood avec How Did We Get So Dark , l’électro australienne de Flume avec leur second album multi récompensé Skin et le Trip Hop de Tricky avec Ununiform puis le tube d’Imany intitulé Don’t Be So Shy mais revisité par les deux DJ russes Filatov et Karas.

La musique du monde n’est pas oubliée avec le reggae de Mo Khalamity sur son titre Cima Vento , la musique Yiddish de Yom retraçant son escapade américaine avec Songs For The Old Man puis le jazz fusion de Snarky Puppy avec Culcha Vulcha et Nahko , le chanteur apache natif de l’Oregon avec son album métissé baptisé Hoka.

Pour finir cette sélection, deux bandes originales de film, celle de la nouvelle série Twin Peaks et… Lalaland , what else !

En attendant de vous retrouver à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois pour emprunter les disques de ces artistes, on vous offre les playlists à écouter sans modération. 

Les Victoires de la Musique Classique 2017

2 Fév

Hier soir a eu lieu la remise des prix qui couronne les meilleurs artistes classiques lors de la cérémonie des Victoires de la Musique Classique 2017. Déclic Musique vous propose un lien vers le site France Musique de la Maison de la Radio (nouvelle fenêtre) pour avoir le palmares des heureux lauréats et une playlist pour découvrir ces prodigieux talents.

Vous pouvez écouter et emprunter les œuvres de ces musiciens à l’espace Image et son de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

%d blogueurs aiment cette page :