Archive by Author

La chanson du lundi : Et tu restes / Tim Dup

6 Juin

Tim Dup a été étonné d’être choisi pour écrire cette chanson de film. Né en 1994, il a sorti trois albums, composés des chansons toujours très personnelles et sensibles.

Il a dû s’extraire de lui-même pour aborder cette thématique un peu écologique. D’autant que ce documentaire animalier est d’un genre nouveau. En effet, aucune voix off durant tout le film, les réalisateurs étant convaincus que le spectateur peut comprendre en direct la vie des animaux et leur langage. On trouve dans ce film suspense, action, rythme, on y vit un voyage immersif autour de cet arbre. D’ailleurs le titre du film aurait du être l’arbre de Noé.

Pour le réaliser, Laurent Charbonnier et Michel Seydoux ont utilisé la photo macro, la microscopie, la caméra endoscopique sous terre pour filmer les différents acteurs insectes, mammifères, oiseaux, ont utilisé 350 heures de rush (images), 4 ans de travail non-stop pour réaliser le storyboard, 800 sons à mixer…

Le montage de la séquence du balanin des glands, petit insecte de 3 ou 4 mm, a pris 4 jours.

Si vous n’êtes pas encore au courant, sachez que l’interdépendance des espèces est essentielle pour le maintien de la vie sur terre.

Retour au monde humain par la voix pleine de douceur de Tim Dup, qui chante cette condition du chêne qui nous émeut tant nous êtres humains, d’être comme tous les arbres enraciné, et face à tout événement, toujours debout.

Retrouvez les chansons de Tim Dup sur La Médiathèque en ligne (nouvelle fenêtre) et dans les bacs de l’espace Image et Son.

La chanson du lundi : « Everything matters » de Aurora

14 Fév

Dans le monde enchanté d’Aurora, il y a un peu de Narnia, un peu de folklore scandinave, un peu de hygge (nouvelle fenêtre), beaucoup de plaisir d’écrire, plaisir de la musique, beaucoup d’hypersensibilité, beaucoup de monstres et beaucoup d’étoiles dans le yeux.

stuckershocked

Cette norvégienne de 25 ans est dans le métier depuis 10 ans déjà, depuis qu’elle a chanté sur la scène de son lycée une chanson parmi toutes celles qu’elle écrivait depuis plusieurs années déjà. En effet elle raconte (nouvelle fenêtre) que l’apprentissage de l’écriture l’a soulagée de tout un tas de tensions et pensées compliquées en les extériorisant. Des poèmes sont nés, à 6 ans!, mis en musique plus tard, quand elle a déniché au grenier un petit piano électrique sur lequel elle s’est amusée à créer.

Son nouvel album tout juste sorti The gods we can touch dont le titre Everything matters est tiré, est un peu plus sage que son premier, All my demons greeting me as a friend. Partager et faire miroir de ses émotions aux auditeurs afin de les repérer et les apprivoiser et se sentir moins seul est son objectif. Autant il y a 5 ans les démons à exorciser étaient intérieurs, autant les thématiques de ses nouvelles chansons reflètent le combat d’idées reçues de la société, et l’appui sur les beautés du monde pour supporter la tristesse.

pinimg.com

Aurora raconte (nouvelle fenêtre) être inspirée par les couleurs, les parfums, les sons et la beauté des fjords au bord desquels elle vit. Et aussi les gens, l’art, le septième en l’occurrence dans cet album. Elle veut rendre cette beauté dans ses chansons et clips dont elle est aussi productrice. Il n’y a que ses tenues vestimentaires qui ne sont pas créées par elle, mais par sa soeur Viktoria.

Voilà une chanson pour extérioriser ses émotions. Ce qui se fait en pleurant, ou souriant, ou dansant.

Et parce qu’on veut un autre tour de manège, la même chanson version studio avec ses quelques phrases chantées en français avec Pomme. Mise en image par un fan.

Sa tournée aux Etats-Unis et en Europe 2022 (nouvelle fenêtre) passe par Paris !

Retrouvez Aurora sur La Médiathèque en ligne (nouvelle fenêtre).

Ma sélection Philharmonie-à-la-demande janvier 2022

28 Jan

De très belles choses à voir et entendre sur le site de la Philharmonie (nouvelle fenêtre) notre partenaire. Voyez seulement :

Sebastião Salgado, les musiques de mes photographies

Le photographe Sebastião Salgado nous parle de son Brésil d’avant, quand avec son père éleveur il traversait des centaines de kilomètres avec ses bêtes pour aller les vendre à l’abattoir. Jusqu’à ses études dans la grande ville de Victoria, et le mariage avec sa femme Lelia, l’exil… et de toutes les musiques et instruments qui ont accompagné sa jeunesse, musiques populaires des différentes régions brésiliennes, musique classique. Il chante même, avec sa voix pas mal du tout, bien au contraire!

Concert Bach Händel par Raphaël Pichon et Sabine Devielhe

Raphaël Pichon est l’un des meilleurs chefs interprètes de Bach du moment. Il faut dire qu’il l’a chanté petit, il l’a dans la peau! Avec sa partenaire en musique et son épouse dans la vie, Sabine Devieilhe, ils ont choisi les pièces qui les émeuvent le plus pour un album dont ils chantent ici le programme.

Pregardien Père et fils

Les touchants Pregardien père et fils, Christoph et Julian, tous deux ténors, chantent des pièces dont le fil conducteur est justement la paternité. Le roi des aulnes, Le père et son enfant, de Schubert ou Beethoven par exemple.

Gilberto Gil e tribu

Lors de leur tournée en Europe plusieurs fois reportée, le vénérable ex-ministre de la culture Gilberto Gil avec ses fils et sa petite fille ont honoré la grande salle Boulez d’un concert habité, chaleureux et participatif!

Gaetano Veloso

Gaetano Veloso pour son dernier album O meu coco chante dans l’énorme salle Boulez en solo et en acoustique, une performance, le public ne voit pas le temps passer.

Bachar Mar-Khalifé & Bojan Z

Bachar Mar-Khalifé et Bojan Z, lors du Jazz à La Villette, donnent un concert de jazz en duo de pianos combinant les modes orientaux et occidentaux, modulé du chant de Lynn Adib, de l’accordéon de Vincent Peirani ou du saxophone de Emile Parisien, réjouissant.

Conférence de Jordi Savall sur l’utilité de la musique

La musique est dans l’humanité depuis la nuit des temps. Les trompettes de Jericho ont fait tomber les murs de la Ville dans les temps bibliques. Le don musical est là au tout début de notre vie physique. Déjà dans notre vie intra utérine. A la naissance, comme la natation pour les bébés nageurs, le réflexe très éphémère existe d’être capable d’appréhender tous les modes musicaux. Une fois le réflexe perdu il faut apprendre. Chaque groupe humain différent apprend une musique différente. Ce qui fait société. Car ce que nous avons d’humain nous vient de l’éducation de nos parents, de l’école. En effet nous ne saurions pas que nous sommes humains si on ne nous le disait pas. Passionnantes réflexions et études de cet humaniste de la musique qu’est le chef et violiste de gambe Jordi Savall, à écouter comme un conte.

Regardez et écoutez toutes les vidéos de notre sélection Philharmonie-à-la-demande de Janvier 2022 (nouvelle fenêtre)

Les rencontres de Déclic Musique : Concert classique, par les élèves du Conservatoire National Supérieur de Paris *

3 Déc

*CNSMDP

Samedi 4 décembre 2021 à 16h dans le Salon de lecture de la Médiathèque Gustave Eiffel.

Le quintette à vent à l’honneur.

cop Baptiste Marcon

En effet, les musiciens de l’Ensemble Singuliers, d’horizons divers, chacun inséré dans un parcours professionnel particulier dans plusieurs orchestres prestigieux différents, se sont rencontrés au CNSMDP et se sont retrouvés par leur attirance pour cette forme musicale plus légère, plus ludique, du répertoire de leurs instruments.

c B. Marcon

Anne Muller au basson, a débuté la musique en classe Classes à horaires aménagés musique (CHAM) à Versailles. Elle a découvert l’instrument auprès du bassoniste, compositeur et professeur de basson de ce conservatoire, Alexandre Ouzounoff. Elle joue ou a joué pour l’Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre Colonne, ainsi que l’Opéra de Massy ou encore l’Orchestre Lamoureux. Elle aime jouer les répertoires modernes et contemporains mais aussi le jazz, et s’initie parallèlement au basson baroque.

Victor Haviez au cor, a débuté le conservatoire avec des cours en 2 instruments, l’orgue et le cor. Il est convié à jouer au sein de grandes formations orchestrales nationales telles que l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Paris entre autres. Il est actuellement cor solo de l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine. Il aime Bach et la musique romantique, la musique soliste, polyphonique, la musique de chambre et la musique d’orchestre.

Rebecka Neumann au hautbois, a fait ses études au conservatoire de Cergy puis au CNSMDP auprès de Jacques Tys, hautbois solo à l’Opéra de Paris. Elle joue ou a joué avec l’Orchestre Français des Jeunes, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre National de Lille et l’Ensemble les Dissonances. Elle est actuellement au poste de hautbois solo à l’Orchestre de la Garde Républicaine. Elle aime la musique d’orchestre, jouer aussi en soliste, et le quintette à vents.

Enzo Ferrarato à la clarinette,  débute la clarinette à l’école municipale de musique de Laroque d’Olmes en Ariège. Il passe ensuite au conservatoire de Cognac, puis au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Bordeaux. Il y étudie la clarinette et la clarinette basse avec les solistes de l’orchestre national Bordeaux-Aquitaine, Richard Rimbert et Stéphane Kwiatek. Son Diplôme d’Etudes Musicale (DEM) en poche il part étudier la clarinette au CRR de Paris puis avec Pascal Moraguès et Arnaud Leroy, musiciens à l’Orchestre de Paris, au CNSMDP, et la clarinette basse avec Alain Billard, musicien à l’Ensemble Intercontemporain. Il obtient son Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) avec mention très bien et est récompensé par le Prix Léon Leblanc décerné par le jury et l’Association des anciens élèves et élèves des conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse.

Il joue ou a joué à l’Orchestre National de France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse… Il a également occupé les postes de clarinette solo et clarinette basse de l’Orchestre Français des Jeunes lors de la saison 2016. Il est aujourd’hui clarinette basse solo à Orchestre National des Pays de la Loire.

Alexina Cheval à la flûte, a commencé ses études musicales à Besançon où elle a étudié la flûte, l’histoire de la musique et la musique de chambre. A Paris elle rejoint d’abord les classes de Philippe Pierlot et Patrick Gallois, puis au CNSMDP la classe de Philippe Bernold. En 2020, elle obtient son DNSPM de flûte traversière à l’unanimité. Elle étudie ensuite le répertoire symphonique à la Hochschule für Musik und Theater à Munich en Allemagne. Elle participe à l’Orchestre Français des Jeunes et joue avec de nombreux ensembles parisiens en soliste (Orchestre Hélios, troupe Oya Kephale, Orchestre l’Aube…). Elle est actuellement en Master de flûte, et en Master de musique de chambre avec son quintette à vent, l’Ensemble Singuliers. Elle aime aussi s’investir dans l’organisation du Festival Enesco de Paris et a en projet l’enregistrement d’un CD grâce à la Fondation Meyer pour la Musique Contemporaine.

Les cinq musiciens joueront des pièces de Felix Mendelssohn, Antonin Dvorak, Camille Saint-Säens, Claude Debussy et Gyorgy Ligeti, dans la pure tradition du quintette à vents. En effet historiquement, cette formation permettait d’adapter des pièces polyphoniques avant que son âge d’or ne voie les compositeurs écrire spécifiquement pour elle. Pour en savoir plus vous pouvez lire l’article de wikipedia (nouvelle fenêtre), et bien sûr, venir écouter les musiciens qui sauront assouvir votre curiosité!

Nous vous attendons tous à leur concert samedi, l’entrée est libre, sur présentation du pass sanitaire. 111 rue Jean Jaurès 92300 Levallois. Renseignements au 01 47 15 76 43

Concert en partenariat avec le CNSMDP (Stéphane Pallez, présidente, Emilie Delorme, directrice) www.conservatoiredeparis.fr (nouvelle fenêtre).

Ma sélection musicMe de Novembre 2021

19 Nov

Voici pour vous notre nouvelle sélection d’albums à écouter sur le site de La Médiathèque de Levallois et musicMe après connexion (nouvelle fenêtre).

Kirtan : Turiya sings / Alice Coltrane (nouvelle fenêtre)

Parution en ligne de l’album de 1982 de la veuve du saxophoniste de jazz John Coltrane et mère des néanmoins saxophonistes Ravi et Oranyan Coltrane. Alice Coltrane s’éloigne du jazz pour enregistrer ses chants dévotionnels mystiques

Optimist (nouvelle fenêtre) de Finneas

Finneas O’Connell sort enfin son album en son nom sans sa soeur Billie Eilish

Minuit / Bon Entendeur (nouvelle fenêtre)

Bon Entendeur, les très recherchés pros du remixage des tubes de la chanson française

A tous les bâtards / Eddy de Pretto (nouvelle fenêtre)

Après une semaine de Bataclan complet, Eddy de Pretto toujours à la une avec son 2e album sorti en 2021

Ta place dans ce monde / Gauvain Sers (nouvelle fenêtre)

Autodidacte à la guitare, à la composition et aux textes, Gauvain Sers est membre à part entière de la belle famille de la chanson française. Et bientôt au Zénith!

Mercury : Act I / Imagine Dragons (nouvelle fenêtre)

Le nouvel album du groupe américain Imagine Dragons est également à écouter sur musicMe

La malhonnête / Jeanne Rochette (nouvelle fenêtre)

Coup de coeur de l’Académie Charles Cros 2021 pour le nouvel album de Jeanne Rochette

Photos souvenirs / Michel Delpech (nouvelle fenêtre)

Si vous m’aviez connu Daniel Auteuil (nouvelle fenêtre)

La poésie en musique chantée par Gaétan Roussel et Daniel Auteuil

Géographie du vide Hubert-Félix Thiéfaine (nouvelles fenêtre)

Le décalé et désespéré Hubert Félix Thiéfaine qui cherche indéfiniment du sens à sa vie

Graz de Nils Frahm (nouvelle fenêtre)

Piano solo album de Nils Frahm

Et encore ces artistes d’au delà de nos frontières à ajouter à vos écoutes

Cavalo Rodrigo Amarante (nouvelle fenêtre)

Tomorrows III Son Lux (nouvelle fenêtre)

The english riviera Metronomy (nouvelle fenêtre)

The rich are only defeated when running for yheir lives (nouvelle fenêtre) de Anthony Joseph

Delta kream (nouvelle fenêtre) des Black Keys

Songwrights apothecary lab de Esperanza Spalding

Burns on a wire (nouvelle fenêtre) de H-Burns

Ocean to ocean (nouvelle fenêtre) de Tori Amos

Mettavolution (nouvelle fenêtre) de Rodrigo y Gabriella

The quest de Yes

Tribe from the ashes (nouvelle fenêtre) de Sandra Nkaké

Things take time, take time (nouvelle fenêtre) de Courtney Barnett

Et ces albums d’artistes nationaux

les 10 doigts dans la prise (nouvelle fenêtre) de Sanseverino

Après les heures grises (nouvelles fenêtre) de Pauline Croze

Chants de bataille (nouvelle fenêtre) de Tryo

Recidiv 1 / Trust Recidiv 2 / Trust Recidiv 3 (nouvelle fenêtre) de Trust

L’importance de l’hiver (nouvelle fenêtre) de Debout sur le zinc

Ours (nouvelle fenêtre) de Mitsouko

The French dispatch (nouvelle fenêtre) d’ Alexandre Desplat

Voici notre sélection d’artistes de musique classique

Amata dalle tenebre (nouvelle fenêtre) de Anna Netrebko, Orchestro del teatro alla Scale, Ricardo Chailly

Christmas harp (nouvelle fenêtre) de Xavier de Maistre

The Proust album (nouvelle fenêtre) de Shani Diluka, Orchestre de chambre de Paris, Hervé Niquet avec Nathalie Dessay, Guillaume Galienne

Séguedilles (nouvelle fenêtre) de Marianne Crebassa, Orchestre national du Capitole de Toulouse, Ben Classberg

Un violon à Paris (nouvelle fenêtre) de Renaud Capuçon, André Bellom, piano

Schubert (nouvelle fenêtre) de Alexandre Tharaud

Alla napoletana (nouvelle fenêtre) de Cristina Pluhar

Bach, Händel (nouvelle fenêtre) par Sabine Devieilhe, Ensemble Pygmalion, Raphaël Pichon

Round midnight (nouvelle fenêtre) par le Quatuor Ebène

Baritenor (nouvelle fenêtre) de Michael Spyres

Mozart (nouvelle fenêtre) de Vikingur Olafsson

Chopin (nouvelle fenêtre) par Beatrice Rana

Et pour finir pour cette sélection du mois, nos artistes jazz particulièrement remarqués

Silver lining suite (nouvelle fenêtre) de Hiromi

Still rising (nouvelle fenêtre) de Gregory Porter

Awé! (nouvelle fenêtre) de Samy Thiébault

Live at the Berlin Philharmonie (nouvelle fenêtre) de Sarah Vaughan

They’re calling me home (nouvelle fenêtre) de Rhiannon Giddens et Francesco Turrisi

Suite : Anabasis (nouvelle fenêtre) de Dominique Pifarély

Personal belongings (nouvelle fenêtre) d’ Omer Klein

I dream of Christmas (nouvelle fenêtre) de Norah Jones

Samara Joy (nouvelle fenêtre)

Stop! In the name of love (nouvelle fenêtre) de Lisa Ekdahl

The nightfly live (nouvelle fenêtre) de Donald Fagen

Un Venezuela imaginaire (nouvelle fenêtre) de Bululù

En attendant (nouvelle fenêtre) de Marcin Wasilewski

Love for sale (nouvelle fenêtre) de Tony Bennett et Lady Gaga

Back to the moon (nouvelle fenêtre) de Thomas de Pourquery

Soyez au diapason sur Déclic Musique!

Les musiques de Bulle de nature

11 Oct
Dans le cadre de Ma soirée à La Médiathèque 2021 La Médiathèque fête la nature (nouvelle fenêtre). Plantes et petites bêtes sont les invitées d’honneur. Pour mieux les connaître, les apprivoiser et les choyer, pour vous connecter à la nature, vous sensibiliser à la fragilité de notre éco-système et contribuer à voir la nature exploser plus encore à Levallois et partout, inspirez-vous à votre tour des musiques que chanteurs, compositeurs, audio-naturalistes et autres bioacousticiens, animaux et végétaux ont composé au cours des temps dans notre sélection (nouvelle fenêtre) ci-dessous.

Et voici quelques impressions sur certains de ces choix…

Bird ambience de Masayochi Fujita

Après 13 années passées à Berlin où il a travaillé avec Jan Jelinek, ce compositeur et joueur de vibraphone originaire d’une grande ville près de Tokyo s’est installé depuis peu dans la nature au Japon pour être au plus près des éléments qui lui inspirent ses oeuvres.

Oiseaux virtuoses de Jean-Claude Roché

Il est le premier éditeur d’enregistrements de chants d’oiseaux en France. Il explique aux bibliothécaires de la Médiathèque Musicale de Paris (nouvelle fenêtre) d’où lui est venue cette passion et comment lui et ses collègues la font vivre. Cet album est particulièrement bien scénarisé. L’écoute est variée et on est étonné de la diversité des chants d’oiseaux.

Niquons la planète, in Citoyen de monde de HK et les saltimbanks

HK a grandi dans une cité ouvrière de Roubaix à l’identité mêlée d’européens du sud, africains du nord et ch’timis. C’est de cette conscience que la planète est la même pour tous qu’a germé son art de poésie et chanson. Et l’intime conviction qu’il y a nécessité de protéger la terre.

Désir de protection ou sentiment d’amour pour la beauté de la nature, Christophe Maé , Rosemary Standley et Dom la Nena, Julien Doré, Yannick Noah, Jean-Michel Jarre, Fernand Deroussen nous livrent et font partager quelques unes de leurs émotions.

  • Le réveil des oiseaux d'Olivier Messiaen
  • 100 orthoptères de Sonothèque du MNHN
  • Diesel and dust de Midnight oil
  • respire-de-mickey3d
  • plante-un-arbre-de-la-chanson-du-dimanche
  • le-vol-du-bourdon-de-rimsky-korsakov-par-olivier-latry
  • le-vol-du-bourdon-de-rimsky-korsakov-par-les-soeurs-berthollet

Expressions végétales de Labotanique

Nous avons aussi ce duo d’agronomes amoureux de rap et d’électro qui ont donné vie à leur rêve de faire chanter les plantes. Ainsi branchent-ils des polypodes et autres digitales à leur synthétiseurs et en tirent-ils des chansons pleines de réflexions sur la dure vie des hommes et sur la dure vie des végétaux.

