Archive | La chanson du lundi RSS feed for this section

La chanson du lundi : All Over Now / The Cranberries

21 Jan

Un an après le mort par noyade de Dolores O’Riordan, le groupe irlandais a décidé de publier le nouvel album qu’ils avaient commencer d’enregistrer avec leur chanteuse.

L’idée d’un nouvel album avait germé pendant leur précédente tournée et le groupe était motivé à l’idée qu’un nouveau disque leur permettrait de retourner sur les routes au contact de leurs fans. Avant ce terrible accident dû à une trop forte consommation d’alcool, la chanteuse avait eu le temps d’enregistrer toutes les démos voix des 10 chansons que contient l’album baptisé In The End qui sortira en avril 2019.

Les trois autres membres du groupe ont décidé d’achever la composition et l’enregistrement pour rendre un dernier hommage à celle qui a été leur voix depuis 1990 et leur avait permi de connaître le succès planétaire en 1994 avec le titre Zombie traitant du conflit Nord-Irlandais. Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter la publication audio officielle faite par le groupe.

Vous pouvez retrouver les albums de The Cranberries à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Publicités

De nouveaux albums de chansons françaises à La Médiathèque de Levallois

7 Jan

Janvier 2019 débute sous de bons auspices musicaux avec une sélection de nouveaux albums d’artistes français qui vous attendent à l’espace Image et Son de La Médiathèque.

Eddy Mitchell est en grande forme puisqu’il revient avec un double album de ses plus grands succès interprétés en duo avec un des plus beaux panels de la chanson française jamais réuni. Pas moins de 30 chansons qui ont forgé la légende de Mr Eddy.

La chouchoute du showbiz acte son retour en France par un mariage et un nouvel album. Vanessa Paradis présente Les sources, que l’on pourrait qualifier avec les mots inspiration, retour, jeunesse éternelle. Nostalgie également avec ce clip qui rappelle une célèbre publicité qu’elle avait magnifiée.

Un autre album de reprises avec le crooner français Dany Brillant qui se rêve en Elvis Presley avec des titres Rock and Swing. Cerise sur la guitare, le deuxième cd est un enregistrement en concert avec des titres bonus.

Pas de reprises pour Zaz mais un Effet miroir avec ses 15 chansons originales que l’on pourra entendre lors de sa prochaine tournée qui débutera en février 2019.

Après avoir interprété les classiques de la chanson française et repris Barbara, Patrick Bruel revient à la composition originale avec les 15 chansons de Ce soir on sort. Un éternel besoin de se réinventer tout en restant fidèle à ses émotions, à déclarer le chanteur.

Fidèle à la publication d’un album par an, Jean-Louis Murat revient comme l’automne avec un album poétique et inspiré baptisé Il Francese.

L’autre ovni de la chanson française qui a bâti sa carrière loin des lumières des projecteurs du succès et de l’audimat, en l’occurrence Monsieur Gérard Manset, navigue cette fois-ci À bord du Blossom dont les textes tanguent entre poésie et littérature.

Pour continuer hors des sentiers battus et la littérature, on ne peut que vous conseiller d’écouter le premier album du pianiste solo Guillaume Poncelet. Il y joue principalement seul et l’une des seules chansons est interprétée par l’auteur Gaël Faye. Petit jeu, à quoi correspond le titre Quatre-vingt huit ? Allez je vous aide,  Guillaume Poncelet ne cesse de les pianoter.

On termine avec Doudou Swing (nouvelle fenêtre) et son Sauve-qui-peut soldats courageux. C’est l’adaptation en spectacle musical jazz des carnets d’un fusilier-marin de la Grande Guerre qui écrivait des chansons à bord du cuirassé sur lequel il naviguait. Une ambiance latino festive intemporelle.

À bientôt dans l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

La chanson du lundi spéciale L’étrange Noël de Monsieur Jack

24 Déc

Il y a tout juste 25 ans, un complot ourdi contre le Père Noël par Tim Burton a bien failli transformer Noël en un remake d’Halloween !

Souvenez-vous ! Jack Skellington, roi des citrouilles et de la fête d’Halloween, découvre par hasard le royaume de Noël et décide, après avoir voulu kidnapper le Père Noël, d’organiser cette fête à sa façon.

Le film réalisé par Henry Selick d’après un scénario de Tim Burton est devenu une référence dans le domaine de l’animation avec sa technique dite en volume. Les personnages sont assez effrayants et on peut affirmer que toute une génération d’enfants a connu ses premières terreurs cinématographiques avec ce film. Comme tout film pour enfants qui se respecte, il est composé de onze chansons pleines d’humour avec des mélodies facile à retenir, mais pas si évidentes à chanter.

Le blog Déclic Musique vous propose de retourner dans l’enfer de l’enfance avec ces deux extraits du film qui sont directement en rapport avec Noël, Que vois-je ? dans laquelle Jack découvre le pays de Noël et La fête approche avec les habitants d’Halloween.

Vous pouvez retrouver Jack Skellington en section jeunesse et à l’espace Image et son de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

 

Encore plus de nouveautés cd à l’espace image et son

17 Déc

Le père Noël a vraiment été très généreux avec La Médiathèque de Levallois puisque l’on a trouvé une jolie sélection de Rap et R’N’B au pied de notre sapin.

La première surprise a été le retour des Black Eyed Peas mais sans leur part féminine puisque Fergie ne fait pas partie de l’aventure. Après huit années de silence, ils proposent le volume 1 de leur Masters of the Sun, ce qui laisse fortement subodorer un volume… 2.

L’autre scud est envoyé par ce Kamikaze d’Eminem qui déploie un véritable bombardement de flow, le tout orchestré par Dr Dre. On y retrouve notamment le titre Venom qui sert de musique originale au film éponyme.

Un peu de douceur et de féminité maintenant avec le nouvel album d’Ariana Grande qui a trouvée la force de retourner en studio après le terrible attentat qui a frappé son concert de Manchester le 22 mai 2017. Elle a été désignée femme de l’année 2018 par le magazine musical Billboard et la chanson Thank You, Next extraite de son cinquième album intitulé Sweetener est arrivé directement à la première place des ventes.

La nouvelle génération du rap français est aussi présente dans cette sélection grâce à Soprano qui nous propose un Phoenix aux musiques métissées et rempli de messages d’amour à l’image de ce clip.

L’espace Image et son, médiathèque Albert Camus, 29 avenue de l’Europe 92300 Levallois et sur le site de la Médiathèque en ligne (nouvelle fenêtre).

Les nouveautés CD à l’espace image et son

10 Déc

Le Père Noël est en avance et il a déjà déposé les nouveautés au pied du sapin.

L’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois et son blog Déclic Musique aiment bien vous présenter des sélections de disques, de façon régulière comme avec celle de DiMusic (nouvelle fenêtre) disponible sur notre site ou de façon ponctuelle en rapport avec nos animations. Parce que tous les mois nous recevons de nouveaux disques, on va prendre la bonne résolution avant l’heure de vous en présenter quelques uns.

Comment ne pas commencer avec le disque le plus attendu de l’année, celui de Johnny Hallyday dont le titre Mon pays c’est l’amour a fait couler beaucoup d’encre.

On peut presque qualifier Mylène Farmer de pendant féminin à l’idole des jeunes tant elle a été classée au rang d’icône. Avec Désobéissance elle entretient bien sa légende.

Autre star française devenu l’un des DJ les plus célèbres au monde, David Guetta nous offre un double album pour son opus 7 dont le deuxième cd est un concept baptisé Jack Back Project.

Un petit live pour finir avec les Français, celui du groupe de punk-rock Tagada Jones enregistré en juin 2017 au Hellfest dont ce clip qui vous montrera l’ambiance incroyable qui règne durant ce festival.

Restons avec le rock, mais anglo-saxon cette fois, pour le nouvel album d’un groupe qui ne cesse de révolutionner la musique, à savoir Muse et sa Simulation Theory.

Traversons l’Atlantique pour retrouver Lenny Kravitz qui nous offre comme à son habitude un excellent Raise Vibration oscillant entre rock et jolies ballades.

Et les New-Yorkais d’Interpol, tels des Marauder nous font replonger dans leur musique sombre et envoûtante.

Rien de mieux qu’un English Man in New-York pour enchaîner. Sting et Shaggy se sont associés pour livrer un album 44/876 qui fait frémir l’épiderme féminin et leur sensualité musicale respective semble particulièrement efficace.

Il y a bien évidemment des nouveautés en musique classique comme Perpetual Night de la mezzo-soprano Lucile Richardot, du jazz avec Andy Emler Megaoctet et son Obsession 3 ainsi que de la musique du monde avec la Colombienne aux 50 ans de carrière Toto la Momposina qui nous chante Oye Manita et le Sud-Africain Johnny Clegg qui a baptisé son album King of Time, peut-être pour conjurer le sort en raison du combat désespéré qu’il mène contre le cancer.

Vous pouvez accéder à la liste complète des nouveautés musique en vous connectant sur le site de La Médiathèque de Levallois dans l’onglet violet Actualité puis Nouveautés où vous pourrez ensuite chercher par genre (nouvelle fenêtre).

