Archive by Author

Les actualités musicales du week-end

26 Mai galerie pink floyd david bowie

En ce nouveau week-end de pont, juste deux petites infos susceptibles de vous intéresser concernant les Pink Floyd d’une part et David Bowie de l’autre.

En effet, à Londres, le V&A Museum (Victoria and Albert) présente jusqu’en octobre une exposition géante sur le groupe de rock britannique, intitulée the Pink Floyd : their mortal remains. Que vous dire là-dessus ? Profitez des ponts pour passer le tunnel ?

Et que cette exposition  arrive 15 ans après celle de la Cité de la Musique à Paris, à l’occasion de ses 50 ans, et que  le groupe nous présente l’évènement sur son site (nouvelle fenêtre)  comme  « un voyage en immersion, multisensoriel et théâtral à travers le monde extraordinaire de Pink Floyd«(nouvelle fenêtre) .

Davis bowie ziggy stardust wikimedia

À Levallois, à La Médiathèque, notez la date : venez assister à la projection du mythique concert donné par David Bowie à Londres le 3 juillet 1973 pour dire adieu à son personnage Ziggy Stardust. Cette version bénéficie d’un son remasterisé qui vous transportera au cœur de la salle de concert.

Rendez-vous samedi 10 juin 2017 à 16h, dans l’auditorium de la médiathèque Gustave-Eiffel.

Et bien sûr, vous pouvez toujours emprunter tous les albums, monographies, revues ou partitions de ces légendes de la musique à l’Espace Image et Son de la Médiathèque (nouvelle fenêtre) ou en ligne.

Publicités

Les actus du week-end

17 Fév trompette wikimedia

Cette semaine, c’était strass et paillettes pour les stars des 32e Victoires de la Musique au Zénith de Paris et des 59e Grammy Awards de L.A., pour savoir quelles célébrités sont au programme du Baccalauréat option Musique, vous préparer à vivre une nouvelle fois la musique en live avec les prestigieux élèves du Conservatoire Supérieur de Paris grâce au Déclic Musique de La Médiathèque, et enfin, se demander quelles idées pour la Musique ont nos virtuels futurs présidents!

Grammy Awards et Victoires

Le show américain a bénéficié cette année d’incroyables performances ! Pour exemple il n’est que de citer le duo Lady Gaga-Metallica qui a mis la scène à feu et à flammes…

… ou la mise en avant de son ventre de femme enceinte par Beyoncé (nouvelle fenêtre)  dans un show digne de la fiction la plus virtuelle, sans parler du coup de tonnerre d’Adèle lors de la remise des prix,  cassant son trophée en deux pour le partager avec elle.

Adèle aux Grammy’s

Il va sans dire que l’artiste le plus nommé crée aussi la surprise, étant donné qu’il s’agit de David Bowie, qui reçoit 5 récompenses posthumes. Les Grammy’s ont leur rubrique nécrologique…

Les autres stars de ce cru 2017 sont  Chance The Rapper, Cage The Elephant, Lalah Hathaway, Flume, Gregory Porter, …

La soirée française 3 jours auparavant a été plus calme… Renaud, Jain, Radio Elvis, Benjamin Biolay, LEJ, Vianney, Louise Attaque, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Kungs et Jul (nouvelle fenêtre)  sont les récompensés.

Passez-vous le bac musique?

Si le nommé des Victoires, Ibrahim Maalouf, trompettiste à la carrière assez rapide pour être déjà un classique, est réservé au programme du Bac L spécialité Musique, tous les candidats au bac général ou au bac technologique peuvent aussi choisir le Baccalauréat musique en option facultative. Ceux-là, qui font de la musique par passion, ou pour le plaisir, en plus de suivre l’enseignement facultatif de musique au lycée, passeront des moments agréables à décortiquer le divertimento K136 de W.A. Mozart, le concerto pour la main gauche de Maurice Ravel et les 4 opéras-bouffe « Du style galant au style méchant » de Germaine Tailleferre. De quoi alterner avec des révisions plus intellectuelles…

Encore des trompettes, mais celles du CNSMDP, à l’honneur au prochain concert Déclic Musique

Local brass quintett

Le Local Brass Quintet, quintette de cuivres fondé en 2015 par cinq lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris, a comme devise :

Laissez-vous emporter par les sons des cuivres.

Vous pourrez y découvrir la virtuosité des trompettistes François Petitprez et Javier Rossetto(*), la chaleur du cor avec Benoit Collet, la souplesse du trombone de Romain Durand et enfin la rondeur du tuba avec Tancrède Cymerman. Ces brillants musiciens, forts de leurs expériences de concertistes et de musiciens d’orchestre, vous ouvriront la porte des cuivres français autour d’un vaste répertoire. Arrangements, transcriptions et pièces originales dédiées à cette formation seront au programme. Du baroque au contemporain en passant par la variété et le jazz, le Local Brass Quintet saura vous surprendre, vous émouvoir et vous faire voyager.

Réservez votre samedi 4 Mars, à 16h dans le salon de lecture de la médiathèque Gustave-Eiffel, entrée libre.

*Javier Rossetto ayant obtenu le prix du concours solo de l’opéra de Limoges, il est attendu sur place ce jour, il sera remplacé par Rémi Joussemet.

Et enfin, quels projets musicaux nous imaginent nos candidats au prochain quinquennat?

Surprise… mais on sait que la musique tient une place de choix dans les pratiques culturelles des Français et que l’association Tous pour la musique (nouvelle fenêtre)  a élaboré un programme de 13 propositions innovantes qu’elle a soumis à l’ensemble des candidats.

En attendant des futurs plus épanouissants, lisez notre blog, venez emprunter nos cd, partitions et livres, téléchargez nos musiques en ligne, venez à nos concerts! Toutes nos propositions sont sur le site de La Médiathèque!

La chanson du lundi : la cantate du Deuxième Jour de Noël « l’annonce faite aux bergers » de l’Oratorio de Noël / Jean-Sébastien Bach

26 Déc Oratorio de Noël

Écrit pour le temps de Noël 1734, l’Oratorio raconte l’histoire de Noël, de la naissance de Jésus jusqu’à la visite des Mages.

Le ton en est plein de jubilation comme dans la première cantate de la nativité.

Il est constitué de 6 cantates pour les 6 jours de Noël, du Jour de l’An et de l’Epiphanie, jouée dans l’Eglise Saint Nicolas il y a 282 ans où Bach travaillait tout au long de l’année… :

1 .La naissance (première cantate chantée le 25 décembre)
2. L’annonce aux bergers (deuxième cantate chantée le 26 décembre)
3. L’adoration des bergers (troisième cantate chantée le 27 décembre)
4. La Circoncision et le nom de Jésus (quatrième cantate chantée le 1er janvier)
5. Le voyage des Rois mages (cinquième cantate chantée le dimanche suivant le 1er janvier)
6. L’adoration des Rois mages (sixième cantate chantée pour l’Épiphanie)

partitionbachleipzig_nikolaikirche

Aujourd’hui est donc le jour de la deuxième cantate, d’ambiance calme et empreinte de douceur…

 

Concert Déclic Musique samedi 07 Janvier 2017 : DoUdOu sWiNg, chansons swing et manouches

8 Déc

 « Tous les hommes naissent nus. Au hasard du destin »  Proverbe tsigane. 

Dans le cadre de Déclic Musique, Doudou Swing, composé de Philippe « Doudou » Cuillerier, Victorine Martin et Antonio Licusati, tous musiciens de haut niveau, partagent avec vous ce répertoire joyeux et virtuose le 07 Janvier 2017 à 16h00 à La Médiathèque.

concert-abondant-2-vic-25-11-2012-_19 doudou antonio

Le swing manouche, créé il y a un siècle, nommé aussi à l’étranger « jazz à la française », a ses racines et développements dans le milieu manouche mais  aussi beaucoup d’adeptes en dehors, parmi les « gadjé ».

Des noms comme Thomas Dutronc, Sanseverino, sont reconnus du public français, et parmi les manouches de souche, les noms de Stochelo Rosenberg, Bireli Lagrène, Angelo Debarre, Tchavolo Schmitt et autre Romane drainent avec eux de scène en scène un public de fidèles enthousiastes.

Le swing manouche est un jazz à la fois accessible, populaire et vivant. Comme l’explique Doudou, aujourd’hui très populaire de par le monde, le jazz manouche a été inventé par Django Reinhardt et Stéphane Grappelli qui marièrent le jazz, la chanson et la musique tsigane. Depuis lors, la chanson française garde toujours un espace réservé à son p’tit air d’accordéon swinguant, sa mélodie de violon un peu tzigane, ses guitares acoustiques « À la Django » !

doudou-swing-trio

Les inscriptions sont ouvertes sur la MEL (Médiathèque En Ligne) et à la Médiathèque au 01 47 15 76 40 ou 43!

Les actus du week-end

18 Nov

Déclic Musique a fait un tour d’horizon dans la presse et sur le net pour vous faire partager quelques unes des actus de la semaine. Cette semaine on a célébré une COP 22 très musicale, on sort au Festival Jazz’n’klezmer dans différentes salles parisiennes, on voit plusieurs stars à l’affiche et on souffle 50 bougies d’un « vieux » label français.

La COP22 se termine à Marrakech aujourd’hui. Elle a célébré toute cette semaine le climat et la ville ocre.

Oum

Du « Marrakech Climate Show » au  spectacle musical et acrobatique « Alma » chanté par Oum et Natacha Atlas, de nombreuses stars marocaines et internationales se sont succédées dans toute la ville dont la scène du stade El Harti et au Palais El Badii. Youssou N’Dour, Anggun, les tambours du Burundi. Mais aussi Christophe Maé ainsi que Yuri Buenaventure, Tiken Jah Fakoly, la pianiste classique Katya Bunateshvili  s’étaient rassemblés pour porter un message de paix en faveur de l’action climatique en interprétant leurs plus grands succès.

Fnaïre rap marocainNatacha AtlasChristophe Maé

Le groupe de rap originaire de Marrakech, Fnaïre, a été peut-être le plus attendu. En témoignait l’importante délégation de fans venus assister à une performance de leurs idoles, pancartes et panneaux à l’appui. Egalement très appréciés du public marrakchi, le chanteur marocain Douzi, l’artiste burkinabé Alif Naaba ou le groupe ivoirien Magic System.

Inspirées des valeurs de solidarité, les performances de ces concerts se sont situées au confluent des cultures du monde entier. Les spectateurs ont pu également admirer les performances des français Black M et Youssoupha, ou de la vocaliste marocaine Asma Lamnawar.

Ces festivités sont à présent derrière nous, mais en ce qui concerne le we, ne ratez ni le clarinettiste Yom (avec Denis Cuniot au piano) ni le trio Balkan Beat Box, au programme de la 15e édition du festival Jazz’n’klezmer.

Au New Morning, à la Bellevilloise, au Petit Bain et dans d’autres salles de Paris et de province, cette nouvelle édition propose une thématique « Made In France libre », en écho à la 14e édition de Novembre dernier terrorisé. La seule exception au klezmer français étant les BBB, venant à l’occasion de la sortie de leur 6e album « Shout it out! ».


Parmi les artistes français, retrouvez  Yom et ses mélodies douces-amères et néanmoins virtuoses, ainsi que d’autres noms de la scène aux sonorités jazz, pop, rock ou world.

Yom song for a old man

 

Voici quelques autres stars du week-end :

La chanteuse de jazz fille de Ravi Shankar, Norah Jones, remplit l’Olympia avec les titres de son nouvel album « Day breaks ».

La chanteuse danoise Agnès Obel se produit au Casino de Paris le 22 avec les titres de son album « Citizen of glass », inspiré de l’affaire Snowden, qui lui a fait se poser des questions sur la transparence de soi-même aux autres et à la société.

Les Tinariwen jouent leur blues touareg au Bataclan dans le cadre du Festival des Inrocks qui a lieu jusqu’au 22 Novembre.

Enfin pour coller tout à fait aux actus, invitez-vous à la fête d’anniversaire de Saravah, label indépendant qui a produit entre autres Higelin, Areski et Brigitte Fontaine. Il souffle ses 50 bougies au Trianon avec Albin de la Simone, Arthur H, Daniel Mille, Bastien Lallemant, Jeanne Cherhal…

 

Les actus du week-end

29 Avr

Cette semaine, en cette veille de 1er Mai, Déclic musique vous fait descendre dans les rues de Paris pour défiler des kiosques à musique restaurés dans les squares, à la place de la République pour un retour sur le Concert Debout ! –  puis vous fait faire un petit plongeon dans la semaine écoulée à la date du 25 Avril, jour de fête nationale au Portugal, et enfin un petit saut dans le futur proche avec la préparation du bac Option Musique. 

Kiosque à musique du square Jules Ferry, Paris 11e

Kiosque à musique du square Jules Ferry, Paris 11e

«Des kiosques pour faire la fête», c’est l’application du projet plébiscité par les Parisiens lors du premier budget participatif.  La Mairie de Paris a engagé la rénovation des kiosques dans les parcs et jardins pour les ouvrir pendant les beaux jours à toutes les pratiques (musique, danse, théâtre, lectures, conférences…), mais aussi sportives ou pédagogiques. Ces nouveaux espaces de représentation sont ouverts aux particuliers, aux associations, aux conseils de quartiers, aux établissements d’enseignement et aux gestionnaires d’équipements culturels ou sportifs. Les animations auront ainsi lieu chaque année du 15 avril au 31 décembre.
Pour que ces événements soient rendus possibles, la mairie de Paris a investi 3,7 millions d’euros pour la rénovation d’une quarantaine de ces kiosques qui datent pour la plupart de la fin du XIXe siècle. Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris en charge des espaces verts pilote le dossier.

« Peinture, travaux de structures, mise aux normes électriques , tout est fait pour que l’utilisation des kiosques soient optimales pour les structures accueillies », explique l’élue. « C’est un beau patrimoine, témoin de la Belle Époque, qu’il fallait préserver. Et nous allons plus loin en leur redonnant leur fonction primaire. Nous avons lancé un appel à projets et nous avons reçu plus de 800 candidatures et en avons retenu 450″.

La programmation des Kiosques en fête accueillera bien sûr des concerts mais aussi des ateliers d’écriture, de jardinage, des initiations à la boxe, etc. La ville prévoit également de se doter de plus de 2500 chaises et transats pour accueillir les spectateurs.

Déclic musique se réjouit  que le fond sonore urbain évolue vers plus d’harmonies musicales!

 

 Ils occupent la place de la République depuis quatre semaines. C’est la Nuit debout : la semaine dernière, un jeune musicien sympathisant du mouvement avait appelé les musiciens de tout Paris, professionnels ou amateurs, à travailler sur la « Symphonie du Nouveau Monde », d’Antonin Dvorak. 350 musiciens ont répondu présents. Tout comme 3000 spectateurs.  Voilà donc rassemblé un orchestre Debout pour 2h de répétition et une représentation publique. Trois chefs désignés démocratiquement se sont chargés de diriger les musiciens avec un mégaphone et un smartphone en guise de baguette lumineuse. « Le nom de cette pièce, « Nouveau monde », colle on ne peut mieux avec ce que veulent les gens rassemblés ici tous les soirs » indique l’initiateur de cet évènement. Oui à une place pour la  musique dans ce monde!

Fado de Coimbra

Fado de Coimbra

Une occasion de voyager en musique du côté de Lisbonne, Coimbra, Sintra, Oporto et autant de noms de villes évoquant une certaine douceur et mélancolie… : la fête nationale portugaise a eu lieu cette semaine. Le « 25 de Abril » commémore la Révolution des œillets qui libéra le pays de la dictature salazariste en 1974. Depuis cette époque (comme les œillets, les muguets, les défilés…) les artistes fleurissent à nouveau  😉  s’expriment, s’épanouissent et font épanouir leur chant.

Cliquez sur le lien vers le site de La Médiathèque pour voir quels sont les cd des musiciens d’aujourd’hui que vous pouvez y emprunter et faites un détour par le site de France Musique pour écouter leur playlist sur les fados différents de Lisbonne et Coimbra.

Il ne faudrait pas oublier certaines échéances ! Et même si elle n’est qu’une option, la musique peut rapporter des points qui sont toujours bons à prendre au bac. Mais quel est donc le programme cette année :

(Voir l’excellent site du Lycée d’Orsay et de France musique qui vous dit et vous fait écouter tout ce que vous devez savoir sur le sujet)

Evidemment il y a des classiques : Mozart – classique, Rameau – baroque. Magnifiques, bien-sûr, mais couru… puis – plus inattendu –  Germaine Taillefer, qui a vécu au début du XXe et a été re-découverte très récemment. Elle porte le flambeau de la part des femmes dans le monde musical de l’époque.