Journey Through The Secret Life Of Plants de Stevie Wonder

Nous avons aussi ce fabuleux album de Stevie Wonder, écrit en 1979 et qui sembla étonnant et peu orthodoxe. En effet il est écrit comme une fresque pour l’essentiel instrumentale et on comprend mieux quand on sait qu’il est une bande son pour un documentaire qui ne sortira jamais sur les écrans.

Le réveil des oiseaux d’Olivier Messiaen

Fan de Debussy et professeur au Conservatoire de Paris de Boulez, Stockhausen et Xenakis, Olivier Messiaen est inspiré par sa foi religieuse et par la nature. Il écrit ses premières pièces pour piano en hommage aux oiseaux qu’il entend dans la maison familiale. Il parcourra la France pour les entendre et deviendra ornithologue sur le terrain. Voyez sur le site de La Philharmonie-à-la-demande (nouvelle fenêtre) le riche dossier qui lui est consacré concernant cette oeuvre.

100 orthoptères de Sonothèque du MNHN

Le Museum d’histoire naturelle se fait éditrice des enregistrements réalisés par les audio-naturalistes en activité. Les captations sont si parfaites et maitrisées que l’on a le meilleur, et donc bien de la joie à écouter ces bandes son comme si on était au milieu des prés bien animés!

L’hymne de nos campagnes de Tryo, Diesel and dust de Midnight oil, Respire de Mickey3d, sont comme Plante un arbre de la Chanson du dimanche qui était vendu à sa sortie avec un paquet de graines de tournesol des manifestes pour un monde riche de vie naturelle.

Le vol du bourdon de Rimsky-Korsakov par Olivier Latry

Nous terminons sur l’humoristique et non moins virtuose insecte dont le son du grand orgue de la Philharmonie de Paris inauguré en 2014 par Olivier Latry reproduit si fidèlement le bourdonnement, voire le fredonnement.

Le vol du bourdon de Rimsky-Korsakov par les soeurs Berthollet

Ecrit pour instruments à cordes, il est aussi joliment joué par les soeurs Berthollet, prodiges de la tv sur France 2.

Pour finir, point d’album dans nos rayons mais écoutez le dialogue amusant et étonnant qu’ont réussi à établir ces deux artistes chanteurs d’oiseaux que sont Johnny Rasse et Jean Boucault (nouvelle fenêtre)

Mais aussi ne passez pas à côté de l’excellent Max Bird et son encyclo-spectacle de vulgarisation scientifique sur la vie des oiseaux dont voici ci-dessous le teaser

Retrouvez Les titres de notre playlist (nouvelle fenêtre) en CD dans nos bacs ou en ligne sur musicMe ou la-Philharmonie-à-la-demande en vous connectant à La Médiathèque-en-ligne avec vos identifiants et n’hésitez pas à venir nous rejoindre Samedi 16 octobre dès 17h pour fêter la nature (nouvelle fenêtre).

Les rencontres de Déclic Musique : Synthés story, par Thierry Demougin et François Bouchery

3 Sep

Les rencontres de Déclic Musique reprennent ! La situation sanitaire étant ce qu’elle est, rien n’empêche d’aller, venir, sortir, écouter, partager, la musique qui nous fait du bien ! La saison 2021-2022 (nouvelle fenêtre) se déclinera en plusieurs dates, qui seront annoncées en temps et en heure sur votre blog, et aussi sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre)

Première date de la saison, rendez-vous avec…

Thierry Demougin est rédacteur en chef de la revue KR Home-studio. KR signifie keyboards recording. Il s’intéresse en quelque sorte à toutes les aides à la création musicale individuelle et amateur. Il se focalise d’abord sur le clavier en home studio, mais par extension informe sur tous les aspects intéressant les musiciens sur les aspects créatifs mais aussi l’insertion professionnelle.

Une grosse part concerne le musicien utilisant les machines à faire du son électronique. Thierry Demougin se passionne pour la musique électro née avec ces machines et pour les progrès de la musique selon l’évolution des possibilités techniques des dites machines.

