Archive | Playlist RSS feed for this section

Ma selec…sons 1D touch du mois d’avril 2018

27 Avr

De jolies découvertes pour ce printemps : Dans tous les styles et pour tous les goûts.

Pensez à vous connecter avec  vos codes médiathèque pour profiter de l’écoute en ligne!

Musiques du monde
Down in the Basement – EP (nouvelle fenêtre) de The Mauskovic Dance Band
Un album qui s’inspire des musiques afro colombiennes. Le son est funk, met en valeur les percussions et donne envie de danser. Le groupe est en tournée actuellement et au festival Banlieues bleues.

 

Musique alternative

A Glasgow band (nouvelle fenêtre) de Ewan Cruickshanks

ecossais_3663729044211L’auteur et compositeur a une émission de radio à Glasgow . Il produit ici un album pop et entraînant aux sons très variés.

Hip-Hop
The Origami Case (nouvelle fenêtre) de The Waxidermist
hip hop_3663729049049
Un disque aux influences Jazz, soul, funk et hip hop.

 

Jazz
Still D.R.E de Sly5thAve (nouvelle fenêtre)
sly_5060205159724Sylvester Uzoma Onyejiaka alias Sly5thAve est musicien, compositeur, arrangeur et producteur. Il a joué et enregistré avec de grands musiciens tels que Gladys Knight, le Quatuor Dave Brubeck, James Carter, Wynton Marsalis, Phil Lasiter, Maceo Parker, Brad Leali, Shelley Carrol, Quamon Fowler, Homeboy Sandman, Freddie Gibbs, Stockton Helbing et Rob Lewis. Ce titre mêle orchestre à cordes, son hip-hop et Jazz.

 

Musique Folk

Radyo siwèl (nouvelle fenêtre) de Mélissa Laveaux

melissa_3663729048714.jpgSes compositions s’inspirent des mélodies et des ambiances d’Haïti. Le tout donne un très bel album aux rythmes caribéens et aux chants créoles.Un nouveau projet fera le lien entre deux divinités vaudoues : Mami Wata (Afrique de l’Ouest) et LaSirèn (Haïti), un spectacle que l’on pourra voir en juin 2018 au théâtre Le Tarmac, à Paris.

 

Rock

Nuke Earth de The Cavemen (nouvelle fenêtre)
nuke-01A-BIG.jpgLe groupe vient de Nouvelle Zélande. Il apporte un punk brut et digne des groupes des années fin 70.

 

Pop music

Un tout petit pantin de Les Parisiennes (nouvelle fenêtre)
les parisiennes_3615930459797.jpg
Comédie musicale qui reprend les succès pop du groupe culte des années 60 . A voir aux Folies Bergère à partir du mois de mai.

 

Rhythm and Blues
Fashion Drunk de Otis Stacks (nouvelle fenêtre)

otis_3614979514283Des références  à Otis Redding et au mythique label Stax de Memphis . Les sonorités sont soul,  hip-hop voir électro.

g_3663729048806

Ruthless Day de Gizelle Smith (nouvelle fenêtre)

Dernier album de la chanteuse soul, funk chouchou des DJ. Si vous ne l’avez pas vu en concert en avril à Paris, écoutez de toute urgence son disque.

Bonne écoute

 

Publicités

Chansons pour faire la grève

13 Avr

Entre la grève des cheminots, le blocus dans les universités et les affrontements à Notre-Dame-des-Landes, la France commémore en avance les événements de Mai 68.

Suite à la publication sur Internet de la chanson Ma chère SNCF composée par une touriste américaine bloquée en gare de Toulouse, ça nous a fait penser à d’autres titres sur le thème de la grève ou sur celui des conflits sociaux et on vous propose une petite playlist de chansons contestataires, qui n’engage évidemment que leurs auteurs et non le blog Déclic Musique. Après tout, il n’y a pas une grève ou manifestation sans musique qui sert de fond sonore aux slogans.

En vrac, il y a Petit cheminot de La chanson du dimanche, Le combat ordinaire par Les Fatals Picards, Société tu m’auras pas de Renaud, Antisocial par Trust, Révolution.com des No One is Innocent, Vive le feu des Bérurier Noir, La complainte des ouvriers du groupe Molodoï, La complainte de l’ouvrier du rappeur Koleos, la chanson Premier Mai de Damien Saez ou encore Un jour en France de Noir Désir.

Cette liste est non exhaustive mais c’était pour changer de l’ incontournable Internationale dont les paroles d’Eugène Pottier datent de 1871 avec une musique de Pierre Degeyter rajoutée en 1888.

Vous pouvez retrouver ces camarades musiciens dans les bacs à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Quelle musique écouter sur Mars ?

6 Avr

La Médiathèque de Levallois reçoit demain samedi 07 avril à 15h le planétologue Aymeric Spiga pour une conférence sur la planète Mars(nouvelle fenêtre).

Et sur le blog Déclic Musique, Mars nous a tout de suite évoqué… David Bowie !

david-bowie_life-on-mars_40th

La chanson Life on Mars ? est sortie en 1973 avec en face B un autre chef-d’œuvre The Man Who Sold the World . C’est un des titres les plus complexe de Bowie, autant avec ses paroles que la BBC qualifiera de « plus étranges jamais écrites » mais aussi de son harmonie reprise de la chanson My Way de Paul Anka que Bowie devait adapter en 1967 mais dont le projet fût abandonné.

Plusieurs groupes utilisent Mars dans leur nom comme The Mars Volta ou Uncommonmesfromars.

The Mars Volta est né de l’éclatement du groupe At the Drive-In en 2001. Originaire du Texas, leur rock est considéré comme progressif ou expérimental avec des influences latines, funk et psychédéliques. Après six albums, ils se séparent début 2013.

Quand trois frères américains débarquent en Ardèche, ils ne se doutent pas qu’ils vont devenir l’un des groupes de punk rock français les plus célèbre, même s’ils chantent en anglais. Affublés de pseudo américain tels que Motor Ed , Trint Eastwood ou Big Jim ils créent Uncommonmenfrommars en 1993 et décident en 2013 de faire une pause après 8 albums dont un enregistrement live. La bonne nouvelle est qu’ils semblent mettre fin à cette pause puisqu’ils sont à l’affiche du Hellfest 2018 !

Nous pouvons aussi nous téléporter avec les musiques de films telles que Mars Attacks de Tim Burton dont la bande originale est composée par Danny Elfman.

Ou encore celle de Seul sur Mars de Ridley Scott composée par Harry Gregson-Williams.

Lors de la sortie de ce film, de nombreux internautes on réutilisés ses images pour créer un clip sur la musique Starman d’un certain… David Bowie.

Et on ne pouvait pas finir cette playlist sans évoquer le seul chanteur à impérativement emmener sur la planète rouge… Bruno Mars , qui d’autres ?

Pratique : rendez-vous à la médiathèque Gustave-Eiffel, 111 rue Jean Jaurès à 15h !

Pour faire venir le printemps, ma sélec…sons 1Dtouch de Mars 2018

30 Mar

Envie de soleil après ce mois de mars un peu morose, mettez de la couleur avec cette sélection de titres électro qui vous donneront la pêche avant l’été

 Originaire de Richmond en Virginie, George Clanton rajeunit la musique électronique façon Depeche Mode par un son résolument  21e siècle.

Submotion Orchestra est un groupe anglais qui mélange jazz, soul et musique dite d’ambiance. La voix douce et chaude de la chanteuse Ruby Wood, la touche de trompette , apportent à l’ensemble des morceaux une note très poétique.

On ne présente plus Bertrand Burgalat, producteur, musicien, compositeur, et arrangeur qui a travaillé avec les plus grands, de Depeche Mode à Marc Lavoine, en passant par Katerine ou Alizée. Avec le single Icare, il s’associe avec Yuksek, figure de l’éléctro française. Le résultat est très dansant avec des sonorités funky. Plutôt disco donc.

4 DJ réunis pour dans cette compilation. A écouter lors d’un set à Ibiza !

 Fugu Mango, groupe belge mêle habilement sonorités africaines, choeurs new wave, et musique traditionnelle. Résolument frais et joyeux.

Décidément les français sont les rois de la nouvelle scène éléctro ! Vive Seth XVI !

Leska, contraction de Les Gordon et Douchka, est un groupe rennais . Ils ont eu la bonne idée d’inviter la chanteuse Lia. Le refrain de ce  titre délicieux  n’est pas sans rappeller le Lean On de Major Lazer. Sûr qu’il nous fera danser cet été !

Mylène Farmer en concert

23 Mar

Avec la sortie du film d’horreur Ghostland dans lequel Mylène Farmer incarne une mère de famille, on est tout de suite replongé dans l’univers mystérieux de la chanteuse. Et si elle est très discrète sur sa vie privée, une fois sur scène elle se livre entièrement à son public.

Pour qui a eu la chance d’assister à des concerts de Mylène Farmer, il y a un moment capital dans chacun de ses spectacles, son entrée sur scène. Il y a déjà le choix de la chanson après une introduction musicale plus ou moins longue, mais surtout ce début de concert est scénarisé, avec chorégraphies ou accessoires et autres effets de lumières ou encore vidéos. À l’image de ses clips proches du court métrage, ce n’est pas juste un concert mais un véritable show digne d’une mise en scène de cinéma. Le blog Déclic Musique vous propose de revivre ces moments de musique particulièrement intense pour le public de Mylène Farmer. Une autre caractéristique de ses concerts, le décors est souvent immense et est intransportable pour une tournée, ce qui explique qu’elle se produit uniquement dans les plus grandes salles ou stade et très peu en province.

Retrouvez ses disques et DVD à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Les lauréats des Victoires de la Musique Classique 2018

26 Fév

La grande messe française du classique à encore une fois récompensé des artistes au talent exceptionnel. Le blog Déclic Musique vous détaille le palmarès de cette 25 ème édition et vous offre la possibilité d’écouter cette quintessence de la musique.

Un hommage au violoncelliste russe Mstislav Rostropovitch fait commencer cette remise de prix sous les meilleurs auspices.

Déjà primée à deux reprises par le passé, la soprano Sabine Devieilhe réussit le doublé en étant désignée Artiste lyrique de l’année et Meilleur enregistrement.

Une autre jeune femme accumule les récompenses, la mezzo soprano Eva Zaïcik , couronnée au concours Voix nouvelles, qui devient lauréate de la Révélation artiste lyrique.

Le compositeur Karol Beffa devient lui aussi un abonné des récompenses puisque après celle de 2013, il décroche à nouveau l’or pour son Bateau Ivre .

Deux hommes jeunes mais au talent immense sont couronnés dans la catégorie Soliste instrumental, Victor Julien-Lafferrière et Bruno Philippe en Révélation.

Un hommage a également été rendu à la soprano roumaine Angela Gheorghiu en sa présence pour l’ensemble de sa carrière et elle a interprété à cette occasion un air de Madame Butterfly de Puccini.

Il y a aussi plusieurs invités lors de cette cérémonie avec la soprano et cheffe d’orchestre canadienne Barbara Hannigan, le pianiste argentin Nelson Goerner et le contre-ténor polonais Jakub Jozef Orlinski. L’aura des Victoires de la Musique Classique est international car de nombreux lauréats sont devenus de véritables stars et donnent des récitals à travers le monde.

Vous pouvez retrouver ces musiciens à l’espace Image et Son et sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

 

Hommage à Didier Lockwood

21 Fév

La grande famille du Jazz vient de perdre le plus charismatique de ses membres, Didier Lockwood est décédé d’une crise cardiaque à l’âge de 62 ans.

Musicien de jazz adulé, véritable orfèvre de l’improvisation, Didier Lockwood était aussi apprécié pour son ouverture aux autres musiques. Premier prix du Conservatoire de Calais, c’est pourtant à travers le jazz qu’il  exprimera son talent. Son violon qu’il comparait à la palette d’un peintre a séduit les plus grands noms du genre, de Stéphane Grappelli à Richard Galliano en passant par Miles Davis. Mais c’est en intégrant le groupe de rock progressif français Magma (nouvelle fenêtre) que sa carrière à réellement débuté dans les années 70. Vouant sa vie à la musique et à son apprentissage, il crée une méthode d’improvisation qu’il enseigne dans son Centre des Musiques de Dammarie-les-Lys où il crée également un festival de violon. Il revenait parfois à ses premières amours classiques avec son épouse la soprano Patricia Petibon (nouvelle fenêtre) avec laquelle il avait partagé l’affiche dans un spectacle qui avait enthousiasmé une de nos collègues. Il a reçu de nombreux prix tout au long de sa carrière, dont une Victoire de la Musique, et a été fait Chevalier de la Légion d’honneur. Des salles de spectacle portent son nom et ce de son vivant, témoignage de l’importance qu’il avait dans la culture musicale française. Le blog Déclic Musique souhaitait lui rendre hommage à travers cet article et en vous proposant une petite sélection musicale retraçant sa carrière.

Vous pouvez retrouver les disques de Didier Lockwood à l’espace Image et Son ainsi que sur le site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Ma sélec… sons 1D touch de Février 2018

16 Fév

De nouvelles propositions sur 1D touch, écoutées pour vous. Des valeurs sûres, selon les goûts de chacun… ou de tout le monde, si vous nous faites le plaisir de vous ouvrir à d’autres styles.

Premier album éponyme du groupe pop cænnais Makeshift qui tourne bien en France et en Europe.

Brontide par Sébastien Forrester : de la musique électro pas monotone qui raconte une histoire…

Enlevées et dansantes, ces oeuvres classiques interprétées par Philippe Herreweghe ont été écrites par Schubert à seulement 17 et 19 ans.

Révélation jazz 2014 de Jazz Magazine,  le violoniste Théo Ceccaldi et son groupe Freaks signe un album fort avec Amanda Dakota.

Duo  classique ténor-traverso constitué de Reinout Van Mechelen et Anna Besson, dans le plus pur et mélodieux goût français de Clérambault.

La grande maîtrise d’Henri Texier, le classique du jazz, dans Sand Woman.

Très jolie vidéo du groupe Nevermind sur Youtube et belle musique aussi ! De Telemann avec Jean Rondeau au clavecin.

Premier album alternatif de Vox Low à la musique répétitive, lancinante… et  sympa.

Amour chien fou, le nouvel album d’Arthur H, est sur 1D touch.

Tout le folk de Morissey et Marshall est dans 2 voix et 2 guitares sur We rise again… acoustically.

Trio de jazz belge, Aka Moon fête ses 25 ans de musique ensemble passés par des scènes, des festivals et des radios prestigieuses et sortant leur nouvel album Now.

Après l’album consacré à Marin Marais plébiscité par la critique, voilà Orlando Gibbons en consort de violes par François Joubert-Caillet.

Millésime est un papy’s rock n’roll band, et Regarde devant est du rock à texte.

L’album délicieux du pianiste cubano Ruben Gonzalez, sorti en 1997.

Rappelez-vous qu’il faut vous connecter sur le site de La Médiathèque de Levallois pour accéder à toute l’offre en ligne.

La playlist des lauréats des Victoires de la Musique 2018

12 Fév

Cette année, le rap français s’est invité comme locomotive des Victoires de la Musique avec cinq récompenses dont trois pour Orelsan !

Les Victoires de la Musique ont réussi leur évolution. Les artistes de genres musicaux longtemps considérés comme secondaires sont aujourd’hui traités à égalité et les chanteurs qui en sont issus décrochent les récompenses tant convoitées.

orelsan

C’est la consécration pour Orelsan , rappeur souvent taxé de misogynie, qui décroche les trois catégories dans lesquelles il était nominé, à savoir celle de l’artiste masculin, l’album de musiques urbaines et celui du clip pour la chanson Basique (nouvelle fenêtre).

Retour gagnant pour McSolaar qui remporte la catégorie album de chansons avec Géopoétique et le duo Bigflo et Oli décroche la plus belle catégorie, celle du vote du public, avec leur chanson Dommage. Pour rappel, ces deux artistes faisaient déjà partie de la sélection des bibliothécaires 2017 (nouvelle fenêtre).

L’artiste féminine a été décernée à Charlotte Gainsbourg qui avait précédemment échoué au pied du podium, ce qui ne l’avait pas étonnée puisqu’elle se considère plus comme une actrice qu’une chanteuse. Son album intitulé Rest faisant l’unanimité, elle était la favorite dans les médias. Pour l’anecdote, elle rejoint les autres femmes de sa famille, Jane Birkin et Lou Doillon, elles aussi couronnées par une Victoire de la Musique les précédentes années. Deux autres artistes féminines se sont vues récompensées, Juliette Armanet est album révélation avec Petite amie et Camille reçoit le trophée du meilleur spectacle.

C’est Mathieu Chédid alias M avec son album et projet artistique africain Lamomali qui a ouvert le bal des récompenses pour l’album de musiques du monde, puis l’écrivain-chanteur Gaël Faye récompensé en tant que révélation scène, Shaka Ponk est l’album rock de l’année avec The Evol’ et pour finir le virage électro de Dominique Dalcan a été plutôt bien négocié puisque son Tempérance est élu album de musiques électroniques de l’année.

Après tous ces lauréats, il y a forcément les déçus, une pensée pour Bernard Lavilliers et Soprano qui auraient amplement mérité une victoire.

Les contributeurs du blog Déclic Musique vous attendent à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois où vous pourrez emprunter les albums de ces lauréats, et de ceux qui n’ont pas eu la chance de l’être.

La playlist des bibliothécaires de Levallois

26 Jan

Les bibliothécaires vous renseignent et vous prêtent des disques ou encore vous proposent des sélections sur le site de La Médiathèque via nos partenaires 1Dtouch et La Philharmonie de Paris. Mais quelles musiques avons nous écoutées en 2017 ? Voici nos coups de cœur aussi éclectiques que surprenants !

Commençons par le classique avec The Händel Album interprété par Philippe Jaroussky , Bach Small Gift par Andreas Scholl puis Le Quattro Stagioni de Vivaldi et le Concerti Per Molti Stromenti du compositeur Telemann.

La chanson française est fièrement représentée avec Sonotone pour le retour de MC Solaar , seul artiste nommé par deux bibliothécaires, Laisse venir pour la sortie du Live au Studio Ferber d’Axel Bauer , A ta merci de Fishbach déjà plébiscité sur le blog Déclic Musique, Je m’en vais de Vianney suivi de Dommage par Big Flo et Oli puis L’espoir de Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal sans oublier l’électro Live Alone de Yuksek qui nous a fait rêver sur des images de l’astronaute Thomas Pesquet .

Musiques Rock et anglo-saxones sont également bien présentes avec le dernier opus Heaven Upside Down de l’Antéchrist Marilyn Manson qui se retrouve tête d’affiche de plusieurs festivals cette année, les métalleux américains de Papa Roach qui nous donnent leur vision de l’American Dream , notre chouchoute Pink toujours aussi espiègle avec son album Beautiful Trauma  , le rock binaire de Royal Blood avec How Did We Get So Dark , l’électro australienne de Flume avec leur second album multi récompensé Skin et le Trip Hop de Tricky avec Ununiform puis le tube d’Imany intitulé Don’t Be So Shy mais revisité par les deux DJ russes Filatov et Karas.

La musique du monde n’est pas oubliée avec le reggae de Mo Khalamity sur son titre Cima Vento , la musique Yiddish de Yom retraçant son escapade américaine avec Songs For The Old Man puis le jazz fusion de Snarky Puppy avec Culcha Vulcha et Nahko , le chanteur apache natif de l’Oregon avec son album métissé baptisé Hoka.

Pour finir cette sélection, deux bandes originales de film, celle de la nouvelle série Twin Peaks et… Lalaland , what else !

En attendant de vous retrouver à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois pour emprunter les disques de ces artistes, on vous offre les playlists à écouter sans modération. 

%d blogueurs aiment cette page :