La chanson du lundi : Revolution / The Beatles

3 Déc

On fête cette année les 50 ans de la sortie de l’album blanc des Beatles. Et une chanson a particulièrement fait parler d’elle à l’époque, Revolution.

Cette chanson est exceptionnelle à plus d’un titre. Déjà parce qu’il en existe plusieurs versions, de la blues numérotée 1 à la rock avec guitares saturées numérotée 2 jusqu’à l’expérimentale version concept baptisée 9 composée avec les chutes des enregistrements sonores et vocaux durant les sessions au studio Abbey Road. Cette dernière est supervisée par Yoko Ono, la compagne de John Lennon. 20 prises ont été effectuées par le groupe, parfois sans l’un de ses membres et Lennon a testé plusieurs façon de chanter, notamment allongé dos au sol. C’est la version 2 qui sera publiée en face B du disque Hey Jude le 26 août 1968 alors qu’il aurait souhaité l’éditer en face A.

beatles revolution

Ensuite c’est la première chanson politique du groupe. À la suite du décès de leur manager Brian Epstein, les Fab Four se sont senti libérés de son interdiction d’aborder ce sujet en public. La contestation étudiante en Angleterre en ce début 1968 et celle de mai en France a inspirée ce texte. Lennon s’adresse directement aux révolutionnaires en utilisant en début de phrase le you (tu) et y expose sa conception de la Révolution qui selon lui ne doit en aucun cas être violente, allant ainsi à l’encontre de ce qui se passait dans les pays de l’Est européen ou en Chine. Cette chanson reflète également les tensions au sein du groupe sur la direction musicale à prendre et confirme le retour de Lennon en tant que leader face à McCartney.

Enfin par l’accueil du public. Alors que l’un des couplets varie en fonction des versions, il n’a été retenu par la presse que celui de la numéro 2 sortie avant celle de l’album qui affirme You can count me out, soit Ne compte pas sur moi, vécu comme une trahison par les militants révolutionnaire du monde entier dont Lennon était une figure emblématique.

Le blog Déclic Musique vous propose d’écouter deux des versions de Revolution et de retrouver les albums des Beatles à l’espace Image et son ou sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

La chanteuse japonaise Hatsune Miku s’est mariée

19 Nov

Véritable star adulée au Japon, le mariage de Hatsune Miku aurait pu rester une information people dans son pays. Sauf que la chanteuse est mondialement connue mais surtout… virtuelle !

hatsune-miku-wedding-dress-freeing-1

Le Japon étonnera toujours, et sa musique n’échappe pas à cette règle. Hatsune Miku est un avatar créé le 31 août 2007 par le logiciel Vocaloid qui permet de synthétiser du chant en entrant des paroles et de la musique. La véritable voix de cette humanoïde appartient à l’actrice Saki Fujita. Elle interprète des chansons de style J-Pop, musique dansante très populaire au Japon à l’instar de la K-Pop coréenne (nouvelle fenêtre). La principale particularité est que les musiciens du monde entier ont accès au logiciel et peuvent utiliser l’avatar pour interpréter leurs compositions. Son hologramme donne régulièrement des concerts, projeté devant des écrans géants.

Devenue un véritable phénomène de société au Japon, le concept doit son succès plus à l’exploitation faite par ses concepteurs que par son côté proprement musical. Avec son look et sa virtualité, elle s’est imposée dans différents supports comme les jeux vidéos, le Manga et bien évidemment une montagne de produits dérivés. Elle est un des déguisement cosplay préféré des jeunes filles qui pratiquent cette discipline, avec sa longue chevelure turquoise et son look rétro-futuriste inspiré de la tenue des écolières japonaises.

hatsune miku cosplay

La star virtuelle, par l’intermédiaire d’une peluche à son effigie, s’est mariée à Akihito Kondo, un fonctionnaire japonais qui aura déboursé la somme de 15 000 Euros pour la cérémonie. En présence d’une quarantaine d’invités, à défaut de sa mère qui a refusé de participer à ce qu’elle considère comme une mascarade, il lui a été remis un certificat de mariage dans une autre dimension qui n’a bien sûr aucune valeur légale.

mariage hatsune miku

Ce qui pourrait paraître comme une fantaisie pose quand même deux questions :

La première sur les rapports humains au Japon et ceux entre l’homme et la machine. À l’époque où le débat sur le remplacement des hommes par des robots attise de nombreux fantasmes, ce mariage ne marque-t-il pas une étape supplémentaire dans l’isolement que connaissent de nombreux Japonais par rapport à leur société ?

La deuxième question est relative à l’âge de Hatsune Miku, qui est censée avoir 16 ans. Apparemment, cela ne gêne pas les concepteurs de la mariée.

L’album du lundi : Villers aux Vents (février 1916) / Collection d’Arnell Andréa

12 Nov

En 1994 est sorti un magnifique album de rock français tendance Dark Wave sur le thème de la première guerre mondiale.

pochette villers aux vents.jpeg

Le collectif Collection d’Arnell Andréa est originaire d’Orléans. Il est composé de musiciens à la formation classique qui mélangent un rock sombre avec des instruments classiques et du chant lyrique.  Le titre de l’album rend hommage à cette ville de la Meuse, lieu de terribles combats qui ont ensanglanté ce conflit. Plusieurs titres portent le nom des champs de batailles tels que Le chemin des dames ou Verdun.

La force de ce disque est son atmosphère pesante qui colle au sujet abordé et la voix presque irréelle de Chloé Saint-Liphard qui résonne comme un cri de désespoir des poilus atrocement mutilés ou terrés en attendant la mort.

Un album magnifique qui n’a pas résisté à nos tranchées – nos bacs cd -, tombé au champs d’honneur d’avoir été trop emprunté, victime d’une rayure fatale. On ne peut que vous conseiller de l’écouter en streaming ou de le télécharger, légalement bien sûr. Une façon de commémorer en ce lendemain de l’armistice de 1918 le souvenir de nos ancêtres dont certains ne sont jamais rentrés de cette effroyable boucherie.

La maison des sons de Pierre Henry

5 Nov

Malgré une pétition et une mobilisation auprès de la Mairie de Paris et du Ministère de la Culture, la maison du compositeur Pierre Henry décédé en 2017 va être détruite pour faire place à un programme immobilier.

Elle n’était pas située à la Chaussée d’Antin comme dans la chanson de Jacques Dutronc mais plus proche de celle de Michel Polnareff dans Qui a tué Grand-Maman, car des bulldozers vont bien raser cette maison qui a assisté à la naissance de la musique électroacoustique. Le compositeur y donnait régulièrement des concerts en petit comité et ses fans souhaitaient conserver et transformer ce lieu en musée pour continuer à écouter la musique dites concrète de Pierre Henry (nouvelle fenêtre).

Pierre Henry

Heureusement ses archives, instruments et créations artistiques ont été transférées dans un local Passage Hennel dans le XIIème arrondissement de Paris qui sera ouvert au public. Les 14000 bandes magnétiques de ses enregistrements sont envoyées à la Bibliothèque Nationale de France (BNF) pour y être numérisées.

Un concert à été donné à La Gaieté Lyrique mercredi dernier proposant cinq des œuvres du marathon musical de 26 heures qu’il avait composé il y a 50 ans.

Pierre Henry est considéré comme un des pères de la musique électro moderne et son travail a influencé plusieurs générations de musiciens. Il est donc primordial que son œuvre et ses instruments soient préservés et que le public puisse avoir accès à cette institution de la musique contemporaine.

La folie BTS envahit la chanson du lundi

29 Oct

On vous avait déjà parlé de la vague K-Pop avec ses groupes de filles (nouvelle fenêtre), eh bien les garçons pop coréens déferlent encore plus fort avec le tsunami musical BTS !

On vous laisse le choix pour la traduction de cet acronyme de trois lettres, soit la version coréenne Bangtan Sonyeondan signifiant boy-scouts à l’épreuve des balles ou la version internationale avec Beyond The Scene, au-delà de la scène.

Ils sont sept, chanteurs, danseurs et surtout gravures de mode ultralookés. Depuis 2013, ils mélangent la pop, le R’n’B, le rap et la musique électro locale baptisée Moombathon. Fait assez exceptionnel dans ce milieu pour être signalé, ils composent leurs textes qui parlent des tourments de l’adolescence et des thèmes chers à cette tranche d’âge, donc les filles et l’amour. Ils s’évertuent à faire passer des messages positifs à la jeunesse.

Les BTS remplissent sans problème les salles de concert avec leur A.R.M.Y de fans, devinez, surtout des filles. Ils étaient en concert à Paris les 19 et 20 octobre dernier pour un show à leur démesure fait de chorégraphies et d’effets visuels, comme leurs clips. Ils collaborent également avec des stars internationales comme Nicki Minaj (nouvelle fenêtre).

Une captation de leur précédente tournée, Burn The Stage : The Movie, sortira en salles le 15 novembre 2018. Une bonne occasion de vivre l’hystérie que provoque ce boys band si vous n’avez pas pu la vivre en live.

bts affiche film

%d blogueurs aiment cette page :