Puis plus étonnant encore. Il y a au programme l’étude de l’œuvre de Richard Galliano. Celui-ci est accordéoniste, né en 1950, en pleine activité, et son univers musical se trouve à la limite de la chanson, du classique et  du jazz. Et d’autres musiciens bien vivants sont à étudier par les élèves pour cette session, représentants du jazz et des musiques du monde, plus précisément les musiques arabes. Avishai Cohen, Ibrahim Maalouf, Marcel Khalifé parmi eux. Des noms qui sont dans l’actualité de la scène musicale d’aujourd’hui. Ce que j’en dis, c’est que :

Cette option musique est un beau miroir de Déclic Musique : pour avoir le déclic de toutes les musiques!

Je ne résiste pas à la tentation de vous mettre ma version préférée de la sérénade de Mozart dans l’oreille pour fêter ça…

[Déclic musique] Déclic à cordes avec le Quatuor AROD

8 Avr

Le Quatuor Arod à La Médiathèque samedi 9 Avril 2016 à 16h

Créé en 2013, le Quatuor Arod est le fruit de la rencontre entre quatre musiciens issus du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) partageant la même passion pour la musique de chambre.
Il partage son temps entre le travail auprès de nombre de grands musiciens, ensembles, festivals et la présentation à divers concours tel celui du Centre européen de musique de chambre de Paris.
Le Quatuor Arod est en résidence à la Chapelle Musicale de la Reine Elisabeth de Bruxelles, suite à l’invitation pour intégrer la classe du Quatuor Artemis ainsi qu’ à la Fondation Singer-Polignac.
Le quatuor a pu être entendu sur France Musique dans l’émission de Dominique Boutel La Matinale du Samedi,  Le Magazine des Festivals de Lionel Esparza ou encore La Matinale Culturelle de Vincent Josse et Nicolas Lafitte.

A l’occasion d’un partenariat avec le Conservatoire de Paris, La Médiathèque les accueille ce samedi pour un programme Bartok et Beethoven, dans l’intimité du salon de lecture de la médiathèque Gustave-Eiffel.

L’occasion pour tous de passer un moment convivial et musical.

Programme :

Béla Bartók Quatuor à cordes n° 3

Ludwig van Beethoven Quatuor à cordes n° 15, en la mineur, op. 132

Alexandre Vucong et Jordan Victoria, violon . Corentin Apparailly, alto. Samy Rachid, violoncelle.

Médiathèque Gustave-Eiffel, 111 rue Jean-Jaurès, 92300 Levallois. Accès libre dans la limite des places disponibles

Les actus du week-end

19 Fév

Du salon Musicora et Daniel Humair la semaine dernière aux Victoires classiques et Avishai Cohen la semaine prochaine, 4 évènements marquants de votre actu musicale :

musicora

Vitrine d’un luthier parisien, Guy Coquoz. © Lorenzo Ciavarini Azzi/Culturebox

C’est le week-end du 5 au 7 Février 2016 qu’a eu lieu Musicora. « Le grand rendez-vous de la musique et des musiciens » est désormais bien réinstallé à la Halle de la Villette, dans le vaste pôle musical de la porte de Pantin à Paris, entre Conservatoire et Philharmonie. Deux cent cinquante exposants (lutherie, édition, associations…), des ateliers de pratique instrumentale, des concerts participatifs, des conférences et débats sur le financement, l’exportation ou l’enseignement de la musique, des rencontres et dédicaces d’artistes pour une immersion complète…

Les Victoires de la Musique Classique 2016 auront lieu le 24 février à Toulouse, à la Halle aux Grains. La cérémonie est présentée par Claire Chazal et Frédéric Lodéon. Elle met à l’honneur les solistes instrumentaux et lyriques, accompagnés par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et les Chœurs du Capitole.  Sont aussi nommés le compositeur et l’album de l’année, et une galerie de nouveaux talents aussi doués que beaux sont à l’affiche.

Chers lecteurs, les 3  albums en lice sont à écouter à La Médiathèque, faites vos jeux !

yes! album nomminé aux victoires 2016Daphnis et Chloé album nominé aux Victoires 2016The Weber sisters album nominé aux Victoires 2016

Et maintenant 2 actus jazz :

Vendredi 12 février a débuté le premier Festival Jazz & Image au Cinéma Le Balzac à Paris. Un vendredi par mois à partir du 12 février 2016, des archives filmées et un concert live, avec des grands noms du jazz : Daniel Humair, Stan Getz, Duke Ellington, Billie Holliday, Aldo Romano, Henri Texier, Bruno Ruder, Stéphane Kerecki, et Vincent Lê Quang qui assure la direction artistique de la série.

Ci-dessous un aperçu du savoir-faire du grand batteur suisse Daniel Humair

Le week-end du 26, 27, 28 février La Philharmonie se consacre à Avishai Cohen, contrebassiste star du moment. De place point il n’y a car comme toujours, le succès est au rendez-vous. Peut-être en mai à Pleyel ??? A La Médiathèque en tout cas, vous pouvez toujours emprunter ses albums, ET sur la E-médiathèque accéder à la rediffusion vidéo des concerts qu’il  a donnés auparavant à la Cité de la Musique.

Avishai Cohen Jazz à la Villette 2014

Avishai Cohen Jazz à la Villette 2014

La chanson du lundi : « Majnon » de Sima Bina

1 Fév Sima Bina chanteuse iranienne

 

Quelques jours après l’entrée en vigueur de l’accord historique sur le nucléaire iranien conclu entre Téhéran et les grandes puissances occidentales censé sceller le retour de l’Iran sur la scène internationale, c’est chose faite avec la visite de son président à Paris cette semaine!

Quant à nous, mettons à l’honneur cette grande dame de la musique iranienne qu’est Sima Bina.

Le ministère de la Culture iranien «se concentre sur la production de livres et de films attrayants, la conception de jeux vidéo et le développement de jouets attrayants» afin de lutter contre l’«invasion culturelle occidentale de l’Iran qui cherche à détruire l’identité islamique».

Pour ce faire les musiciens doivent soumettre leur production au ministère et obtenir une autorisation pour diffuser leurs disques ou se produire en concert, ce qui n’empêche pas les annulations de dernière minute et autres censures…

Quoi qu’il en soit, la musique se fraie des passages, preuve en est ce Festival de Musique qui a lieu chaque année à Téhéran

 

fajrfestival2016

 

Et voici Sima Bina, 70 ans, née dans une famille de musiciens, chanteuse depuis bien avant la révolution et toujours aujourd’hui :

 

 

 

3 actus pour le week-end

27 Nov

Déclic Musique a fait un tour d’horizon dans la presse et sur le net pour vous faire partager quelques unes des actus de la semaine.

Le retour d’Adèle…

wikimedia

Il est sur toutes les pages d’actus : interviews, tournée mondiale y compris en France, plateaux tv tout autour de la planète…

Omniprésente après 2 ans de silence, on peut dire que son record de ventes réalisé à peine une semaine après sa sortie par le tant attendu 25 le justifie!

 

Autre record 2015… 

La vente de vinyles a dépassé celle du streaming aux Etats-Unis.

Un phénomène qui touche les jeunes de 25 ans autant que les vieux qui étaient jeunes à l’époque où le numérique n’existait pas.

Au delà d’une mode, le vinyle représente pour ses jeunes acheteurs l’objet, qu’on peut toucher, montrer, précieux par son prix ou sa fragilité, mais aussi un rapport à l’écoute plus concentré, posé, un état d’esprit… l’art de prendre son temps et de donner une autre  valeur à la musique à l’ère de la dématérialisation à tout va et du zapping que celle-ci induit inévitablement.

pixabay

 

Valeur de la musique…

… à clamer haut et fort en ce jour d’hommage aux victimes des attentats, et qui nous amène à nous réjouir de l’attribution du prix France musique/Sacem 2015 cette semaine au musicien tunisien Amine Bouhafa pour sa B.O. du déjà très médaillé film Timbuktu, du mauritanien Abderrahmane Sissoko.

Douceur de la musique contre barbarie du terrorisme dénoncé par le film.

amine bouhafatimbuktu- affiche du film

%d blogueurs aiment cette page :