Tag Archives: Rock

Morbides anniversaires Kurt Cobain

5 Avr

2017 est une année qui ravive à double titre la douleur infligée par la disparition du leader de Nirvana. Kurt Kobain est décédé le 5 avril 1994 et il aurait eu 50 ans le 20 février dernier. Dans ce blog Déclic Musique, on ne va pas revenir sur sa vie ou celle du groupe mais juste faire un petit focus sur l’actualité car même 23 ans après sa mort violente, Kurt Cobain continue d’inspirer toute une génération et sa musique n’a jamais cessé d’être diffusée. Après de nombreux livres publiés sur l’icône du Grunge ainsi que son journal intime, une bande dessinée intitulée When I Was An Alien de Danilo Deninotti illustrée par Toni Bruno, est paru en début d’année chez Urban Comics. Elle retrace la jeunesse du chanteur et les débuts du groupe qui allait devenir non seulement emblématique d’un mouvement musical mais le représentant d’une jeunesse désoeuvrée à travers le monde. Ce matin, la radio rock OüI FM  a fait voter ses auditeurs pour déterminer quelle chanson ils avaient envie d’écouter pour commémorer la disparition de Kurt Cobain, et c’est le titre Heart-Shaped Box qui a été plébiscité.

Vous retrouverez les cds, dvd, livre et partition à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois et des albums à écouter en ligne sur son site (nouvelle fenêtre).

La chanson du lundi : Figure It Out / Royal Blood

20 Mar

Ça nous est tous arrivé, d’entendre une musique et de se dire J’Adoooooore mais de ne pas savoir qui chante cette chanson. Pour une fois que je regarde les publicités à la télévision, un constructeur automobile a la bonne idée de vouloir vendre son dernier char d’assaut urbain en l’associant à une musique rock au riff démoniaque et rugueux à souhait. Heureusement il y a les applis et Internet pour trouver le groupe coupable d’une telle extase auditive.

royal blood

Royal Blood est un duo de sa Grâcieuse Majesté la Reine d’Angleterre et il est composé depuis 2013 par Mike Kerr au chant guitare et basse avec Ben Thatcher à la batterie. Le groupe publie en 2014 un album éponyme puis entame une tournée en 2015 comme première partie des Artic Monkeys ainsi que des Foo Fighters et se produit dans les festivals Download et Rock en Seine avec en plus une date à l’Olympia de Paris. Leur rock binaire et efficace a été utilisé dans la série Gotham ainsi que dans une autre publicité pour un smartphone, ce qui est rare pour un même titre. Les titres Out of the Black et Blood Hands apparaissent dans un jeu vidéo et un film. On attend avec impatience un deuxième album.

Vidéo

La chanson du lundi : Sweet Disposition / The Temper Trap

5 Déc

The Temper Trap, que l’on traduira par piège à humeurs, est un groupe de rock australien, originaire de Melbourne. Il s’est fait connaître en 2009 avec la sortie de l’album Conditions qui s’est vendu à près d’un million d’exemplaires à travers le monde. Le groupe sera de passage en France en 2017 et envahira pour l’occasion la scène du Trabendo le vendredi 17 février prochain pour une date unique.

Retrouvez ici son plus gros succès, Sweet Disposition, un titre envoûtant aux mélodies ambitieuses.

 

A moment, a love
A dream, a laugh
A kiss, a cry
Our rights, our wrongs (won’t stop til it’s over)

Just stay there
Cause I’ll be comin’ over
While our bloods still young
It’s so young, it runs
Won’t stop til it’s over
Won’t stop to surrender
Songs of desperation
I played them for you

Vous pouvez emprunter l’album Conditions à La Médiathèque de Levallois.

J’y étais : Placebo à l’Accor Hôtel Arena de Paris Bercy

30 Nov

Pour leurs vingt printemps de carrière, le groupe britannique Placebo a fait escale à Bercy ce mardi 29 novembre 2016 pour un concert des plus surprenants.

