Tag Archives: Tindersticks

[J’y étais] Les Tindersticks à la Philharmonie de Paris

25 Fév

C’est une Philharmonie fraîchement inaugurée (bien que pas tout à fait terminée), qui recevait le groupe britannique les Tindersticks le 10 février 2015, pour un tout premier concert non classique dans cette salle.

Philharmonie de Paris

Philharmonie de Paris

Au premier abord, la découverte de cette grande salle dédiée à la musique classique est impressionnante : toute en courbes et en balcons, elle peut accueillir jusqu’à 2400 spectateurs assis, et ce soir le concert se joue à guichet fermé. Et pourtant, malgré ce sentiment d’être un peu perdu dans l’immensité du lieu, la visibilité est plutôt bonne même sur les balcons élevés.

20h40, les lumières s’éteignent. Stuart Staples et ses musiciens arrivent sur scène. L’homme lance un léger « Good evening », visiblement intimidé par la foule présente ce soir devant lui. Les premières notes du concert me rassurent définitivement quant à cette salle : j’ai, en effet, plutôt l’habitude de fréquenter des endroits plus intimistes. L’acoustique est absolument parfaite et met parfaitement en valeur la musique sombre, douce et raffinée du groupe. La voix de Stuart Staples, d’une suavité et d’une sensualité magnifique, enveloppe délicatement l’auditoire dans un nuage de velours, un peu comme si le chanteur nous murmurait à l’oreille. Chaque son, chaque note, chaque souffle de Stuart sonne de manière claire et limpide. Le groupe dégage une classe folle, et Stuart Staple a une véritable présence malgré son calme et sa retenue.

L’émotion est palpable, provoquant frissons et sourires conquis dans une ambiance quasi religieuse, proche du recueillement. Le public est silencieux, peut-être à cause de la configuration des lieux et du fait que le concert soit assis.

Après une première partie à 6 musiciens, un quatuor à cordes rejoint le groupe pour un rappel sublimé par les violons. Une deuxième partie très envolée, qui se terminera sur un troisième rappel.

Le concert se termine de manière un peu abrupte : les lumières sont rallumées beaucoup trop brutalement, ne laissant pas le temps de redescendre du petit nuage sur lequel je me suis installée pendant cette heure trente riche en beauté et en émotions… un peu dommage. Mais malgré ce petit bémol, la soirée fut magique, et ma découverte de ce groupe en live un merveilleux moment.

Setlist :

Keep You Beautiful
Second Chance Man
Medicine
Dying Slowly
Johnny Guitar
(Peggy Lee cover)
Into the Night
(Julee Cruise cover)
Boobar Come Back to Me
Come Feel the Sun
A Night So Still
The Other Side of the World
Drunk Tank
Piano Song
Factory Girls
Encore:
Hushabye Mountain
She’s Gone
(Aborted)
Sometimes It Hurts
My Oblivion
Trouble Every Day
She’s Gone
Encore 2:
All the Love

Ce moment magique et unique, vous pourrez le (re)voir sur le site d’Arte qui diffuse de manière simultanée les concerts joués…

Tindersticks

 

…et aussi emprunter les albums des Tindersticks à la Médiathèque de Levallois.

Bonus :

Le lendemain, c’est The Divine Comedy qui a investi les lieux. Le concert à voir ici :

Divine Comedy

Nath N.

%d blogueurs aiment cette page :