Cela fait de lui, avec son collègue François Bouchery, l’homme de la situation pour venir vous raconter l’histoire de ces synthés et des musiciens qui les jouent, des origines à aujourd’hui.

Projeté sur grand écran à l’auditorium de la médiathèque Eiffel, venez suivre l’aventure des synthétiseurs, de Pierre Henry, Pierre Boulez… à Morcheeba, Chapelier fou, Rone… Posez ensuite toutes vos questions sur le fonctionnement et l’utilisation des machines à ces conférenciers-musiciens.

Faites un tour sur leur site internet lié au magazine, KR Home-studio (nouvelle fenêtre)

Retrouvez également toutes nos références electro, tant des albums numériques musicMe que des CD (à la médiathèque Albert-Camus) ainsi que des concerts filmés de la Philharmonie à la demande, sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Samedi 18 septembre 16h à l’Auditorium de la médiathèque Gustave Eiffel au 111 rue Jean Jaurès. Entrée libre sur présentation du pass sanitaire obligatoire et dans la limite des places disponibles.

 

Nouveautés musicMe, ça se bouscule au déconfinement!

28 Mai

Les maisons de disques essaient tant bien que mal de répartir harmonieusement les sorties pour les artistes de leur nouvel album après la parenthèse virtuelle et confinée des concerts en ligne des mois passés. Ca vous fait énormément de musique à écouter, voire d’albums à collectionner dans vos playlists sur musicMe-Bibliothèques et sur l’appli dont l’écoute est dispo en hors-ligne depuis le mois d’avril!

Complémentaire des collections de l’Espace Image et Son de La Médiathèque, musicMe-Bibliothèques vous permet l’écoute ce mois-ci de grosses pointures et de nouvelles stars.

III Three de Paul McCartney

Troisième album produit absolument seul par Paul McCartney, le premier étant celui de 1970 – McCartney – et le deuxième de 1980 – McCartney II -, résultat d’une inspiration créatrice riche dont il est particulièrement fier.

altin gun yol

Groupe de rock néerlandais, inspiré du psychédélisme des années 70 et d’orient, Altin Gun – le jour d’or en turc – tourne pour Yol – le chemin – en passant par le festival des Inrocks le week-end du 10 juin à l’Olympia.

celeste

Celeste est la nouvelle chouchou de la soul en Grande-Bretagne (nouvelle fenêtre), dont ce premier album enfin sorti Not Your Muse a déjà été primé à plusieurs reprises.

udondolo

Déjà épuisé sous forme de CD chez notre fournisseur, Udondolo du groupe sud-africain Urban Village existe en album numérique heureusement.

zucchero

Son album Inacustico d.o.c. & more est à la mesure de la rockstar italienne à la carrière internationale avec un son plus vrai qui lui réussit tout à fait. Quand on sait que tout petit il jouait du Procol Harum sur l’orgue de l’église après l’école, on se dit que Zucchero a sûrement été un père spirituel pour les jeunes gagnants de l’Eurovision 2021!

jorja smith

Jorja Smith était la nouvelle voix en Grande-Bretagne en 2018. La voilà trois ans plus tard partie intégrante du paysage de la rnb anglaise, avec cet EP 8 titres Be right back.

crosby stills nash and young 50 ans

Déjà vu a 50 ans. Une occasion de rêve pour la réédition du premier album de Crosby, Stills, Nash & Young, remastérisé et augmenté, 3h de musique.

Bonne écoute des nouveautés sur La Médiathèque-en-ligne et aussi à l’Espace Image et Son de La Médiathèque.

Concert Déclic Musique « live » le 29 mai : Cory Seznec band, j’y serai!

21 Mai

Quelle joie de retrouver la musique live, et joie de recevoir Cory Seznec and band sur notre scène… ou plutôt dans notre médiathèque (nouvelle fenêtre). Puisant dans ses influences bluegrass, blues et ses voyages africains, Cory écrit des chansons qui racontent des histoires sur les gens qu’il a rencontrés, et les joue avec ses accolytes musiciens virtuoses.

Entre vieux baroudeur-troubadour et ethno-musicologue, tel pourrait se définir le musicien Cory Seznec et son unique univers. Pour ce franco-américain, tout débute pendant son adolescence aux Etats-Unis avec l’apprentissage de la guitare “fingerstyle” et du banjo “clawhammer”. Cette exploration se poursuit par des voyages, des rencontres, des stages, et des cours avec de grands guitaristes des milieux du country blues, du ragtime, de la folk, ainsi qu’avec des banjoistes du style “old-time”. En parallèle, la découverte de différentes techniques de guitare africaine et quelques voyages importants au continent feront tout basculer. Son jeu devient de plus en plus syncopé, poly-rythmé, et métissé, et son approche de moins en moins scolaire.

Co-créateur des Sawmill sessions bluegrass à Paris, à l’origine de l’album franco-américano-sénégalais Touki en duo avec la kora d’Amadou Diagne et après plusieurs autres albums, le revoilà en studio pour un nouvel enregistrement à paraître en 2021?

Pour ce concert, le vieux country blues et la folk se frotteront à la musique africaine, en passant par le rock et la musique contemporaine. Les textes de Cory, chantés avec passion, évoquent des thèmes modernes et engagés, inspirés souvent de ses nombreux périples, pour produire un cocktail de chants et de grooves soutenus par des musiciens exceptionnels : David Chalumeau, que nous avons déjà eu l’honneur d’accueillir, à l’harmonica et Renaud Ollivier à la percussion. 

Tandis que le magazine Soulbag considère l’album Backroad carnival Un détonnant cocktail pour l’un des disques les plus originaux et excitants qu’il nous ait été donné d’entendre depuis longtemps, la radio FIP quant à elle a retenu sa chanson Pigeon man du-dit album pour sa Discothèque Ideale Blues en double disque vinyle.

Concert le samedi 29 mai à 16h à l’auditorium de La Médiathèque Gustave Eiffel, 111 rue Jean-Jaurès à Levallois.

Réservez votre place, dans le respect des gestes barrière, au 01 47 15 76 43 ou 01 47 15 76 40.

Airelle Besson en concert live sur la Philharmonie à la demande

22 Jan

C’est son album Radio One de 2016 qui est filmé ici en concert en 2019.

Son père aurait adoré qu’elle joue de la harpe celtique, mais c’est pour la trompette qu’elle a eu un coup de cœur, à l’âge de 4 ans. La liberté de jeu qu’on trouve dans le jazz avec ses improvisations a fait le reste. Ses études se concluent par un premier prix de jazz avec mention très bien, à l’unanimité au CNSMDP en 2002. Elle est lauréate avec Silvain Rifflet et leur groupe Rockingchair l’année suivante du concours international de jazz de La Défense.  En 2014 elle est lauréate du prix Django Reinhardt puis primée dans la foulée aux Victoires du jazz. En résidence à Coutances qui accueille le Festival Jazz sous les Pommiers ces 3 dernières années, elle est accueillie à présent à la Cité Musicale de Metz pour monter d’autres foisonnants projets.

C’est un plaisir de la voir jouer de la trompette, elle paraît comme une extension d’elle-même, son jeu est sans effort apparent. Airelle Besson tisse les notes comme autant de perles, ce qui n’est pas vraiment ce qu’on a l’habitude d’entendre pour la trompette. Les grands Ibrahim Maalouf, Erik Truffaz, Stéphane Belmondo, Médéric Collignon,… n’ont pas ces mêmes modulations de phrasé, cette finesse ni cette ampleur du son.

Ça fait du bien de retrouver des concerts faits de simplicité ! Les musiciens apparaissent sur une scène sobre habillés simplement. Et cette simplicité se retrouve dans leur jeu et même dans les compositions et les mélodies d’Airelle. Le piano de Benjamin Moussay et la batterie de Fabrice Moreau ont un jeu fluide comme l’eau qui s’égoutte, et la voix chantée d’Isabel Sörling fait le contre-chant à la trompette comme un choral amenant un supplément d’émotion.

Dans la vidéo ci-dessous elle présente son travail et son instrument

Et maintenant place à la musique ! (nouvelle fenêtre)

Accédez à l’offre en ligne de La Médiathèque en renseignant vos identifiants (les 10 chiffres du code-barre de votre carte de médiathèque) et mot de passe (vos jour et mois de naissance)

%d blogueurs aiment cette page :