Tag Archives: Concerts

J’y étais : Hellfest 2022

1 Juil

Jamais ce festival n’aura aussi bien porté son nom, entre la canicule, la chaleureuse ambiance des festivaliers et bien évidemment la programmation.

À la façon des péchés capitaux mais en changeant parfois leurs intitulés, je vais vous proposer ma sélection de groupes durant ce premier week-end du Hellfest, ne pouvant assister au deuxième, la France ayant besoin de son fonctionnaire dévoué.

En raison de la réputation fantasmée du Hellfest, je ne peux que commencer par un des vrai péché, la luxure avec Steel Panther. Ce groupe réellement Hollywoodien de Glam Metal formé en 1997 a deux particularités, ses textes dépassent rarement le niveau de la ceinture et les festivalières qui sont invitées à monter sur scène en laissant leurs habits à leurs copains dans le public. Le spectacle est donc garanti à la fois musicalement et visuellement. Le blog Déclic Musique vous propose un clip un peu plus sage.

Entre deux concerts, je déambule de scène en scène et la War Zone va me procurer cet agréable péché qu’est la surprise. Je connais cette musique mais je n’arrive pas à mettre un nom dessus, les effets de la canicule certainement. Je regarde sur le programme le nom du groupe, Rudeboy, non décidément cela ne me dit rien. Sauf que même au Hellfest, le diable se cache aussi dans les détails. Il est écrit en tout petit sous le nom du groupe : joue Urban Dance Squad. Ma mémoire se reconnecte aussitôt à ce fameux groupe néerlandais des années 90 avec leur fusion Rap/Metal digne de RATM. Rudeboy n’est autre que le nom de scène de leur chanteur et j’explose littéralement de joie de pouvoir assister à une prestation de ce fameux groupe. Souvenez-vous, UDS, Demagogue, formidable !

Continuons avec celui de la nostalgie, ce péché qui vous replonge dans votre passé. Je suis transporté en 1995 non plus à Clisson mais à l’Élysée Montmartre à Paris pour assister au premier concert français d’un groupe qui est passé de 15 000 ventes avec leur premier album Ignition à 8 millions à travers le monde pour leur second opus Smash. Mon billet pas électronique est décoré de la tête de mort de la pochette du disque sur lequel est inscrit en gros The Offspring. Presque 30 ans plus tard je me retrouve devant Dexter Holland et sa bande pour un bain de jouvence Punk. Pendant une heure je suis redevenu un kid.

Le miracle est-il péché, au Hellfest assurément tant il est jouissif. Pour rester dans l’univers du Punk américain, autant s’y jeter avec un de ses groupes fondateurs, aussi rare qu’important, Social Distortion. Avec eux pas de violences mais un Punk/Rock mélodique, profond et même mélancolique au service de leurs combats dont celui de la justice sociale. Une heure aussi belle que rare, assurément unique.

La repentance, à l’éternelle question Metallica ou Megadeth ? La réponse m’a toujours paru évidente, le premier. Dave Mustaine ayant été remercié de Metallica, il avait créé Megadeth par vengeance pour jouer plus rapide et plus fort. Sauf que ce soir j’ai pris une flagellation de riffs et une leçon de technique de cet instrument incroyablement complexe que peut-être une guitare électrique. Certes Dave, ressuscité d’un cancer de la gorge, n’a plus la puissance vocale de James Hetfield, mais il y a dans ses compositions une touche surnaturelle qui manque parfois à celles plus carrées de la concurrence. Mieux qu’un long discours, écouter le maître.

Un autre péché musical dans lequel il est bon de s’abandonner, la tentation. Impossible de passer une semaine sans écouter la voix de Cristina Scabbia du groupe Lacuna Coil. Alors inimaginable de ne pas assister au concert et aux envolées lyriques de cette voix du Metal Gothic. La sorcière est sur scène et on se laisse hypnotiser par cette voix et cette présence envoûtante. Je suis le conseil d’Oscar Wilde, je cède à la tentation.

La fidélité pourrait sembler être un péché puisque l’on est soit disant en enfer mais il y a bien une exception qui se nomme Doro. À l’âge ou ses compatriotes allemandes coulent souvent une paisible retraite, la chanteuse Doro Pesch est sacrée Queen of Metal ! Celle qui a chantée sur scène avec les plus grands, de Kilmister à Dio, nous offre son jubilé en décibels dans la plus pure tradition du Metal Classic. Le public ne se fait pas prier pour entonner, non pas God Save The Queen, mais We Are The Metalheads devenu hymne officiel de Wacken, l’autre grand festival européen de Metal.

Regarde les hommes tomber pourrait être à eux seul un péché mais je préfère leur adosser le mot de subjugation. Il y a une véritable symbiose entre leur musique, le chant guttural et la mise en lumière, on devrait plutôt dire mise en pénombre. C’est à la fois violent, profond ,introspectif et effrayant, comme si votre âme criait d’effroi mais au final tellement beau et puissant. À la limite d’une expérience occulte.

N’y a-t-il pas pire péché au Hellfest qu’une bénédiction. Il faut savoir rendre grâce à ces dieux sombres et obscurs que sont les groupes qui ont forgé le Metal dans l’histoire de la Musique. L’un des dernier encore à célébrer ses grandes messes à un nom prédestiné, Judas Priest. Le groupe mené par Rob Halford fête ses 50 ans de carrière et c’est peut-être la dernière fois que j’ai l’occasion de voir sur scène ceux qui ont débuté à Birmingham alors que je naissais. La boucle est bouclée, ite missa est !

Retrouvez le Hellfest et ces groupes à l’espace Image et Son ou sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Réservez vos places pour les concerts de la Salle Ravel

10 Sep

La billetterie a ouvert ses réservations depuis le mardi 7 septembre dès 9h30 pour les spectacles de septembre à octobre 2021 (nouvelle fenêtre). Vous pourrez réserver le 12 octobre les spectacles de novembre à décembre, le 7 décembre ceux de janvier à février et le 18 janvier ceux de mars à juin.

Pour vous aider, le blog Déclic Musique va vous proposer sa sélection de concerts.

Le précédent billet vous a présenté Ben Mazué et son Paradis tour en concert le jeudi 23 septembre à 20h30 (nouvelle fenêtre).

Honneur aux dames et à Laura Cox, notre nouvelle icône du rock. Cette énergique jeune femme semble avoir sa six cordes implantée dans son bras tant elle a la faculté de lui faire jouer tout ce qu’elle veut. Laura Cox, c’est Angus Young, Jimi Hendrix et Jimmy Page réuni dans un corps de femme au look rock’n’roll. Et le titre de son premier album résume à lui seul l’esprit de sa musique : Hard Blues Shot ! Le mercredi 13 octobre à 20h30.

Tout autre genre avec Abd Al Malik et son slam chorégraphié. A partir de la toile Jeune noir à l’épée du peintre Puvis de Chavannes, le rappeur propose un spectacle mêlant danse et musique pour intégrer ce personnage imaginaire dans la réalité de nos cités. Une véritable méditation poétique au XXIème siècle. Le mercredi 20 octobre 2021 à 20h30.

Le retour d’Olivia Ruiz à la scène avec son nouveau projet. Elle présente un spectacle musical inspiré par la vie de ses grand-parents immigrés. De nombreux musiciens l’accompagnent sur scène avec tout autant d’instruments hétéroclites comme une scie à musique, un ukulélé et autres nyckelharpa ou charango. Le mardi 9 novembre à 20h30.

C’est une des plus célèbre chanteuse francophone actuelle, Béatrice Martin alias Cœur de Pirate qui va venir nous présentez sa pop électronique au service de textes introspectifs et poétiques extraits de son dernier album Faux amours. Le vendredi 26 novembre à 20h30.

Décembre, c’est le mois des enfants et donc le mois idéal pour recevoir Aldebert et ses Enfantillages 4. Dans la tradition de ses célèbres Enfantillages, il vient présenter un spectacle poétique et fantaisiste pour toutes les générations. Le dimanche 5 décembre à 17h.

On vous propose de finir l’année 2021 avec Lilly Wood and The Prick. Ce duo né un soir à Paris en est déjà à son troisième album qu’ils ont baptisé Shadows en raison de l’année de sa réalisation en 2020. Le style mêle toujours pop, folk et soul. Le mercredi 15 décembre à 20h30.

Le début d’année 2022 sera Jazz avec la chanteuse américaine Madeleine Peyroux. Celle qui a été désignée comme la Billie Holiday actuelle viendra réinterpréter son album Careless Love sorti en 2004 et composé de reprises de ses chansons préférées. Le mercredi 26 janvier à 20h30.

Il risque d’y avoir beaucoup de bibliothécaires dans la salle, Monsieur Julien Clerc vient nous présenter son tour de chant Les jours heureux inspiré de son dernier album Terrien. Comme souvent, le chanteur interprète les textes de ses ami(e)s auteurs sur lesquels il a mis ses propres mélodies. Le vendredi 8 avril à 20h30.

On terminera cette sélection avec le Pôle Musiques Actuelles du Conservatoire de Levallois. Les groupes et musiciens qui le fréquente auront l’occasion de rencontrer le public, peut-être les futures stars de la musique alors n’hésitez pas à venir les encourager avec vos applaudissements. Le vendredi 20 mai à 20h30.

Concerts et Covid-19

5 Fév

Malgré la pandémie, le public pourrait retrouver rapidement les salles de concerts mais sous des formes assez surprenantes.

Entre les deux confinements, on avait eu la chance de pouvoir assister à des concerts en respectant un protocole sanitaire strict. Il fallait bien sûr porter un masque, se tenir à distance des autres participants et la salle devait être à moitié remplie, comme ce fût le cas pour le concert de Stephan Eicher dans la salle Maurice Ravel du Conservatoire de Levallois (nouvelle fenêtre).

Ne comptant pas nous contenter uniquement avec des concerts sur les réseaux sociaux ou les sets de DJ sans public ni même des shows avec hologrammes à la Jean-Michel Jarre, des expériences ont été menées à Barcelone en Espagne avec un public testé avant le concert et une semaine après. Les résultats étant encourageant puisque personne ne semble avoir été contaminé, des concerts similaires devraient avoir lieu à Paris et Marseille, qui accueillera pour cette dernière les enfants rappeurs du pays que sont IAM.

Mais une autre étape vient d’être franchie avec le groupe The Flaming Lips qui vient de donner deux concerts dans leur ville natale d’Oklahoma City aux États-Unis en enfermant les musiciens et le public dans des bulles de distanciation. Ce type de bulle en plastique était déjà utilisée depuis 2004 par le chanteur Wayne Coyne pour se projeter dans le public et rebondir au-dessus de ses fans. Une centaine de ces bulles, pouvant contenir jusqu’à trois personnes, ont été installées dans la salle, chacune comprenant une enceinte, un système de ventilation, une heure dix d’oxygène, une bouteille d’eau, une serviette et des panneaux pour avertir d’un éventuel besoin urgent et autres problèmes. La bulle se ferme avec un simple système à zip très facile à utiliser pour le personnel veillant à la sécurité des spectateurs. Le seul bémol que l’on pourrait trouver à cette expérience est qu’il ne faut pas être claustrophobe.

Le blog Déclic Musique vous propose de visionner un extrait de ce concert d’un nouveau genre et vous attend à l’espace musique et sur le site de La Médiathèque de Levallois sur lequel vous pourrez retrouver tous ces artistes via notre partenaire musicMe (nouvelle fenêtre).

Et vue de l’intérieur

Les artistes en public (live)

27 Nov

Voici une petite sélection pour retrouver l’ambiance des concerts.

Entendre les applaudissements, les cris du public, le bruit de la foule et même ceux qui chantent, c’est ce que vous pouvez retrouver dans les enregistrements en public des artistes ci dessous.

Voici les liens pour chaque album :

Live Serge Gainsbourg (nouvelle fenêtre)

Sylvie Vartan à l’Olympia (nouvelle fenêtre)

Sylvie Vartan

Le tour de M (Mathieu Chédid)

Les vieilles canailles le live

Cabrel en public

Thiefaine à Bercy

Vanessa Paradis au Zénith

Tarmac au réservoir

Otis Redding, live in London and Paris (nouvelle fenêtre) 

U2 Under a blood red sky

Bruce Springsteen live in Dublin

Tina Turner live in Europe

Keith Jarrett The Koln concert

Depeche Mode 101 live

10.000 Maniacs Mtv unplugged

The Velvet Underground Live at max’s kansas city (expanded & remastered)

Pensez à vous connecter avec vos identifiants de La Médiathèque de Levallois pour écouter les albums sur musicMe (nouvelle fenêtre).

Bon concert !

Les concerts en direct de chez les artistes.

10 Avr

Plusieurs artistes ont décidés pendant le confinement d’offrir un vrai concert en direct via Internet ou les réseaux sociaux. Le blog Déclic Musique vous propose un petit florilège.

Matthieu Chédid alias M a offert en compagnie de sa fille un grand petit goûter-concert à la maison. Une heure de récréation musicale. Et comme ça lui a beaucoup plus, il en a donné un deuxième Spécial Baïa (nouvelle fenêtre). Il y interprète notamment le titre Les mots bleus de Christophe hospitalisé car atteint du Covid-19.

Un des premiers à tenter l’exercice du live à la maison a été Jean-Louis Aubert. Dans une totale improvisation, le chanteur entre en communion avec les internautes et on a le sentiment d’être à ses côtés dès la première chanson. Les titres Hygiaphone et La bombe humaine datant de l’époque Téléphone ont une saveur particulière en raison des événements.

Le chanteur Patrick Bruel, qui a été atteint par le virus, a tenu à offrir plusieurs rendez-vous virtuel pour remercier tous ceux qui l’ont soutenu pendant cette épreuve. Cette vidéo contient une émouvante chanson de son titre Héros en hommage à tous ceux qui ont agis pour les autres.

La chanteuse Izïa s’est offert un joli poisson d’avril avec Arte concert et Facebook pour un concert live à défaut de se produire sur la scène de l’Olympia.

Les enfants ne sont pas oubliés avec la star des cours de récré, Aldebert lance son Tour de la maison avec ses enfants et des artistes invités. À distance bien évidemment.

Le toujours jeune Henri Dés donne rendez-vous aux enfants et à leurs parents chaque soir à 19h pour chanter tous en chœurs nos souvenirs d’enfance.

https://fr-fr.facebook.com/44099096993/videos/vb.44099096993/477735493081411/?type=2&theater

Les excentriques, pour ne pas dire disjonctés, du groupe de parodies métal Ultra Vomit ont quand à eux organisé un véritable concert dans une salle mais sans public. Enfin presque puisqu’il y a… deux faux canards. Les quatre frappés en profitent pour revisiter les paroles de leur tube Les bonnes manières en prodiguant les bons gestes à avoir pendant cette épidémie. Un grand merci à eux pour ce pur délire qui nous a fait bien rire.

Il n’y a pas qu’en France que les artistes sont confinés, le DJ américain Diplo propose un set baptisé Corona Sabbath chaque samedi. C’est la Coronight Fever !

Depuis Amsterdam, c’est le DJ hollandais Sam Feldt qui fait chauffer ses platines depuis sa cuisine. Vous en reprendrez bien un mix.

Continuons avec l’extraordinaire performance de l’Orchestre National de France. Chacun des musiciens a enregistré chez lui sa partition du Boléro de Ravel avant de l’envoyer pour que toutes ces vidéos soient montées ensemble afin de nous offrir la plus incroyable des versions de ce chef-d’œuvre intemporel.

Dans le même esprit, l’initiative de Gauvin Sers qui a proposé de créer une symphonie confinée en interprétant avec 40 artistes et musiciens la chanson La tendresse interprétée par Bourvil en 1963.  Un bel hommage aux personnes qui souffrent du Covid-19.

Retrouvez ces artistes en ligne via MusicMe et La Philharmonie de Paris sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Les rencontres de Déclic Musique, présentation de la nouvelle saison

28 Oct

Déclic Musique, votre blog musical émanant de l’Espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois, présente une autre facette : les Rencontres Déclic Musique.

Chaque année le Médiathèque vous invite ainsi à vivre la musique en live au cours de plusieurs évènements, en accès libre et gratuit, le samedi après-midi.

Quatre dates au programme cette année, (voir aussi l’onglet programmation) qui commence le 7 décembre par un atelier instrumental. Ouvert à tous sur inscription, adultes et enfants (à partir de 8 ans), vous pourrez venir apprendre à vous débrouiller avec un harmonica. Cette initiation vous permettra peut-être d’être capable de jouer à votre tour des airs et mélodies, en karaoké ou en impro, ou ce que vous voudrez! De plus c’est une occasion unique de  partager un moment ludique et convivial. C’est David Chalumeau (nouvelle fenêtre), harmoniciste professionnel, concertiste confirmé, et pédagogue chevronné qui animera cet atelier, et qui vous offre, avec la marque Hohner, l’instrument.

A la suite de l’atelier il nous convie à un mini-concert de blues avec le chanteur et guitariste américain René Miller

 

La deuxième date sera le 1er Février, pour un concert du groupe Supernova. Ensemble depuis quelques années, Paul Hazan et Martin Balmant créent avec Nathan Pessin des petits bijoux de vidéos, tableau-poésie-mélodie d’une grande joliesse. Regardez-les, elles vont vous mettre l’eau à la bouche pour venir les écouter en live.

 

 

La troisième date est le 28 Mars pour le concert classique, avec un programme Mozart Duo pour violon et violoncelle Kv424 (nouvelle fenêtre) et Ravel Sonate pour violon et violoncelle (nouvelle fenêtre) par le duo Zyia, rehaussé d’une pièce d’un compositeur au répertoire foisonnant, Gérard Pesson, également professeur de composition au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris CNSMDP où les 2 musiciennes se spécialisent cette année.

Duo Zyia

Apolline Kirklar, au violon, et Lucie Arnal, au violoncelle, constituent le duo Zyia. Après s’être formées ensemble plusieurs années en quatuor à cordes au sein du CNSM de Lyon, elles se retrouvent pour former un duo proche de leurs expériences partagées. Ce duo intègre en 2018 le CNSMDP en master de musique de chambre. Finaliste et diplômé du concours Luigi Nono en Italie, le duo Zyia remporte le Premier Prix du North International Music Competition en 2018. Il se produit à Paris, notamment à la Villette, aux Archives Nationales, à la Cité Internationale des Arts, dans différents festivals tel que La Grange au Piano à Chassignoles, festival La chambre à musique en Savoie, ainsi que dans plusieurs lieux en Bretagne : Église de Crozon, Église de Combrit, Chapelle Saint Léonard, Chapelle de Kerarden.

En partenariat avec le cnsmdp, un concert de qualité à prévoir sur votre agenda!

La quatrième et dernière date de ce cycle Déclic Musique est le 20 Juin, avec la projection de la comédie musicale de Leonard Bernstein, Wonderful town. Montée à l’incontournable Opéra de Toulon (nouvelle fenêtre) pour le centième anniversaire de la naissance du compositeur en 2018, elle n’est pas la première comédie musicale mise en scène par Olivier Bénézech (nouvelle fenêtre) le passionné. Une occasion en or de venir chanter et vous égayer au son des mélodies entraînantes de ce géant du genre.

En attendant d’en découvrir plus long sur nos invités dans de prochains articles, notez bien que les rencontres Déclic Musique de La Médiathèque sont prévues pour être vécues à tout âge ou en famille. Concerts vivants, films musicaux, ateliers encadrés par des musiciens professionnels, ayez le Déclic Musique !

La salle Ravel au son des musiciens de Levallois

6 Juin

La programmation de la salle Ravel du Conservatoire de Levallois fait la part belle en ce mois de juin 2019 à la présentation des œuvres musicales travaillées tout au long de l’année scolaire par les musiciens de Levallois, tous niveaux et styles confondus.

Cette série de concerts débute ce 6 juin avec la classe à horaires aménagés de danse et théâtre du collège Jean-Jaurès, enchaine avec le concert de la chorale des enfants de Levallois le 8 juin, se poursuit avec l’orchestre d’harmonie de Levallois le 12 juin, propose une soirée Jazz avec le département Jazz du Conservatoire le 16 juin, pour continuer avec les classes à horaires aménagés musique les 19 et 21 juin, puis le spectacle des classes de danse le 23 juin, suivi des concerts de l’orchestre symphonique Maurice Ravel le 25 juin et de celui de musique ancienne le 27 juin pour finir en beauté avec la danse deuxième et troisième cycles les 29 et 30 juin.

Un magnifique programme que vous retrouverez en cliquant sur ce lien (nouvelle fenêtre) qui vous présente plus en détail ces concerts et spectacles ainsi que leurs horaires. Pensez à réserver !

salle ravel levallois

Salle Ravel du Conservatoire de Levallois, 33 rue Gabriel Péri, renseignements au 0147157676

Le concert du nouvel an à Vienne

28 Déc

Conservons les bonnes habitudes, on va pouvoir commencer l’année en musique avec le concert de l’Orchestre Philharmonique de Vienne en Autriche !

Donné dans la sublime salle dorée du Musikverein, ce concert de musique classique est retransmi en direct dans le monde entier. Il fait la part belle aux compositeurs germaniques ou viennois à l’époque de l’Empire austro-hongrois tels que les Strauss Listz et l’éternel Mozart.

christian thielmann

Il y a en réalité trois concerts répartis en une répétition générale, le concert de la Saint-Sylvestre et celui du Nouvel An. Cette année, ils seront dirigés par le chef d’orchestre Christian Thielemann. La retransmission télévisée alterne images du concert avec des séquences filmées, souvent dans un lieu historique autrichien, des danseurs du ballet de l’Opéra de Vienne qui exécutent avec grâce leurs chorégraphies.

danseurs concert-du-nouvel-an vienne

En fonction des pays, la présentation peut être confiée à des commentateurs habitués à l’exercice ou à une star comme en Angleterre avec l’acteur Hugh Bonneville de la série Downton Abbey (nouvelle fenêtre) en 2018. Musicalement, cette année ne dérogera pas à la règle puisque l’on devrait retrouver les intemporels du Beau Danube Bleu, de La Marche de Radetzky en passant par La Flûte Enchantée.

En espérant que l’on vous ait convaincus d’assister à l’un de ces fabuleux concerts, sachez que l’attribution des places se fait par tirage au sort après vous être inscrit sur le site du wienerphilharmoniker (nouvelle fenêtre). Les inscriptions débutent généralement dès le 2 janvier jusqu’à fin février. Le prix du billet varie très fortement en fonction des concerts et de l’emplacement puisqu’il vous en coûtera de 20 EUR à 1090 euros pour y assister. Ou vous installer devant votre poste de télévision ce 1er janvier 2019 dès 11h.

Bon concert et au nom des contributeurs du blog Déclic Musique de La Médiathèque de Levallois, nous vous souhaitons une très bonne et heureuse année 2019 ! 

Mylène Farmer en concert

23 Mar

Avec la sortie du film d’horreur Ghostland dans lequel Mylène Farmer incarne une mère de famille, on est tout de suite replongé dans l’univers mystérieux de la chanteuse. Et si elle est très discrète sur sa vie privée, une fois sur scène elle se livre entièrement à son public.

Pour qui a eu la chance d’assister à des concerts de Mylène Farmer, il y a un moment capital dans chacun de ses spectacles, son entrée sur scène. Il y a déjà le choix de la chanson après une introduction musicale plus ou moins longue, mais surtout ce début de concert est scénarisé, avec chorégraphies ou accessoires et autres effets de lumières ou encore vidéos. À l’image de ses clips proches du court métrage, ce n’est pas juste un concert mais un véritable show digne d’une mise en scène de cinéma. Le blog Déclic Musique vous propose de revivre ces moments de musique particulièrement intense pour le public de Mylène Farmer. Une autre caractéristique de ses concerts, le décors est souvent immense et est intransportable pour une tournée, ce qui explique qu’elle se produit uniquement dans les plus grandes salles ou stade et très peu en province.

Retrouvez ses disques et DVD à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Levallois Jazz Sextet et Opera Fuoco en mars salle Maurice Ravel à Levallois

9 Mar

Le Conservatoire de Levallois va accueillir deux concerts exceptionnels dans sa salle Maurice Ravel le dimanche 11 mars et le jeudi 29 mars 2018.

affiche opera fuoco

Un hommage à ce génie qu’était Serge Gainsbourg va être rendu par le Levallois Jazz Sextet. Les six musiciens vont improviser et réinterpréter les grands standards du chanteur compositeur dont l’éclectisme musical séduit toutes les générations depuis les années 60. De la variété à la musique classique en passant par des rythmes exotiques, Serge Gainsbourg a toujours cherché à tiré le meilleur des styles musicaux, parfois de façon déroutante avec sa Marseillaise Reggae. Avec Erick Poirier à la trompette, Emmanuel Goujard au saxophone, Pierre-Yves Lamy à la guitare, François Popineau au piano, Léonard Bueur à la contrebasse et Emmanuel Penfeunteun à la batterie, nul doute que cet esprit si cher à Gainsbourg sera respecté pour ne pas dire magnifié.

Retrouvez Levallois Jazz Sextet le dimanche 11 mars 2018 à 18 h (nouvelle fenêtre).

Un tout autre genre avec la musique classique d’Opera Fuoco qui nous refait vivre la rivalité entre Mozart et Salieri. La mise en concurrence existait déjà dans la Cour de l’Empereur Joseph II d’Autriche en 1786 puisqu’il commande simultanément deux opéras comiques en un acte. Mozart présentera Der Schauspieldirektor et Salieri Prima la Musica, poi le Parole. Ce sera l’une des rares victoires de l’italien face au jeune prodige autrichien.

david_stern opera fuoco

Opera Fuoco est une compagnie Lyrique dirigée par David Stern. Il sera accompagné de six solistes issus de son atelier lyrique situé à Paris.

A découvrir le jeudi 29 mars 2018 dès 20h30 (nouvelle fenêtre).

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter ces œuvres et de les retrouver à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Salle Maurice Ravel du Conservatoire de Levallois, 33 rue Gabriel Péri 92300 Levallois. Renseignements au 0147157676

%d blogueurs aiment cette page :