À ceux qui attendaient une tournée Best of avec un enchaînement des tubes de la bande à Brian Molko, la soirée a dû paraître particulièrement étrange. Sauf que, connaissant Placebo et les tourments de son chanteur, il fallait bien s’attendre à quelques surprises. Déjà le duo d’origine qu’il forme avec le bassiste Stefan Olsdal est accompagné sur scène par un nouveau batteur, un autre guitariste, un clavier et depuis plusieurs années maintenant, une violoniste qui officie également au piano. L’autre nouveauté est l’utilisation massive d’écrans et des effets vidéos se mêlant au jeu de lumières. Mais reprenons depuis le début. La lumière s’éteint et deux portraits de Léonard Cohen apparaissent avec sa voix en fond sonore. Puis la première version du clip Every You Every Me datant de 1998 est projetée avec un Brian Molko transgenre et subversif. Une autre vidéo retraçant façon patchwork les 20 dernières années du groupe conclut cette introduction et les musiciens arrivent enfin sur scène, Brian en dernier, tout vêtu de noir alors que son compère arbore un costume brodé de papillons. Les titres choisis pour démarrer le set sont sans surprise avec les classiques Pure Morning et Loud Like Love qui amènent en puissance le nouveau Jesus Son. C’est après que le concert prend une tournure assez inattendue avec une dizaine de titres parmi les plus sombres du groupe comme le déchirant I Know, Protect Me From What I Want interprété dans sa version française, langue que maîtrise parfaitement le chanteur, l’halluciné Space Monkey ou encore le magnifique Without You I’m Nothing en hommage à David Bowie qui apparaît sur l’écran avec des images du Maître tournées pendant une séance d’enregistrement avec le groupe. Le public devient statique et une étrange ambiance s’installe dans la salle. On est à un concert anniversaire ou à une veillée funèbre ? Au bout d’une heure de plongée dans les abysses musicales de Placebo, Brian tente de prendre la parole. Il ne s’attend pas à la réaction du public qui va les applaudir et hurler pendant plus de 5 minutes interrompant littéralement le concert. Loin d’avoir été dérangé par cette introspection nostalgique, dixit le chanteur, le public de Bercy va montrer au groupe son indéfectible attachement en lui rendant hommage de s’être livré ainsi devant lui ce soir, à la différence des autres set du groupe auxquels nous avions pu assister précédemment. Brian et Stefan visiblement très touchés, notamment quand le public scande un joyeux anniversaire au groupe, finissent par reprendre le micro en déclarant : « vous voulez que l’on continue à jouer ou pas ? » et d’expliquer que puisque l’on est à une fête d’anniversaire, on va danser maintenant. À partir de cet instant, le public va retrouver un Placebo plus traditionnel avec les tubes Slave To The Wage et The Bitter End, les débuts avec Teenage Angst ou l’hymne Too Many Friends. Vient l’heure des deux rappels avec notamment Song to Say Goodbye et Infra-Red. Au final, un concert incroyable, pleins d’émotions, à l’image de ce que ce groupe à apporter à la Musique ces vingt dernières années. À défaut d’une part du gâteau, je vous offre quelques photos de l’anniversaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet article est dédicacé à François M., qui, 48h avant le concert a acheté un billet d’occasion sur un site officie,l puis sauté dans un avion depuis Genève pour partager ce moment de musique exceptionnel. Quand on aime… Au prochain concert !

La chanson du lundi : American Idiot / Green Day

28 Nov

Ce titre, composé en 2004, est tout simplement devenu la chanson la plus écoutée sur Internet depuis l’élection du nouveau Président des États-Unis d’Amérique !

green-day

Petit retour en arrière : en 2003, le groupe de punk rock californien Green Day rentre en studio et la pression est énorme puisque leur précédent album Warning est un semi échec. Mais ils persévèrent et composent un véritable opéra punk rock sur la société américaine avec un jeune homme nommé Jesus of Suberbia qui rencontrera son double schizophrène St Jimmy. Véritable carton commercial, ce titre sera le premier extrait de l’album éponyme. Douze années plus tard, soit trois mandats présidentiels américains, cette chanson est devenu un véritable hymne contestataire, en raison de l’élection de Donald Trump. Le groupe en a d’ailleurs remis une couche lors de la cérémonie des American Music Awards pendant qu’ils interprétaient leur dernier titre Bang Bang. Un timing parfait pour la promotion de leur nouvel album Revolution Radio. Ils seront en concert à Paris le 3 février 2017, mais c’est déjà complet. God Bless America !

Festival Rock, les guitares désaccordées

8 Juin

Alors que s’ouvre la saison des festivals de musique, ceux de Rock ne sont pas tous logés à la même enseigne !

affiche download 2016

Les Anglais semblent avoir entendu le message de notre Président, puisqu’ils exportent en France pour la première fois cette année leur grande messe rock baptisée Download Festival. Et ils ont mis les petits plats dans les grands puisque non seulement ils s’installent à Paris sur l’hippodrome de Longchamp, mais ils proposent une programmation à la hauteur de leur réputation anglo-saxonne. Les légendes du Heavy Metal Iron Maiden, Korn pour le Neo Metal et surtout, le grand retour de Rammstein, le groupe emblématique de la Neue Deutsche Härte ! 34 autres groupes réunis du 10 au 12 juin 2016 pour une première édition qui a donc toutes les chances d’être une réussite et de devenir un rendez-vous incontournable les prochaines années. Un grand festival rock à Paris, plus facile d’accès que ses homologues de province, surtout pour les groupes et un public étranger.

affiche hellfest 2016

Et puisque l’on parle de nos provinces, faisons le point sur Le festival par lequel tout à commencé, le Hellfest ! Après avoir fêté en grande pompe ses dix ans l’année dernière et battu un nouveau record d’affluence, le festival poursuit sur sa lancée du 17 au 19 juin à Clisson pour offrir encore une fois une programmation diabolique. En plus des petits camarades cités pour le Download, les cultissimes Black Sabbath, les punks californiens de The Offspring ou encore mes chouchous de Paradise Lost seront de la partie avec au total près de 150 groupes, qui dit mieux ? Un festival qui a réussi l’exploit de fidéliser son public et d’acquérir l’indépendance financière qui lui permet de s’offrir le luxe de se passer des subventions que la région a supprimées. Il lutte également activement contre le marché noir et les organisateurs ont décidés de remettre en vente des pass. Une bonne occasion pour découvrir ce phénomène musical qu’est devenu le Hellfest.

affiche motocultor 2016

Par contre, un autre festival qui aurait bien besoin de subventions, et peut-être même d’un peu plus de public, le Motocultor Festival à St Nolf en Bretagne du 19 au 21 Août. Plusieurs raisons de craindre que cette dixième édition soit la dernière : bien sûr la situation financière avec des recettes limitées et des subventions quasi inexistantes, sans parler du non-soutien des pouvoirs publics, mais aussi la difficulté de faire venir des têtes d’affiches souvent très courtisées pendant l’été, la localisation un peu loin de tout et la date où toute une partie de la France est en vacances. Mais souhaitons leur de vivre une exceptionnelle édition anniversaire qui leur permette de gagner un peu de trésorerie pour voir l’avenir en rose, heu noir pardon.

Dans tous les cas, n’oubliez pas vos protections auditives parce que trois jours de musiques intenses risquent de blesser vos tympans et je vous conseille même de les garder la nuit au cas où vous ayez l’intention saugrenue de dormir !

Cet article est dédié à Lemmy de Motörhead  !

La chanson du lundi : Gimme Danger / Iggy Pop And The Stooges

23 Mai

Monsieur Eddy l’a chanté, la dernière séance, c’est vraiment la meilleure !

À l’occasion de la présentation au Festival de Cannes en séance de minuit du dernier film de Jim Jarmush intitulé Gimme Danger, Déclic Musique se fait un plaisir de vous proposer ce standard de l’Iguane et de ses Stooges. Ce documentaire retrace l’histoire de ce groupe de rock américain qui va influencer l’histoire de la Musique Alternative et faire de son chanteur Iggy Pop une icone de la contre-culture. Pour l’anecdote, Jim et Iggy ont été ovationnés pendant 15 minutes après la projection du film. Pour patienter et avant d’aller découvrir le documentaire, on se la fait en live et torse nu, tout en rappelant que cette chanson est extraite de l’album Raw Power sorti en 1973. Et ça n’a pas vieilli, l’Iguane la solution anti rides !

Concerts rock ce soir à la Salle Ravel de Levallois

13 Mai

Déclic Musique relaye la programmation de ce vendredi soir à la Salle Ravel du Conservatoire de Levallois.

Ca va rocker, c’est peu dire lorsque l’on accueille un guitariste de légende avec son nouveau groupe. Norbert Krief, dit Nono, est le fondateur du groupe de hard rock français Trust connu pour son titre Antisocial devenu l’hymne de révolte de la jeunesse au début des années 80. Il vient présenter son deuxième album accompagné d’un autre groupe, Dope Oüt, dopé et biberoné aux classiques du Métal. Pour plus d’infos, on vous laisse lire l’article publié par Info-Levallois et nous on vous offre deux clips.

 

Salle Ravel, 33 rue Gabriel-Péri, à 20h30, renseignements au 01 47 15 76 76

La chanson du lundi : La Vérité / Manu

18 Avr

La plus belle voix féminine du rock français est de retour avec ce premier extrait éponyme de son nouvel album, La Vérité.

On se souvient d’Emmanuelle Monet, alias Manu, comme la chanteuse du regretté groupe Dolly. Avec ce nouvel album, elle s’affranchit de cette influence pour proposer un rock plus personnel mais toujours aussi sensible et délicat. Nicolas Bonnière, lui aussi ex Dolly, a été succédé à la composition par Patrick Giordano mais c’est principalement Manu qui œuvre sur la majorité des titres. Ce clip a été tourné au studio Planet Live à Bondy en région parisienne, pratique puisque c’est là que l’album a été enregistré et les titres mixés. Un clip simple et efficace pour se mettre l’eau à la bouche avant de la retrouver sur scène le 29 septembre 2016 au Petit Bain dans le 13 ème arrondissement de Paris.

 

Vidéo

La chanson du lundi : « Envy » de Breton

4 Avr

Breton, groupe de rock londonien, ne doit pas son nom à ses origines : il rend en fait hommage au surréaliste André Breton ! En 2012, sort le premier album du groupe : Other People’s Problems ; le titre Envy apparaît sur leur deuxième album sorti en 2014 : War Room Stories.

La musique de ces cinq jeunes Britanniques est aussi dynamique que chaotique. A écouter sans modération !

 

Vous pouvez retrouver cet album à l’espace image et son de La Médiathèque.

%d blogueurs aiment cette page :