[J’y étais] Blonde Redhead au Trianon

4 Oct
J’ai eu la chance de découvrir Blonde Redhead avec Fake Can be just as good, et leur déferlante sonique presque angoissante dans les années 1990. Ce disque fut une véritable révélation pour moi. Ce trio New-Yorkais est composé  actuellement de la chanteuse d’origine japonaise Kazu Makino et de deux frères jumeaux italos-américains Amedeo et Simone Pace.

Quand je parle de chance, je pense à celle d’avoir pu les voir sur scène lors de leur tournée vers 1997, accompagnés sur scène par Steve Shelley à la batterie. Leurs shows étaient de véritables concentrés de tension et d’émotion.

A l’époque de leurs premiers albums , le groupe a débuté sa carrière sous l’aile protectrice de Steve Shelley de Sonic Youth dans un registre plutot noisy et expérimental. Le nom du groupe provient de la chanson Blonde Redhead du groupe culte new-yorkais DNA avec Arto Lindsay.

Au fur et à mesure des albums, la musique de Blonde Redhead a évolué vers des compositions plus apaisées, mais toujours très mélancoliques  et mélodiques, dans laquelle on sent une forte inspiration d’ Ennio Morricone ou Serge Gainsbourg. Les sonorités s’affinent tout au long de leur discographie…. avec une véritable apogée dans Misery is a Butterfly (album gainsbourien si il en est). Le groupe va même jusqu’à flirter avec l’électro sur leur album 23.

C’est dans un Trianon complet que le groupe a fait découvrir les morceaux de son dernier album en date, tout juste fraichement paru : Barragan.

Plus de 15 ans se sont écoulés entre Fake Can Be Just as Good et Barragan. Dix-sept ans exactement, pendant lesquels je n’ai pas revu le groupe sur scène. Probablement à cause d’une certaine appréhension. La peur d’être déçue, parce que malgré toutes les émotions que me procure l’écoute de Misery is a Butterfly, la reste de la discographie du groupe me touche beaucoup moins.

Blonde Redhead

Dix-sept ans donc, pour me retrouver à nouveau devant ce groupe si particulier. Aux premières notes de musique, toutes mes craintes se sont envolées. Sur scène Blonde Redhead dégage quelque chose de très fort. Il n’y a pour ainsi dire quasiment pas de jeu de scène, tout se passe dans la musique. Et même si le groupe est assez statique et interagit peu avec le public, il se passe quelque chose de transcendant. La voix si particulière de Kazu transperce comme la lame d’un couteau tranchant.  Les morceaux de Barragan prennent vraiment toute leur dimension en live, et l’album révèle pleinement toutes ses qualités et ses forces tout au long du set.

Photo Nath N.

Un des grands moments de ce concert :  Falling Man,  avec le chant d’ Amedeo toujours sur le fil… déchirant…

… et  la fin du spectacle, deuxième rappel, (grâce à un public impossible à déloger), dans lequel Blonde Redhead offre cet Equus magistral (après avoir plaisanté sur le fait que le groupe ne maîtrise plus très bien ce morceau):

En résumé : un très, très grand concert… Et je n’attendrai plus 17 ans avant de retourner les écouter en live.

 

Liste des titres joués:

Barragán (Barragan)
Lady M (Barragan)
Falling Man (Misery Is A Butterfly)
Hated Because Of Great Qualities (Melody Of Certain Damaged Lemons)
Love Or Prison (Penny Sparkle)
Mind To Be Had (Barragan)
No More Honey (Barragan)
Spring And By Summer Fall (23)
Melody (Misery Is A Butterfly)
Dripping (Barragan)
Melody Of Certain Three (Melody Of Certain Damaged Lemons)

The One I Love (Barragan)

Defeatist Anthem (Harry & I) (Barragan)
23 (23)

Equus (Misery Is A Butterfly)
Seven Two (Barragan)

 

La discographie de Blonde Redhead disponible à la Médiathèque :

 


Nath N.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :