Kraftwerk : des robots chez Vuitton !

7 Nov

La Fondation Louis Vuitton pour l’art contemporain va accueillir pour huit concerts exceptionnels du 6 au 13 novembre 2014 le groupe allemand Kraftwerk, considéré comme le fondateur de la musique électronique.

Le fil rouge de cette série de concerts est d’interpréter chaque soir un de leur album dans son intégralité.

Une œuvre d’art à eux seuls

Kraftwerk est l’un des rares groupes qui a acquis un statut universel de par son influence et la révolution musicale qu’il a engendré. C’est donc un choix judicieux que d’organiser une performance musicale avec eux dans ce nouveau temple de l’art contemporain. Le travail de ces quatre Allemands est devenu au cours des décennies une œuvre d’art reconnue qui attire de plus en plus de fans dans tous les milieux.

Une musique luxueuse

Vuitton, le chantre du luxe à la française, ouvre ses portes à ces artisans du son qui cisèlent leurs compositions tels les plus grands génies des Arts.

Le groupe se fait rare sur scène, rendant chacune de leurs prestations un moment unique, éphémère comme peut l’être une exposition. Même s’il n’a pas sorti d’album depuis plusieurs années et l’arrivée de deux nouveaux membres, Kraftwerk a su évoluer en intégrant sur scène de l’art visuel via des écrans 3D et des mises en scènes sophistiquées, cassant l’image froide et aseptisée qu’ils s’étaient forgé à l’époque du titre Robots. Leurs détracteurs leur reprocheront d’avoir su entretenir leur légende en devenant une sorte de marque exclusive à l’image imperméable digne de celle du marché de l’art contemporain.

C’est toujours avec une grande curiosité pour ne pas écrire fébrilité que le public d’amateurs éclairés qui a réussi à se procurer le précieux sésame va assister chacun de ces soirs à une nouvelle étape dans la création de cette œuvre d’art vivante qu’est devenu Kraftwerk.

 

Publicités

Une Réponse to “Kraftwerk : des robots chez Vuitton !”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La fondation Louis-Vuitton de Frank Gehry | Liseur - novembre 14, 2014

    […]  ou Le bâtiment audacieux de Frank Gehry du point de vue du gotha de la Mode. Voir aussi Kraftwerk, quand les robots débarquent chez […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :