La chanson du lundi : le blues de Clermont-Ferrand / Coluche

20 Juin

En ce jour du trentième anniversaire de la mort de Coluche, Déclic Musique avait envie de lui rendre hommage en rappelant que l’humoriste savait aussi chanter, enfin si on appelle ça chanter, et qu’il savait jouer d’un instrument, enfin si on appelle ça savoir jouer !

C’est l’histoire d’un comique qui, dans la tradition des clowns,  incorporait dans ses spectacles des sketchs avec de la musique comme avec celui intitulé Le blouson noir ou encore Misère dans lequel il dénonce les pratiques des médias et des maisons de disques qui ignorent les chanteurs dit engagés et à textes. Mais il a aussi écrit de vraies chansons humoristiques comme La chanson canadienne, J’tape un doigt, Le blues de Clermont-Ferrand et même La Marseillaise de la fonction publique mais qui finalement ne sera pas retenue par les autorités, Soit feignant ! Coluche était aussi capable de jouer du violon avec des gants de boxe et se faisait souvent accompagner sur scène par un orchestre. Sa chanson la plus célèbre reste celle pour les Restos du cœur, alors on vous file un rencard lundi prochain pour une autre chanson, sans blague !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :