J’y étais : Papa Roach à l’Olympia

18 Oct

Ce vendredi 13 était vraiment sous le signe du Métal puisqu’à 13h13 j’achetais mon pass pour l’édition 2018 du Hellfest et le soir j’assistais au concert de Papa Roach à l’Olympia !

papa roach 2

Une immense toile sur laquelle est imprimée une bouche grande ouverte contenant des dents qui ont décidé de pogoter entre elles, voici le décor qui cache la scène en attendant l’arrivée du groupe. C’est la représentation de la pochette du dernier album de Papa Roach baptisé Crooked Teeth (nouvelle fenêtre) dont la chanson éponyme va servir d’introduction et donner d’entrée de jeu le rythme de la soirée. Il va être effréné avec de rares moments de pause puisque s’enchaînent les deux tubes Getting Away with Murder et Betweens Angels and Insects, on ne pouvait rêver meilleure entrée en matière. Le chanteur Jacoby Shaddix s’adresse enfin à la foule, ce qu’il fera à de nombreuses reprises pendant le concert. Viennent ensuite des titres du dernier album dont le fusionnel Born for Greatness avec son phrasé rappé et ses riffs surpuissants, un titre illustrant à lui seul l’amplitude des compositions du groupe.

papa roach 3

Car c’est ça Papa Roach (nouvelle fenêtre), un Nu Métal d’une énergie folle et surtout mélodique, ciselant des variations de tempo et mélangeant intelligemment les genres. D’ailleurs ils vont enchaîner deux titres enregistrés à l’origine en duo avec des chanteuses , Skylar Grey pour le titre Periscope et Maria Brink pour Gravity. Juste avant , il y avait eu Scars , chanson considérée comme l’hymne du groupe constituant le passage le plus calme , si l’on peut dire, du concert.

papa roach 4

Pour cette étape européenne, ils ont décidé d’offrir une reprise tirée du répertoire d’un groupe du vieux continent et c’est Song 2 de Blur qui a eu cet honneur et ce titre a brillamment tenu toute sa place dans le show, tout comme l’hommage au chanteur Chester Bennington (nouvelle fenêtre) où à la fin de la chanson Forever ils incorporent le refrain d’ In The End de Linkin Park. Jacoby nous parle alors des ténèbres qui le frappent, similaires à celles de son ami et qu’il réussit à combattre grâce à l’amour du public.

papa roach 5

Arrive leur dernier tube American Dream pour rappeler le côté militant et politiquement engagé du groupe, qu’ils ponctueront par une déclaration : Papa Roach believe in peace, Papa Roach believe in equality, Papa Roach believe in you… Puis ils interprètent l’un de leurs plus gros succès Lifeline en version lente et douce avec le public en guise de chœur.

papa roach 6

Le rappel est composé de titres du dernier album tel que Help, dont le refrain I think I need help floquait le tee-shirt de la tournée ou None of the Above avant un final en feu d’artifice avec des titres Old School comme les définit Jacoby, qui entre-temps aura enfilé un maillot de l’équipe de France de football et n’aura cessé de sauter pour transmettre son énergie inépuisable pendant toute la durée du concert, avec les cultissimes Last Resort en version longue et To Be Loved, histoire de finir aussi bien que l’on avait commencé.

Indéniablement, Papa Roach a gagné en maturité et surtout, prouve qu’il est un groupe fait pour la scène et j’espère les revoir prochainement, pourquoi pas dans un champ à Clisson comme pour notre première rencontre en 2013. Declic Musique believe in Papa Roach !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :